Tests matériels

Test : Moon Neo ACE

Test Moon Neo ACE

L’ampli Moon Neo ACE serait-il cette perle rare que les audiophiles, épris de son analogique mais convertis à la dématérialisation et au streaming cherchent (sans la trouver) ? La marque canadienne, dont la réputation d’excellence n’est plus à faire, propose en effet un intégré stéréo élaboré dans la plus pure tradition hi-fi et – pour ne pas dire mais – doté d’entrées numériques et réseau.

En effet, les amplis hi-fi de prestige sont très rarement équipés de DAC et de fonctions de streaming. L’usage veut bien souvent que les électroniques haut de gamme ne disposent que d’entrées stéréo analogiques, avec l’obligation pour l’auditeur d’acquérir des sources numériques séparément. À ce jeu, l’addition atteint facilement 5 chiffres. Moon, sans pour autant brader son intégré, prend donc le contre-pied de cette tendance : le Moon Neo ACE est un all-in-one. Avec lui, pas besoin de DAC externe, de lecteur réseau, de préampli RIAA ou de récepteur Bluetooth additionnel.

Moon Neo ACE : faible puissance ?

L’ampli réseau Moon Neo ACE délivre jusqu’à 2×50 W sous 8 Ohms. Une puissance qui peut sembler limitée, voire insuffisante au regard de ce que proposent les concurrents. Il n’est en effet pas rare de croiser des amplis streamers avec des puissances trois à cinq fois supérieures. Aussi, compte-tenu du positionnement haut de gamme du Moon Neo ACE, n’est-on pas en droit d’exiger une puissance bien supérieure, pour nourrir convenablement de grandes enceintes colonne ? Objectivement… non. Il est vrai qu’une puissance importante (2×150 W ou plus) peut rassurer. Seulement voilà, la puissance sans contrôle n’a aucun intérêt – elle ne sert alors que le marketing de l’ampli – et concevoir un ampli très puissant et parfaitement maîtrisé implique des composants très onéreux, dont le coût impacte sévèrement le prix final. Alors, si vous vous inquiétez de ne pouvoir obtenir un volume sonore suffisant avec un ampli de 2×50 W, rassurez-vous cette puissance est amplement suffisante pour vous valoir des rappels à l’ordre de vos voisins.

Test Moon Neo ACE

L’ampli Moon Neo ACE dans sa livrée noir et argent.

Moon Neo ACE : de « vrais bons » Watts

Pour comprendre à quel point l’ampli Moon Neo ACE est sérieusement réalisé, il suffit de le prendre en main. Malgré sa puissance « modérée », la bête pèse tout de même 11 kg. Un coup d’oeil au travers de son capot supérieur perforé laisse apparaître un énorme transformateur torique, plus gros que ceux employés dans les amplis home-cinéma haut de gamme. Pas de secret, pour réaliser un ampli musical avec un grand nombre d’enceintes, il faut du courant, beaucoup, et du courant de qualité. Ce n’est que dans ce cas que la restitution musicale semblera naturelle, entraînante et plaisante.

Test Moon Neo ACE

Le très gros transformateur torique de l’ampli Moon Neo ACE.

Moon Neo ACE : présentation

L’ampli Moon Neo ACE dispose d’un châssis en acier et d’une face avant en aluminium, avec écran monochrome OLED. Le contrôle de volume est confié à un imposant potentiomètre de volume, déporté à droite. Deux boutons de contrôle le jouxtent, qui permettent d’accéder aux menus de l’ampli. Cinq autres boutons sur la gauche assurent la mise sous et hors tension, la sourdine, la gestion de l’intensité lumineuse des OLED et la sélection des entrées. Une sortie casque est présente, au format jack 6,35 mm, ainsi qu’une entrée mini-jack 3,5 mm (pour brancher un baladeur par exemple).

Test Moon Neo ACE

Le Moon Neo ACE au côté des Jean-Marie Reynaud Lucia (qui feront l’objet d’un prochain test).

Test Moon Neo ACE

Le potentiomètre de volume en aluminium massif et à course infinie de l’ampli Moon Neo ACE.

Test Moon Neo ACE

L’afficheur OLED de l’ampli Moon Neo ACE peut être atténué

La face arrière est généreusement dotée. On trouve de gauche à droite, une entrée phono RCA (et une vis de mise à la terre), deux entrées analogiques (commutables en entrée Direct IN pour utiliser l’ACE comme bloc de puissance avec un préamp ou les sorties pre-out d’un ampli home-cinéma), une sortie pre-out RCA (pour associer un ampli de puissance ou des caissons de basses). Les entrées numériques sont regroupées sous les entrées réseau (prise d’antenne WiFi, connecteur RJ-45). Au nombre de cinq, elles comprennent deux connecteurs optiques Toslink, deux connecteurs coaxiaux RCA et un port USB de type B (compatible avec les ordinateurs fonctionnant sous Windows, Mac OS ou Linux). Des connecteurs propriétaires SimLink permettent de chaîner le Moon Neo ACE avec d’autres appareils de la marque, pour un contrôle mutualisé. Enfin, les borniers d’enceintes à vis sont compatibles avec les fiches bananes.

Test Moon Neo ACE

Le Moon Neo ACE dispose de quatre entrées analogiques dont une à l’avant de l’ampli et une autre phono MM, pour platines vinyle donc.

Test Moon Neo ACE

L’ampli Moon Neo ACE est livré avec une antenne WiFi à visser.

Test Moon Neo ACE

Moon Neo ACE : sources numériques

Avec cinq entrées numériques, l’ampli Moon Neo ACE peut prendre en charge les flux audio numériques d’autant de sources. Son DAC ESS Sabre ES9010K2M assure la prise en charge PCM jusqu’à 32 bits et 384 kHz et DSD256 par le biais du port USB B ou bien depuis un serveur DLNA. Les autres entrées sont limitées aux flux PCM 24 bits / 192 kHz, ce qui est amplement suffisant avec un lecteur CD (16 bits / 44,1 kHz) ou Blu-ray (24 bits / 96 kHz). On pensera bien évidemment à paramétrer les sources home-cinéma (DVD, Blu-ray, Blu-ray UHD) afin qu’elles procèdent à une conversion stéréo des pistes DTS HD ou Dolby TrueHD. Enfin, un récepteur Bluetooth, compatible SBC et apt-X est présent. L’écoute sans fil depuis n’importe quel smartphone ou tablette est ainsi permise.

Moon Neo ACE : sources réseau

Moon a développé une application de contrôle pour ses produits réseau. Baptisée MiND (Moon Intelligent Network Device), cette app est disponible pour Android et iOS. Elle donne accès aux radios web, à Deezer et Tidal, ainsi qu’aux serveurs DLNA présents sur le réseau domestique. Rappelons qu’un serveur DLNA est un logiciel de partage et qu’il en existe de nombreux, souvent gratuits, pour Windows, Mac OS, Linux et de nombreux NAS. La plupart des Box Internet en intègrent un.

Test Moon Neo ACE

L’app Moon MiND, permet une utilisation multiroom de plusieurs amplis Moon Neo ACE. Toute autre application de contrôle DLNA peut lui être préférée.

Moon Neo ACE : conditions de test

Nous avons écoute l’ampli Moon Neo ACE associé aux enceintes Jean-Marie Reynaud Lucia et Focal Aria 906, branchées avec des câbles Viard Audio Silver HD 20. Un lecteur Blu-ray 4K Panasonic DMP-UB900 a été utilisé, depuis ses sorties analogiques RCA (câble Viard Audio Premium HD RCA-RCA) et numérique coaxiale (Viard Audio Silver HD S/PDIF). Les sources écoutées (réseau, Bluetooth, filaire) étaient des fichiers FLAC de qualité CD et HD. Nous avons également visionné quelques extraits de concerts (Genesis Three Sides Live, David Bowie A Reality Tour, Muse Live at Rome Olympic Stadium).

La mise en oeuvre de la connexion WiFi est quelque peu fastidieuse, le choix du point d’accès et la saisie de son mot de passe s’effectuant par le biais du potentiomètre de volume et de deux boutons. Rien d’insurmontable et nous conseillons dans l’absolu d’opter pour une liaison câblée, plus performante pour l’écoute des fichiers audio HD.

Test Moon Neo ACE

En écoute Bluetooth, les qualités de l’ampli restent identiques. Cette liaison est pratique, mais reste dans l’absolu trop peu qualitative.

Moon Neo ACE : impressions d’écoutes

Il se dégage de la restitution du Moon Neo ACE une évidente simplicité et une cohérence de tous les instants. L’équilibre tonal est subtil, la répartition de l’énergie savamment dosée. Le travail de mise au point est évident : pas une corde ou un claquement de baguette sur une caisse claire ne trahit un déséquilibre entre fréquences fondamentales et harmoniques. Le Moon Neo ACE s’avère de ce point de vue un ampli impressionnant.

Cet ampli extirpe de la plus insignifiante prise de son de jolis timbres et un timing impeccable. L’attention de l’auditeur est attirée par des détails occultés par des amplis de moindre classe, souvent captée par le jeu d’un instrument.

Pour ôter toute ambiguïté, le Moon Neo ACE ne met aucune emphase sur tel ou tel instrument, mais lui rend tout simplement justice. L’exercice toujours périlleux de la restitution du saxophone ne lui pose aucun problème.

Nos petites Jean-Marie Reynaud Lucia trouvent avec le Moon Neo ACE un partenaire de jeu en phase avec leur délicatesse et leurs capacités dynamiques.

Symptôme des qualités musicales de cet ampli : on entend ce que le réalisateur du concert nous montre. Il faut reconnaître qu’il est courant de se demander pourquoi la caméra s’attache à nous montrer le jeu d’une guitare rythmique, tant à cet instant précis ampli et enceintes ne les font pas particulièrement entendre. Avec le Moon Neo ACE, c’est une autre histoire, la restitution souligne bien le propos de l’image, sans nécessairement écouter à fort volume. Sur ce point, l’ampli sait sortir de ses gonds quand on le pousse, en maintenant néanmoins une cohérence d’ensemble. La scène ne s’étrique pas.

Test Moon Neo ACE

Le dissipateur thermique n’est pas facultatif, l’ampli Moon Neo ACE chauffe considérablement. Et un peu en veille d’ailleurs, car 11 W sont consommés.

Moon Neo ACE : conclusions

Nous avons aimé : la sérénité et la cohérence sonore, la justesse des timbres, la qualité de fabrication, les nombreuses sources d’écoute.
Nous aurions aimé : une app de contrôle plus intuitive (mais toute app DLNA peut la remplacer).

L’ampli stéréo réseau Moon Neo ACE nous a séduit, pas tant par ses fonctionnalités – très appréciables – mais surtout par sa musicalité évidente. Impérial à faible comme à fort volume, manifestement capable de jouer avec la plupart des enceintes, cet intégré est une source de plaisir auditif. Si vous recherchez une restitution réaliste et expressive, non fatigante à long terme, le Moon Neo ACE est une option à envisager très sérieusement. Plaisir assuré.

Moon Neo ACE

L’ampli Moon Neo ACE a reçu 17 récompenses de la presse spécialisée

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

14 Commentaires

  • Ça aurait été pas mal de le tester à haut volume sur des colonnes arias 936 ou 948 (qui ont déjà posé problème à des amplis même plus puissants), afin de lever toute ambiguïté sur sa capacité à dompter des enceintes difficiles du haut de ses 50W…

  • Bonjour et merci pour cet article qui me conforte vers un achat possible.
    Toutefois après lecture du test du Lyngdorf TDAI-2170, j’hésite quelque peu, surtout avec les arguments de puissance et d’adaptation à la pièce et aux enceintes du Lyngdorf. Quel est votre avis entre ces deux choix ?
    Mes enceintes sont dès monitor audio silver 10, mais je vais changer pour des pmc 5.22 ou la jmr Lucia de votre test
    Merci d’avance

    • Le Moon est un ampli chaud (classe A ou AB il me semble), tandis que le Lyngdorf est un classe D très abouti. La principale différence de caractère entre ces 2 excellents appareils devrait en résulter.
      L’ampli AVM Inspiration, certes un peu plus cher, pourrait également vous intéresser (en particulier il devrait se révéler divin avec les PMC…). D’après ce que j’ai compris, musicalement c’est un Lyngdorf en mieux mais sans les facultés d’adaptation. Son test est ici : http://blog.son-video.com/2016/12/test-avm-inspiration-cs-2-2/

    • De mon cote, j’avais aussi ces 2 amplis dans ma short list, mais en fonction de mes besoins, j’ai pu constate l’abscence de prise casque et de preampli phono sur le lyngdorf ce qui fait que pour utiliser ma platine et mon casque je dois ajouter 2 preampli (phono et casque) ce qui fait un peu beaucoup meme si le produit semble vraiment bien.

      Le moon, je l’ai ecoute dans une boutique a lyon sur de grosses colonnes ProAc a un bon volume et franchement le son etait bluffant malgre ses 50W sur le papier. J’ai fait une petite comparaison avec un majik DSM en // et j’ai clairement trouve le son du moon plus chaleureux et agreable sur mes styles de musique. Apres ca reste mon ressenti.

  • Bonjour, après lecture des différents messages, j’ai effectué l’écoute conseillée ce matin de l’avm cs 2.2 et de son grand frère l’EVOLUTION CS 5
    Ce dernier est vraiment très bien, plus précis et détaillée par rapport au 2.2 qui reste malgré une bonne machine.
    Cette après-midi l’écoute du Moon ACE s’est également révélée bien prometteuse et je l’ai trouvé d’excellente facture avec les PMC 5.21
    Ma préférence va pour le Canada, en attendant de valider l’option Norvège avec le H360 de Hegel.

  • Bonjour,

    J’ai eu pendant un weekend en test le Moon ACE et le Hegel H360 pour les essayer avec les Aria 936. J’ai trouvé le Moon beaucoup plus clair, transparent que le Hegel a faible volume mais il est devenu agressif et l’écoute fatigante des que je monte de volume (a 50 par exemple). J’ai finalement acheté le Hegel que je trouve très bon à tous les niveaux et dont le comportement ne change pas énormément en fonction du volume. Maintenant l’envie est d’upgrader les enceintes et le choix est encore plus compliqué !!

  • Bonjour,
    J’ai récupéré un ampli accuphase e307 et souhaiterais le rendre « connecté » car j’écoute principalement de la musique sur spotify, airplay etc.
    Dans l’absolu, quelle serait la meilleure alternative?
    – le vendre pour acheter un ampli tel que le moon neo ace?
    – le rendre connecté avec par exemple le cambridge cxn?

    Merci par avance!

      • Merci de votre réponse.
        Auriez-vous un conseil pour des enceintes bibliothèques pour cet ensemble cambridge cnx et accuphase e307?
        Les jmr lucia par exemple?
        Merci par avance.

        • Honnêtement je serais vous je prendrais mieux que les Lucia avec cet ensemble. Si vous voulez des bibliothèques Jmr, actuellement les Bliss sont au prix des Folia, et on peut considérer que les Bliss sont le degré supérieur des Folia, qui constituent elles-mêmes le degré supérieur des Lucia…

          • je reste ouvert à toutes les marques. merci de vos recommandations, je vais y réfléchir.

  • Bonjour est-ce que avec le moon il y aura une grande différence avec mon pré ampli Rotel TV 1580 mes enceintes sont les moniteurs audio Silver huit

Répondre à Braham X