Technique

DLNA : quelques explications

Logo DLNADe très nombreux périphériques audio-vidéo, parmi lesquels des téléviseurs, des lecteurs Blu-ray ou des amplificateurs home-cinéma, affichent le support du protocole réseau DLNA.

En pratique, ce protocole permet au périphérique qui l’utilise de lire films et musiques stockés sur le disque dur d’un ordinateur connecté à votre réseau domestique. Autrement dit, il faut que votre ou vos périphériques DLNA (téléviseur, ampli…), ainsi que l’ordinateur contenant les fichiers à lire, soient connectés à votre modem-routeur ou box (liaison WiFi ou Ethernet). Mais ce n’est pas suffisant. En effet, il faut que votre ordinateur, PC ou Mac, exécute un programme de partage de fichiers multimédia compatible avec le protocole DLNA. Le terme consacré est « serveur UPnP AV ». De nombreux logiciels sont disponibles : certains sont payants (Twonky Server) et d’autre gratuits (PS3 Media Server, compatible Windows, Mac OS et Linux). Une fois installés, ces serveurs UPnP AV vous invitent à partager différents dossiers de votre disque dur, voire à créer des listes de lectures, qui sont instantanément accessibles depuis votre périphérique DLNA.

Attention, les différents formats audio et vidéo ne sont pas supportés de la même manière par tous les périphériques DNLA. Si certains téléviseurs récents, par exemple, lisent les fichiers MKV, tous ne le peuvent pas. Pour cette raison, les deux logiciels cités disposent d’une fonction de transcodage, qui permet de recompresser à la volée flux audio et vidéo, afin de les rendre compatibles avec les différents périphériques DLNA présents chez vous. Mieux vaut d’ailleurs disposer d’un ordinateur avec un processeur à plusieurs cœurs, le transcodage de vidéos notamment, étant très consommateur de puissance de calcul. Une autre solution consiste à utiliser le serveur DLNA/UPnP présent dans la box que votre fournisseur d’accès à internet vous a livrée. Par défaut, le serveur est généralement actif et il suffit alors d’y connecter un disque dur USB, sur lequel se trouvent les contenus multimédia à partager, la box se chargeant d’en distribuer le contenu à vos téléviseur, amplificateur, lecteur blu-ray ou chaîne compacte DLNA. Toutefois, aucun transcodage n’étant proposé par les box des FAI, certains fichiers aux conteneurs ou compressions pointus (OGG, AAC+, DTS…) peuvent ne pas être lus. Les options sont le plus souvent minimalistes, mais accessibles depuis l’interface HTML de la box (http://192.168.1.x, reportez vous à la notice de votre box Internet).

Une mise en œuvre quelque peu fastidieuse, mais le jeu en vaut la chandelle. Bonne configuration !

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Laisser un commentaire