Interviews

Interview d’Alex Munro, directeur de Q Acoustics

Alex-MunroDirecteur de Q Acoustics, Alex Munro a effectué une large partie de sa carrière au sein de marques britanniques prestigieuses, telles que KEF ou Tannoy. Il évoque avec Son-Vidéo.com la gamme d’enceintes Q Acoustics 3000 Series.

Pouvez-vous nous parler des origines de la marque Q Acoustics ?
Lorsque nous avons décidé de créer une gamme d’enceintes acoustiques (la série 1000), la question qui s’est posée était de savoir si nous (NDLR : Armour Home Electronics) devions passer par l’une de nos marques existante ou créer une nouvelle marque. Après avoir longuement réfléchi à la situation, nous avons décidé de partir sur de nouvelles bases en donnant naissance à Q Acoustics. De cette façon, il n’y aurait aucune idée préconçue et nous pouvions avoir une toute nouvelle approche.

La nouvelle série 3000 est, une fois de plus, un véritable succès et succède à votre montée en gamme avec la gamme Concept. Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de ces deux gammes ?
Nous faisons en sorte d’apprendre de tout ce que nous faisons et nous cherchons constamment à apporter des améliorations à nos produits. Dans cet esprit, nous proposons souvent une “i-version” d’une gamme. Le premier modèle de la gamme Concept était basé sur l’enceinte primée 2020i avec un filtre et un baffle amélioré. Elle était également dotée pour la toute première fois de la technologie Gelcore. La technologie Gelcore consiste en un baffle dans un baffle, les deux étant séparés par un composé qui pourrait être décrit comme de la colle qui ne sèche jamais, ce qui réduit grandement la coloration apportée au son. La Concept 20 est souvent vendue avec un pied de forte masse en option. Le plateau du pied bénéficie également de la technologie Gelcore, ce qui permet de minimiser les vibrations transmises par le pied.

Votre compagnie produit des câbles depuis 1979 et est l’un des leader mondiaux dans ce secteur. Comment cela influence-t-il votre travail ?
Cela a une profonde influence sur notre travail. Sur tous les emballages des enceintes de la série 3000 ainsi que sur les borniers de chaque enceinte, il est marqué ‘Conçu et testé en utilisant QED. Nous recommandons l’utilisation de câbles QED’. Il n’est pas rare que nous proposions des offres regroupant ces produits pour accentuer ce point. Nos ingénieurs travaillent sur ces deux gammes de produits et par conséquent comprennent l’interaction entre le câble d’enceinte et l’impédance complexe d’une enceinte acoustique typique de façon très claire. D’autant plus que de nombreuses enceintes ne sont pas conformes à l’impédance qu’elles annoncent.

Vos enceintes sont plébiscitées par la presse du monde entier, comment interprétez-vous un tel succès ?
Les caractéristiques inhérentes à nos produits sont sélectionnées et mises en oeuvre de façon à véritablement améliorer l’écoute. Notre but est d’obtenir le meilleur équilibre possible entre design et performances. Nous cherchons ensuite à communiquer clairement les nouveaux développements à la presse internationale. Le plus important pour nous est d’innover continuellement de façon à garder l’intérêt de la presse pour ce que nous faisons.

Vous avez modifié le haut-parleur de grave pour la série 3000, qu’avez-vous amélioré ?
En utilisant de la fibre d’aramide, nous avons rendu le comportement de la membrane plus prévisible et par conséquent moins coloré. Nous avons ainsi obtenu une plus grande cohérence dans les performances de la membrane ainsi qu’un équilibre précis de la masse du cône, ce qui permet une réponse en fréquence plus linéaire et une dispersion plus large.
– Vous avez également remplacé le tweeter présent sur la série 2000 par un nouveau type de haut-parleur, pourquoi et quel est le résultat ?
C’est une conception concentrique dans laquelle la suspension du dôme du tweeter agit comme un radiateur qui prend le relais dans les hautes fréquences lorsque le tweeter ne peut pas monter plus haut. Cela permet au tweeter d’atteindre jusqu’à 35 kHz. Le fait de placer le dôme au niveau de la façade évite l’effet de pavillon et par conséquent la coloration du son. L’isolant en caoutchouc butyle réduit l’effet de vibration du baffle sur le tweeter ce qui permet d’obtenir un son plus pur.

Planifiez-vous de proposer de nouveaux produits ?
Les produits pour les trois prochaines années sont déjà planifiés. L’un des avantages de faire partie d’un large groupe est que nous pouvons investir sérieusement dans de nouveaux produits. Bien qu’ayant eu l’opportunité de faire la même chose avec d’autres marques au fil des années, je peux honnêtement dire que je vis actuellement la plus palpitante de mes aventures.

Pouvez-vous nous parler du système audio que vous utilisez chez vous ?
J’ai toujours eu beaucoup de chance, dans chaque endroit où j’ai habité, j’ai toujours eu une salle dédiée à la musique et une pour regarder des films ou regarder la télévision, la pièce principale étant toujours celle pour écouter de la musique. Tout le monde ne peut pas avoir cette chance, c’est pourquoi nos produits sont conçus afin d’être aussi performants avec une bande son de film qu’avec un concert de musique classique. Le système audio que j’utilise chez moi est constamment différent. Très souvent, je prends le meilleur système que nous ayons pu créer dans une autre entreprise comme base de référence pour les produits que nous concevons à présent. J’adore quand les basses sont restituées avec beaucoup de précision et c’est une caractéristique qui me tient particulièrement à coeur.

Quel est votre meilleur souvenir musical ?
J’en ai un nouveau presque tous les jours, mais pour le meilleur d’entre tous, il faut revenir en 1980, lors de ma première année en tant qu’ingénieur du son chez KEF. On m’avait alors demandé d’aller au Usher Hall d’Édimbourg, en compagnie du directeur technique de la marque, pour participer à la construction et à la mise en oeuvre du plus grand système de sonorisation utilisé dans une salle de concert de musique classique et employant des composants d’une qualité bien supérieure à ce qui était disponible à l’époque. Le même jour, un ingénieur de la BBC nous a fait écouter un des premiers enregistrements numériques que j’ai entendu, le rendu dans ce grand auditorium était extrêmement réaliste.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

La Rédaction

Laisser un commentaire