Actus Interviews

Interview de Craig Eggers, directeur home-cinéma chez Dolby Laboratories

Le format Dolby Atmos est-il une véritable avancée pour le home-cinéma ? La vidéo HDR est-elle l’avenir des téléviseurs 4K ? Nous avons interrogé Craig Eggers, le directeur de la division home-cinéma de Dolby Laboratories. 

Craig Eggers DolbySon-Vidéo : Dolby est une marque légendaire, pouvez vous nous présenter votre travail ?

Craig Eggers : Dolby conçoit des technologies dédiées au son, à la vidéo et à la voix qui permettent de véritablement transformer le monde du divertissement et de la communication, que cela soit pour les appareils nomades, au cinéma, à la maison ou encore au travail. Au cours des cinquante dernières années, les expériences visuelles et sonores proposées par Dolby sont devenues de plus en plus vibrantes, claires et puissantes.

S.V. : En tant que directeur du département home-cinéma chez Dolby Laboratories, pouvez vous nous dire quelle est la technologie la plus novatrice conçue ces 15 dernières années ?

C.E : Bien qu’ayant pris part à de nombreux projets palpitants avec Dolby, ainsi qu’à un grand nombre de lancements réussis, dont Dolby TrueHD, Dolby Digital Plus, Dolby Pro Logic IIx, Dolby Pro Logic IIz et Dolby Volume, la nouveauté ayant eu l’impact le plus important sur tous les passionnés, ainsi que sur l’industrie du home-cinéma, est de loin le Dolby Atmos. C’est le premier système home-cinéma qui ne se base pas sur des canaux mais sur des objets sonores. Avec cette véritable révolution audio qu’est le Dolby Atmos, les ingénieurs du son ne sont plus limités par les contraintes liées aux canaux. Le son évolue au-dessus et autour du spectateur en accord avec l’image, ce qui apporte une sensation de hauteur et un réalisme inédit. Le Dolby Atmos aide à faire véritablement fusionner le son et l’image. Le spectateur se retrouve au cœur de l’action comme jamais auparavant.

Guide formats audio

S.V. Dolby NR, Dolby Surround, Dolby Digital, puis TrueHD et maintenant Dolby Atmos, comment expliquer l’énergie novatrice de Dolby ?

C.E. : Ray Dolby, le fondateur de la marque, était bien plus qu’un inventeur et un scientifique brillant. Il plaçait beaucoup d’importance sur le fait d’avoir un environnement de travail propice à la créativité et au travail d’équipe, encourageait la curiosité intellectuelle et la résolution de problèmes. Il croyait fermement aux idées nouvelles, au respect mutuel et à l’équilibre entre le travail et la vie personnelle. Même après être devenue une société mondiale, Dolby n’a jamais oublié les valeurs enseignées par Ray Dolby. Nous nous plaisons à dire que, chez Dolby, la science rencontre l’art. La technologie de pointe va beaucoup plus loin que des lignes de code, c’est un fait irréfutable.

En tant qu’entreprise, nous nous concentrons sur des solutions complètes, dont le but est de révolutionner la façon dont les gens créent, produisent et profitent du divertissement à travers le monde. Je pense qu’un autre aspect clé de notre technologie est l’idée de compatibilité. Lorsque nous présentons de nouvelles technologies, il est essentiel que ces nouvelles expériences puissent venir compléter des produits qui utilisent une technologie plus ancienne. Le Dolby Atmos en est un exemple flagrant, puisque les bandes son Dolby Atmos sont compatibles avec les systèmes 5.1 et 7.1 traditionnels  et donnent d’excellents résultats.

Guide Dolby Atmos

S.V. Dolby a inventé le son surround dans les salles de cinéma, quels sont les films qui ont contribué à à l’essor du son multicanal ?

C.E : Plusieurs films ont une importance toute particulière concernant l’évolution des technologies audio Dolby :

  • En 1971, Orange Mécanique est le premier film à utiliser le Dolby NR pour tous les prémixes et masters.
  • En 1974, Callan utilise une piste sonore optique mono en Dolby NR-A.
  • En 1976, Une Étoile est Née est le premier film en stéréo optique à utiliser le Dolby Stéréo sur 4 canaux.
  • En 1977, Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir, le premier volet de la saga Star Wars est proposé en Dolby Stereo (NDLR : surround). Le succès du film fut une surprise et fit faire un pas de géant à Dolby.
  • En 1979, Apocalypse Now utilise un format 5.1 canaux sur pellicule 70 mm avec Stéréo Surround.
  • En 1992, Batman : Le Défi est le premier film en Dolby Digital 5.1.
  • En 1999, Star Wars Episode I : La Menace Fantôme introduit le Dolby Digital Surround EX 6.1 canaux.
  • En 2005, Star Wars Episode III : La Revanche des Sith est le premier film à utiliser le système Dolby Digital Cinema.
  • En 2009, Toy Story 3 est le premier film a utiliser le Dolby Surround 7.1.
  • En 2012, Rebelle introduit la technologie Dolby Atmos.

S.V. : Comment fonctionne le Dolby Atmos ?

C.E. : Le Dolby Atmos est une nouvelle technologie révolutionnaire basée sur les objets sonores permettant au son de provenir de toutes les directions, y compris du dessus. Grâce aux métadonnées de position et à la création de nouveaux contenus, les outils de mixage peuvent placer le son n’importe où dans la zone d’écoute, le faire se déplacer et permettre au son émis par les acteurs, par la musique ou par un objet de se déplacer tout autour de l’auditeur dans un espace multidimensionnel. Le Dolby Atmos offre aux artistes de nouvelles possibilités en matière de conception sonore et leur propose une palette beaucoup plus riche pour leur travail.

S.V. : Combien de cinéma sont dotés de la technologie Dolby Atmos à travers le monde ?

C.E. : Il y a plus de 1200 cinémas équipés de la technologie Atmos dans le monde.

S.V. : De nouveaux cinémas Dolby Atmos vont ouvrir en France cette année, pouvez-vous nous dire combien de films en Dolby Atmos sortiront dans les salles en 2016 ?

C.E. : À ce jour, plus de 300 films en Dolby Atmos sont sortis depuis 2013. Pour l’instant bon nombre des films les plus attendus de 2016 ont été annoncés comme étant en Dolby Atmos, comme par exemple Batman Contre Superman: L’Aube de la Justice, Kung Fu Panda 3, Monster Trucks, Le Livre de la Jungle et Hands of Stone. D’autres films seront annoncés au cours de l’année. Rendez-vous sur Dolby.com pour une liste de tous les films sortis au cinéma en Dolby Atmos à ce jour.

S.V. : Est-ce que toutes les enceintes Dolby Atmos sont certifiées par Dolby, comme par exemple la nouvelle gamme Reference Atmos de Klipsch ?

C.E. : Tout à fait. Dolby travaille avec les fabricants pour que toutes les enceintes Dolby Atmos soient certifiées. En plus de Klipsch, Onkyo, Pioneer, KEF, Triad, Teufel, Elax, Martin Logan, Atlantic et SpeakerCraft fabriquent maintenant tous des enceintes Dolby Atmos. Il est important de savoir que Dolby donne des lignes directrices à ses partenaires fabricants d’enceintes pour qu’ils puissent concevoir des enceintes compatibles Dolby Atmos. Nous testons ensuite les produits en suivant ce cahier des charges. Nous ne sommes pas impliqués dans les caractéristiques particulières de chaque fabricant d’enceintes. Nous respectons l’intégrité et la philosophie de chaque constructeur ainsi que la façon dont ils appréhendent leurs produits.

Yamaha YSP-5600

La barre de son Dolby Atmos Yamaha YSP-5600

S.V. : Le Dolby Atmos apporte-t-il un véritable plus à un système audio de salon ?

C.E. : Oui. Avec le Dolby Atmos, il y a une incroyable flexibilité et une possibilité d’évoluer. Il est possible de complètement profiter de l’expérience avec seulement sept enceintes, on obtient un son encore plus riche et détaillé en ajoutant d’autres enceintes (jusqu’a 34). L’intelligence du système est appelée Object Audio Renderer (OAR). L’OAR adapte et met à l’échelle la bande son en se basant sur la configuration indiquée à l’amplificateur ou processeur AV. L’adaptabilité et la possibilité de mise à l’échelle offertes par le Dolby Atmos nous permettra de proposer de nouveaux matériels dans un futur proche. Comme la barre de son Dolby Atmos, Yamaha YSP-5600.

S.V. : Combien d’enceintes sont nécessaires pour une configuration Dolby Atmos à domicile ? Plus il y en a mieux c’est ?

C.E. : Dans la mesure où le son provenant du dessus est un élément clé de l’expérience Dolby Atmos, il est recommandé d’utiliser au moins deux enceintes pour les éléments situés au dessus des spectateurs. En ajoutant quatre enceintes ou plus pour les éléments provenant du dessus, on obtient la possibilité de déplacer le son de la gauche vers la droite, de l’avant vers l’arrière, toujours en restant au dessus du spectateur. Cette configuration permet d’obtenir une précision accrue. Pour les home-cinéma haut de gamme, un système 7.1.4 (un système 7.1 classique avec quatre enceintes Dolby Atmos ajoutées) offrira une superbe expérience d’écoute. Ceci dit, il est possible d’avoir une configuration Dolby Atmos composée d’un maximum de 34 enceintes. Pour une configuration 24.1.10 par exemple : 24 enceintes au sol, un caisson de basse et 10 enceintes “aériennes”. Cependant, le Dolby Atmos n’est attaché à aucune configuration particulière. Que vous ayez un système 7.1.4, 5.1.4 ou 5.1.2, votre amplificateur recevra les mêmes informations et les reproduira d’une façon qui permettra de tirer le meilleur de votre configuration.

Klipsch-RP-140SA_P_600

S.V. : Les enceintes Dolby Atmos peuvent être dirigées vers le plafond ou y être directement intégrées, le résultat est-il comparable ?

C.E. : Dans la vie de tous les jours, le son provient de tout autour de nous, y compris du dessus. Avoir la possibilité de recréer les sons qui viennent du dessus est la clé de voûte du réalisme du Dolby Atmos. La façon la plus évidente de recréer des sons aériens est d’installer les enceintes au plafond ou de les y encastrer, mais ce n’est pas la seule solution. Grâce à notre connaissance de la psycho-acoustique et de la physique, nous avons développé des enceintes capables de recréer les sons provenant du dessus même si ces dernières ne sont qu’à quelques centimètres du sol. Ces enceintes sont orientées vers le haut de façon à ce que le son se reflète sur le plafond et produise un son aérien aussi vrai que nature. Il faut vraiment l’entendre pour le croire.

L’élément clé de cette technologie est la conception très particulière de ces enceintes, c’est-à-dire la directivité, le filtrage du signal et d’autres directives que nous avons communiqué à nos partenaires.

Certaines enceintes compatibles Dolby Atmos sont des hybrides d’enceintes traditionnelles et d’enceintes orientées vers le haut, le tout dans une seule caisse (ces enceintes sont dotées de deux borniers, un pour l’enceinte standard et un pour l’enceinte orientée vers le haut). Cependant, si vous avez déjà des enceintes dont vous ne voulez pas vous séparer, vous pouvez simplement faire l’acquisition de modules certifiés Dolby Atmos, c’est à dire la partie des enceintes qui émet le son vers le haut. Vous pouvez placer ces modules sur vos enceintes ou sur une surface à proximité de ces dernières.

Boutique Dolby Atmos

S.V. : Nous avons remarqué que les Blu-ray Dolby Atmos proposaient une piste Dolby True HD 7.1 avec un débit binaire similaire à celui d’une piste TrueHD classique. Quelle est la proportion de données réservée au Dolby Atmos dans la piste ?

C.E : En moyenne, une bande son Dolby Atmos peut représenter près de 15 % de données supplémentaires sur un disque Blu-ray. Ceci dit, cela dépend entièrement du contenu.

S.V. : Une piste Dolby Atmos est-elle compatible avec un amplificateur home-cinéma uniquement Dolby TrueHD ?

C.E. : Le format Dolby Atmos a été conçu pour être rétrocompatible, il peut donc être lu par les plateformes récentes ainsi que par les anciennes. Il est recommandé d’opter pour la version Dolby Atmos d’un contenu si celle-ci est disponible. En passant à un système Dolby Atmos plus tard, ce contenu prendra alors une toute nouvelle dimension et vous aurez la possibilité de le redécouvrir en format Dolby Atmos. Pour le moment vous pouvez tout de même profiter d’une expérience surround normale basée sur le système classique des canaux.

Onkyo TX-NR636

L’ampli home-cinéma Dolby Atmos Onkyo TX-NR636

 

S.V. : Peut-on imaginer que des chaînes de télévision diffusent des programmes en Dolby Atmos ? Ou peut être des services en ligne tels que Netflix ou HBO, puisque Game or Thrones vient d’être remixé en Dolby Atmos ?

C.E. : Pendant l’exposition CEDIA tenue à Dallas en 2015, un des principaux fournisseurs d’accès au câble des États-Unis, Comcast, à annoncé que sa platforme X1, dont la sortie est prévue en 2016, sera compatible Dolby Atmos. VUDU, un des services de streaming les plus en vogue aux États-Unis est quant à lui déjà compatible Dolby Atmos. Nous continuons à travailler avec le monde du divertissement pour rendre le Dolby Atmos aussi accessible que possible dans le monde entier.

S.V. : Nous avons pu lire que Dolby développait un nouveau codec audio nommé AC4, pouvez vous nous en parler ?

C.E. : L’AC-4 est un nouveau format audio très puissant de la famille Dolby Audio. Le Dolby AC-4 répond aux besoins actuels mais est également pensé pour répondre aux besoins futurs des nouvelles générations de services de divertissement audio et vidéo, notamment les chaînes TV et les services de streaming sur Internet. Fondamentalement, le format Dolby AC-4 repense la structure audio pour en accroître les capacités tout en réduisant sa complexité. Ce format couvre une large gamme de méthodes de diffusion, comme par exemple les émissions classiques, les réseaux mobiles ainsi que les diffusions et bandes passantes hybrides. Le Dolby AC-4 est déjà standardisé par l’ETSI (Institut européen des normes de communications), a été adopté par le Digital Video Broadcasting Project (DVB) et est prêt à être lancé. De plus, nous avons fondé un partenariat avec VIZIO, Sony Visual Products et TP Visions pour que le Dolby AC-4 soit incorporé aux téléviseurs de nouvelle-génération.

S.V. : Dolby a récemment présenté le Dolby Vision, une technologie vidéo HDR proposant un haut débit d’images par seconde conçue pour les cinémas et les écrans 4K. Quand pouvons nous espérer profiter de cette technologie dans nos salons ? Sera-t’elle intégrée aux nouveaux téléviseurs ou lecteurs Blu-ray ?

C.E. : En octobre, la marque Vizio a annoncé qu’elle allait sortir le premier téléviseur 4K Ultra HD avec Dolby Vision. Il est d’ailleurs déjà possible de commander les nouveaux modèles 165 cm (RS65-B2) et 300 cm (RS120-B3) de la série Reference. Le Dolby Vision sera également une option pour le nouveau format Blu-ray UHD/4K.

S.V. : Le Dolby Vision offrira un encodage vidéo sur 10 bits pour le home-cinéma, est-ce un bond important en terme de qualité ?

C.E. : Alors que la transition du 2K au 4K ajoute plus de pixels sur l’écran, le Dolby Vision améliore la qualité des pixels, avec des écarts dynamiques accrus et un gamut de couleurs plus important. De plus, le Dolby Vision offre une image qui peut être jusque 40 fois plus lumineuse qu’un téléviseur actuel, ce qui donne à l’image une dimension encore plus raffinée ainsi qu’une profondeur et des ombrages plus naturels.

OLED UHD 4K

S.V. : Pouvez-vous nous parler des matériels audio-vidéo personnels ? 

C.E. : En tant qu’ancien musicien, mon système est taillé pour diffuser de la musique dans toute la maison. En ce moment je suis en train d’installer un système Dolby Atmos 9.4.6 dans ma salle de projection, ce dernier est composé d’enceintes B&W et Triad, et j’utiliserai très sûrement un pré-processeur Trinnov. Ce système sera piloté par des amplificateurs ATI. Pour les caissons de basses, ce seront des caissons Klipsch avec haut-parleurs de 38 cm. Dans une autre pièce, j’ai un système Dolby Pro Logic IIz composé d’enceintes Paradigm, pilotées par un pré-processeur Onkyo et des amplificateurs Rotel. Ma nouvelle maison possède six zones d’écoutes toutes contrôlées depuis mon iPad. Les enceintes encastrées sont des Speakercraft, pilotées par des amplificateurs Sonos. Ma salle de répétition, car je pratique tous les jours pour entretenir mon niveau de guitare, est équipée d’un amplificateur Anthem et d’enceintes compactes Polk. Il y a également un ampli Marshall de 50 W branché sur un baffle 4×12 à pan incliné et mon ampli Fender Twin Reverb accompagné d’enceintes JBL.

S.V. Enfin, quel est votre souvenir musical le plus marquant ?

C.E. : Mon souvenir musical le plus marquant : tout ce que j’ai pu entendre sur DVD Audio, Blu-ray pure Audio ou SACD.  Mes goûts musicaux sont variés et vont de la musique classique au rock alternatif en passant par le baroque, les chants grégoriens, la musique celtique et le jazz. Je suis un passionné du son haute résolution multicanal. Le travail de Mark Waldrep de AIX records est spectaculaire. Lorsque je veux impressionner mes amis mélomanes j’utilise toujours le DVD Audio de l’album Love des Beatles. Dès qu’ils entendent le premier morceau, leurs yeux s’écarquillent d’étonnement et de plaisir. Un moment vraiment magique.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Laisser un commentaire