Tests matériels

Test : Sony UBP-X800

Sony UBP-X800

Test du lecteur Blu-ray Ultra HD Sony UBP-X800, modèle d’entrée de gamme équipé d’une fonction d’écoute Bluetooth et compatible Netflix.

Avant de présenter le Sony UBP-X800, rappelons que l’offre de contenus en Ultra haute définition 4K n’est plus limitée aux seuls disques Blu-ray Ultra HD 4K. Si ces disques constituent la voie royale pour profiter d’une image 2160p (8 millions de pixels, contre 2 en 1080p), la diffusion de certains films et séries TV par Internet est désormais proposée en UHD. NetFlix qui produit ses films et séries en 2160p et HDR, en propose le visionnage avec son abonnement Premium. Ainsi, si vous n’envisagez pas nécessairement l’achat de disques Blu-ray Ultra HD, vous pouvez goûter à l’ultra haute définition avec la VOD de NetFlix. Reste que les disques Blu-ray Ultra HD conservent des avantages sur le streaming 4K. Leur très grande capacité garantit un débit de données bien supérieur à ceux du streaming (dix fois plus), ce qui assure une qualité d’image supérieure et la disponibilité de pistes audio 7.1 HD voire Dolby Atmos, tandis que Netflix ne propose que du Dolby Digital.

Sony UBP-X800 : présentation et connectique

Le lecteur Blu-Ray Ultra HD Sony UBP-X800 se présente sous la forme d’un lecteur rectangulaire slim, dépourvu d’affichage frontal. Son lecteur optique, situé sur la gauche, est compatible avec la lecture des Blu-Ray Ultra HD, Blu-ray, DVD-Vidéo, DVD-Audio, SACD et CD-Audio. Autrement dit, l’UBP-X800 sait tout lire. La face avant abrite un connecteur USB de type A, dissimulé par un cache, pour connecter clés et disques durs USB. Depuis ces supports, le Sony UBP-X800 gère les fichiers audio, vidéos et photos.

Sony UBP-X800

Le port USB du lecteur Blu-Ray Ultra HD Sony UBP-X800 peut alimenter un disque dur.

La face arrière abrite une double sortie HDMI, une sortie audio numérique coaxiale et un connecteur RJ-45 Ethernet. Un contrôleur WiFi est intégré au lecteur, ainsi qu’un émetteur/récepteur Bluetooth.

Pas de sorties audio analogiques donc pour le Sony UBP-X800, et il faudra confier le décodage à un téléviseur, un ampli home-cinéma ou, pourquoi pas, un DAC externe.

Sony UBP-X800

La seconde sortie HDMI véhicule uniquement les signaux audio. Pratique pour connecter un vidéoprojecteur à la première et un ampli home-cinéma à la seconde.

Sony UBP-X800 : support des fichiers audio et vidéo

Sony a fait l’effort de rendre son lecteur UBP-X800 compatible avec la plupart des formats vidéos existants : MPEG-1, MPEG-2, Xvid, AVC, H.264, VC1, WMV9, HEVC, H.265 et VP6/7/8. Ces codecs sont pris en charge dans les conteneurs suivants : MKV, TS, PS, AVI, MP4, MOV, FLV, ASF ou Webm. Quant aux codecs audio, là encore le support est exhaustif : Dolby Digital, Dolby TrueHD, Dolby Atmos, DTS, DTS 24/96, DTS-HD MA, AAC ou LPCM.

Quant aux fichiers audio, les principaux sont décodés : MP3, AAC, WMA, WAV, FLAC, AC3, DSF et DFF (DSD), AIFF, ALAC (Apple Lossless), Vorbis et Monkey Audio.

Sony UBP-X800 : ergonomie

Le lecteur est livré avec une télécommande compacte, plutôt économe en boutons, qui permet toutefois de piloter l’intégralité des fonctions de l’appareil et même celle d’un téléviseur HD ou Ultra-HD. Pour cela, il suffit d’activer dans le téléviseur le support du contrôle CEC pour l’entrée HDMI sur laquelle le Sony UBP-X800 est connectée. En ce qui concerne l’UBP-X800, le contrôle HDMI CEC est activé par défaut. La mise sous tension du lecteur entraîne ainsi celle du téléviseur. Le contrôle de volume sur la télécommande agit directement sur celui du téléviseur. Une touche Netflix permet un accès direct au service de VOD.

Sony UBP-X800

La télécommande du lecteur Blu-Ray Ultra HD Sony UBP-X800.

L’interface graphique est relativement dépouillée et l’utilisateur a peu de chances de s’y perdre. Les différentes sources de lecture sont agencées sous la formes d’icones dans des cases. En haut à droite se trouvent les réglages du lecteur. La navigation est fluide.

Sony UBP-X800 : lecture optique

Le chargement de nos disques Blu-ray Ultra HD n’a posé aucun problème, pas même The Revenant dont le pressage est perfectible. La mise en rotation de la mécanique d’entraînement est audible – mais ne génère aucune vibration parasite – puis se stabilise pour devenir inaudible pendant le visionnage. La navigation d’un chapitre à un autre (BD HD ou UHD) est rapide, tout comme le changement de piste audio ou de sous-titres.

Sony UBP-X800

Costaud, le lecteur Sony UBP-X800 pèse plus de 4 kg. Aucune vibration parasite ne vient perturber le fonctionnement de sa mécanique de lecture.

Sony UBP-X800 : lecture réseau et Internet

Depuis la page d’accueil du menu OSD du lecteur Sony UBP-X800, l’utilisateur a le choix d’accéder aux éventuels serveurs DLNA de son réseau domestique, ou bien aux applications web présentes. Hormis Netflix, l’offre se limite essentiellement à Opera TV, application-portail dans laquelle on peut accéder à d’autres contenus (météo, clips vidéo, etc.). Le lecteur Sony UBP-X800 est également compatible Miracast et peut donc afficher l’image d’un smartphone ou d’une tablette Android.

Sony UBP-X800

Le portail Opera TV, intégré au lecteur Blu-ray Ultra HD Sony UBP-X800.

Sony UBP-X800 : lecture USB

Nos différentes clés USB à partition FAT32 et NTFS n’ont posé aucun problème au Sony UBP-X800, pas plus qu’un vieux disque dur USB gourmand en courant. Nos fichiers vidéo (MKV, TS) ont tous été lus : 720p, 1080, 2160p HEVC 10 bits, 576i MPEG-2, etc. Outre les formats Dolby et DTS, l’UBP-X800 n’a eu aucun mal à décoder des pistes 5.1 en AAC. On peut simplement regretter l’absence d’une fonction « Go To » pour se rendre à un instant précis du film ou l’absence de prise en charge des chapitres présents dans les fichiers MKV. Heureusement, l’avance rapide (3 niveaux) permet de se rendre rapidement à l’endroit souhaité.

Sony UBP-X800 : réglages audio et vidéo

L’ensemble des réglages audio et vidéo du lecteur Blu-ray UltraHD Sony UBP-X800 sont répartis à deux endroits différents. Depuis la page d’accueil, l’utilisateur accède aux paramètres de sorties HDMI et S/PDIF coaxiale. Là il peut activer ou non la marge dynamique élevée de l’image (HDR), le mode cinéma 24p, l’upscaling 4K (étrangement appelé Surclassement), le codage couleur (4:2:2, 4:4:4, RGB), la profondeur de couleur (Deep Color).

Sony UBP-X800

Le menu de réglage du lecteur Blu-ray Ultra HD Sony UBP-X800.

En ce qui concerne la sortie audio, on trouve la possibilité de convertir les signaux audio Dolby et DTS en PCM, de fixer un échantillonnage pour la sortie S/PDIF (48/96/192 kHz) ou bien d’activer la sortie audio Bluetooth.

En cours de lecture, une pression sur la touche Options de la télécommande invoque un menu OSD qui donne accès à des réglages directement liés au contenu visionné. Pour la vidéo, l’utilisateur a par exemple le choix entre plusieurs modes d’affichage : tel quel, cinéma, pièce claire et deux profils personnalisables. Ces profils donnent accès à trois types de réduction de bruit : blocs (BNR), contours (MNR) et global (FNR), ainsi qu’aux ajustements de la luminosité, du contraste, de la teinte ou de la netteté.

Point fort : il est permis d’utiliser le contrôleur Bluetooth du lecteur Sony UBP-X800 pour écouter avec un casque Bluetooth. Nous avons vérifié ce point et c’est un vrai plaisir. Évidemment, l’encodage et la transmission engendrent un léger décalage audio-vidéo, mais il est aisément corrigeable depuis le menu Options évoqué plus haut. Une fois la valeur en ms définie, celle-ci est définitivement mémorisée.

Sony UBP-X800 : conditions de test

Nous avons utilisé le Sony UBP-X800 avec le téléviseur OLED LG OLED65C6V, un modèle de 65″ compatible Ultra HD 4K et HDR. Nous avons visionné des extraits de films Blu-ray Ultra HD suivants : The Revenant, Deadpool et Mad Max : Fury Road. Depuis notre disque dur, des extraits de différents films et concerts en 1080p et 2160p HEVC 10 bits : Gravity (720p), Star Trek Beyond (1080p), Batman v Superman (2160p), Genesis Three Sides Live (1080p), etc.

Le Sony UBP-X800 délivre initialement une image légèrement bouchée, manquant un peu de définition à notre goût. Autant ce point peut passer inaperçu avec un téléviseur à rétro-éclairage LED, autant avec des diodes OLED cela saute aux yeux. En comparaison des ténors que sont l’Oppo UDP-203 ou le Panasonic DMP-UB900, parfaitement réglés sortis du carton, le Sony UBP-X800 mérite donc quelques menus ajustements. Ceux-ci réalisés, on goûte aux joies de l’exceptionnelle photo de The Revenant en HDR. L’image est en toutes circonstances fluide et truffée de détails. Le visionnage de la scène de l’orage dans Mad Max : Fury Road (HDR) nous amène à désactiver le mode Auto dans les options vidéo et à préférer le mode « tel quel ». Le sable retrouve une teinte plus naturelle, toute en restant saturée. Le spectacle offert est immersif.

Important : nous avons relevé quelques décrochages de notre téléviseur (image noire), lors du visionnage de films 2160p HDR (4:4:4, Deep Color actifs) que nous avons imputé au câble HDMI (sans marque) que nous utilisions. Le remplacement de notre câble lambda par un modèle NorStone Jura HDMI a définitivement réglé ce problème.

Sony UBP-X800

Sony UBP-X800 : conclusion

À moins de 400 €, le lecteur Blu-ray Ultra HD Sony UBP-X800 nous semble remplir son contrat. La prise en charge exhaustive des fichiers vidéos est un gros point fort, tout autant que ses réglages avancés ou l’écoute possible en Bluetooth (sans problème de synchro). L’image mérite initialement quelques ajustements pour déboucher les noirs, avant d’offrir l’immersion attendue d’un film ou d’une série Ultra HD 4K. L’intégration de l’application NetFlix est un vrai plus.

Nous avons aimé : le fonctionnement mécanique discret, les formats de fichiers lus, l’ergonomie générale, la télécommande bien pensée, l’écoute avec un casque Bluetooth.
Nous aurions aimé : des réglages vidéo initiaux différemment ajustés, un afficheur LCD sur le lecteur (pratique pour les CD-Audio).

SVDNEWS_2017074_BluRay4K-BasNews

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

20 Commentaires

  • Bonjour , merci pour ce test qui m’a convaincu de me le procurer et clairement j’en suis très content, j’ai cependant quelques petites questions si vous avez le temps de me répondre :-) :

    J’ai essayé Netflix et malgré une connexion fibre assez bonne et un videoprojecteur Sony 4K 320 es, je n’arrive pas a voir de Ultra HD sur netflix, savez vous quels reglages faire ?

    et pour finir j’ai donc essayé la première fois les 2 sorties HDMI dont 1 pour l’image directement relié au video proj et l’autre pour le son donc branché a mon ampli mais je n’ai pas l’impression que le son est décodé correctement , quand je mis une piste DTS HD Master Audio cela ne s’affiche pas alors que cela s’affiche quand tout passe par l’ampli . . .

    EN tout cas bravo pour ce test

  • Bonjour et encore merci pour vos test.
    En comparaison du modèle de chez Panasonic (DMP-UB700) pour 30 euros de plus lequel choisir pour une utilisation principalement à base de BR HUD et pas de Streaming?

  • Bonjour, je pense que certains comme moi aimeraient connaître les réglages que vous avez repris.
    J’aimerai faire l’aquisition de ce lecteur.
    Je suis équipé d’un bravia kd 55x8505c
    J’ai déjà pu lire qu’il valait mieux laisser faire l’upscale au téléviseur.
    Merci de vos réponses.
    Cordialement.

    • Un point de moins sur le contraste, deux sur la luminosité. Mais bon, cela tient au téléviseur OLED utilisé et à ses propres réglages (il a été calibré ceci dit). Il faut tâtonner un peu et on trouve vite.

    • Bonjour,
      Possédant le téléviseur Bravia KD 55X8505C depuis près de deux ans et ayant fait l’acquisition du lecteur de Blu-ray UBP-X800 je confirme que l’upscaler du téléviseur est plus performant. En réglage d’image « Cinéma Pro » et en sélectionnant « Création de réalité » en Manuel sur 80 par exemple, l’image est plus piquée et même la lecture des DVD est agréable. Légère déception, sur le lecteur UBP-X800 il n’y a pratiquement plus de réglage d’image comme il pouvait y en avoir sur un lecteur de génération précédente, très complet, comme le Sony BDP-S7200 (Super résolution, noir net etc…). Donc, il est préférable de retenir la résolution native sur le UBP-X800 (appelée « d’origine »). Pour finir, même si la dalle du KD 55X8505C est en 8 bits, donc théoriquement incapable d’exploiter complétement le HDR qui est en 10 bits, la lecture des « vrais » Blu-ray 4K UHD apporte une expérience visuelle différente des Blu-ray classiques upscallés.

  • Bonjour,

    Quelqu’un sait si le bluetooth possède le codec Aptx?

    Quid de ce Sony contre le nouveau LG UP970 contre le Samsung K8500?
    Lequel est le meilleur?

    Merci de vos réponse.

    • Le bluetooth de cet appareil n’est pas aptx, en revanche il possède le codec LDAC qui est encore meilleur ! Toutefois pour pouvoir l’exploiter il faut un casque compatible (et donc obligatoirement de marque Sony…).

  • @tristan, dites moi , j’ai un écran TV LG OLED 139cm 4K, qui fait donc l’uspscale en UHD

    Je voudrais me racheter un lecteur bluray ou bluray uhd, vu le peu de films dans ce format et vu le prix encore vraiment élevé de platine UHD, je me demandais si les lecteur bluray qui upscale en 4K sont utiles?

    par exemple la SONY BDPS6700 me parait très bien, mais le fait d’upscalé va t-il rajouter de la qualité à la vidéo par rapport à l’upscale sur un lecteur bluray qui lui n’uspcale pas?

    En gros l’upscale de la tv est il meilleur que l’upscale d’un lecteur Bluray, je serai ravi que vous m’éclaireriez sur ce point!

    • Je ne suis pas convaincu que la fonction d’upscaling des lecteurs BD classiques offre une meilleure mise à l’échelle que celle opérée par les téléviseurs 4K eux-mêmes. Cette génération de téléviseur nous arrive alors qu’effectivement, il y a peu de contenus 4K et que par ailleurs la TNT diffuse en 1080i. Mon avis est que les scalers intégrés aux téléviseurs sont très bons car en permanence en fonction. Un souci avec l’image de votre téléviseur ?

  • Bjour Mr Tristan , jviens d’acquérir un Écran Sony Oled 4K A1 164 , j’aimerais savoir quel lecteur DVD véritable 4K haut de gamme me conseillez-vous. Merci

    • L’Oppo UDP-203 qui offre une qualité d’image supérieure, est véritablement le produit à envisager si vous êtes exigeant. Avec un téléviseur Sony OLED de grande taille, le plaisir est assuré.

  • Bonjour,

    Je possède un écran LG 55C6V C OLED 4 K, je suis dans l’optique d’acquérir un lecteur Blu-Ray UHD,
    J’ai vu quelques modèles qui m’intéressent, mais J’aurais besoin de vos avis voici les modèles que j’ai sélectionnés
    (Sony UBP-X800 , LG UP970, Panasonic DMP-UB700)

    Mon utilisation serait pour la lecture des Blu-Ray UHD Ainsi que le streaming (Netflix lecteur réseaux) quelle serait le meilleur
    Lecteur Blu-Ray UHD dans mon cas d’utilisation Si vous connaissiez, d’autres lecteurs intéressent à n’hésiter pas

    Merci pour ce test
    Merci d’avance pour vos réponses

Répondre à Extra X