Tests matériels

Test : Chord Mojo

Test Chord Mojo

Test du Chord Mojo cette semaine. Chord Electronics est un fabricant anglais spécialisé dans la conception et la réalisation d’électroniques hi-fi, DAC, amplis casques et amplis stéréo notamment. Leur particularité : un design totalement atypique et des performances peu communes, dues à l’emploi de composants électroniques programmés exclusivement par Chord et d’amplis OP de très forte puissance. Chord est en quelques sortes un artisan du son, un orfèvre de l’audio numérique même, si l’on en juge par la qualité de ses appareils haut de gamme.

Test Chord Mojo : présentation

Le Chord Mojo est le petit poucet de sa gamme. Il s’agit d’un DAC avec ampli casque alimenté par une batterie rechargeable – une source de courant très stable – compatible par le biais de son entrée USB avec les ordinateurs, les smartphones/tablettes Apple et Android (dont la sortie audio numérique est active). Les flux audio sont pris en charge jusqu’à 32 bits et 768 kHz pour le codage PCM, et jusqu’à 11,2 MHz pour le codage DSD (DSD256). Il n’y a donc aucun format numérique que le Chord Mojo ne sache lire.

Test Chord Mojo

Le Chord Mojo peut fonctionner sur batterie ou secteur

Test Chord Mojo : design

Une électronique Chord ne ressemble décidément à aucune autre. Le Mojo a des allures psychédéliques et Austin Powers (qui l’avait perdu) ne l’aurait sans doute pas renié. Plus sérieusement, le Chord Mojo en jette et éveille la curiosité, avec ses boutons sphériques rotatifs. Pour un peu, on ne prendrait pas l’appareil au sérieux. Les trois boutons du Chord Mojo sont illuminés par autant de LED, dont la couleur varie en fonction de la résolution audio pour le bouton Power, et de la position du volume pour les deux autres. Rouge pour 44,1 kHz, orange pour 48, jaune pour… bref, le Chord Mojo est une vraie guirlande de Noël et on s’amuse plus des combinaisons de couleurs qu’à chercher à identifier l’échantillonnage du flux audio.

Mais le Chord Mojo fait forte impression en main : il est lourd et remarquablement fini.

Quatre patins en caoutchouc assurent sa stabilité. Les entrées et sorties sont placées sur des faces opposées, ce qui facilite les différents branchements.

Test Chord Mojo : DAC maison

Ceci étant, bien des appareils concurrents sont capables de prendre en charge des flux audio numérique de résolutions élevées. Ce n’est plus à l’heure actuelle un gage de qualité. Pour se démarquer de ses concurrents, Chord Electronics a pris le parti de ne pas utiliser les convertisseurs numérique-analogique (DAC) des grands acteurs du marché, que sont Texas Instruments, Cirrus Logic, ESS Tech ou Asahi Kasei. Ainsi, la marque anglaise met-elle en oeuvre des puces qu’elle programme elle-même, afin d’en contrôler parfaitement le fonctionnement. Ceci vaut d’ailleurs autant pour la section DAC que pour le contrôleur USB ou l’amplification du Chord Mojo.

Test Chord Mojo

Deux sorties casque pour le Chord Mojo, qui peut piloter sans aucun mal des modèles de faible impédance. Un mode ligne est activable.

Test Chord Mojo : ampli casque vraiment costaud

Le Chord Mojo intègre un ampli casque capable de délivrer 2×720 mW sous 8 Ohms et jusqu’à 35 mW sous 600 Ohms.

Sa puissance très élevée garantit d’obtenir un fort volume sonore avec tous les casques nomades du marché.

Chord annonce une excellente stabilité de l’ampli jusqu’à 4 Ohms. Et ce n’est pas un hasard, puisque le Chord Mojo est équipé de deux sorties casques parallèles, ce qui équivaut à l’exposer à des faibles charges d’impédance. Par exemple, un casque de 32 Ohms et des écouteurs de 16 Ohms ont une impédance de 10,6 Ohms environ.

Test Chord Mojo : 3 entrées et 2 sorties

Par défaut à niveau variable, les sorties casques peuvent être reconfigurées pour obtenir un niveau de sortie ligne fixe. Pratique pour utiliser un amplificateur intégré. Ce mode fixe est activé lors de la mise sous tension, en appuyant simultanément sur les deux boutons de volume et sur le bouton Power. Le passage au niveau variable est obtenu avec la même séquence. Le DAC Chord Mojo dispose par ailleurs de deux entrées numériques, l’une USB donc et l’autre S/PDIF, avec prise optique Toslink. Cette dernière est compatible 24 bits / 192 kHz et permet d’associer l’appareil à un lecteur optique ou toute source disposant d’une sortie optique.

Test Chord Mojo

DAC nomade avec sa batterie, le Chord Mojo peut être utilisé au salon, avec des sources S/PDIF

Test Chord Mojo : conditions de test

Nous avons écouté le DAC Chord Mojo associé à un Raspberry Pi2 fonctionnant sous Rune Audio (distribution audiophile), avec le casque Meze 99 Classics. La liaison USB était bitperfect, le contrôle du volume confié intégralement à l’ampli casque. Les fichiers lus étaient au format FLAC (16/44 à 24/192). Quelques fichiers DSD ont été écoutés.

Rune Audio

L’OS audiophile Rune Audio fonctionnant dans un Raspberry Pi2

Test Chord Mojo : impressions d’écoutes

Malgré son positionnement tarifaire, c’est un grand DAC que Chord propose avec le Mojo. Tous les ingrédients sont réunis pour une écoute de grande classe : sérénité permanente du message sonore, musicalité évidente, aération et placement crédible des instruments et voix. Pour s’en convaincre, il faut confier au Chord Mojo des titres que l’on juge soi-même durs ou froids, idéalement ceux édités sur les tous premiers CD-Audio. Des fichiers FLAC 16/44, le Mojo fait souvent de l’or. Prenez un vieux tube de Duran Duran (A View to a Kill), avec synthé hurleurs et batterie électronique : l’ampleur est surprenante, les écarts dynamiques importants et tous les sons texturés. Le Chord Mojo parvient même à faire sonner cela comme un vinyle.

Moins loin de nous, Heavy Cross de Gossip, très compressé, est aussi un régal. La batterie et la basse sont d’une rare plénitude, ça cogne, ça grogne, l’ampli ne montre aucune faiblesse et tient les notes. Le pied frétille immanquablement. Where I Want to Be (California) de Lilly Wood and the Prick, tout aussi compressé, masse les tympans avec autorité, sans virer toutefois au pneumatique.

Chord Mojo

Les boutons de volume du Chord Mojo passent au bleu lors de la charge de la batterie

Dans un style plus paisible, El Condor Pasa de Simon & Garfunkel donne une idée de la délicatesse et de la précision du Mojo. Point de dureté dans la voix de Paul Simon pleine d’écho synthétique, tant et si bien que le jeu de la flûte n’est jamais occulté. Nous avons écouté aussi Casta Diva (Norma) interprété par Maria Callas, dans une version 24/192 issue d’un disque vinyle. Un enregistrement superbe mais piégeux, avec d’énormes écarts dynamiques, qui mettent au supplice bien des DAC et amplis. Le Chord Mojo le restitue avec grâce, laissant la voix de la cantatrice s’exprimer sans guère de contrainte. On pourrait vous raconter Life on Mars (Reality Tour) de David Bowie, Nina Simone, Chet Baker, Oasis, Sia ou même les Bee Gees, pour vous répéter toujours la même chose : le Chord Mojo ne se loupe jamais et extrait l’âme de chaque enregistrement. Il est exquis avec les concerts.

Test Chord Mojo : conclusion

Nous avons aimé : la musicalité, l’autonomie de 8 h environ et la charge possible en fonctionnement, la connectique, le design farfelu.

Nous aurions aimé : le découvrir plus tôt.

À presque 600 €, le Chord Mojo est proposé au double voire au triple du prix de ses concurrents. Mais ses performances sont stellaires et il est source d’un plaisir auditif permanent. Préparez-vous comme nous à redécouvrir chaque titre de votre musicothèque, en balade ou au salon.

Chord Mojo

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

11 Commentaires

  • Il se trouve que j’utilise exactement cette configuration (Mojo + 99 Classics) depuis plusieurs mois. Et que dire…

    Le rendu est tout simplement exeptionnel: quelque soit le style, quelque soit la source, le son combine tous les superlatifs sur tous les critères. Ce qui etonne le plus, c’est l’absence d’agressivité du Chord comme du Meze même à des volumes sonores indécents. Après presque un an de recherche et tests d’associations DAC/casque, j’ai enfin trouvé le Nirvana en Hi-fi nomade!

  • Bonjour,

    merci pour ce test. Avez-vous testé le mojo en le reliant à un amplificateur et des enceintes, comme par exemple les Klispisch (Heresy ?) que l’on aperçoit sur vos photos ?

    Cordialement

    • Bonjour,

      J’utilise le Mojo en DAC de mon installation sédentaire sur des enceintes closes 3 voies (un peu comme les Heresy).
      Cela n’engage que moi: c’est le meilleur DAC que j’ai possédé chez moi (dynamique exceptionnelle, pré-amplification plus que suffisante, restitution très équilibrée et naturelle).

      Conclusion: je le garde.

      Pour ceux qui n’ont pas d’à priori sur les sorties jack 3.5mm, cette boite minuscule est un pavé dans la mare selon moi.

  • Bonjour,

    Merci pour votre test. Une question , j’ai acquis récemment un casque Meze 99 Classics et j’hésite entre le Chord Mojo et le DAP Pioneer xdp 100-r pour l’accompagné, sachant que j’ai déjà un DAC Encore mdsd ??
    Est-ce qu’il y aura une grosse différence qualitative entre ces éléments et quelle est votre préférence?
    Merci

    • Question difficile car les performances de l’Encore mDSD dépendent beaucoup de la qualité du courant fourni par le port USB de votre source. Si je compare le mDSD associé à un Raspberry Pi2, la différence avec le Pioneer XDP-100 est perceptible (en faveur du Pioneer), mais pas si frappante. Le mDSD alimenté par un PC de type tour est en revanche clairement moins bon que le DAP Pioneer. En ce qui concerne le Chord Mojo, même problématique, mais le Mojo est supérieur au Pioneer XDP-100 lorsque la source USB est bonne. Ma préférence, puisque vous demandez :), irait au Pioneer XDP-100 et même au FiiO X5 III qui est un concurrent direct.

  • Bonsoir,

    Je veux incorporer au sein de mon installation sédentaire un DAC/Ampli de qualité et j’hésite entre un CHORD MOJO et un AMI MUSIK DS 5, ayant testé les deux, ça m’intéresserait beaucoup de connaitre votre préférence ?
    Mes écoutes se font essentiellement via casques.

    Merci

Laisser un commentaire