Actus Interviews

Interview : Gaetano Zanini, directeur de Pathos Acoustics

Gaetano_Zanini

Fondée en 1994 dans la ville de Vicence en Italie par trois amoureux du son, Gianni Borinato, Paolo Andriolo, et Gaetano Zanini, Pathos est une marque d’électroniques hi-fi haut de gamme dont le son hors normes n’a d’égal que le design unique. Mettant en oeuvre la technologie brevetée InPol, les produits Pathos se distinguent de leurs concurrents en offrant un son extrêmement naturel et réaliste. La ligne de conduite des fondateurs de Pathos n’est pas régie par les modes ni les conventions et peut être résumée très simplement : restituer la musique telle qu’elle fut enregistrée, de la façon la plus authentique possible. Fidèle à cette philosophie depuis ses débuts, la marque associe design exceptionnel, matériaux de grande qualité et restitution sonore irréprochable pour le plaisir des yeux et des oreilles. Nous avons posé quelques questions à Gaetano Zanini, PDG de Pathos Acoustics.

Pouvez-vous nous parler de vous et nous expliquer brièvement votre parcours avant d’intégrer Pathos ?
J’ai développé une passion pour la musique et l’électronique très jeune. Plus tard, je suis devenu gérant d’un magasin de Hi-Fi, une expérience formative qui m’a permis d’accroître ma connaissance et d’étendre mon expérience dans le domaine en comparant et en écoutant de nombreux produits venus des quatre coins du monde.

Pouvez-vous nous présenter la genèse de Pathos ?
Parmi les techniciens de ma boutique de Hi-Fi se trouvait un ingénieur, Gianni Borinato. Son travail au magasin était principalement axé sur l’assistance technique. Parallèlement à cet emploi, il travaillait également comme designer d’électroniques industrielles. Bien entendu, Gianni était aussi un grand amateur de musique. Un jour, alors qu’il développait un de ses projets, il a compris que l’appareil sur lequel il travaillait pouvait parfaitement alimenter un haut-parleur en utilisant un signal audio en entrée : ce fut la naissance de la technologie Inpol.
En plus de la conception électronique, il a également été nécessaire de concevoir un châssis pour l’appareil. Paolo Andriolo, un mélomane, designer de son métier et visiteur assidu de la boutique, nous a proposé de faire une ébauche du châssis. C’est ainsi que vit le jour le tout premier modèle de la marque, le Twin Towers. Pathos est donc née de notre rencontre et de notre travail commun.

La conception et le design spécifique des produits Pathos a-t-il une justification technique ou relève-t-il purement de l’ordre esthétique ?
Le succès retentissant du modèle Twin Towers nous a encouragé à nous lancer pleinement dans l’aventure et à concevoir toute une ligne d’électroniques mettant en oeuvre le nouveau circuit InPol, mais également des modèles hybrides. Cependant, chaque modèle a ses propres caractéristiques et nous mettons un point d’honneur à développer des produits offrant un son de la plus haute qualité. Afin de proposer des électroniques au-dessus de la concurrence, il est donc primordial que la qualité de construction soit irréprochable et l’esthétique absolument unique.

L’essor de la musique dématérialisée (lecture audio en réseau, fichiers haute définition) a-t-il modifié votre manière de concevoir les produits traditionnels comme les amplificateurs ?
Face à l’engouement croissant pour la musique dématérialisée, nous avons commencé à concevoir des DAC dont le but est précisément de pouvoir satisfaire aux besoins inhérents à ces nouveaux formats. La première étape était, bien entendu, de créer un circuit pouvant être intégré à certains de nos modèles. Cette première étape nous a ensuite conduit à ajouter une application de contrôle pour les smartphones et tablettes. Aujourd’hui, nous avons amélioré le circuit afin de proposer un convertisseur plus performant capable de prendre en charge n’importe quelle source, aussi bien au format PCM que DSD.

Pouvez-vous nous parler de la création de la technologie d’amplification InPol et nous expliquer son fonctionnement ?
Le développement du projet InPol était motivé par le désir d’éviter tout type de contre-réaction. L’idée générale est que même si un système de contre-réaction bien réalisé procure des bénéfices importants, il s’agit néanmoins d’un procédé artificiel ayant un impact sur le signal sortant et donnant un résultat moins naturel, avec une perte de dynamique. Le parti-pris de ne pas utiliser de contre-réaction implique cependant un taux de conversion plus élevé et un facteur d’amortissement amoindri afin de conserver le naturel et l’harmonie du signal d’origine.
La théorie derrière la technologie InPol est donc basée sur ce postulat. Il nous a fallu concevoir un étage de puissance sans contre-réaction, offrant un niveau de distorsion limité et un facteur d’amortissement adapté. Afin de suivre ce cahier des charges, nous avons utilisé un unique transistor en mode suiveur avec un gain en courant élevé (de facteur 1). La polarité est en classe A afin d’éviter les distorsions de croisement, typiques dans les étages de classes AB.
Nous utilisons uniquement des transistors NPN. La technologie InPol met en oeuvre un large inducteur en alimentation et un transistor pour obtenir une source de courant contrôlée. Ce procédé permet théoriquement de doubler le rendement (entre 25% et 50%) et d’obtenir une faible impédance, deux éléments nécessaires pour obtenir un facteur d’amortissement satisfaisant.
Le facteur d’amplification de la technologie InPol est de 1 sous-tension, ce qui signifie que le signal transmis par la source est ‘copié’ sans altération harmonique et sans changer la nature du signal. La véritable fonction de la technologie InPol est donc de fournir la puissance nécessaire pour alimenter parfaitement les enceintes.

Quels en sont les principaux bénéfices ?
InPol n’est pas une technologie d’amplification comme les autres puisqu’elle permet simplement de copier le signal depuis les tubes et de lui apporter le courant nécessaire pour alimenter les enceintes. Le son ne subit donc aucune altération et le processus d’amplification ne repose que sur les tubes. Le son est donc clair et transparent, la scène sonore est large, détaillée, douce et naturelle. Un autre élément primordial est que l’écoute n’est pas fatigante.

Retrouvez tous les produits Pathos sur Son-Vidéo.com.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

François Richard

Laisser un commentaire