Actus News Technique

Le MP3 est-il vraiment mort ?

MP3

Depuis quelques jours, le format audio MP3 ne peut plus faire l’objet de licence. L’impossibilité pour l’institut allemand Fraunhofer de commercialiser l’utilisation de son format audio fétiche va-t-elle entraîner la disparition des fichiers MP3, au profit des nouveaux formats HD que sont le MQA ou le DSD ?

MP3 : un très vieux format

Le MP3 ne date pas d’hier. Si le format a officiellement été commercialisé en 1992, son principe de fonctionnement faisait l’objet de recherches depuis l’invention du téléphone. Comprimer le son pour le transporter plus efficacement (sur de longues distances) était un enjeu essentiel. Le format MP3 est le fruit des mêmes recherches psycho-acoustiques, qui visaient à déterminer les sons peu audibles pour l’oreille humaine pour les supprimer. Un morceau de musique au format MP3 occupait ainsi de 4 à 12 fois moins de place qu’au format de qualité CD (sans compression).

Le faible poids des fichiers audio MP3 a permis l’apparition des premiers baladeurs audio numériques, ultra-compacts grâce l’emploi d’une carte mémoire (SD, MMC, Compact Flash, etc.). Sur Internet, il fut le tout premier format utilisé pour l’écoute des radios Internet. Il l’est encore.

Découvrez le potentiel des baladeurs audiophiles

Il y a peu, le format MP3 a connu un regain de notoriété avec l’apparition des services de musique en ligne. Deezer l’a retenu pour le streaming de ses millions d’albums musicaux vers les smartphones et les ordinateurs de ses abonnés.

Le MP3 remplacé par un format avec perte plus performant ?

Spotify et Apple Music ont fait le choix de formats différents : l’OGG Vorbis pour l’un, l’AAC pour l’autre. Ces deux formats offrent une qualité supérieure à faible débit (128 kbps) mais leur supériorité est discutable à débit moyen (320 Kbps). Et bien souvent, la plupart des auditeurs ne font pas la différence entre MP3, OGG et AAC.

Comment bien choisir son service de streaming audio et VOD

Le MP3 ne sera pas remplacé ?

L’absence de nouvelles licences n’empêchera pas l’utilisation du format MP3. À bien y réfléchir, il est infiniment peu probable que Deezer ré-encode des dizaines de millions d’albums dans un nouveau format. Il y aurait certes un bénéfice pour le service qui consommerait moins de bande passante, mais le coût du ré-encodage et la mise à jour en profondeur des applications mobiles de lecture rendraient probablement l’opération très onéreuse. Et puis, il faut bien dire que le MP3 à débit moyen (320 Kbits), comme il est proposé par Deezer Premium ou bien Google Play Music, offre une restitution largement suffisante pour une petite chaîne hi-fi, une enceinte ou un casque sans fil.

produits compatibles deezer

Du FLAC dans les cartons

Deezer comme Spotify pour générer leurs fichiers MP3, effectuent un encodage à partir de CD-Audio. Le disque original n’est d’ailleurs pas converti directement au format MP3 mais au format intermédiaire FLAC (compressé, mais sans perte). Ainsi, le service de musique en ligne peut générer différentes versions de MP3 (faible débit, moyen, élevé), voire procéder à des essais d’encodage sans nécessairement devoir charger le CD-Audio dans un lecteur. L’existence d’une version au format FLAC de l’intégralité des albums chez Deezer ou Spotify a d’ailleurs permis à ces deux services de proposer des abonnements Deezer Elite et Spotify Hi-Fi, qui permettent une écoute au format FLAC (qualité CD donc).

SVDSPOT_201604_980x260

Pour autant, il est peu probable qu’un format lossless (sans perte), tel que le FLAC ou le DSD, ne remplace totalement le MP3 (et ses équivalents). Basculer tous les abonnements Premium en Elite/Hi-Fi provoquerait une explosion de la bande passante utilisée par les serveurs des services de musique en ligne. Deezer et Spotify exploseraient ainsi leur forfait data, tout comme leurs utilisateurs. C’est moins vrai pour Qobuz ou Tidal, qui ont beaucoup moins d’abonnés et utilisent d’ailleurs déjà le format FLAC, voire le FLAC HD pour Qobuz. En somme, les formats audio lossless devraient cohabiter encore quelques années avec le format MP3.

Qobuz : tous les produits compatibles

Le format Méridian MQA

Bien conscient du problème de l’élévation de la bande passante pour streamer de la musique en qualité CD et a fortiori en HD, la société Meridian a développé l’agorithme d’encodage MQA. Cette méthode de compression, applicable aux sources audio HD (> 96 kHz), permet d’obtenir un fichier HD d’un poids équivalent à celui d’une piste de CD-Audio (50 Mo pour 5 min environ). La plage de fréquences audibles (20 Hz à 20 kHz) fait l’objet d’une compression sans perte, tandis que les fréquences au-delà de 20 kHz – inaudibles mais qui impactent les harmoniques – sont compressées par détérioration (comme le MP3 en somme). Méridian propose ses fichiers MQA dans des conteneurs FLAC.

SVDGUI_201701-MQA_980x260

Le format DSD

Utilisé initialement exclusivement pour le SACD, le format DSD s’en est émancipé et est désormais proposé sous forme de fichiers DSF (par de rares sites). Sa particularité est d’utiliser des échantillons de 1 bit, contre 16 pour le CD-Audio. Conjointement, le taux d’échantillonnage est très élevé, avec au minimum 2,8 millions chaque seconde (DSD64) et jusqu’à 22,4 millions (DSD512). Le format DSD corrige l’un des défauts reproché au codage PCM (CD-Audio et formats dérivés), à savoir de micro-interruptions dans la restitution. En effet, entre chaque échantillon sonore, il y a… du vide. Selon certaines études, ce sont ces micro-coupures qui rendent le son du CD-Audio moins agréable que celui d’une platine vinyle (exempt de micro-coupures). L’encodage DSD règle ce problème.

le format DSD

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

2 Commentaires

  • Le mp3 a encore de trés beaux jours pour l’utilisateur lambda de musique itinérante…
    Seule, les accros de la qualité et du rendu sonore lui tourne le dos…

    • Les formats de compression ne seront pas remplacé de si tôt parce qu’ils ont été créé pour les baladeurs à musique et il suffit de télécharger un album de haute définition Flac ou Alac et l’encombrement du fichier sur la carte mémoire pour constater ce fait.

Répondre à graveline X