Tests matériels

Test : Teac CR-H101

Test Teac CR-H101

Test du Teac CR-H101, un ampli CD avec DAC USB compatible Hi-Res Audio, issu de la série Reference du fabricant japonais. Que vaut donc ce minuscule amplificateur à l’épreuve d’enceintes exigeantes ?

Teac CR-H101 : puissance modeste ?

L’ampli CD Teac CR-H101 appartient à la série Reference de la marque japonaise. Lecteur CD, récepteur sans fil Bluetooth apt-X, entrées numériques USB et optique, entrée analogique et tuner FM lui confèrent une grande polyvalence d’utilisation. Teac y a logé un mécanisme de lecture optique maison (la marque est très réputée pour ses platines), un DAC Texas Instruments Burr Brown PCM1795 et une amplification de classe D (TPA3118). De nombreux composants électroniques japonais (contrôleur USB et S/PDIF, amplis OP, ampli casque, etc) témoignent du sérieux de l’appareil.

Test Teac CR-H101

L’ampli CD Teac CR-H101 et l’enceinte Klipsch Heresy III.

La puissance de l’ampli CD Teac CR-H101 n’a rien de renversant. Au contraire, elle culmine à 2×20 W sous 4 ou 8 Ohms. Cependant, les amplis de classe D sont souvent surprenants et des modules de faible puissance s’avèrent capables de produire un son charpenté – tout comme bien des amplis à tubes de puissance comparable. Et puis, 1 Watt suffit à générer un volume sonore important, très suffisant pour une écoute domestique. Reste qu’il nous faut vérifier si ce tout mini ampli peut se frotter à des enceintes exigeantes, telles que les Klipsch Heresy III, par exemple.

Teac CR-H101 : tour du propriétaire

Le premier contact avec le mini ampli CD Teac CR-H101 renseigne très vite sur la qualité du produit. Pas de plastique, mais de l’aluminium brossé partout, jusque dans les potentiomètres et boutons de contrôle. La face avant est flanquée de deux poignées, qui donnent à l’ampli un look rétro typé années 80-90. Le bouton de mise sous tension est cerclé d’un éclairage bleu à LED. Son contact est franc et il y a peu de chance de se rater en mettant sous et hors tension l’appareil. Sous ce bouton se trouve une sortie casque au format mini-jack 3,5 mm. Tout à côté, un premier potentiomètre de sélection de source, à boucle infinie.

Test Teac CR-H101

L’ampli Teac CR-H101 est très compact, avec seulement 18 cm de large pour 9 cm de haut.

Au centre, un afficheur LCD à rétro-éclairage LED. Là encore, la police employée est caractéristique des années 90. S’affichent à cet endroit la durée du morceau en cours de lecture (CD), le numéro de piste (CD, fichiers MP3 sur CD), le volume ou encore l’heure. D’ailleurs, l’ampli CD Teac CR-H101 indique l’heure même hors tension. Au-dessus de l’écran se trouvent le récepteur IR de la télécommande et quatre boutons de contrôle de la platine CD. Sur la droite, un plus grand potentiomètre pilote le volume d’écoute (casque ou enceintes). Enfin, tout en haut, la fente d’insertion des CD.

La face supérieure est percée afin de permettre une dissipation thermique efficace. Un éventuel CD inséré est ainsi visible.

Test Teac CR-H101

La mécanique de lecture CD de l’ampli Teac CR-H101 est visible au travers son capot supérieur, perforé pour permettre un bon refroidissement de l’amplification.

Test Teac CR-H101

La face arrière comprend une entrée pour antenne FM, une entrée ligne RCA stéréo, une entrée numérique USB de type B, une entrée numérique optique Toslink, une sortie RCA mono filtrée (fréquence non réglable) pour caisson de basses et deux paires de borniers à vis compatibles avec les fiches bananes.

Test Teac CR-H101

La face arrière de l’ampli Teac CR-H101, avec en haut l’antenne Bluetooth.

Teac CR-H101 : accessoires fournis

L’ampli Teac CR-H101 est livré avec un câble d’alimentation, une antenne FM filaire et une micro télécommande IR (avec piles). Câbles RCA analogique, câble USB et câble optique devront être acquis séparément.

Test Teac CR-H101

L’ampli Teac CR-H101 est livré avec sa télécommande, une antenne filaire et un câble d’alimentation.

Teac CR-H101 : ce qu’on peut faire avec

L’ampli Teac CR-H101 peut être associé à 4 sources externes différentes (optique, USB, analogique et Bluetooth).

Écouter des CD

La platine CD est compatible avec les compact discs de type CD-Audio, CD-R et CD-Rw. Sur ces deux derniers types de disques, l’ampli CD Teac CR-H101 lit les fichiers audio MP3 et WMA, à débit fixe ou variable, jusqu’à 320 kbps. Jusqu’à 250 fichiers sont lus, dossiers compris. Pour l’occasion, nous avons dégoté de vieux CD-R gravés il y a près de vingt ans, qui ont été parfaitement lus. La mécanique de lecture est associée à un système de chargement des disques de type slot in. Le disque est automatiquement happé par l’ampli. Si le système de chargement émet un bruit de moteur caractéristique, la rotation des disques est elle parfaitement silencieuse. L’afficheur indique le numéro de piste en cours de lecture, ainsi que la durée de la piste.

Avec des fichiers MP3 correctement taggés, le nom de la piste et de l’artiste peuvent être affichés.

Test Teac CR-H101

Le CD est chargé automatiquement lorsqu’il est engagé dans la fente de l’ampli Teac CR-H101.

Brancher un téléviseur ou toute source numérique

L’entrée optique Toslink est compatible avec les signaux PCM jusqu’à 24 bits et 96 kHz, ce qui la qualifie pour une association avec tout lecteur Blu-ray ou téléviseur, dont on aura convenablement paramétré la sortie optique (mode stéréo PCM et non Dolby ou DTS). L’afficheur de l’ampli indique la résolution du flux audio en cours de lecture.

Test Teac CR-H101

L’ampli Teac CR-H101 est certifié Hi-Res Audio.

Brancher un ordinateur ou toute source USB

L’ampli CD Teac CR-H101 dispose d’une entrée USB de type B. Ce connecteur permet d’utiliser l’ampli comme une carte son externe et de prendre en charge les signaux PCM stéréo jusqu’à 24 bits et 192 kHz (Hi-Res Audio). Le contrôleur USB de classe 2 nécessite un pilote spécifique pour Windows (à télécharger depuis le site de Teac), tandis que les systèmes d’exploitation Mac OS ou Linux reconnaissent automatiquement l’ampli. Teac propose en outre un logiciel de lecture de fichiers audio pour Windows et Mac OS, afin de contourner le mixeur audio de l’OS et transmettre le flux audio directement à l’ampli (mode bit perfect). Là encore, l’afficheur de l’ampli indique la résolution du flux audio en cours de lecture.

Le contrôleur USB est asynchrone, ce qui signifie que l’ampli CD Teac CR-H101 cadence lui-même le transfert des paquets de données, grâce à deux horloges embarquées.

La connexion d’un iPhone (avec Camera Kit) ou d’un smartphone Android est annoncée comme possible, mais nous n’avons pas testé cette liaison. En revanche, nous pouvons confirmer qu’un Raspberry Pi sous Volumio, qui permet un streaming DLNA sans perte fonctionne parfaitement avec l’entrée USB de l’ampli Teac CR-H101.

Test Teac CR-H101

Faute d’appairage mémorisé, l’ampli Teac CR-H101 passe automatiquement en mode appairage lorsque l’entrée Bluetooth est sélectionnée.

Streamer de la musique sans fil avec tout smartphone ou tablette

Le récepteur Bluetooth est compatible avec les codages SBC, AAC et apt-X. Ainsi est-on assuré de la meilleure liaison possible depuis tout ordinateur, smartphone (notamment iPhone avec l’AAC) ou tablette. Rappelons que la liaison audio sans fil Bluetooth implique une compression par détérioration de la musique transmise, sauf dans le cas d’un iPhone avec fichiers AAC.

Brancher une platine vinyle ou toute source analogique

L’unique entrée analogique est au format RCA stéréo. On pourra l’utiliser pour connecter une platine vinyle (avec préampli RIAA intégré ou externe intercalé) ou un baladeur audio par exemple. Notez que les signaux analogiques sont automatiquement numérisés (PCM 24 bits / 96 kHz) : c’est une opération obligatoire avec les amplifications de classe D.

Écouter les radios FM

Pour écouter les stations de radio FM, l’ampli CD Teac CR-H101 dispose d’un tuner analogique. Là encore, les signaux sont numérisés (PCM 24 bits / 96 kHz). 20 stations peuvent être mémorisées et la fonction RDS est gérée. On pourra remplacer le câble antenne fourni par une véritable antenne FM.

Brancher un casque ou des écouteurs

Au format mini-jack 3,5 mm, la sortie casque est associée à un ampli de 2×80 mW (sous 32 Ohms). Une puissance suffisante avec la plupart des casques, d’autant que l’alimentation ne s’écroule pas à fort volume.

Test Teac CR-H101

La sortie casque de l’ampli Teac CR-H101, au format mini-jack 3,5 mm

Teac CR-H101 : suréchantillonnage Hi-Res Audio et loudness

Le suréchantillonnage des flux numériques entrant est possible. Il peut être activé par le biais de la télécommande IR (bouton upconvert). En pratique, il s’agit d’un doublement de l’échantillonnage des signaux d’une résolution égale ou inférieure à 96 kHz. Ainsi, un signal CD 44,1 kHz est upsamplé à 88,2 kHz. Pour le reste : 48 kHz -> 96 kHz, 88,2 kHz -> 176,4 kHz, 96 kHz -> 192 kHz. Les échantillonnages à 176,4 kHz et 192 kHz ne sont pas modifiés.

Le mode loudness fonctionne avec toutes les sources et s’applique également à l’écoute au casque. Teac a joué la carte d’une égalisation démonstrative – façon années 80 – avec un sévère renforcement du grave et de l’aigu. L’écoute passe immédiatement en mode fête foraine. C’est amusant, mais il ne faut pas en abuser.

Test Teac CR-H101

La télécommande de l’ampli Teac CR-H101 permet entre autres d’effectuer les recherches de radios FM par genre, de programmer l’extinction automatique (sleep) ou encore de programmer la lecture des pistes d’un CD-Audio.

Teac CR-H101 : mise en oeuvre

Nous avons associé l’ampli Teac CR-H101 à plusieurs enceintes : les Tangent Spectrum X4, les Focal Aria 906 et les Klipsch Heresy III. Rappelons que ces dernières disposent d’un grand haut-parleur de 30 cm, de deux dômes à pavillons acoustiques et que leur sensibilité élevée en fait des enceintes propres à mettre en évidence le caractère de n’importe quel ampli. Les câbles utilisés étaient les NorStone W250.

Nous avons écouté des CD-Audio, CD-R MP3, un Raspberry Pi2 (Volumio) avec câble NorStone Jura USB, un téléviseur LG et un lecteur réseau Sonos Connect avec câble optique Audioquest Vodka Optical (puis câbles analogiques NorStone Jura RCA). De nombreux fichiers audio au format FLAC (qualité CD à Studio 24 bits / 192 kHz) ont été écoutés, ainsi que plusieurs séries TV et concerts.

Un petit mot tout d’abord sur la sortie casque de l’ampli Teac CR-H101, utilisée avec le casque Meze 99 Classics. La restitution est de très bonne facture, avec une exposition assumée et réussie du registre médium. L’équilibre est bon.

Test Teac CR-H101

Une puissance modeste, un châssis lilliputien, Teac ne cherche manifestement pas à impressionner sa clientèle. Mais celles et ceux qui ont prêté leurs oreilles aux platines à cassettes ou CD de la marque japonaise savent qu’elle en connaît un rayon, et depuis bien longtemps. Alors, il ne faut finalement pas s’étonner que dès les premières mesures de musique, l’ampli Teac CR-H101 plante une scène sonore fort bien articulée et vaste. Le registre médium séduit par sa très grande vivacité, exempte d’acidité, ce qui n’est pas évident avec les Klipsch Heresy III, dont les diaphragmes à chambres de compression ne pardonnent pas grand chose. Le registre aigu est bien intégré, également fluide et exempt de brillance. Le registre grave ne descend pas démesurément bas, mais il faut lui reconnaître aussi un réel dynamisme et une capacité à surprendre ponctuellement l’auditeur.

Ces qualités sont perceptibles quel que soit le volume d’écoute. Autrement dit, pas besoin de pousser le volume pour obtenir un son intelligible et équilibré.

Grave : allègre, avec une extension convenable et une belle capacité d’impact dans le haut grave
Médium : organique et clair, propice à la redécouverte de bien des morceaux de musiques (dialogues très précis en écoute cinéma)
Aigu : bien intégré, sans brillance préjudiciable.

Teac CR-H101 : conclusion

Nous avons aimé :

  • le petit format et la finition impeccable (qui incitent à exposer l’ampli plutôt qu’à le cacher)
  • le dynamisme et l’équilibre de la restitution
  • la résolution et la rapidité des trois registres (+++ pour le médium)
  • la scène sonore 3D
  • les entrées optique et USB de qualité
  • le lecteur CD silencieux
  • l’absence du moindre souffle au repos

Nous aurions aimé :

  • une entrée réseau AirPlay et DLNA pour le streaming (mais ça se soigne)

test teac cr-h101

L’ampli Teac CR-H101 sait s’accommoder d’enceintes exigeantes telles que les Klipsch Heresy III et n’a aucun mal à faire chanter n’importe quelle compacte. Dans 20 m2 et à volume raisonnable, on peut faire confiance à cet ampli pour conquérir son auditoire, même avec des colonnes (Dali Spektor 6Dali Zensor 5Q Acoustics 2050iElipson Prestige Facet 14FTriangle Elara LN05, par exemple). On évitera simplement les grandes colonnes avec haut-parleurs de plus de 16 cm chargés en bass-reflex. Si vous cherchez un ampli tout-en-un compact et élégant, ce Teac CR-H101 est à considérer avant tout autre.

PS. L’ampli Teac CR-H101 est intégré aux chaînes hi-fi suivantes : Teac CR-H101 / Q Acoustics 2020iTeac CR-H101 / Wharfedale Diamond 220Teac CR-H101 / Focal Chorus 705Teac CR-H101 / Klipsch RB-81 MKII.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

1 Comment

  • On peut ajouter un bullet supplémentaire dans les points positifs de cet ampli : son prix ! Moins de 350€ c’est un argument en soi…

Répondre à Anonyme X