Tests matériels

Test : Klipsch RB-81 MKII

Test Klipsch RB-81 MKII

Test de l’enceinte Klipsch RB-81 MK2, un modèle de bibliothèque au gabarit toutefois imposant, qui met en oeuvre un haut-parleur de 20 cm et un tweeter à pavillon, pour un son hyper réaliste. Une compacte qui semble avoir tout d’une grande…

Si vous suivez l’actualité des fabricants d’enceintes acoustiques – et notamment de Klipsch – vous savez certainement que la marque américaine a renouvelé sa gamme Reference il y a peu. Toutefois, certains modèles de la précédente itération sont toujours commercialisés. Il s’agit de modèles d’exception, qui n’ont pas de successeurs dans la nouvelle série Reference Premiere, en l’occurrence l’enceinte colonne Klipsch RF-7 MKII, l’enceinte centrale Klipsch RC-64 MKII et l’enceinte compacte Klipsch RB-81 MKII. Des enceintes sans concession, où la qualité de restitution prime sur les considérations esthétiques, tant ces trois enceintes ne passent pas inaperçues dans une pièce de vie.

Klipsch RB-81 MKII : l’oiseau rare

La Klipsch RB-81 MKII est donc un oiseau rare, avec son grand haut-parleur de 20 cm. Hormis la paisible Monitor Audio Silver 2 et quelques modèles chez Dali et Jamo avec un haut-parleur de 18 cm, les fabricants qui osent un grand haut-parleur dans une enceinte compacte ne sont pas nombreux.

C’est regrettable car un haut-parleur de 20 cm de diamètre est souvent le sésame pour une écoute vraiment tonique et un grave convaincant.

Seulement voilà, un haut-parleur de 20 cm est mécaniquement conçu pour mouvoir un important volume d’air et ceci implique de dessiner des enceintes au gabarit imposant. Si cette règle n’est pas respectée, le haut-parleur de 20 cm peine à produire des basses fréquences et son choix ne se justifie plus.

Test Klipsch RB-81 MKII

L’enceinte Klipsch RB-81 MKII devant la Klipsch Heresy III

La Klipsch RB-81 MKII mesure ainsi 23 cm de large pour 48 cm de haut et 31 cm de profondeur. Exception faite de la Klipsch Heresy III, la Klipsch RB-81 MKII est l’une des plus grandes enceintes bibliothèque du marché.

Test Klipsch RB-81 MKII

L’enceinte Klipsch RB-81 MKII est la compacte haut de gamme de la série Reference.

Klipsch RB-81 MKII : présentation

L’enceinte Klipsch RB-81 MKII est un modèle à 2 voies, avec un haut-parleur de grave-médium de 20 cm et un tweeter à dôme titane et chambre de compression, monté sur pavillon acoustique. Elle répond en fréquence de 44 Hz à 24 kHz (dans une plage de 6 dB) et offre une sensibilité de 97 dB à 1 kHz pour 1 W injecté (mesure à 1 m). Autrement dit, il s’agit d’une enceinte « puissante », qui donne de la voix et peut jouer à très fort volume, même avec un amplificateur de puissance modeste. Un intégré de 2×20 W peut parfaitement en tirer parti, même si la puissance admissible de 150 W invite à l’associer avec des amplis de catégorie supérieure.

La structure de l’enceinte est réalisée en MDF, revêtu d’une finition vinylique imitation bois noir. La face avant est réalisée en plastique, un matériau qui permet à Klipsch de réaliser une pièce monobloc dissimulant le saladier et les fixations des haut-parleurs, tout en intégrant le pavillon Tractrix et l’évent bass-reflex. La face avant est dissimulée par une grille aimantée avec tissu acoustique noir. La face arrière reçoit des borniers à vis compatibles bi-amplification et fiches bananes. Des cavaliers sont préinstallés pour l’alimentation classique par un seul amplificateur.

Test Klipsch RB-81 MKII

Le large évent laminaire bass-reflex ne génère aucun bruit d’écoulement à volume soutenu

Klipsch RB-81 MKII : haut-parleurs

Le haut-parleur de 20 cm dispose d’une membrane en cuivre et céramique (technologie Klipsch Cerametallic) et d’un aimant très puissant (d’où la sensibilité élevée de l’enceinte). Ce haut-parleur est plongé dans un volume d’air accordé en bass-reflex par un évent laminaire frontal, ce qui permet l’installation éventuelle de l’enceinte contre un mur, voire dans un meuble. Ce haut-parleur reproduit les fréquences comprises entre 40 Hz et 1,4 kHz environ, puis est relayé par le tweeter.

Le tweeter est un dôme en titane de 2,5 cm avec chambre de compression arrière pour en augmenter le rendement. Il est monté sur pavillon Klipsch Tractrix afin d’amplifier les fréquences médiums jusqu’à 1,5 kHz environ. Cette technique d’amplification mécanique par pavillon présente l’intérêt majeur de n’exiger qu’une très faible excursion de la membrane du haut-parleur, ce qui réduit énormément la distorsion et améliore son régime transitoire. Un tweeter traditionnel est de ce point de vue très inférieur. Klipsch développant des pavillons depuis 80 ans, la marque sait contourner les écueils liés à cette technologie (coloration, projection sonore). Enfin, si un tweeter non pavillonné perd beaucoup d’énergie passé 5 mètres de distance, le tweeter pavillonné se fait entendre clairement au double de cette distance.

Test Klipsch RB-81 MKII

Le haut-parleur de grave-médium de 20 cm à membrane Cerametallic

Test Klipsch RB-81 MKII

Le tweeter à dôme titane est logé derrière une pièce de phase et un pavillon carré Tractrix

Klipsch RB-81 MKII : filtre électronique

Pour cette seconde itération (MKII) de la gamme Reference, les filtres électroniques des enceintes ont été optimisés. Klipsch a positionné la fréquence de recouvrement des deux haut-parleurs à 1,4 kHz. Elle a donc été abaissée et éloignée de la plage critique de 2 à 3 kHz. Critique car notre oreille est très sensible à ces fréquences et que le filtre électronique induit toujours des rotations de phases préjudiciables à l’écoute à sa fréquence de coupure. Ajoutez à cela que le pavillon agit comme une loupe et on ne peut que se féliciter que la coupure intervienne à 1,4 kHz. En outre, le tweeter couvrant une très large plage de fréquences, l’écoute profite de sa rapidité de réaction, nécessairement supérieure à celle du haut-parleur de grave de 20 cm. Ce dernier est ainsi utilisé sur une plage où il excelle.

Test Klipsch RB-81 MKII

Les borniers compatibles bi-amplification, ici connectés aux câbles Audioquest Rocket 88.

Klipsch RB-81 MKII : conditions de tests

Nous avons écouté les Klipsch RB-81 MKII associées aux amplificateurs Denon DRA-100 et NuPrime IDA-8, avec les NorStone Classic 250, Viard Audio Silver HD12 et Audioquest Rocket 88. Les fichiers écoutés étaient au format FLAC (streaming DLNA depuis un smartphone vers le DRA-100 et vers un Raspberry Pi 2 avec Volumio pour l’ampli NuPrime connecté en USB).

Test Klipsch RB-81 MKII

Klipsch RB-81 MKII : impressions

La Klipsch RB-81 MKII délivre un son très entraînant. Klipsch a fait des choix d’esthétiques sonores que nous trouvons judicieux, en l’occurrence une restitution très nerveuse et opulente du haut grave, équilibrée avec un registre aigu incisif. À ce titre, la RB-81 MKII qui partage son haut-parleur de grave avec les modèles Klipsch RP-280F et Klipsch RP-280FA nous a semblé plus enjouée. On s’amuse beaucoup à l’écoute de ces enceintes, aux antipodes de bien des enceintes compactes aseptisées. L’auditeur est placé sous pression en permanence, et comme cela ne tourne pas à l’oppression, on en redemande !

Nous avons écouté pas mal de musiques différentes avec les Klipsch RB-81 MKII, beaucoup de Jazz, un peu d’opéra, des variétés, visionné quelques extraits de films et de concerts aussi.

Le son envahit systématiquement notre salon, de façon spectaculaire pour de si petites enceintes.

Test Klipsch RB-81 MKII

Grave : le résonateur bass-reflex en façade est relativement court et amplifie ainsi les fréquences du registre haut-grave, ce qui combiné à la nervosité du haut-parleur confère à la Klipsch RB-81 MKII énormément de tonus. Il y a un petit côté rageur très plaisant. Beaucoup de punch donc dans le haut-grave et tout plein d’informations que l’oreille n’entend habituellement pas ou peu avec une enceinte compacte traditionnelle. Un grave rapide, non pneumatique, et les 45 Hz annoncés sont atteints.

Une bosse dans le haut grave donc, qui donne beaucoup de nerf à l’écoute, mais une descente en fréquence performante qui ne rend pas le grave binaire. La Klipsch RB-81 MKII impressionne davantage que bien des colonnes.

Médium : très articulé, les voix humaines sont remarquables. Excellent timing lié à la membrane Cerametallic dans le bas-médium et au dôme titane incisif dans le haut-médium.

Aigu. Des écarts dynamiques impressionnants donnent du crédit au message sonore. Le tweeter prend remarquablement le relais, ne s’éveille que lorsque la musique l’impose. On ne l’entend par exemple que très peu avec les voix humaines (normal mais bien d’autres tweeters colorent les voix) et il sait être incisif à bon escient. Alors que nous rédigeons ce test, des percussions nous surprennent parfois à 7 m de distance ! En cela, le pavillon Tractrix apporte un vrai plus.

Test Klipsch RB-81 MKII

Klipsch RB-81 MKII : conclusions

Nous avons aimé

  • Le son engageant et organique
  • Le haut grave percutant
  • Les écarts dynamiques contrôlés
  • La brillance non excessive de l’aigu
  • La scène 3D très très immersive

Nous aurions aimé

  • Un placage en bois naturel ? Mais étant donné le tarif demandé, on pousse sans doute un peu…

La Klispch RB-81 MKII a un sacré caractère ! Et ce n’est pas péjoratif. On aimerait plus souvent écouter des enceintes compactes de cette trempe (et à ce prix). Elle délivre un message sonore hyper cohérent du grave à l’aigu, très engageant et spectaculaire quand l’enregistrement le permet. On la recommandera aux amateurs de rock, d’électro, de jazz, de films et de concerts par exemple. C’est, de notre expérience et exception faite de l’Heresy III, la meilleure enceinte compacte élaborée par Klipsch. On s’amuse beaucoup avec elle.

 

Test Klipsch RB-81 MKII

 

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

216 Commentaires

    • Haha j’aurais souhaité être plus averti dans ce domaine, mais mon domaine de compétence c’est surtout les maths appliqués et… la gastronomie ! Un domaine vraiment proche de l’audiophilie au sens où c’est pas une science exacte et l’optimisation de la satisfaction repose sur un tas de critères accessoires souvent très subjectifs^^. Et dans ces domaines, il vaut parfois mieux ne pas trop se poser de questions sur la liste exhaustive des ingrédients et sur leur préparation, mais juste se laisser transporter par le résultat final. :)

  • Bonjour, je viens de vendre mes BW CM10S1+CM6+centrale CM2 s1. Je souhaite refaire mon installation Hi-Fi /Home cinéma avec des KLIPSCH RF7MK2+RC64MK2+RB-81MK2. Le tout avec ROTEL RSP1582+ampli RMB1585(5x200w).
    Je pose 3 questions :
    -comparaison BW CM10 s1 et KLIPSCH RF7 MK2?
    -le Rotel ira avec les KLIPSCH?
    -Quels câbles hp utilisés, Viard ou WireWorld ou Tara Labs.
    Cordialement
    Teki.

    • Le couple Rotel irait bien : dynamique et expressif, dans la veine de ces enceintes Klipsch. La comparaison avec les B&W n’est pas simple. Le son sera très différent : marge dynamique nettement à la hausse, scène sonore plus riche et intelligible, rapidité globale très supérieure. J’ai personnellement l’expérience des RF-7 MKII avec le Viard Audio Silver HD12, riche dans le médium et solide dans le grave. Pas eu l’opportunité d’écouter ces deux autres marques. Pour résumer : votre système audio va changer du tout au tout.

  • Bonjour,

    A défaut d’avoir pu les écouter, à la lecture de cet essai et des nombreux échanges dans ce blog, les Klipsch RB-81 me séduisent et semblent répondre à mes attentes.

    Il me reste à les marier avec un ampli. Ma short-list serait :
    – Cambridge Minx Xi
    – Marantz MCR-611
    – Denon DRA-100
    J’ai bien noté que le DRA-100 est apparemment un très bon candidat, certainement le meilleur des trois, mais il est sensiblement plus cher que les autres. Pourrais-je avoir des avis comparés et argumentés sur les deux autres choix ? Et si une quatrième alternative méritait d’être envisagée, je veux bien l’entendre 😉

    Le tout sera installé dans une pièce volumineuse (>40m2 et plafonds hauts), pour des écoutes éclectiques (surtout du jazz pour ce qui me concerne, mais des goûts musicaux différents dans la famille). La musique sera lue depuis un mac fixe (AirPlay), et depuis des smartphones Androïd (essentiellement Deezer). Peut-être un NAS plus tard, mais pas encore.

    Merci pour vos réponses !

  • Bonjour, je profite de votre fils de discussion pour venir à mon tours demander quelques conseils avisés.

    Je suis audiophile depuis ma plus tendre enfance avec un père et ses amis, fous furieux. J’ai grandi avec la revue du son, le nouvelle revue du son, etc. Et bien entendu, j’ai du très beau matériel, réputés et primé.

    Seulement voilà, le plaisir du matériel et de la quête du graâl va un certain temps et nos goûts et habitudes changent.
    D’autant que j’ai souvent pris plus de plaisir avec du matériel « hi-fi » grand public ou de monitoring. Et je me trouve confronté à un autre facteur.
    Nous avons acquis un appartement de 50 m2, avec un séjour de 25 m2 bordé de baies vitrées (en rdc!!! sur jardin). Il est évident que la place fait défaut pour rapatrier le matériel mais surtout, nous ne voudrions pas attiré les convoitises de curieux. J’ai déjà été cambriolé dans le passé.

    Voilà, pour la présentation et le contexte.

    Je pars d’un besoin simple.
    1 – un Dac car comme tous le monde, j’écoute plus souvent du dématérialisé que des CD.
    2 – un ampli intégré ou casque selon le Dac
    3 – un préamp phono selon le Dac ou ampli.
    4 – un casque plus facile à driver que mes sennheiser (ovation, HD585? 600 et 650) = possibilité de la brancher aux mac/iphone, tv.
    5 – une paire de compactes qui puisse être réutilisée sur le vrai matériel.
    Ecoute à 100 % = vinyles et Flac(DSD ?), Jazz rock/fusion de 70 à maintenant, rock 60/70, rap old school us et musique actuelle (pseudo rnb/dancefloor/electro)…. un peu de blues mais plus trop de métal ni de classique depuis un bon moment.

    Budget = environ 1000 euros pour le dac, 1000 euros pour l’ampli, +-1000 euros pour les enceintes et le budget d’un HD650 pour le casque.

    Pour les enceintes, mon choix s’est arrêté sur les Klipsch rb81 d’après toutes mes recherches (bien que j’ai un doute pour les dynaudio emit M20).
    Pour le prix d’un casque, je prends dans un premier temps les Klipsch – quitte à leur ajouter une autre paire ensuite.

    Pour le Dac. 1- Fostex HA-80 (à priori il tue) ou Pioneer U-05s (j’aime son look) ou Teac 501-503 (respectivement, ils offrent le parfait mix fonction/son/prix) . A priori, je partirai sur le UD 503 Teac voire le 501 pour le choix de raison. (Indisponible chez son-vidéo ???)

    Pour l’ampli… Là commence le dilemme… On reste sur des valeurs sûres et des prix raisonnables.
    1 – Cambridge CXA80 ou 2 – Creek evo 50 MkII (voire le 100 pour ses 2X2 HP) et le rotel A14. J’ai vu aussi le kit AtollHD120 + MA100 (qui permet peut être de se passer d’un DAC dédié ???)
    J’aurai une préférence pour le côté pratiquement tout en un du cambridge et de l’atoll. (L’idée étant de gagner de la place )

    Et enfin, racheter une platine rega P2/p3 pour un usage familiale (peut avec pré-phono en fonction de l’ampli, si oui, vous prendriez quoi par rapport à l’ampli et aux Klipsch pour garder une cohérence ou compenser les défauts ?

    Alors après un long monologue, je fais appel à vous et vos lumières. Ne pouvant écouter ces matériels depuis que j’ai déménagé en Bretagne, j’aurai besoin de vos avis sur les associations s’il vous plaît. Et si je peux abuser, pourquoi selon vous ?

    Merci par avance.

      • Bonjour, dans le budget que vous indiquez il y a des appareils qui ont beaucoup convaincu sur ce blog. Voici qq références (en plus des Klipsch rb-81), afin que vous puissiez consulter ici les tests correspondants et voir s’ils peuvent vous convenir. Cela ne remet nullement en cause votre liste actuelle (qui est très bonne), mais pourrait juste apporter des éléments de comparaison :
        – Amplis-dac Nuprime Ida 8 et Denon DRA-100 (si dans votre souhait de changement vous n’excluez pas l’amplification numérique ; ces appareils sont de plus assez petits et pourraient répondre à votre contrainte de place)
        – Casque Meze 99 Classics

        Le responsable du blog vous apportera sans doute plus de précisions et des conseils sur la partie phono ultérieurement.

  • Merci beaucoup pour ces premiers conseils…. Je vais aller voir les tests des amplis. (Je me souviens avoir été bluffé par ce type d’ampli chez un ami).

    Pour le Meze 99, il m’a fait de l’oeil et il fait partie de ma sélection.
    Le besoin de changement de casque n’est pas impératif ; juste un peu de curiosité et l’envie de découvrir autre chose que Sennheiser.

    Si jamais vous ou quelqu’un pouvait me donner quelques retours sur les associations, ce serait super. Je compte passer commande cette semaine ou semaine prochaine des Klipsch.
    A priori, d’après les retours, les cambridge et klipsch. C’est plus typé hifi mais très cohérent/homogène malgré une bosse dans le bas medium. Certains disaient que les Emit apportaient un petit plus à l’ouverture.

    En tous cas, merci de m’avoir lu et répondu. :)

  • Je reviens après avoir lu vos tests et ceux de vos confrères… Ce sont de jolis engins très performants.
    Effectivement, en terme de gain de place, ça me parait difficile de faire mieux ainsi que le gain en qualité/prix.

    En fait quand je parle gain de place, un gros ampli d’aujourd’hui, est déjà un gain de place par rapport à mes audio-research, mcintosh et electrokompaniet – même vis à vis de mes akai am-u 05 et 06 (c’est d’ailleurs cette chaîne, que le nouveau matériel doit prendre la relève pour l’usage familiale de tous les jours – et aux autres en terme de risque de cambriolage).

    Je ne suis pas forcément fixé sur un intégré à 100 % en dehors de limiter le nombre d’appareils.

    J’ai besoin d’un Dac, un ampli casque (sortie casque décente) et un pré-phono pour mes besoins actuels de musique.
    L’idéale étant un appareil qui gère les trois.

    Donc en gros un bon préamp/dac qui me permette d’attaquer par la suite mes gros amplis. C’est mon besoin numéro 1.

    Pour les questions d’intégration et de risques, un duo préamp dac+puissance ou intégré dac. Mon besoin numéro 2 et de raison.

    NB 1 : Cet intégré ou préamp/dac ira (peut être ?) dans un futur proche, gérer le numérique sur l’am-u05, qui lui restera le pré-amp des deux am-u06 splités en double mono. (J’en ai racheté plusieurs modèles pour avoir des systèmes d’écoute/comparaison pour les platines et cellules.)

    NB 2 : Le système high-end = (préamp electrokompaniet sur deux double mono audio research) étant spécifiquement dédié au diamond 801, à une platine TD mitchell + préphono mcintoch, magnéto-bandes Teac, Transport+Dac de chez 3D Lab.

    Pour mieux comprendre le gain de place recherché 😉

    Merci encore par avance

  • Bonjour,
    Habitant sur l’ile de la Réunion, je ne peux malheureusemeent pas tester plusieurs modèle.
    Je souhaiterai acheter un marrantz 611 ou un denon ceol N9 avec ces Klipsh. J’hésite également à acheter des monitor audio bronze2, des Focal 706V, Q ACOUSTIC 3020, dali zensor 3; pour un salon de 30-40m², avec de la musique pop/rock, musiques de films, piano.
    Quel conseil pouriez vous me donner?

  • Je l’ai deja ecrit plus haut, mais m-cr611 et rb-81 mkii c’est très bien. Quand tu dis musique de film, tu ne parles pas de home cinéma ? Car les klispch sont super pour sonoriser une TV.
    Je n’ai pas pu comparer mais peut etre que le N9 souligne le coté énergique et chaleureux, tandis que le cr-611 adoucit et fluidifie le son, en le refroidissant un peu.
    La signature des klipsch est particulière pour moi, ce qui m’a surpris, c’est qu’il n’y a pas de « mollesse » ou de « flou », le son sort « direct ». C’est énergique, ca rend le dynamisme et les attaques, les percussions, c’est très détaillé. Il y a bcp de « piqué » dans le son. Les basses sont séches, les aigus sont comme sous tension, c’est une approche du son intense, emotionnelle, saissisante.
    Je pense que ce ne laisse pas indifférent, certain sont un peu déroutés (et trouvent ca un peu trop fort en gout par rapport au rendu consensuel/typique des autres enceintes), d’autres sont chavirés par ce style d’ecoute, et ne peuvent revenir en arrière.
    Voila, mon humble avis de béotien très fan du rendu audio de son système. Il y a quand même qques instabilité parfois (ce matin j’ai eu un bug, impossible de sortir d’un mode d’ecoute). Mais j’ai une grande pièce comme toi, et je suis content d’avoir des compactes aussi puissantes, ca remplit le volume comme il faut…
    Voila, sinon j’ai vu que les kef q300 sont aussi en promo, si j’étais toi, au vu de ce que j’ai lu sur le web, je les mettrais dans ma short list.

    • Les dômes en titane doivent certainement jouer sur le côté incisif du son dans les aigus et c’est toute leur plus-value.
      Si vous souhaitez plus de chaleur sur commande, un caisson de basses même moyen fournit ce qu’il faut sans dénaturer le son lorsque le réglage est a minima.

  • Bonjour,
    Quel serait le rendu sonore d’une association Klipsch RB81-MKII avec le Denon PMA-50?
    L’association permettrait une bonne écoute avec marge dans 20/25m²?
    Merci d’avance pour la réponse!

    • Association non testée, mais a priori l’entente devrait être bonne, les Klipsch RB-81 MKII étant faciles à alimenter. L’ardeur des enceintes devrait être apaisée par le Denon PMA-50. Quant au volume sonore, aucun problème dans 25 m2.

  • verdicte apres une semaine… super raport qualité prix( a moitié prix c’est une affaire) je compare a mes bostons a26( tres musicale) la j’ai plus de basses et de dynamique meme sur mon modeste marantz pm 5004 c’est musicale, le musique( du haut meilleur rendement) est plus rapide, les guitares en metal sonne tres bien le son est homogene; je possede en hc les colonnes rp 250 f qui elle procure un peu plus de basse mais on les aigus un peu detaché du reste, la pas de soucil.

    • Salut Greg,

      Elles fonctionnent bien ces enceintes ? Tu y passe quoi dessus ? Du Megadeth, Sepultura, Metallica ?
      Ca passe avec du bon vieux AC/DC ?

      Sylvain Defl.

      • jme tate aussi pour ces klipsh sur du avenged sevenfold
        mais ca fait chère
        moi je cherche un son précis pas forcément puissant
        guitare électrique, métal, rock, electro, muse, days of the new, love and death…

  • Bonjour,
    Je suis très intéressé par JBL studio 230 et Klipsch RB81 MKII. J’ai noté qu’ils ont une puissance équivalante et sont en même prix sur notre site. Pouvez-vous m’expliquer la différence entre les deux ? Et lequel est le meilleur choix pour la pop et classic music?
    Merci d’avance !!

  • Bonjour, je souhaiterai savoir si la partie « medium » des RB81 II n’est pas plus creusée comparée à sa petite sœur la « RB61 II » ?
    Cordialement.

  • Bonjour,
    Je voudrais booster ma Denon N8 avec ces enceintes en replacement des Elipson 2i
    L’association Klipsch et de la N8 est elle bonne ?
    Quels câbles seraient idéal ?
    Merci

  • Bonjour

    Depuis que j’utilise google transaltor, je appologiese pour tous les mots étranges :). J’aimerais simplement partager une certaine expérience avec ces orateurs. Je ne peux pas trouver beaucoup d’examens professionnels de ces haut-parleurs, Klipsch RB-81 ii, ainsi je suis très heureux de voir votre examen.

    Je possède une paire d’entre eux et peut dire que je les aime. Je les utilise sur le récepteur NAD D3020 et le lecteur Yamaha CD-S1000.
    Pour un certain type de musique, comme le jazz, la pop, certaines ballades et la musique vocale, en particulier les voix féminines, je trouve la combinaison très agréable pour les oreilles et peut écouter pendant très longtemps. J’aime aussi le son de Dire Straits (tous les albums) et d’autres rock « doux ou classique » et aussi chillout easygoing électronique.
    Cependant, dans le cas de Red Hot Chili Peppers (Californication) et en cas de Faithless (par exemple Weapon of mass destruction) le son est un peu doux (n’a pas de «punch»). J’ai eu la chance d’essayer les haut-parleurs avec récepteur Marantz PM7005 et je trouve les tonalités élevées en cas de Red Hot Cili Peppers et Faithless plus exprimé et donc la musique plus dynamique. Je trouve aussi le son de la musique classique plus détaillé sur Marantz amp.
    Alors je me demande si NAD D3020 est assez puissant pour ces haut-parleurs malgré une bonne sensibilité ou est-ce juste le côté chaud des récepteurs du NAD? Avez-vous par hasard une certaine expérience avec cette combinaison?
    En outre, je envisage de moderniser le système à l’avenir. Je pense à Nuprime IDA-8, qui est similaire en connectivité à NAD D3020. Je peux voir que vous avez utilisé cette combinaison pour un examen. Est-il approprié pour un genre de musique que j’écoute (indiqué ci-dessus)? Je voudrais mettre à jour seulement si la différence par rapport à NAD est évidente.
    Je pense aussi à changer mon Klipsch RB-81 ii avec FOCAL ARIA 906. Comme je le comprends, ils sont un pas en avant. Comme je peux également trouver l’examen des FOCAL sur ce site, pourriez-vous comparer les conférenciers Klipsch et Focal en mots simples. Je suis également intéressé, si un récepteur comme NAD D3020 est approprié pour une sorte de haut-parleurs tels que Focal Aria 906.

    Merci et j’adore votre site.
    Cordialement
    Miha

    • Le NuPrime IDA-8 ne fera pas une grande différence avec le NAD D3020. Il est peu probable que vous aimiez l’association des Focal Aria 906 et du NAD D3020, si vous trouvez parfois les Klipsch RB-81 trop douces avec cet ampli NAD. Mais le Denon DRA-100 apporterait un son supérieur avec les Klipsch RB-81 MKII.

  • Merci pour la réponse :)
    Il semble que NAD D3020 parfois ne peut pas contrôler les haut-parleurs Klipsch. Surtout quand la musique est compliquée ou dynamique. Je n’écoute pas la musique très fort donc je crois qu’il ya assez de puissance. Il semble que le contrôle est parfois manquant avec le NAD. Je vais essayer d’autres amplificateurs pour décider.

    J’ai entendu beaucoup de bons mots sur Rotel et ils sont également très beau. Par exemple Rotel A-12. Je suis également loking à Yamaha A-S 801. Ils semblent être très naturel, ce qui signifie qu’ils jouent ce qu’ils reçoivent.

    Pensez-vous que c’est une bonne chose de combiner l’amplificateur qui joue exactement ce qu’il reçoit (pas de coloration du son) avec des haut-parleurs qui sont similaires, comme ce Klipsch? Je crois que dans ce cas, la source et l’enregistrement doit être très bon parce que tout est révélé.

    Personnellement, je voudrais avoir un bon amplificateur de tube, mais ils sont très chers et manquent souvent la connectivité moderne. Avez-vous une recommandation sur les amplis et haut-parleurs qui peuvent produire un son similaire.

    Je vous remercie
    Cordialement

  • Bonjour, je désire m’acheter des enceintes compactes en vue d’une configuration hi-fi et mon choix s’oriente vers les Klipsch RB 81 MK II. Cependant j’hésite entre ces enceintes et les B&W 685 S2, en sachant que les enceintes seront dans une pièce de 20m² et serviront uniquement pour la musique.

    J’aime différents styles de musique et je m’amuse réellement à écouter des registres que je n’écoutais jamais avant, juste pour le plaisir de « découvrir » ces nouvelles sonorités. J’écoute à volume modéré et ce qui est important pour moi, c’est la clarté, la précision et le détail dans les différents sons, de la douceur mais aussi qu’ils sachent donner de la voix, du peps, de l’énergie lorsque le morceau l’exige sans donner l’impression de forcer ou de « perdre pied » si je peux le dire de cette façon. Je suis amateur dans ce domaine et j’espère réussir à me faire comprendre.
    En ce qui concerne l’ampli, j’hésite également entre 2 modèles mais cela dépendra de l’enceinte que je choisirai, j’ai donc besoin de vos conseils avisés afin de faire mon choix entre ces 2 modèles.

    Cordialement.

    • Si dans votre écoute la restitution des voix prime largement sur celle des instruments, prenez les BW 685 S2. Sinon préférez les Klipsch. Plus quantitativement, comparez les réponses en fréquence à +/-3db :
      – Klipsch rb-81 : 44 hz à 24 khz
      – BW 685 s2 : 72 hz à 22 khz
      On voit bien en particulier que les Klipsch seront supérieures dans l’exploration des basses là où les BW seront plus centrées sur le médium (voix).

      • Merci de votre réponse rapide, je dirais que la restitution des voix comme celles des instruments sont importante pour moi, je recherche un bon équilibre entre ces deux aspects. Éventuellement si j’associe les BW 685 s2 à un caisson, pensez-vous que cela me rapprocherait de ce que je recherche ou les Klipsch seules feraient très bien l’affaire?
        Sinon, quel caisson me conseilleriez-vous avec les BW?

        • Je dirais que si votre objectif est de vous faire plaisir avant tout, les Klipsch seraient un choix très adapté. Mais si vous recherchez plus de rigueur dans la restitution, alors BW (+ caisson pour l’infra-grave) serait plus indiqué. Pour le choix du caisson, le mieux me paraît d’avoir d’abord le système ampli + enceintes et de s’orienter vers le caisson dans un second temps. Une possibilité est alors de choisir un caisson de la même marque que les enceintes, de puissance en adéquation avec la dimension de la pièce d’écoute.

  • bonjour, je souhaite m’acheter des enceintes et j’hésite entre des R24F et ces RB-81, sachant que je devrais inclure le pris d’un pied pour les biblios ça reviendrait à peu près au même prix, je me demandais lesquelles seraient les meilleures ? Pour l’ampli j’ai un budget de 300/350€ et j’ai aucune idée sur le choix à effectuer. Des Idées ?

    • Effectivement en ajoutant le prix des pieds pour enceintes le budget est proche entre les enceintes compactes Klipsch RB-81 MKII et les enceintes colonne Klipsch Reference R-24F. Si votre espace d’écoute le permet, il est probablement plus pertinent d’opter pour les enceintes colonnes, qui seront plus à même de produire du grave. Concernant l’amplification, les enceintes Klipsch se marient bien avec les amplificateurs de marque Denon ou Marantz par exemple. Selon l’usage vous pouvez opter pour un ampli stéréo (auquel il faudra ajouter des sources : lecteur CD, lecteur réseau, etc) ou un ampli stéréo doté de fonctions avancées (lecteur réseau, etc).
      Vous pouvez opter pour un ampli DLNA Marantz M-CR510 ou ampli stéréo Marantz PM-5005, chez Denon vous pouvez opter pour un ampli stéréo Denon PMA-720AE (auquel il faudra ajouter des sources).

  • Bonjour,

    Intéressé par les klipsch RB 81mk II, en terme d’amplification, faut il privilégier plûtot un ampli intégré Marantz PM6006 ou un Nad c326BEE ?
    (Musicalement, j’écoute du rock, jazz et musique classique).
    Aussi interessé par les Focal Aria 905, j’ai une proposition pour une combinaison Marantz pm6006/Focal Aria 905. Cette combinaison ne risque pas de manquer de grave/basse à bas niveau ?. Et plutot privilégier le NAd c326BEE ?. Quant à la source CD, ça sera finalement le Marantz cd6005 (vu le prix proposé). Dans l’attente de vos retours.

  • Les Klipsch RB-81 MKII et Focal Aria 905 sont des enceintes fondamentalement différentes. Les Focal sont douces et réservées, tandis que les Klipsch RB-81 MKII sont très toniques. Entre une amplification Marantz et NAD, c’est une question de goût. Le Marantz PM-6006 convient bien aux compactes Focal en général, car il flatte leur douceur. Le NAD C326BEE est un bon remède contre le sommeil et a tendance à pousser la plupart des enceintes qu’il alimente. Un bon choix avec les Focal comme avec les Klipsch.

    Avez-vous pensé au NAD C338 ? Il est aussi puissant que le 326 et bénéficie de la nouvelle technologie d’amplification de NAD. Qui plus est il dispose d’entrées numérique et réseau (Google Cast, Spotify Connect). Avec les Klipsch RB-81 MKII, je pense qu’il doit donner de très bons résultats.

    • Merci pour vos retours Tristan. Je pensais aussi aux Kefq300 avec le Marantz PM6006 ?
      Là encore, on va avoir une autre signature, par rapport à des klipsch RB81 mk II.
      Qu’en pensez-vous ?
      Pas évident de construire un petit système cohérent d’environ 1500euros comprenant ampli, source, enceintes…

  • J’ai finalement retenu la configuration Nad C326BEE+Klipsch RB81 mk II.
    Faut il activer le soft clipping sur le Nad, il est très rare que je dépasse les 50 % (position 12h sur l’ampli) ?
    Encore merci pour vos précieux conseils.

    • Il est peu probable que vous poussiez l’ampli dans ses retranchements, dès lors que peu de puissance est nécessaire pour faire jouer très fort les Klipsch RB-81 MKII. Mais c’est à vous de décider si l’écoute avec le soft clipping actif vous plaît autant ou moins que sans ce système de limitation.

    • Cet ampli Marantz semble un candidat valable si je puis dire. Le son sera très différent compte tenu des technos mises en oeuvre chez Klipsch (HP de 20 cm à membrane métallique) et pavillons pour les tweeters. Le son devrait être plus dynamique et expansif.

      • Merci Tristan.
        C’est difficile de faire un choix sans possibilité d’écoute :)
        J’ai des vues sur les Focale Aria 906…. Connaissant bien les jmlab depuis de nombreuses années, je pense que les sonorités sont assez proches ? Ou je me trompe ?

        • Oui, la signature sonore reste comparable d’une Focal à une autre, même si les membranes des HP de médium-grave étant réalisées avec des matériaux différents, il y a des différences sensibles. L’Aria 906 est une enceinte bien moins dynamique que la Klipsch RB-81 MKII.

          • Merci Tristan,
            J’ai finalement choisi de prendre la paire de Klipsch….. un peu de nouveauté me plait bien.
            Merci pour toutes ces réponses rapides, c’est vraiment appréciable :)

  • Bonjour, que pourrait donner ces klipsch avec un ampli HARMAN KARDON AVR 171 S que je vient d’acquérir?
    L’utilisation serait 80% home cinéma.
    Merci d’avance.

  • Bonjour, je souhaite vous faire part de mes interrogations consernant ma future installation.

    Il s’agit d’une écoute hifi en 2.1 dans un premier temps, puis home ciné plus tard, le tout en klipsch.

    J’ai déjà commandé un SUB R12SW qui devrait pas tarder à m’être livré. Pour le reste, je songeais à une paire de R-15M (vendues sur les magazines comme étant mariable avec ce modèle de SUB), mais sachant que j’ai déjà un ampli de 2x160W RMS, je suis tenté par une paire de RB-81 MK2.

    1 – Mon SUB sera t-il assez puissant face aux RB-81 MK2 ?
    2 – Les fréquences inférieures à 80hz seront redirigées vers le sub, dans ce cas, le choix des RB-81 MK2 ne perd-il pas son intérêt ?

    Merci d’éclairer ma lanterne de noobs en la matière.

    Cédric

    • Les Klipsch RB-81 MKII sont un meilleur choix que les R-15M. Aucune difficulté pour les associer au caisson Klispch R-12SW. Sur la fréquence de coupure du caisson, c’est à définir à l’écoute. Même si la fréquence choisie est 80 Hz, opter pour les RB-81 MKII est une bonne idée, car la surface émissive et le punch de l’enceinte est globalement très supérieur à la R-15M. Avec un caisson actif équipé d’un HP de 30 cm, c’est le ticket gagnant, ça va déménager :).

      • Merci !!

        Justement, hier, en méditant la question je me suis dit que je risquais de rater une superbe affaire avec ces RB 81 mk2. Si le stocke s’épuise, des klipsch à 150W RMS admissibles ça va pas être simple à trouver pour mon petit porte feuille. Du coup j’ai sauté le pas, j’ai cédé à un achat compulsif, quitte à me mettre sur le rouge. Je vous ferais un retour !

  • Bonjour,

    J’ai acquis cette paire d’enceinte en occasion pour la modique somme de 200€ (elles ont tout juste 4 mois!!). L’ancien propriétaire passe à du Kef Q900!

    je me demandais si l’ampli Yamaha R-N 602 conviendrait pour cette paire d’enceinte ? J’écoute principalement du rock et hard rock depuis Spotify. l’installation devra également servir pour le visionnage de film et série.
    je pense qu’un caisson de basse sera le bienvenu. Lequel me conseillez-vous (Klipsch de préférence)? Mon salon salon fait plus ou moins 18m2 et fait partie d’une pièce ouverte de 50m2.

    un grand merci pour votre retour.

  • Bonjour,

    Je viens de remplacer ma vieille chaîne Technics par un ampli Pioneer NC-50DAB, tout en conservant (temporairement) la paire d’enceinte de l’ancienne chaîne. L’étape suivante: une nouvelle paire d’enceintes, et les Klipsch RB-81 MKII me font de l’oeil. Pensez-vous que celles-si (ou les RP160M) soient un bon choix pour ce genre d’ampli, ou bien faut-il se tourner vers d’autres marques : Focal Chorus 706, ou autre ??
    Musique écoutée: du rock (tendance hard/metal), du jazz, du classique, dans une pièce de 30m2.

    D’avance merci pour vos réponses

  • Bonjour,

    Je souhaite changer mon installation pour passer d’un Bose Cinematic GS Serie 2 de 2011 à un système avec ampli+enceintes.

    Mon utilisation :
    – Televiseur HD que je souhaite brancher en optique pour les films.
    – Platine vinyle Pro-Ject Debut Carbon avec Cellule Ortofon OM-10. Ecoute principalement de Rock (metal/hardcore/indie).
    – Ipad branché en Jack 3.5/RCA
    – Iphone en entrée par bluetooth grâce à un Récepteur Audio Sans Fil – Bluetooth Belkin F8Z492CW.

    Je souhaitais donc prendre un amplificateur + enceintes et étais intéressé par l’association Ampli Marantz 6005 + les Klipsch RB-81 MKII Noir.
    Est-ce valable pour un salon spacieux de 30m2 avec une hauteur de plafond de 3m. Ce sera pour une utilisation home cinema + écoute de vinyles.

    Et très important : est-il nécessaire d’avoir un caisson de basse avec ces enceintes Klipsch RB-81 MKII qui semblent avoir du répondant en basse.

    Je vous remercie pour vos conseils.

    Arnaud

    • Les Klipsch RB-81 MKII sont solides dans le grave, oui. Un caisson reste un plus, quelle que soit l’enceinte. Explorer proprement la plage 30 Hz – 100 Hz donne à l’écoute une autre dimension. Un caisson Klipsch avec HP de 25 cm, comme le R-110SW, serait parfait, surtout pour une pièce de vite de 90 m3. Il faudra couper le caisson assez bas, vers 70 Hz (à ajuster à l’oreille bien entendu).

  • Bonjour,
    Avez-vous mesuré les courbes d’impedance et de réponse en fréquence de ces enceintes ? Pourrais-je trouver ces informations quelque part ? Merci.

  • Bonjour,

    Je dispose d’un Pioneer NC-50 (DAB, tout intégré). J’écoute beaucoup de rock et j’aime avoir un son « chaud » au niveau des basses et des percussions.
    Pour avoir fait quelques tests, je suis déçu du rendu des graves sur les B&W 686 S2 et sur Focal Chorus 706… J’ai fait des tests sur les Klipsch (R15, R160…) qui ne m’ont pas non plus convaincu. Pour l’instant, seules les Dynaudio Emit M10 tiennent la corde…

    Je me demandais si les Klipsch RB81 MKII pourraient faire l’affaire avec mon Pioneer NC50.
    Malheureusement, j’ai beaucoup de mal pour trouver un endroit à Paris où les tester…

    Merci d’avance !

    • Je ne connais pas les Dynaudio, mais les Klipsch ci-dessus ne manquent pas de graves. Un HP de 20 cm, ça peut déjà remuer de l’air. Cela dit, si vous aimez le son des Dynaudio, prenez celles-la, après tout ce sont vos oreilles qui jugent.
      J’ignore avec quel ampli vous les avez entendues, mais comme leur rendement est modeste, il faudra des watts pour obtenir une écoute à fort volume.
      C’est je trouve le gros problème des petites enceintes qui sacrifient le rendement au profit de la neutralité : il faut parfois, pour obtenir une écoute confortable et qualitative, les alimenter avec un ampli qui coûte deux à trois fois leur prix.

      • Merci pour vos réponses,

        @Roland N : je vous rejoins sur votre remarque concernant les petites enceintes. Malheureusement, pour des questions diverses (budget, place, taille du salon…), je ne peux pas prendre autre chose qu’un format bibliothèque.
        Pour répondre à votre question, j’ai un Pioneer (tout intégré) NC-50… à une écoute raisonnable, il envoie déjà un peu de son. Mais vous avez raison, il coûte deux fois le prix des enceintes…

        @Anonyme : à la lecture des retours concernant les Dynaudio Emit M20, je ne doute pas une seconde d’en être convaincu. Le problème, c’est qu’on dépasse un peu mon budget… Et je me pose la question de leur vraie utilité chez moi au jour d’aujourd’hui (c’est pour remplacer une installation complète dont je me suis déjà séparé) car j’ai certaines contraintes, vous l’aurez compris.

        Je m’interroge également sur les KEF (celles qui sortent doucement de catalogue) : les Q100/Q300. Elles deviennent très abordables mais je n’ai pas eu l’occasion de les écouter.

        Encore une fois, j’ai été bluffé par les quelques Klipsch ou les B&W CMx ou 685/686 écoutées (une qualité d’écoute impressionnante) mais… il me manque ma « chaleur » sur les graves et les basses sur ces derniers modèles !

        Merci pour vos retours,

  • Difficile de tout avoir ! En hifi comme avec bien d’autres choses, tout est affaire de compromis…
    Vous devez donc faire des choix. Pour de bonnes basses, il faut du coffre, donc difficile avec des enceintes bibliothèque. Vous pouvez ajouter un caisson, mais ça augmente le budget. Mais si vous possédez déjà de bonnes petites enceintes, pourquoi pas les conserver et leur adjoindre un caisson ?
    Les RB-81 ont certainement les basses que vous apprécierez, en outre elles sont en promo, mais elles font près de 50cm de haut et pèsent dans les 12 kilos chacune. Ce ne sont plus vraiment des biblios…
    Franchement, si vous avez aimé les Dynaudio, faites confiance à vos oreilles. Elles ont le format qui vous convient. Reste à faire l’effort niveau prix.
    Compromis, toujours des compromis…

    • Merci Roland pour votre commentaire.
      J’ai beau vouloir essayer les Klispch RB-81 MKII ou même les RP-160 (je suis curieux de ce que de bonnes Klipsch peuvent donner avec mon ampli), j’avoue que les Dynaudio me plaisent énormément.
      Et si, d’un point de vue technique, leur « faible » sensibilité (ne serait-ce que par rapport aux Klipsch, par exemple) me fait un peu peur, l’association avec les Dynaudio me plait vraiment.

      Je n’ai jamais été aussi proche du choix final… Donc merci pour vos aides.

  • Bonjour, je souhaite tout d’abord congratuler l’initiative du blog, la richesse des infos et toutes les personnes qui l’alimentent.
    Petit nouveau en hifi, je souhaite acquérir une paire de rb81-mk2. Après lecture assidue des questions/réponses et autres avis sur le blog et le site son-vidéo, me voici encore plus indécis que jamais sur le choix de l’ampli.
    En effet, je partais sur du Harman kardon hk 3770, mais le Onkyo tx-8130 me fait de l’oeil. Quel serait le plus adapté pour écoute de musique vinyle (40%), dématérialisée (40%) et visionnage film (20%)?
    Pour info, niveau d’écoute envisagé:
    – faible – type ambiance réception, musique de fond —> 30%
    – moyen – type écoute de musique ou film qui peux déranger les voisins si fenêtres ouvertes, j’habite en pavillon —> 60%
    – fort – style je change ma pièce de vie en piste de danse avec option boule à facettes et j’invite mes voisins à la soirée afin d’éviter qu’ils n’appellent la police —> 10%
    Pour info 2: pièce de vie de 40m2 avec 2.5m de hauteur de plafond.
    D’avance merci pour votre avis.
    Musicalement,
    Mika

      • Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse. L’on vient de me proposer des B&W 685 S2 (démo) au même tarif que les rb81…je n’ai pas eu l’occasion d’essayer les rb81 ce qui me frustre beaucoup, d’autant que j’ai peur que les 685 S2 soient trop justes pour ma pièce. Qu’en pensez-vous?
        Merci,
        Mika

        • What Hifi ne jure que par les 685 S2… mais je n’y accorde personnellement qu’une confiance limitée. Si vous êtes jeune (ou que vous vous sentez comme tel), les rb-81 sont à préférer. Ce n’est bien sûr qu’un avis perso subjectif, mais c’est ce que je ferais sans aucun doute. Et n’oubliez pas non plus que le prix de départ des rb-81 était supérieur à celui des 685, même si toutes les 2 vous sont proposées aujourd’hui au même prix…

          • Bonsoir Anonyme et merci beaucoup pour votre réponse rapide.
            Je vais donc rester sur mon premier choix en partant sur les rb-81.
            Je vais suivre également l’avis de Tristan et partir sur du Onkyo.
            Je dois maintenant comparer et choisir entre le tx-8130 ou le tx-8150.
            Merci à vous deux pour votre aide.
            Musicalement,
            Mika

  • Bonjour,
    je cherche à faire évoluer mon petit système, j’ai pour l’instant un micromega MyDac + JBL TLX500.
    Les Klipsch m’interessent grandement, j’écoute principalement des musiques électroniques, leur dynamisme devrait bien coller.
    Est-ce que mon petit MyDac est adapté pour ces enceintes?
    Si c’est juste, il y a un pack intéressant sur le prix avec le Marantz M-CR611 (+350€) , le Marantz PM-6005 a de bonnes critiques aussi, le pack avec le Denon N9 est bien aussi… Je suis un peu perdu et votre aide me sera précieuse.

    A noter que c’est pour mettre dans un salon de 20m2.

    • * je rectifie, mon ampli actuel est un Micromega MyAmp et non MyDac…

      La question de l’association Klipsch / MyAmp a déjà été posée plus haut mais est restée sans réponse. Vu la bonne presse de cet ampli et sa popularité, la question doit en intéresser quelques un.
      Le rendement élevé des Klipsch permet-il d’assurer l’alimentation par le MyDac?
      Comment juger vous les qualités audio du MyAmp face aux amplis cités au dessus?

      J’attends votre réponde avec impatience :)

        • A mon avis les packs ne vous apporteraient pas grand-chose par rapport à la solution d’associer directement les rb-81 à votre Myamp.
          Faites peut-être évoluer votre système en 2 temps : prenez les Klipsch et voyez si vous êtes pleinement satisfait de votre écoute ou si certains points peuvent être encore améliorés, puis choisissez éventuellement un nouvel ampli en fonction de ce diagnostic. De toute façon vous ne perdrez rien à prendre les rb -81 mkii, c’est une valeur sûre.

      • L’association fonctionnera bien entre Micromega MyAMP et les Klipsch RB-81 MKII, qui sont peu exigeantes en matière de courant. Avec 2×10 W, elles s’expriment sans réserve. Seul le Marantz PM-6005/6 ferait mieux, avec une rigueur dans le médium et l’aigu supérieure. L’écoute serait plus chaleureuse toutefois avec le MyAMP.

  • Bonjour Tristan, bonjour à tous,

    Je suis très intéressé par ce modèle. Mon système actuel est composé d’un Marantz PM 6006 associé à des focal aria 906. J’écoute essentiellement la musique en démat soit via une borne AirPlay branchée en auxiliaire ou via une clé M2tech reliée entre mon nas synology et l’entrée coaxiale du Marantz pour profiter de son dac intégré mais également des vinyles via une platine Pro-Ject début carbon.

    J’écoute beaucoup de rock métal punk rock et dérivés même si je ne suis pas fermé à d’autres styles mais on va dire que le rock énervé correspond à 80% de mon écoute musicale.

    L’écoute avec les focal est parfois un peu molle et il faut souvent monter l’ampli pour gagner en musicalité en relief et dynamisme ce qui n’est pas toujours évident lorsqu’on vit en appart.

    Les Klipsch seraient visiblement plus adaptées à mon style d’écoute. Toutefois, est ce que je ne perdrais pas en polyvalence au niveau sonore? Il semblerait que les médiums sur les Klipsch soient moins mis en avant. Je ne veux pas me retrouver avec une enceinte qui tape à fond dans les basses et les aigus qui s’exprime parfaitement sur le rock métal et assimilés mais qui perd toute crédibilité sur des musiques plus posées. Je tiens à avoir des enceintes qui restent un minimum polyvalentes.

    Autre possibilité, changer l’ampli par un modèle plus dynamique qui remuerait davantage les focal. Il me faudrait alors un ampli avec entrée phono et dac intégré.
    Auriez vous dans ce cas des modèles à recommander sachant que je ne suis pas fan des classes D car ils rendent la musique plus froide et analytique et selon moi en comparaison de la classe B.

    Enfin, il faut prendre en compte le facteur WAF et mes aria en blanc laqué s’intègrent mieux dans la pièce de vie que si je devais changer par les Klipsch qui au niveau design et finition semblent largement plusieurs crans en dessous des aria…d’où la question du changement d ampli si je peux exploiter davantage mes focal.

    Merci d’avance pour vos conseils et suggestions

    Bonne journée à tous.

    • Vous possédez un très bon ampli, n’en changez pas. Ce sont les Focal Aria 906 qui sont timides et même alimentées par un gros ampli ne se transcenderont pas. Deux solutions s’offrent à vous : effectivement choisir les Klipsch RB-81 MKII, qui sont un bien meilleur choix pour le type d’écoute que vous recherchez et la musique que vous écoutez. Elles ont une énergie folle et sur du rock, du live ou du cinéma, leur résolution est très appréciable. Je valide votre choix, si je puis dire, vous ne serez sur le plan sonore certainement pas déçu. Mais pour l’esthétique, adieu le blanc laqué. Si vous pouvez surmonter ce point, tant mieux. Sinon, l’autre solution consisterait à associer un caisson de basses aux Aria 906, qui leur donnerait un tout autre relief. Il n’y aura jamais la fougue des Klipsch, mais vous récupéreriez une véritable énergie sur la plage 40-100 Hz.

      • Bonjour Tristan,

        Merci beaucoup pour cette réponse très claire. Dernière question, faut-il mieux prendre les rb81 ou les rp-160m qui sont plus récentes?

          • Je vous ferai un compte rendu… les enceintes ayant été expédiées ce jour. Par contre avant d’avoir votre réponse, j’avais également posé la même question entre lesquelles choisir via l’option proposée sur sonvideo.com et le conseiller m’a orienté plutôt sur les klipsch rp-160 m. Bref je vous fais confiance mais cela a relancé mes doutes sur le choix effectué

          • Les RP-160M ont succédé aux RB-61 mkii, tandis que les RB-81 mkii en ont toujours été le degré supérieur. Le point de vue du conseiller se respecte car il se dit (probablement) qu’avec le style de musique que vous affectionnez, les 20cm des RB-81 MKII seraient peut-être moins rapides que les 16cm des RP-160M. Cependant avec un bon ampli comme le vôtre cette limitation devient caduque et le plein potentiel des RB-81 mkii vous sera accessible.

          • Bonsoir, merci pour votre réponse et de me conforter dans mon achat. Au vu des tests des Klipsch RP-160m, elles semblaient plus équilibrées apparemment que les RB-81 MKII et aussi chaudement recommandées pour tout ce qui touche au rock et métal ce qui expliquait la raison de mes doutes. Je suis bien conscient qu’on doit faire des concessions en HIFI mais on cherche toujours à avoir du matériel polyvalent qui peut s »adapter sur la grande majorité des styles musicaux d’où ma crainte de choisir une paire d’enceintes axée que sur un type de musique même s’il s’agit de mon style de prédilection

  • Bonsoir

    Je compte me laisser tenter par ces ces Klipsch RB 81 MKII, associé avec un ampli Klipsch PowerGate.
    Qu’en pensez vous ?
    Quel cablage dois je acheter à pas trop cher ? Dites moi tout c’est mon tout premier système, je suis perdu ….
    MERCI a vous !!!

  • Bonjour et merci de ce test très allèchant! Merci également de prendre le temps de répondre à tout le monde!

    Je cherche à faire évoluer mon système pour trouver des enceintes qui s’expriment aussi bien en faible volume qu’à moyen / haut volume. Étant en appartement, je souhaite profiter des ma musique sans (trop) déranger les voisins!
    J’ai actuellement des jbl tlx500 + ampli fda SMSL AD18.
    La description des qualités des klipsch rb81 respire l’émotion mais je doute de la nécéssité d’avoir d’aussi grosse enceinte pour une piece de 19m2 / salon de 12m2. Je pense que c’est l’erreur avec mes jbl!
    Les petites q acoustics 3020 me font egalement de l’oeil, peut etre qu’elles exprimerait plus leur potentielle à volume modérée que les klipsch? Leur faible directivité sont également un atout, qu’en est il de la directivité des klipsch? Le pavillon doit réduire leur angle d’écoute?

    Merci encore!

    • Entre les Q 3020 et les Klipsch RB-81 MKII, il y a un fossé. Pour qu’elles expriment leur potentiel, il faut les pousser franchement. Ce n’est pas le cas des Klipsch qu’on écoute très facilement à volume modéré. Sur la directivité, certes le pavillon ouvre moins que le dôme nu, mais rien de problématique. De mémoire, l’angle de diffusion est de 90×90° pour ces pavillons Tractrix. Autrement dit, le point d’écoute est largement couvert.
      Sur la taille des enceintes, je parie que si l’on vous prêtait des Forte III pour votre salon, vous les trouveriez trop grosse jusqu’au moment de les écouter. Ensuite vous ne voudriez plus les rendre :).

  • Bonjour
    je suis possesseur d’une installation comprenant un préampli Vincent SA-93 et ampli SP-993 associé à une
    paire de Klipsch RB 75. Tout cela installé depuis septembre 2004sans problème de fonctionnement.
    Malheureusement, il s’est avéré qu’au fil du temps, voici maintenant un ans, qu’un haut parleur d’une enceinte
    s’est décollé en partie de sa liaison avec le contour caoutchouc. Ceci provoque donc une vibration. Malgrès cette
    mésaventure j’envisage de rester fidèle aux enceinte Klipsch et de racheter des RB-81 MK II. Le rendement de ces enceintes est vraiment dynamique. Je voulais juste avoir votre avis de cette association avec les amplis Vincent. Ne sont-ils pas un peu trop puissant pour les enceintes ? Bien sur cela m’a toujours obligé a surveiller le potentiomètre. La dynamique des CD n’ étant pas toujours au même niveau d’enregistrement, cela donne des pointes « surprises de volume ». Qu’en pensez vous ?
    Merci à vous. JPB

    • Ces enceintes encaissent jusqu’à 150W en nominal et 600W en crête : vous pouvez être tranquille en écoutant jusqu’à des volumes assez élevés. De plus la forte sensibilité de ces enceintes vous permettra d’atteindre de tels volumes en exploitant moins de 60W sur votre ampli Vincent, ce qui maintiendra son fonctionnement en pur classe A : c’est l’idéal pour une écoute audiophile.

      • Bonjour,

        J’aimerais associer un smsl AD18 avec les RB-81 MKII, pensez-vous ceci jouable ou le fad va-t-il manquer de patate pour driver ces enceintes ?

        • Avec 2×65W sous 8ohms ça sera largement ok pour les rb81 mkii. Après question musicalité je ne sais pas ce que vaut cet ampli à 120€, mais je sais que le prix n’est pas un critère en soi…

          • Le seul conseil que je pourrais donner, c’est d’avoir un 2ème ampli de technologie totalement différente car certaines musiques passent mal avec les fad alors que d’autres passent (très) bien, sans qu’on puisse définir à l’avance un critère permettant de distinguer à l’avance les unes des autres.
            Il existe par ex des amplis à tubes chinois dont le prix est du même ordre que votre smsl et qui se révèlent (positivement) étonnants, particulièrement là où on prend souvent les fad en défaut ! Cherchez un peu sur le net… 😉

  • Je me demande si les RB 81 mk2 sont à recommander pour une distance d’ecoute d’ environs 2 metres ? Question d’intégration haut parleur pavillion et 8 pouces de graves ?

    • En baissant suffisamment le volume il y aura toujours un seuil en-deçà duquel vous aurez une écoute non-agressive, mais c’est sûr que dans cette config c’est un peu prendre un marteau pour assommer une mouche… :)
      L’ampli va jouer pour beaucoup aussi : certains classe AB ont besoin qu’on pousse franchement le volume pour que les basses puissent bien s’exprimer et avec la sensibilité des rb-81 d’une part, la distance de 2m d’autre part, il y aurait moyen de se faire du mal… :s

Laisser un commentaire