Interviews

Interview d’Owen Kwon, vice-président Business et Produits chez Astell&Kern

Après des études en ingénierie mécanique en Corée du sud à l’université Kookmin et une spécialisation dans le management et le commerce international à l’université de Portland, dans l’Oregon, Owen Kwon intègre  iRiver au printemps 2005. De Senior Manager, il gravit les échelons au sein de l’entreprise jusqu’au poste de Vice président Business et Produits. Passionné de musique et amateur de concerts acoustiques, très impliqué dans le développement des lecteurs audio nomades audiophiles Astell & Kern, il est également à l’origine du projet de serveur audio Astell&Kern AK500N en cours de développement.  

Son-Vidéo : Pourquoi créer un baladeur audiophile, à une époque où ce n’était encore qu’un marché de niche ?

Owen Kwon : iRiver, la maison mère d’Astell&Kern, commercialise des lecteurs MP3 depuis plus de 15 ans. À l’époque, posséder un lecteur audio numérique portable était très pratique… mais il y avait un prix à payer, celui du manque de fidélité. L’évolution des technologies nous a permis de concevoir un lecteur capable d’offrir à l’auditeur toute la plage dynamique et l’émotion de l’enregistrement original. Il nous importait peu de savoir si c’était un marché de niche ou non. Tout ce que nous souhaitions, c’était délivrer toute la puissance de la musique telle qu’elle devait être entendue, sans aucune dégradation.

S.V : Pourquoi ne produisez-vous pas ces baladeurs audiophiles sous la marque iRiver ?

O.K : Pour la plupart des gens, la marque iRiver est fortement liée au concept de lecteur MP3. Nous voulions créer une nouvelle marque qui soit pour tous synonyme de haute fidélité et de véritables performances audio.

Astell&Kern AK240

Le baladeur audiophile Astell&Kern AK240

S.V : Qu’est-ce qu’un bon lecteur audio HD ?

O.K : C’est un baladeur qui offre à l’auditeur la meilleure expérience musicale possible. Les aspects techniques mis en oeuvre pour y parvenir sont assez simples. Nous utilisons les meilleurs composants et supprimons tout ce qui détériore le son. Mais il serait illusoire de croire que seules les caractéristiques techniques importent et que n’importe quel baladeur équipé des mêmes composants sonnerait aussi bien. Ce qui fait véritablement le son Astell&Kern, c’est le temps passé par nos ingénieurs à affiner le tuning audio des lecteurs pour obtenir un son d’excellente qualité.

S.V : Qu’est-ce qui distingue le lecteur AK240 des autres modèles ?

O.K : Bien que tous les lecteurs A&K procèdent de la même philosophie, leur vocation étant de respecter le plus possible l’enregistrement original, les versions les plus récentes apportent des améliorations et de nouvelles fonctions. Ainsi, notre vaisseau amiral, le baladeur audiophile Astell&Kern AK240, offre par exemple la lecture DSD native, alors que les autres modèles doivent convertir le format DSD en PCM pour le lire. La reproduction y gagne en naturel et en réalisme.

S.V : Quels casques recommanderiez-vous avec un lecteur A&K ?

O.K : Il est important de ne pas se décider sur des critères de mode et de faire plusieurs écoutes pour faire le bon choix. De nombreux modèles possèdent une excellente réponse en fréquence et un bonne sensibilité. Mon conseil est de rester ouvert et de tester attentivement un casque ou des intras.

S.V : Peut-on envisager des lecteurs audio Astell&Kern plus abordables dans le futur ?

O.K : Nous sommes très attentifs au marché de l’audio et comprenons l’attente des consommateurs qui souhaiteraient des produits A&K moins onéreux. Toutefois nous souhaitons en priorité mener à son terme le développement de l’actuelle gamme de lecteurs Astell&Kern.

S.V : Considérez-vous les smartphones, dont les qualités audio s’améliorent, comme des concurrents sérieux ?

O.K : Le smartphone est comme une voiture familiale : elle fait beaucoup de choses pour vous mais ce n’est pas le modèle que vous choisiriez pour ressentir un véritable plaisir de conduite. C’est rigoureusement pareil avec un smartphone et un baladeur audiophile Astell&Kern.  Nous n’envisageons donc pas les smartphones comme des concurrents.

Astell&Kern AK100 II

Le baladeur audiophile Astell&Kern AK100 II

S.V : Pensez-vous que le baladeur audiophile puisse remplacer le traditionnel lecteur CD ?

O.K : Il est difficile de remplacer chez un audiophile les souvenirs forgés avec son système musical. Même si un lecteur Astell&Kern peut être meilleur qu’un lecteur CD, ce dernier conserve une valeur nostalgique pour son propriétaire. Mais les lecteurs A&K vont occuper une plus grande part du temps d’écoute des amoureux de musique. Nous espérons simplement que les produits Astell&Kern établiront de nouvelles références musicales pour leur propriétaires. Et pour de longues années.

S.V : Quel est votre système audio personnel ?

O.K : J’écoute la musique de manière intensive avec des produits A&K qui vont être bientôt commercialisés : le serveur audio Astell&Kern AK500N relié à une paire d’enceintes compactes A&K Castor.

S.V : Quel est votre meilleur souvenir musical ?

O.K : La plupart des prestations live auxquelles j’ai pu assister en concert. J’ai une préférence pour les sessions acoustiques dans les petites salles. Les baladeurs Astell&Kern sont parfaitement adaptés à mes besoins, car je peux sortir mon lecteur à tout instant, lorsque la musique me manque pour en profiter encore et encore, avec des conditions d’écoute proches du live.

Retrouvez le test de l’Astell&Kern AK240 sur notre blog

À propos de l'auteur

François Richard

Laisser un commentaire