Technique

Comment écouter des fichiers audio en DSD avec Foobar2000 (et un DAC compatible DSD)

iFi Audio iDSD

Le DAC USB iFi Audio iDSD, compatible DSD64/128/256/512

L’expérience auditive vaut paraît-il son pesant d’or. En pratique, il s’agit de convertir en temps réel – avec un ordinateur – des fichiers FLAC 16 bits / 44,1 kHz – soit de qualité CD – au format DSD afin qu’ils soient décodés par un DAC nativement compatible avec le format DSD. C’est le cas des DAC équipés de convertisseur ESS Sabre32 9018, Texas Instrument Burr Brown PCM1792, Wolfson Electronics WM8742 ou Cirrus Logic CS4398 par exemple (lorsque ceux-ci sont couplés à un contrôleur USB conforme à la norme 2.0). Il faut le savoir, la plupart des SACD commercialisés (format DSD) sont issus de conversions de masters studio PCM en DSD. Pourquoi au fond ne pas réaliser la même opération de conversion avec un ordinateur, à partir de fichiers FLAC issus de CD-Audio ? L’objectif étant d’utiliser non plus dans le DAC les algorithmes de décodage et les filtres numériques PCM, mais ceux propres au DSD.

Denon DA-300USB

Le DAC Denon DA-300USB, compatible DSD

Les prérequis

Pour se livrer à cette expérience, il convient d’utiliser un ordinateur équipé de Foobar2000. Second impératif : installer le module de prise en charge pour les SACD pour Foobar2000, téléchargeable depuis le site Internet du logiciel. Tout cela est gratuit.

Ami Musik DS5

Le DAC Audio Ami Musik DS5, compatible DSD. Méconnu, mais excellent.

La configuration

Après avoir installé le pilote NuForce et le module de décodage SACD dans Foobar, quelques réglages sont nécessaires. Comme périphérique de sortie, il est nécessaire de sélectionner ASIO : foo_dsd_asio. Raccourci : appuyer sur le menu Playback en pressant la touche SHIFT, puis choisir ce module à la rubrique Device. Dans les préférences ensuite :

  • à la rubrique Playback, sous rubrique Output, puis ASIO, double-cliquer sur le module foo_dsd_asio dans le cadre ASIO drivers sur la droite. Là, choisir l’ASIO Driver installé avec le pilote de votre DAC (dans notre cas NuForceUSBAUdio).
  • Comme méthode de lecture (playback method), ASIO Native ou DSD Over PCM (DoP) – certains DAC ne supportent que la seconde.  Comme méthode de conversion PCM vers DSD : ‘DSD Type D (FP32)’, avec pour fréquence d’échantillonnage ‘DSD64′ (voire davantage si votre DAC le permet).
  • Enfin, comme délai de transition DSD/PCM : 1000 ms afin d’éviter des coupures de transmission lorsque l’ordinateur est sollicité pour d’autres tâches.

DSD

La conversion limitée aux fichiers PCM 16/44

Ainsi paramétré, Foobar2000 va transcoder en temps réel les fichiers PCM 16/44 – qu’il s’agisse de fichiers MP3, FLAC, AAC, etc. importe peu – au format DSD 2,8 MHz (ou plus si vous avez choisi DSD128/256/512). C’est ce flux DSD transcodé par l’ordinateur qui est ensuite transmis au DAC, au travers du pilote ASIO. Le DAC fonctionne alors en mode DSD.

Pioneer U-05

Le très audiophile Pioneer U-05, avec ses deux DAC ESS Sabre 9018, évidemment compatible DSD

Quelles différences à l’écoute ?

Cela dépend nécessairement des paramètres dans l’application Foobar2000, mais aussi du DAC utilisé. Pour s’en rendre compte, il suffit de basculer du module de sortie foo_dsd_asio (conversion DSD) au module ASIO (NuForceUSBAudio dans notre exemple, sans conversion donc). Nous avons relevé des différences sensibles lors de nos tests, avec un registre médium en retrait, moins « dur » en DSD qu’en PCM. La balance d’écoute est plus chaude, le grave mieux texturé. Autrement dit, l’écoute des fichiers PCM 16/44 en DSD 64 a de quoi séduire.

Marantz HD-DAC1

Le lecteur réseau et DAC audio Marantz HD-DAC1

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

21 Commentaires

  • Je le trouve irréprochable. Il lit à peu près tout ce qui existe: mp3, Alac, AAC, CD Audio, MP4… C’est qui lui donne un peu plus de poids par rapport à ces prédécesseurs. En plus c’est gratuit. Bref, à profiter dès maintenant, Surtout nous ne sommes plus loin du jour de Noël. Merci beaucoup pour l’article, c’est fantastique.

  • Après avoir essayé, j’obtiens des crachotements et peu de son. J’ai changé un grand nombre de paramètres mais n’ais pas réussi à rectifier.Quelqu’un aurait il une réponse svp ? DAC utilisé: Microméga MYDac Merci

  • Bonjour, si je comprends bien après avoir lu l’article sur le DSD et les dac compatibles, mon dac micromega ne peut pas lire le DSD natif mais lorsque je lis un iso dsd une conversion pcm s’opère ?J’ai une autre question: j’utilise JPLAY comme driver et en suis vraiment ravi, mais lorsque je lit un iso DSD avec foobar, j’ai le choix dans les options de foo_dsd_asio de choisir soit « micromega mydac asio driver » soit « JPLAY driver » Si je l’utilise avec JPLAY qui fait quoi ? et n’est-ce pas JPLAY qui reprend la main sur foo_dsd_asio ? Merci pour vos articles et vos réponses.

    • Oui, une conversion s’opère du DSD vers le PCM (24/88.2 ou 24/176.4 selon réglages dans Foobar). Mais le contraire n’est pas possible avec la puce TI intégrée au MicroMega. Foo_dsd_asio ne sert qu’à transmettre un flux DSD au DAC, via un pilote Asio dont le choix est laissé à l’utilisateur. Que ce soit le pilote Asio de JPLAY ou de Micromega, vous ne devriez obtenir qu’un souffle en sortie ligne avec des fichiers DSD. Si vous obtenez de la musique, c’est que le pilote Asio choisi procède à une conversion DSD->PCM à la volée.

  • Alors si on comprend bien, un même fichier audio une fois converti au format dsd puis passé à travers un dac dsd, donne une meilleure expérience d’écoute ? Ça veut dire que la conversion se fait mieux lorsque le flux entrant dans le dac est de type dsd plutôt que 16/44, alors qu’on est parti du même fichier de base et que les 2 flux sont numériques, donc supposés sans perte ?? Quel argument théorique peut justifier cela ?

    Ne connaissant rien à la musique HD, j’en profite pour poser quelques questions auxquelles je ne trouve pas de réponse unanime sur le net. (C’est pas grave si vous n’avez pas le temps de vous y pencher)
    – la musique hd, comparée à la qualité cd, apporte-t-elle une expérience d’écoute significativement meilleure ? Si oui, sur tous types de musique ? Tout le monde perçoit la différence ou faut-il avoir l’ouïe particulièrement fine (en particulier si on a plus de 30 ans, compte tenu de la déperdition auditive naturelle) ?
    – Peut-on dire que la différence entre musique hd et musique cd est comparable à la différence entre tv hd et tv standard ? Est-ce qu’on devine juste à l’écoute si une musique est en train d’être diffusée en qualité hd ou en qualité cd ?
    – faut-il un matériel très haut de gamme pour révéler toute la subtilité de la musique hd ? Ou au contraire, c’est lorsque le matériel est moyen que le hd fait toute la différence ? En gros, si j’écoute de la qualité cd sur un système (ampli mckintosh + dali epicon) à plus de 10000 euros, mon expérience d’écoute sera-t-elle meilleure ou moins bonne que si j’écoute de la qualité hd (la plus élevée qui soit) avec, disons, un ceol n9 couplé à des focal aria 905 ?
    – j’ai entendu parler de sur-échantillonnage qui prétendrait donner une qualité studio à des enregistrements dont la qualité initiale ne dépassait pas la qualité cd : n’est-ce pas du charlatanisme ??

    • Certains appareils haut de gamme (lecteur CD, DAC) procèdent à un transcodage PCM vers DSD avant conversion, les filtres numériques passe-bas de la « section » DSD offrant un son différemment balancé, souvent plus plaisant.

      La musique numérique HD apporte une réelle différence, mais le matériel de restitution doit être de qualité, sans quoi les bénéfices sont amoindris. Tous les types de musiques sont concernés. Toutefois, si le mixage studio a consisté en un écrasement de la dynamique pour que l’album soit écouté en voiture ou sur un smartphone dans le métro, le bénéfice d’un codage 24/96 vis à vis d’un 16/44 est faible.

      Les différences perçues varient selon les auditeurs, mais l’âge et la capacité à entendre de hautes fréquences sont de très peu d’influence. On peut à 50 ans entendre infiniment plus de différences entre CD et HD qu’à 20. C’est une question d’approche du son, d’éducation de l’oreille, et de qualité du matériel utilisé. Si vous êtes sensible au placement d’une voix dans l’espace, à la nervosité d’une ligne de basse, il y a fort à parier que vous préférerez le son HD au son CD.

      Le suréchantillonnage sert à deux choses : augmenter le nombre d’échantillons sonores pour moins perturber l’oreille de l’auditeur (son moins « micro-haché », donc travail moindre de recomposition du cerveau) et repousser plus haut en fréquence le filtrage passe-bas (de 20 kHz vers 40 ou 80 kHz environ) ce qui permet de supprimer un peu la dureté de certains enregistrements CD. Voyez le suréchatillonnage comme un agrandissement d’image, avec des pixels créés à partir de ceux adacents : l’image est plus douce mais pas plus définie.

      Sur l’utilité du matériel haut de gamme pour bien profiter du son HD, mon avis est plus personnel : non, il n’est pas nécessaire d’être équipé en Mc avec des enceintes ésotériques pour éprouver plus de plaisir à l’écoute de la musique (HD ou non). Le facteur primordial est l’acoustique de la pièce d’écoute : si elle est catastrophique (répercussion brutale des ondes sonores dues à trop de carrelage, baie vitrées, pièce vide, etc.), un système à 50 000 € sera très décevant. Et moins agréable à écouter d’un Ceol N4 avec une paire de 2 voies compactes dans une pièce acoustiquement agréable (moquette, nombreux meubles, peu de surfaces lisses et dures).

      • Bonjour,

        En Numérique j’ai tj appris que Suréchantillonez, soit créer quelques chose d’approximatif, est un non sens….
        -Que ce soit en images, exemple une photo en 1024*786, on peut la convertir en 10 000*10 000 sur certains logiciel, mais concrètement c’est moche, on ne peux pas créer l’inexistant…. xD

        -En Audio j’ai tj appris la même choses, une music en 44khz doit etre décodé en 44khz sur TOUS LES DACS….

        Donc ce discours ici va à l’encontre des bases apprises partout….

        Et les Hautes Fréquence étant coupé sur les CD a 22 000Hz, comment pouvez vous affirmez quelle sont de retour par magie??? Puisqu’elle n’existe tous simplement pas sur les CD encodé en PCM 44khz….

        merci

        • Ce n’est pas tant le suréchantillonnage qui un intérêt que les fréquences de travail des filtres numériques qu’il implique. Sans suréchantillonnage, le filtre passe-bas coupe à 22 kHz et perturbe la phase sur une plage de fréquences audibles. En repoussant la fréquence de travail du filtre, on déplace les perturbations sur une plage totalement inaudible. Mais ce n’était pas le sujet du billet, qui évoquait le transcodage PCM->DSD et les bénéfices des algorithmes de conversion du DSD. Et il n’est pas écrit que des données inexistantes sont recrées.

    • Pour le sur echantillonnage X 8 par exemple, c est indispensable: mon premier lecteur CD (en 1981! un marantz magnifique couleur champagne hors de prix n’avait pas de surechantillonnage : son criard limite désagréable sur des sloop cabasse qui normalement montent bien dans l’aigu apres remplacement par un sony avec surechantillonnage rien a voir! le fait d avoir choisit 44 khz comme frequence d echantillonnage oublie ts les harmoniques le fait de rajouter des points supplementaires est indispensable maintenant on monte a 196 Khz
      la difference est enorme et pourtant j’ai une forte perte d’audition apres 15kHz (60 ans….) mais en ecoute en aveugle a plusieurs, sur des memes morceaux avec des codages différents (dsd, flac 24 196 , flac 16,44 ) personne ne c’est trompé! (enceintes Baltic Evolution + santorin 30; Decodeur DSD natif analogique TX NR 3010 serveur reseau synology en stereo en mode pure audio

  • Problème à propos de la conversion PCM vers DSD. Je suis équipé d’un DAC Korg « DS-DAC-10″, a priori DSD natif. La conversion à la volée marche avec les fréquences 44 KHz et multiples de 44 (88, 176), mais ne marche pas avec les fréquences 48 KHz et multiples de 48 (96, 192). Avez-vous une idée d’où peut venir ce problème ?
    Merci d’avance.

    • Cela vient du module DSD de Foobar2000 qui ne peut convertir les flux PCM multiples de 48 kHz vers les fréquences DSD 2,8 et 5,6 MHz. Vous devriez tenter la même opération avec JRiver Media Center, qui est téléchargeable en version d’évaluation.

      • Merci de votre réponse. Sourceforge donne une explication et une solution pour convertir des flux PCM multiples de 48 KHz vers les fréquences DSD. Je vous donne le lien ; le principe est de les convertir dans un 1er temps dans une fréquence multiple de 44,1 KHz, puis de laisser foo_dsd_asio faire le job :
        http://sourceforge.net/p/sacddecoder/support-requests/20/
        J’ai testé avec « SoX Resampler mod2″ : ça marche.
        Je m’interroge toutefois sur le résultat de toutes ces manipulations : par exemple, convertir du 192 KHz en 176,4 via « SoX Resampler mod2″ puis 176,4 KHz vers une fréquence DSD via foo_dsd_asio. Est-ce que le son est réellement amélioré ? Par exemple pour du 192 KHz, ne vaut-il pas mieux rester en PCM ?
        En tout état de cause, je pense qu’il y a matière à finaliser ce dossier.
        Cordialement.

        • Merci pour ces informations. L’intérêt d’une conversion en DSD d’un flux PCM de qualité CD est véritable, dès lors qu’on repousse la fréquence de coupure du filtre numérique passe-bas, mais effectuer la même opération avec des flux PCM échantillonnés sur 96 kHz est bien moins évidente (dès lors que le filtre passe-bas coupe très haut déjà). Mais bon, il faudrait écouter et comparer. Je pense comme vous pour les flux PCM à 192 kHz, mieux vaut les transmettre sans modification à un DAC.

  • Bonjour,

    On ne trouve rien (ou presque) sur le DAC Pioneer U-05 sur les forums et j’avoue avoir un problème avec foobar lors de lectures ISO SACD.

    Ce DAC étant d’emblée compatible DSD j’ai tenté de configurer foobar2000 avec le plugin sacd.
    Bilan foobar accepte de lire les piste du sacd mais aucun son ne sort du DAC et l’afficheur n’indique rien (d’habitude il indique la fréquence du morceau en cours de lecture).
    Sur des pistes FLAC pas de soucis j’ai du son et le DAC indique qu’il s’agit de PCM en précisant la fréquence du morceau…

    Le test c’est fait comme ceci :
    – un ISO sacd sur le PC (foobar indique que chaque piste est bien DSD64 – 24Bits – sample rate 2.8MHz)
    – un DAC Pioneer U-05 avec pilotes installés sur Win 7
    – foobar2000 installé avec module foo_input_sacd (version 0.8.4)
    -> dans « Playback > Output » je sélectionne « ASIO : Pioneer USB D/A Converter ASIO »
    -> dans « Tools > SACD > Output mode : DSD »

    J’ai beau creuser dans tous les sens je ne comprends pas et je ne trouve rien sur internet.

    Merci de votre aide !

    • moi pour lire des fichiers DSD (.dsf) je suis obligé de passer par un disque dur externe et un port usb asynchone
      j’ai essayer de convertir le dsf en dop (Dsd Over Pcm avec dbpoweramp ) mais ca ne marche pas le decodeur dsd de l ampli ne doit pas être compatible

  • Bonjour,

    Je cherche à refaire ma bibliothèque de son en convertissant tous mes CD au format FLAC à l’aide de Foobar2000. JE voulais savoir si on pouvait convertir une source audio (CD) au format FLAC (192kHz/24 bits) ? Et si c’est possible de le réaliser, commet le faire ?

    Merci d’avance.

    Cordialement Benjamin Hazard.

    • Vous pouvez assez facilement convertir une source CD au format flac sans perte, sans même avoir besoin de Foobar. En revanche le 192kHz/24 bits est un échantillonnage plus fin que celui du CD (44/16), donc vous ne réaliserez une telle conversion qu’en sur-échantillonnant ce qui existe dans le CD et c’est pas sûr que cela apporte grand-chose. Un format flac non « hi-res » sera suffisant pour encoder le message musical du cd sans aucune perte, et la conversion pourra s’effectuer par ex avec Windows Media Player depuis n’importe quel pc doté d’un lecteur cd/dvd, en qq minutes pour chaque cd.

Laisser un commentaire