Tests matériels

Prise en mains : Arcam FMJ A19

Récompensé en janvier 2013 par 5 étoiles What Hifi?, l’amplificateur intégré Arcam FMJ A19 est depuis 7 mois l’un des modèles incontournables pour les amateurs de musique stéréo. C’est donc avec une certaine gourmandise que nous nous sommes décidés à faire un test grandeur nature de ce spécimen anglais, dont il se dit qu’il a un sens de l’échelle épatant.

L’Arcam FMJ A19 est un amplificateur intégré stéréo développant 2×50 W sous 8 Ohms et 2×90 W sous 4 Ohms. Il dispose d’entrées RCA ligne et d’un préampli phono MM. En façade, son afficheur LCD vert typé années 80 lui donne un allure minimaliste, qui conjuguée à son épaisse façade en acier respire le sérieux. A l’arrière, la connectique est facilement accessible, avec une mention spéciale aux borniers à vis à la très bonne préhension.
Pour ce test, l’Arcam FMJ A19 a été associé au lecteur audio réseau Pionner N-50, des câbles de modulation Norstone RCS-500 et plusieurs paires d’enceintes compactes, parmi lesquelles les Eltax Monitor III, les Klipsch RB-51 ou les Highland Audio Aingel 3201, connectées avec des câbles d’enceintes Norstone Silver 150. De petites enceintes donc, aux signatures sonores très différentes, les RB-51 brillant par le punch de leur haut grave (aigu timide), les Monitor III par leur haut-médium très articulé et les Aingel 3201 par leur linéarité (avec une pointe de brillance vers 10 kHz). En somme, des enceintes d’une valeur comprise entre 199 et 499 €, que l’A19 ne devrait avoir aucun mal à alimenter.
ArcamFMJA19remote

Chet Baker Trav’lin’ Light (Baker’s Holiday) – FLAC 24/192

Les difficultés sur cet enregistrement sont multiples. Le sax et la voix de Chet peuvent masquer le jeu feutré du piano sur la droite. L’Arcam A19 restitue fidèlement le jeu du piano, en détachant bien la contrebasse également mixée en grande partie sur le canal droit. Sur Easy Living, le jeu de la flute est fluide et aérien, jamais écrasé par le saxophone. Le rendu est équilibré, intime, avec une belle profondeur des basses fréquences, notamment sur l’Eltax Monitor III.

George Benson – The World is a ghetto (In Flight) – FLAC 16/44

Un ampli moyen aurait mis de l’emphase sur le solo de guitare et l’accompagnement rythmique : l’A19 fait la part belle au piano et aux sonorités synthétiques. La stéréo est remarquable. La voix de l’interprète trouve sa place dans une scène sonore riche et soyeuse. On aime.

Depeche Mode – Welcome to my world (Delta Machine) – FLAC 24/48

Redoutable enregistrement qui ne ménage ni enceintes, ni amplificateur, en rien agressif mais redoutablement musclé dans les basses fréquences. On peut justement craindre une bouillie si l’amplificateur ne tient pas les haut-parleurs de grave des enceintes compactes, le plus souvent accordés vers 60 Hz. L’Arcam A19 tient les haut-parleurs de nos Klipsch RB-51 d’une main de fer et calme même leurs ardeurs. Ca file dans l’aigu avec des écarts dynamiques étonnants. La voix de Dave Gahan trouve sa place très naturellement. On redécouvre le morceau. Mention très bien.

Daft Punk – Giorgio by Moroder (Random Access Memories) – FLAC 24/88,2

Dès les premiers instants, on plonge dans l’ambiance du restaurant où est interviewé Moroder, sa voix se détache idéalement de la ligne de basse. La suite est un festival dont nous régale l’Arcam A19, jamais essouflé par la rythmique très musclée des Daft Punk. Tout cela donne envie de pousser le volume, ce que l’on fait avec quiétude : la scène sonore prend de l’ampleur mais n’agresse pas. Le final est un feu d’artifice, les cymbales explosives n’écrasant pas le jeu de « scratches » de la platine vinyle. On dit merci au Pioneer N-50 pour son décodage exemplaire, ainsi qu’à Qobuz pour cette version 24/88.

Led Zeppelin – Kashmir (Live O2 Arena, Celebration Day) – FLAC 24/48

La version live de 2007 est une charge dantesque que l’Arcam A19 restitue avec une maîtrise sidérante. La voix de Robert Plant – à la limite du déraillement – est extraite avec maestria et donne la chair de poule. Le riff de Jimmy Page est entêtant, le pied de batterie puissant. On voyage.

Muse – Plug in Baby (Live at Saitama Super Arena, 2013) – AC3 16/48

Une source « lossy » puisqu’en Dolby Digital 2.0, pas audiophile donc mais qu’importe : un bon ampli doit pouvoir extraire les détails d’un enregistrement perfectible. Celui-ci est diablement bien balancé, avec une foule de détails. Le public est relégué aux extrêmités latérales de la scène, ainsi qu’à l’arrière : parfait. La guitare terriblement saturée est aussi oppressante qu’enivrante, tout en laissant de l’espace à la basse, à la batterie et au public déchaîné. Ca grogne, ça cogne, mais sans agresser : on ne peut qu’aimer. La présence est exquise, même à faible niveau.
En conclusion, on recommande chaudement cet Arcam A19 qui sait se jouer de toutes les musiques. A l’évidence, il saura tirer parti de bien des colonnes tant son énergie dans le registre grave est évidente. Son sens de l’échelle n’est pas une légende et cela se vérifie à l’écoute de films en stéréo. Les montées impressionnent sans jamais heurter l’auditeur. La somme de micro-détails extraits devrait ravire de nombreux amateurs de Hi-Fi. Cerise sur le gâteau : la sortie casque est vraiment très bonne, avec un étagement de la scène sonore que bien des DAC peuvent lui envier.
Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

7 Commentaires

  • Pourrait-il se bien marier avec des Qacoustics Concept 20 pour udes écoutes Hard Rock / Heavy Metal en considerant la faible sensibilté de cettes enceintes ?

  • Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces tests. Très utile lorsqu’on ne peut pas essayer sur place.
    Je viens de tester l’Arcam A19 durant une semaine sur des KEF Q300. Le résultat est détaillé, précis, j’entend bien évidemment des aspects que je ne percevais pas aussi nettement avec mon DENON PMA 655R datant de 2000. Cependant, tout cela manque de musicalité. Mon DENON n’est pas parfait, loin s’en faut. Mais le rendu est bien plus chaleureux.
    Ma question est la suivante : entre 600 et 1000 euros, je me demandais si le REGA BRIO R pourrait combler ce manque de matière de l’ARCAM sur des KEF Q300 déjà très neutres. A moins qu’un autre ampli (excepté le Marantz PM 6005) vous vienne à l’esprit…
    Merci à vous.

  • Bonjour, est-ce que cet ampli serait bien adapté à une association avec des heresy III? J’ai eu l’occasion d’écouter ces enceintes couplées à un Consonance M100 Plus et j’ai vraiment été très enthousiasmé par cette écoute ses détails. Mais cette association est un peu trop élevée par rapport à mon budget. C’est pourquoi, je cherche un autre ampli, un peu moins cher, à coupler avec les heresy III pour de la musique dématérialisée essentiellement .

    • Cela me semble une très bonne association. Pour la musique dématérialisée, ne lésinez pas sur la qualité du DAC audio !

  • J’ai des Cabasses sampan 303, un ampli Dénonce PMA 925R et une platine marantz cd -67 MKIISE

    pouvez vous me confirmer la compatibilité de l’ensemble..
    Je souhaite optimiser les enceintes…
    Que dois-je prendre sanchant que les enceintes ont presque 30 ans restaurées chez cabasse avec la garantie vie, et le reste 20 ans …

    Grand merci

    Cordialement

    JFL

Laisser un commentaire