Tests matériels

Test : Electrocompaniet SL-1 et L-1

Electrocompaniet SL-1 et L-1

Test de l’enceinte Electrocompaniet Tana SL-1 et du modèle optionnel Electrocompaniet Tana L-1, qui permet une écoute stéréophonique sans fil. Electrocompaniet a-t-elle raison de prendre le virage du streaming ? Traditionnellement, la marque norvégienne produit des électroniques de très haute volée, d’une puissance à faire pâlir bien des enceintes. Avec les Electrocompaniet Tana SL-1 et L-1, la voici à l’assaut d’un marché déjà bien occupé par de sérieux concurrents comme Naim, B&W ou Klipsch, pour certains éminents spécialistes des enceintes acoustiques.

À première vue, l’enceinte Electrocompaniet SL-1 n’impressionne pas beaucoup, même si sa finition avec feuilles de verre au sommet et placage métallique périphérique à sa base est plaisante. L’examen visuel de cette jolie enceinte compacte ne trahit rien de bien particulier et il faut la prendre en main pour s’étonner de son poids. Un vrai plomb. Bon signe ?

Electrocompaniet SL-1 et L-1

À gauche, l’enceinte esclave Electrocompaniet L-1, à droite l’enceinte maîtresse Electrocompaniet SL-1.

Electrocompaniet SL-1 et L-1 : seulement deux haut-parleurs ?

Tandis que la concurrence loge au moins cinq haut-parleurs, Electrocompaniet se contente d’en installer deux. Il n’y a rien de mal à cela, tant l’important dans la mise au point d’une enceinte est surtout – voire essentiellement – de correctement associer les haut-parleurs, convenablement les charger et les filtrer. Dans bien des cas, la multiplicité des haut-parleurs est un argument marketing, car il faut dire que mettre en oeuvre cinq haut-parleurs est très compliqué. Et puis, il existe des enceintes deux voies tout à fait fabuleuses en hi-fi. Electrocompaniet a intégré à l’enceinte SL-1 (ainsi qu’à la L-1) un amplificateur 2 voies de classe A/B développant jusqu’à 150 Watts (cumul des basses et hautes fréquences). On rappellera brièvement les qualités des amplis de classe A/B par rapport aux modèles de classe D plus économiques : rondeur de restitution et timbres soignés (tout du moins souvent).

Le haut-parleur de grave-médium est équipé d’une membrane en fibres de carbone (13 cm) tandis que le tweeter est un dôme tissu souple (2 cm). Le volume interne de l’enceinte est accordé selon la technique du bass-reflex, avec un résonateur qui débouche tout à côté du tweeter. Electrocompaniet ne communique aucune information de réponse en fréquence pour son enceinte. Cependant, on peut estimer compte tenu du type de haut-parleurs et du gabarit de l’enceinte que celle-ci répond probablement de 70 Hz à 20 kHz.

Electrocompaniet SL-1 et L-1

La connectique de l’enceinte Electrocompaniet SL-1

Electrocompaniet SL-1 et L-1 : sources d’écoute possibles

L’enceinte Electrocompaniet SL-1 dispose d’entrées numériques S/PDIF (optique, coaxiale) ce qui permet de lui associer téléviseurs HD, lecteurs optiques, multimédia ou toute autre source équipée d’une sortie numérique. Les flux audio sont pris en charge jusqu’à 24 bits et 192 kHz. Une prise USB de type A accueille les clés USB et disques durs USB, afin d’en lire les fichiers audio. Les formats FLAC, ALAC, AAC, APE, WAV ou encore DSD sont pris en charge. Grâce à la présence de contrôleurs réseau Ethernet et Wifi, l’enceinte peut accéder aux fichiers partagés sur un réseau domestique (serveurs DLNA ou Samba), ainsi qu’aux radios web et à plusieurs services de musique en ligne : Qobuz, Spotify et Tidal. L’accès à ces services, tout comme l’écoute directe via AirPlay ou DLNA (mode périphérique de rendu) nécessitent l’emploi d’un smartphone ou d’une tablette (Apple pour l’AirPlay), ainsi que l’application pour iOS et Android EC Remote. À défaut, un simple navigateur web permet d’accéder au serveur de l’enceinte et à ses différents paramètres.

Electrocompaniet SL-1 et L-1

Le processus d’installation de l’enceinte est assuré par l’application mobile EC Connect, actuellement non traduite en français.

L'interface du serveur web de l'enceinte Electrocompaniet SL-1

L’interface du serveur web de l’enceinte Electrocompaniet SL-1, non traduite en français pour le moment.

Electrocompaniet SL-1 et L-1 : mise en oeuvre et utilisation pratique

Nous avons utilisé l’enceinte SL-1 seule, puis associée à la L-1. Le raccordement au réseau domestique WiFi de l’enceinte Electrocompaniet SL-1 nécessite l’application mobile EC Remote et donc un smartphone ou une tablette. Lors de sa première mise sous tension, l’enceinte se place en mode point d’accès WiFi et il faut s’y connecter avec notre smartphone. L’application EC Remote guide ensuite l’utilisateur afin de transmettre à l’enceinte les paramètres de connexion au réseau domestique WiFi. Après l’avoir nommé, l’écoute musicale peut immédiatement commencer. L’association de l’enceinte L-1 passe également par l’application mobile et il suffit de choisir alors sa position : gauche ou droite.

L’interface de l’application mobile est ergonomique et le seul reproche qu’on puisse lui faire et de ne pas donner accès aux fichiers audio de la mémoire interne du smartphone. Pour la lecture des fichiers, seuls ceux d’une clé USB (branchée à l’enceinte) ou d’un serveur local (DLNA, Samba) sont accessibles. La recherche des radios web est classique. Toutefois, la lecture directe des fichiers audio d’un smartphone via le mode DLNA DMR est possible. Toute application de lecture musicale capable d’adresser un périphérique de rendu DLNA peut donc choisir l’enceinte Electrocompaniet SL-1 comme diffuseur. Si une enceinte L-1 est associée, l’écoute s’effectue en stéréo.

Electrocompaniet SL-1 et L-1

Electrocompaniet SL-1 et L-1 : impressions d’écoutes

SL-1 seule : Un son très feutré sort de cette petite enceinte, avec des basses fréquences dont l’expression se limite au haut-grave, sans que cela ne génère de frustration pour l’auditeur, car le timing est bon et la restitution bien assise. L’ampleur du bas du spectre est donc très modérée, mais sa petite rondeur sert les voix humaines qui s’extirpent aisément du flot sonore. Le registre médium est superbement intégré au grave, sans creux préjudiciable dans le bas-médium. Le registre aigu est très discret sans toutefois être sec. Assez logiquement, la scène sonore déploie de multiples plans en profondeur. Ce type de signature sonore, neutre et faussement simple, est très agréable pour l’écoute de prises de sons pointues. D’un morceau à l’autre, les couleurs de l’enregistrement sont bien mises en valeur. On ne se pâme pas devant les écarts dynamiques, mais les micro-détails enrichissent indéniablement la restitution.

SL-1 et L-1 : En mode stéréo, l’interaction entre les deux enceintes (et notre pièce d’écoute) affaiblit légèrement le niveau de basses fréquences. Ce n’est pas problématique car l’équilibre est préservé et, surtout, le champ sonore s’élargit. On gagne donc bien plus qu’on ne perd. Les voix sont encore plus incarnées, très chaleureuses et communicatives. Le couple d’enceintes s’écoute volontiers des heures durant, sans fatigue. Quant à la transmission sans fil entre les deux enceintes, elle ne souffre d’aucun retard. Tout est parfait.

Electrocompaniet SL-1 et L-1

Electrocompaniet SL-1 et L-1: conclusions

Concurrente directe de la Naim mu-so, l’enceinte Electrocompaniet SL-1 joue la carte de la sobriété esthétique et sonore. Plus douce et sereine que sa concurrente, elle nous semble avoir tous les atouts pour séduire les amateurs de musique acoustique (classique, jazz, etc.) autant que les passionnés de radio (les voix sont remarquables). La qualité de la restitution ferait presque oublier que l’Electrocompaniet SL-1 est ultra-fonctionnelle. Cette enceinte sans fil a donc tout pour plaire. Précisons enfin qu’Electrocompaniet devrait lancer des lecteurs streamer et amplis streamer début 2017 dans sa gamme EC Living, compatibles avec l’enceinte Electrocompaniet L-1. Une configuration multicanale serait prévue, avec caisson de basses sans fil. Prometteur.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

2 Commentaires

  • Bonjour,
    merci pour ce test très complet.
    J’ai du mal à les trouver pour une écoute..
    Au niveau de la qualité du son, comment les compareriez-vous par rapport au Dynaudio Xeo 2 ?

    Merci,

    • Les deux enceintes sont tout à fait comparables en terme de restitution, à supposer qu’elles soient utilisées avec leurs entrées S/PDIF respectives. En liaison sans fil, les enceintes Dynaudio sont nécessairement très inférieures dès lors que la transmission Bluetooth n’est pas sans perte.

Laisser un commentaire