Tests matériels

Test : Onkyo TX-L50

Onkyo TX-L50

Test de l’amplificateur home-cinéma slim Onkyo TX-L50, un modèle conçu pour l’amplification de deux à six enceintes, compatible Ultra HD 4K et surtout équipé de fonctions de streaming audio très puissantes, grâce à la technologie multiroom FireConnect (Google Cast, Spotify, Deezer, Qobuz, Tidal, etc.).

Onkyo TX-L50 : petit et puissant ?

Avec ses 7 cm de hauteur, ses 4 kg et ses 60 W consommés à plein régime, l’Onkyo TX-L50 n’a clairement pas vocation à jouer les gros bras avec cinq enceintes colonne, ce d’autant moins que le sixième canal amplifié est dédié à un éventuel caisson de basses passif, par définition grand consommateur de courant. Ainsi, l’Onkyo TX-L50 s’avère t-il capable de développer selon son fabricant une puissance de 80 Watts. Seulement voilà, ces 80 Watts sont développés avec une unique enceinte connectée, sous 4 Ohms, à 1 kHz et 1 % de distorsion (soit en produisant un son strident). On peut comprendre la démarche d’Onkyo d’exprimer de cette façon peu réaliste la puissance du TX-L50, dès lors que tous canaux en fonction, avec un signal du grave à l’aigu et avec une distorsion hi-fi, la puissance par canal ne dépasse certainement pas 10 W. Et au fond, 10 W est une puissance peu impressionnante sur le papier, mais suffisante dans bien des cas. Par ailleurs, l’écoute d’un film ou d’une série n’implique presque jamais les cinq canaux simultanément et certainement pas du grave à l’aigu, seuls les canaux frontaux héritant dans les mixages Dolby et DTS des basses fréquences.

Quoiqu’il en soit, l’ampli slim Onkyo TX-L50 est clairement conçu pour alimenter des enceintes compactes sensibles et il est fortement conseillé de lui adjoindre un caisson de basses actif (avec son propre ampli intégré), afin de ne pas fatiguer inutilement alimentation et transistors.

Onkyo TX-L50

Le potentiomètre de volume de l’ampli Onkyo TX-L50 est éclairé par des LED, dont l’intensité peut être atténuée.

Onkyo TX-L50 : quelles utilisations ?

Ce petit ampli répond à une utilisation home-cinéma bien précise. Deux fois moins haut qu’un amplificateur multicanal standard, il peut être installé dans un meuble audio-vidéo exigu. Son faible dégagement thermique, sans autoriser l’utilisateur à obstruer ses orifices de ventilation, n’oblige pas à prendre de précautions particulières pour son refroidissement. Le petit gabarit de l’Onkyo TX-L50 a aussi des vertus esthétiques et si l’appareil doit être posé au sommet d’un meuble, il s’y fera discret. Cet ampli est le compagnon idéal d’un téléviseur HD et d’un petit système audio composé de 5 enceintes compactes (ou satellites) deux voies et d’un caisson de basses actif. Si l’envie vous dit de l’utiliser avec une paire de petites colonnes en stéréo, mieux vaut vous intéresser à son (presque) jumeau, le Pioneer SX-S30D.

Onkyo TX-L50

Bonne surprise, le nombre de boutons de la télécommande n’en donne pas : son utilisation est vraiment simple.

Onkyo TX-L50 : fonctionnalités

Avec son contrôleur HDMI 2.0, compatible HDCP 2.2, l’Onkyo TX-L50 peut être connecté à un téléviseur HD ou Ultra HD 4K, ainsi qu’à quatre sources HD et UHD (lecteur Blu-ray, Blu-ray UHD, console de jeu, etc.). Sa résolution de sortie maximale est 2160p à 60 Hz, avec possibilité d’upscaling depuis la résolution 1080p. Les formats audio Dolby et DTS (HD ou non) sont pris en charge depuis les entrées HDMI. La sortie HDMI est compatible CEC et ARC, pour une mise sous et hors tension par le téléviseur associé, ainsi qu’un retour audio depuis le téléviseur vers l’ampli (les sources connectées seulement au téléviseur sont donc écoutables sur l’ampli). Trois entrées stéréo analogiques RCA sont présentes, ainsi que deux autres numériques S/PDIF, pour brancher par exemple un téléviseur HD et un lecteur de CD. Une prise d’antenne FM est présente, pour l’écoute des radios analogiques. L’écoute des radios Internet est bien évidemment possible, par le biais de la connexion Ethernet ou des antennes WiFi de l’ampli. Nous l’aborderons un peu plus loin.

Onkyo TX-L50

Les fichiers audio des clés USB sont accessibles depuis l’écran de contrôle de l’ampli ou, plus pratique, depuis l’app Onkyo Remote.

La connectique en face arrière est complétée par de petits borniers à pinces, dans lesquels on enfilera des câbles d’enceintes dénudés d’une section de 2,5 mm2 au maximum, ainsi que par une sortie LFE pour caisson de basses actif. Enfin, une prise pour microphone de calibration AccuEQ est présente et Onkyo livre un microphone à cet effet.

La face avant comporte elle une sortie casque (mini-jack 3,5 mm) et une prise USB de type A pour brancher clés ou disque dur USB (5V/1A max.) contenant des fichiers audio (partition FAT). Les principaux formats de fichiers sont pris en charge : MP3, WAV, ALAC, FLAC (24/192 max) et DSD64.

Onkyo TX-L50 : avec tant d’entrées, comment écouter simplement de la musique ?

Venons-en aux fonctions de streaming, qui objectivement, facilitent énormément l’écoute des fichiers audio d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur, ainsi que celle des principaux services de musique en ligne. Pour une utilisation confortable, elles doivent être privilégies au détriment d’une liaison Bluetooth (détériorante et à couverture limitée) ou d’une lecture avec clé USB. Onkyo a développé une application de contrôle (Onkyo Controller pour iOS et Android) qui permet d’ajuster les paramètres de l’ampli, de modifier sa balance tonale, son volume et d’accéder aux radios web, à plusieurs services de musique en ligne, ainsi qu’aux fichiers audio du smartphone.

Onkyo TX-L50

L’application Onkyo Remote de l’ampli home-cinéma Onkyo TX-L50.

La technologie multiroom étant intégrée au firmware de l’Onkyo TX-L50, on peut également grouper plusieurs amplis, lecteurs réseau ou enceintes sans fil compatible FireConnect, pour diffuser la même musique dans plusieurs pièces par exemple.

Mais il y a mieux, puisque FireConnect est associée à la technologie GoogleCast, intégrée directement à de nombreuses applications Android (et iOS), qui permet d’utiliser par exemple les applications officielles de Deezer, Spotify, Qobuz, Tidal ou Youtube, afin d’écouter sa musique directement sur l’Onkyo TX-L50. Il suffit simplement que l’ampli soit connecté au réseau domestique.

Onkyo TX-L50 : mise en oeuvre

Justement, le raccordement au réseau domestique est la première étape d’installation de cet ampli. Nous avons choisi pour une fois la liaison WiFi, en sélectionnant notre point d’accès directement sur l’écran en façade de l’Onkyo TX-L50. La saisie du mot de passe s’effectue au moyen de la télécommande fournie, que l’on troque immédiatement après pour l’app Onkyo (smartphone). Le nommage de l’ampli et de la pièce d’écoute (facultatifs) peuvent être réalisés avant de commencer à écouter de la musique.

Onkyo TX-L50

Dès la connexion au réseau domestique, l’Onkyo TX-L50 recherche une éventuelle mise à jour pour son firmware

Bref, en cinq minutes l’ampli est prêt à l’emploi.

Connecté à un téléviseur, l’ampli propose les classiques réglages de type d’enceintes (grandes, petites, aucune) pour chacun des six canaux gérés. Tout comme l’autocalibration, l’ensemble des réglages peuvent être menés sur l’écran de contrôle de l’ampli. L’application Android / iOS permet elle d’ajuster la balance tonale, de choisir parmi différents modes d’ambiance surround, de régler le volume du canal central (celui des voix des films et séries) et du caisson de basses.

Onkyo TX-L50 : impressions d’écoutes

Ce petit ampli est tout à fait honnête dans sa restitution, plutôt flatteuse pour l’oreille. Toutefois, des enceintes telles que les Cabasse MC170 Antigua ou les Klipsch Heresy III trouvent rapidement les limites des étages de sortie, même sans écouter à fort volume. La vitalité d’amplificateurs home-cinéma plein format (plus puissants) manque à l’écoute et la scène a du mal à se déployer en profondeur lors des écoutes stéréo. En surround, la scène gagne de fait ampleur et devient alors convaincante.

Onkyo TX-L50

Le processus de mise à jour de l’ampli Onkyo TX-L50 prend environ 10 minutes

Grave : extension dans les très basses fréquences perfectible, écoute monotone avec des enceintes trop exigeantes.
Médium : légèrement en avant, bien mieux articulé, le point fort de cet ampli.
Aigu : clair et doux, mais les timbres sont perfectibles.

Onkyo TX-L50 : conclusions

L’ampli est hyper-connecté et c’est sa première qualité : pouvoir streamer de la musique depuis les applications mobiles compatibles GoogleCast est un réel atout. Mais il ne faut pas confier à l’Onkyo TX-L50 l’alimentation d’enceintes difficiles. Des compactes avec un haut-parleur de grave médium de 8 à 13 cm de diamètre et un tweeter à dôme souple nous semblent tout à fait indiquées : Klipsch Quintet 5.1, KEF E305 et Elipson Planet M 5.1. Avec l’appui d’un caisson de basses actif, cet ampli donne le change et procure de jolies sensations en écoute multicanale : parfait donc pour les DVD, Blu-ray et programmes TV en Dolby Digital.

EDIT : après avoir écouté à nouveau l’Onkyo TX-LR50 avec les enceintes Dali Spektor, nous souhaitons souligner que ce petit ampli est un vrai petit costaud. Et que par ailleurs, son menu OSD (sur téléviseur) est un modèle du genre. Enfin, une mention très très bien pour l’égaliseur graphique à 15 bandes, pour les canaux GD, centre, surround et LFE.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

5 Commentaires

  • Bonjour, Merci pour le test.

    J’ai la copie Pioneer et elle est donné avec 2x 50W RMS sur deux canaux en simultané.
    En stéréo j’ai deux Canton Karat 790DC est c’est juste enorme. Même pas besoin de caisson de basse. Il tient bien le volume fort.
    la consommation peut facilement dépacer les 100W (mesuré avec un appareil précis). Le 60W doivent être un millieu. Car l’alimenation est plus volumineuse et puissante que les HC à 1000-1200W RMS. Le tout est en FDA avec un CS49844 avec TAS5558 et trois TAS5352A donné à >110 dB SNR

  • Cet ampli peut-il s’envisager avec 2 Focal Chorus B8V W + la centrale CC8V W ? Je me demande également ce que donnent ces Focal en comparaison des 2 KEF IQ30 + IQ60 que j’avais (couplé à un ampli HK AVR270), sachant que le côté chaleureux et la spatialisation des KEF étaient des points que j’appréciais particulièrement ?

    D’avance merci.

  • Recherchant un ampli Slim pour mon kit d´enceintes 5.1 Jamo S606 en 6ohms, et souhaitant un ampli Slim pour loger dans mon meuble TV en remplacement de mon Onkyo TX-SR605 trop gros et consommant trop (600w), j´ai acheter cet ampli.
    Il est tout simplement extraordinaire. Très bon rendu sonore pour les films Bluray, TV mais aussi pour la musique (une fois les égaliseurs bien réglés)
    Je recommande vraiment cet ampli et contrairement à ce qui est écrit dans l´article, pas besoin d´enceintes compactes ni de caisson de basse actif, sur mes colonnes, le son est bluffant avec un super rendu de basse (grâce aux caisson de basses passifs intégrés dans les enceintes)

  • En comparaison avec son jumeau le pioneer VSX-S520 (D), hormis l’option DAB, quels sont les différences? Est-ce la même électronique ?(les connexions sont identiques!) Et donc la même qualité d’écoute ? Le choix est difficile… Si quelqu’un peut me conseiller, merci d’avance.

Laisser un commentaire