Actus

3D passive : moins de contraintes, plus de confort

La 3D passive pourrait se tailler une part conséquente du marché des téléviseurs 3D domestiques, et c’est ce que semble espérer Philips qui lance une gamme de téléviseurs adoptant cette technologie avec les 42PFL7606 et 47PFL7606. En effet, cette technologie présente des avantages notables par rapport à la 3D active : elle nécessite des lunettes sans électronique intégrée et peu contraignantes à porter et à utiliser. Par ailleurs, elle n’a pas d’impact sur la qualité de l’image comme la 3D active qui peut altérer la luminosité et le contraste, voire provoquer un chevauchement des images droite et gauche. LG, Toshiba et Philips s’investissent dans la voie de la 3D passive, alors que Samsung, Sony et Panasonic favorisent la 3D active : une seule des deux technologies perdurera, la bataille se jouera sur le terrain commercial.

Pour rappel, la 3D active permet d’afficher une image en trois dimensions au format 1080p en projetant l’image en alternance pour l’œil gauche et pour l’œil droit. Les lunettes 3D actives intègrent de l’électronique (et donc une pile ou une batterie à recharger par USB) ainsi que des verres à cristaux liquides se polarisant en même temps que l’image pour cacher un œil, puis l’autre, à tour de rôle. Avantage majeur de ce dispositif, chaque œil voit une image à la résolution optimale de 1920×1080 pixels, mais l’obturation des verres peut générer une baisse de la qualité de l’image, avec un obscurcissement notable.

De son côté, la 3D passive diffuse deux images polarisées, ce qui permet à chaque œil de voir une image différente. Les lunettes 3D passives n’intègrent aucune électronique, elles s’avèrent donc robustes et très confortables en cas d’utilisation prolongée. Elles ont en outre le mérite de préserver la qualité de l’image projetée. En revanche, elles impliquent une résolution verticale divisée par deux puisque une ligne sur deux est polarisée pour chaque œil (1920×540 donc), une caractéristique qui ne deviendra sensible qu’à partir du moment où l’image est regardée de près : il suffit de s’éloigner de l’écran pour ne plus s’en rendre compte. Évidemment, les lunettes 3D passives sont très abordables puisqu’elles affichent une conception très simple, elles pourront également faire l’objet d’un design particulièrement soigné, avec des allures de lunettes conventionnelles.

À propos de l'auteur

La Rédaction

3 Commentaires

Laisser un commentaire