Tests matériels

Test : Sony MDR-1000X

Sony MDR-1000X

Test du casque Bluetooth Sony MDR-1000X, fleuron de la gamme sans fil hi-fi du fabricant japonais, équipé d’un système de réduction de bruit active, d’une autonomie de 20 h et de fonctionnalités inédites. Le Sony MDR-1000X est un concentré de technologies numériques et offre une expérience sonore et utilisateur très séduisante. Avant de nous intéresser aux performances audio du MDR-1000X, passons en revue ses fonctionnalités.

Sony MDR-1000X : Bluetooth haut de gamme

Ce casque étant équipé d’un récepteur sans fil Bluetooth, il a vocation à être utilisé avec les smartphones, tablettes, ordinateurs portables, voire les téléviseurs équipés d’émetteurs Bluetooth. Premier point fort, son support exhaustif des technologies de transmission. Évidemment, le codec universel SBC est supporté, mais également l’AAC spécifique aux iPhone, iPod et iPad, l’apt-X très répandu sur les smartphones et tablettes Android de qualité, et enfin le codec Bluetooth LDAC.

Sony MDR-1000X

Le casque Sony MDR-1000X et le baladeur Sony NW-ZX100.

Ce dernier, développé par Sony, est pour l’instant intégrée aux smartphones et baladeurs audiophiles du fabricant, ainsi qu’à certaines enceintes sans fil. Sa particularité est une transmission sans compression des flux audio de qualité CD (16 bits / 44,1 kHz) et avec compression des flux audio de qualité studio (jusqu’à 24 bits / 96 kHz).

Autrement dit, avec un baladeur ou un smartphone Sony, le casque Sony MDR-1000X permet une transmission sans fil lossless.

L’appairage avec les sources Bluetooth peut être réalisé par (presque) contact avec les smartphones équipés de puces NFC. Pour les autres, le processus d’appairage classique par découverte de périphérique doit être utilisé.

Sony MDR-100X

Une puce NFC facilite l’appairage avec les sources Bluetooth (oreillette gauche).

Sony MDR-1000X : réduction de bruit active

Nous avions déjà pu apprécier les qualités de la réduction de bruit active des casques audio Sony Bluetooth, avec le Sony MDR-770BN, très convaincant. Avec le Sony MDR-1000X, la réduction de bruit est incroyablement plus efficace. Pour avoir testé le dispositif dans les locaux de Son-Vidéo.com, à pied en centre-ville, et également à bord d’une voiture franchement bruyante, nous avons constaté que les basses fréquences sont totalement supprimées. Lorsque le dispositif de réduction de bruit est activé, le silence s’installe immédiatement autour des oreilles. Une pression longue sur le bouton de réduction de bruit lance l’autocalibration du système. Notez que le casque vous parle (en anglais) alors et indique que le processus a débuté, puis qu’il est achevé.

Nécessairement, le silence de fonctionnement fait grimper en flèche le rapport signal /bruit, et le message musical est parfaitement intelligible et incroyablement ciselé. Mais nous y reviendrons.

Sony MDR-1000X

Un appui long sur la touche NC (Noise Cancellation, annulation du bruit) lance une auto-calibration du dispositif, afin d’en adapter l’efficacité aux conditions de bruit ambiant.

Sony MDR-1000X : mode Ambient Sound

Le mode Ambient Sound, qui s’active par simple pression sur un bouton de l’oreillette gauche du Sony MDR-1000X, est complètement antagoniste du système de réduction de bruit. Deux microphones logés au sommet de chaque oreillette entrent alors en action, pour capter les bruits environnants et les mixer à la musique écoutée. Bien pratique pour entendre les voitures lorsqu’on s’apprête à traverser au croisement d’une rue. Deux modes sont intégrés : normal et voix humaines. Si le premier mode est convaincant, le second l’est moins.

Toutefois, Sony a eu la bonne idée de permettre la mise en sourdine de la musique et l’activation des deux microphones lorsque la main recouvre complètement l’oreillette droite. Et là, pas besoin d’ôter le Sony MDR-1000X pour dialoguer.

Sony MDR-1000X

Le mode Ambient Sound permet de mixer les bruits ambiants à la musique écoutée, grâce à deux microphones intégrés.

Sony MDR-1000X

L’un des microphones de captation des bruits ambiants du Sony MDR-1000X.

Sony MDR-1000X : commandes tactiles dissimulées

L’ensemble des commandes de volume et de lecture sont accessibles par simple contact de la main sur l’oreillette droite. Un mouvement vertical de bas en haut augmente le volume d’amplification (indépendant de celui de la source Bluetooth) ou bien l’abaisse. Un mouvement latéral permet de passer à la piste suivante ou à la précédente. Une pression au centre met la lecture en pause ou permet la prise d’un appel téléphonique. Un troisième microphone est ainsi présent, celui-ci pour capter la voix de l’auditeur.

Sony MDR-1000X

Un câble de modulation mini-jack 3,5 mm vers 3,5 mm et un boîtier de transport sont les accessoires livrés avec le casque Sony MDR-1000X.

Sony MDR-1000X

L’oreille droite du casque Sony MDR-1000X est entièrement tactile.

Sony MDR-1000X : design

Intelligemment, Sony n’a pas imprimé le cuir de l’oreillette droite avec les différentes consignes d’utilisation. Le casque Sony MDR-1000X n’a donc rien d’un casque Bluetooth à boutons de commande ostentatoires. Les consignes d’utilisation se trouvent au fond de la boîte de rangement, avec le câble mini-jack vers mini-jack (pour une écoute filaire). L’objet est élégant, avec ses oreillettes en cuir et son arceau métallique. À noter : les oreillettes peuvent être repliées.

Sony MDR-1000X

Les oreillettes en cuir du Sony MDR-1000X, avec mousse à mémoire de forme.

Sony MDR-1000X : amplification S-Master HX et traitement DSEE HX

Le casque Sony MDR-1000X est équipé d’un amplificateur numérique Sony S-Master HX. Une technologie qui a fait ses preuves dans les baladeurs de la marque, ainsi que dans ses amplis DAC nomades. Puissant, l’amplificateur intégré peut générer un volume d’écoute très élevé. Sony a équipé son amplificateur de la technologie DSEE HX, qui procède à un suréchantillonnage des flux audio, ainsi qu’à une égalisation des flux audio compressés, notamment un renforcement des très hautes fréquences.

Sony MDR-1000X : mise en oeuvre

Nous avons écoute le casque Sony MDR-1000X avec un smartphone Meizu m3 Note (sortie casque, Bluetooth SBC) et le baladeur Sony NW-ZX100 (sortie casque, Bluetooth AAC, apt-X et LDAC). Les fichiers écoutés étaient au format FLAC, de qualité CD et studio (FLAC 24/88-192 et DSD64).

Sony MDR-1000X

Le casque Sony MDR-1000X est léger et compact.

Sony MDR-1000X : impressions d’écoutes

Nous l’avons dit plus haut, l’exceptionnelle réduction de bruit active crée des conditions d’écoute optimales. Sans bruit parasite, l’oreille est placée des les meilleures conditions pour profiter de la musique. La restitution du Sony MDR-1000X n’a rien de linéaire et l’on observe une importante emphase sur le médium et le haut-médium, avec un registre extrême aigu en retrait. Mais l’articulation du message est excellente et l’oreille s’habitue rapidement à cette coloration, qui met d’ailleurs plus en lumière les voix qu’elle ne dénature le son. Le grave est judicieusement restitué, sans excès ni manque. Malgré la structure fermée du casque, la largeur du champ stéréo est satisfaisante.

L’écoute filaire (avec réduction de bruit ou pas) est moins dynamique, même avec de très bons baladeurs. Elle s’impose seulement si la batterie est totalement déchargée.

Grave : profond, sec et rapide
Médium : en avant, mais très bien articulé
Aigu : un peu en retrait, du fait de l’emphase sur le médium

Sony MDR-1000X

Sony MDR-1000X : conclusions

Nous avons aimé : la réduction de bruit hyper efficace, la puissance, l’équilibre global, la fonction sourdine avec intégration des bruits ambiants, les 4 codecs Bluetooth supportés, le poids plume, le confort de port, l’ergonomie, l’autonomie (il a tenu 16 h à fort volume) et le design…
Nous aurions aimé : rien de plus.

Le Sony MDR-1000X est un casque Bluetooth facile à adopter et il n’est pas besoin de disposer d’un smartphone haut de gamme avec Bluetooth apt-X ou LDAC pour profiter de ses bons services. Son exceptionnelle réduction de bruit active le rend précieux dans les transports en commun ou en voiture, et à vrai dire en toutes circonstances.

Sony MDR-1000X

Le port micro USB du casque Sony MDR-1000X, sert à recharger sa batterie (en 3 h).

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

7 Commentaires

  • Bonjour
    Merci pour cet excellent article.
    J avoue que ce casque SONY MDR-1000X me fait de l œil (ou plutôt de l oreille) depuis sa sortie, mais j hésite encore avec Le BOSE QC35 pour sauter le pas.
    Je suis preneur de tout conseil permettant de conforter mon choix.
    (Pour info j utilisée actuellement un AKG K450)

    • Je suis dans le même cas que toi… QC35 ou MDR-1000x… Surtout que certains problèmes concernant le QC35 font leurs apparitions… As-tu fais ton choix ? :)

      • Salut, J’ai personnellement hésiter entre les deux… aujourd’hui le MDR-1000X poser sur les oreilles, je me rends compte que j’ai ce qui se fait de mieux.
        Les fonctionnalités auraient pu sembler superficieln(son ambient, etc…) mais ils sont tres utiles, pour par exemple ecouter de la musique chez soit sans se couper du reste de sa famille.
        Le QC35 par exemple ne laisse pas se choix.

  • Pareil, j’hésite entre qc35 et le Mdr1000x. J’étais parti sur le qc35 mais à force devoir les tests je penche plus pour le Sony. Je voudrais savoir si y a de la latence quand on regarde une. Vidéo en Bluetooth comme sur le bose.et si lantibruit fonctionne bien qyand on marche

    • Salut Fréderic , non pas de latence du tout , l’avantage du MDR1000 c’est que le bluetooth est de bien meilleur qualité que sur le QC35 ( a condition que la source supporte l’aptx ) l’inconvénient c’est que contrairement au QC35 il ne peut se connecter qu’ a un appareil la fois.
      Pour ma part ultra satisfait du mdr1000x , je regrette juste de ne pas pouvoir le relier a ma tablette et a mon tel en même temps , mais j’ai préféré ce compromis à celui de la qualité ( mon ancien casque ne gérait pas l’aptx et c’est quand même pas pareil du tout …. )

      • Merci Rémy pour l »explication, quand tu parles de source tu parles du fichier video et audio ou de l’appareil moi j’ai un iphone 7 et ipad air 2. je pense aussi aller plus sur le sony à cause de ses fonctions, je l’ai testé en magasin et l’anti bruit était impressionnant.

        Quand tu l’utilises dans la rue il n’y a pas de perte de l’antibruit, d’après certains forum ils parlaient qu’en bougeant la tète l’antibruit se déconnectait.

        J’ai lu que le son était meilleur sur le sony que le bose?

        Et dernière question l’as-tu utilisé en avion et si oui, est-il efficace?

        D’avance merci

  • Attention ce casque malgré sa qualité presente un très gros défaut signalé par des utilisateurs; apres quelques jours d’utilisation des grincements gênents voire très gênents dans l’oreillette coté droit . A ne pas acheter si le constructeur n’a pas rectifié ce problème qui paraît être un défaut de conception.

Laisser un commentaire