Technique

Design moderne et look vintage riment-ils avec haute-fidélité ?

Klipsch-Cornwall-III-70th-Anniversary-Edition_L1_1200

Look vintage, design atypique, l’aspect et les lignes des électroniques et enceintes acoustiques servent-elles leur musicalité ? La forme a-t-elle une utilité en haute-fidélité ou peut-elle desservir les performances audio ?

Les enceintes sphériques

Impossible de parler design et forme en hi-fi sans évoquer la marque pionnière en la matière, Elipson. Après guerre, le fabricant français a équipé la Maison de la radio d’enceintes aux formes délirantes, complètement en phase avec la mode des années 60. Sphères, conques avec déflecteurs, les enceintes Elipson étaient reconnaissables entre mille. Belles, racées… et musicales. Joseph Léon, le fondateur d’Elipson avait en effet découvert – notamment – qu’une enceinte sphérique présentait des bénéfices acoustiques pour ses haut-parleurs.

SVDDES_201502_980x260

L’onde arrière n’était plus réfléchie brutalement par la paroi opposée au haut-parleur, mais guidée le long de ses parois courbées, puis capturée soit par un matériau amortissant logé au fond de l’enceinte, soit éteinte par le jeu d’un résonateur interne. Seule l’onde émise par la partie visible de la membrane du haut-parleur était ainsi diffusée vers l’auditeur.

Elipson Planet M

Les enceintes sphériques Elipson Planet M.

Les enceintes à déflecteurs / diffuseurs

Davone Mojo ou Yamaha Relit LSX-170, les enceintes équipées d’un diffuseur ont le vent en poupe. Installées au milieu d’une pièce de vie, elles mettent en oeuvre au moins un haut-parleur orienté vers le haut et un diffuseur qui distribue le son produit à 360 °. Soyons clairs : ces enceintes n’ont aucune prétention audiophile et faire rebondir le son sur un support donne des résultats très aléatoires, bien difficiles à prédire. Toutefois, le principe fut développé par Elipson (Conque, BS50 Tribune) avec d’excellents résultats. La technique mise en oeuvre était cependant proche du pavillon acoustique et c’est une plage de fréquence bien précise qui était amplifiée mécaniquement.

Elipson BS50 Tribute

Les enceintes Elipson BS50 Tribute.

Les enceintes galbées

Davone Grande, Davone Tulip, Focal Utopia… les enceintes incurvées vers l’auditeur et/ou aux parois non parallèles sont-elles supérieures aux modèles classiques ? Si la réponse dépend de la qualité des haut-parleurs, de leur filtrage et de leur charge, courber les lignes de l’ébénisterie présente souvent des avantages acoustiques comparables à ceux des enceintes purement sphériques. Là encore, l’onde arrière circule de manière plus fluide.

Davone Grande

Les enceintes Davone Grande.

Les enceintes effilées

Bowers&Wilkins Diamond, Focal Utopia, certaines enceintes intègrent des ébénisteries en forme de « goutte d’eau ». Là encore, l’objectif est de canaliser l’onde sonore arrière, bien souvent celle du tweeter ou d’un haut-parleur de médium, et de la guider vers une zone étroite dans laquelle un matériau absorbant l’élimine. La membrane n’est ainsi plus perturbée par un retour d’onde et la distorsion est abaissée.

B&W Diamond 800

La charge infinie d’une enceinte B&W Diamond 800.

Les enceintes plates

Elles ne prennent pas de place, s’installent directement contre un mur et font l’admiration de vos invités. Les enceintes murales ou ultra-plates ont elles des avantages acoustiques ? Ce n’est pas évident, car le très faible volume de ces enceintes ne favorise qu’une réponse très limitée dans les basses fréquences, et surtout implique une forte proximité entre la membrane des haut-parleurs et le fond de l’enceinte. La circulation de l’onde est souvent chaotique, ce qui est synonyme de distorsion.

B&O Play A9

L’enceinte active et sans fil B&O Play A9.

Les micro-enceintes ou enceintes satellites

Équipées de toute petits haut-parleurs, parfois à peine plus grosses qu’une pomme, ces enceintes ont un encombrement très faible, qui permet leur installation discrète dans à peu près n’importe quelle pièce de vie. Seulement voilà, petit volume rime avec exploration timorée du registre grave. Impossible avec ces petites enceintes d’obtenir une écoute équilibrée et plaisante, sans recourir à un caisson de basses additionnel. Dans cette configuration en revanche, les enceintes satellites sont très convaincantes, leurs petits haut-parleurs à membranes légères diffusant un son très articulé.

Focal Dôme 2.0

Les enceintes satellite Focal Dôme 2.0.

Les enceintes en métal ou verre

Waterfall, Magico, plusieurs marques ont tenté de troquer le bois pour des matériaux modernes. Souvent mis en avant, la rigidité des ces matériaux (plexi, métal) est censée réduire les vibrations parasites et la distorsion. Mais c’est au détriment des capacités d’amortissement de l’enceinte, indispensable pour ôter toute dureté à l’écoute.

Waterfall Iguasçu Evo

Les enceintes Waterfall Iguasçu Evo

Les parois en aluminium sont ainsi souvent tapissées de matériaux absorbants. Une option difficilement envisageable dans le cas des enceintes en verre synthétique, puisque la transparence est le but recherché.

Des enceintes en bois naturel ?

Si le bois reste le matériau roi pour fabriquer une enceinte, il n’est pas possible d’utiliser un bois massif. Matériau vivant, le bois travaille sans cesse selon l’humidité et la température ambiante. Dans le cas d’une enceinte close, une perte d’étanchéité est ainsi possible. C’est pourquoi les fabricants ont recours au MDF (sciure de bois compressée et collée) ou au contreplaqué. Si certaines enceintes ont une finition en bois naturel, il s’agit toujours d’un placage.

Klipsch Heresy III

Les enceintes Klipsch Heresy III dans leur version avec placage en noyer californien.

Si les matériels hi-fi vintage vous plaisent, découvrez notre sélection dans la boutique Vintage.

SVDVINT_201207-980x261

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Laisser un commentaire