Tests matériels

Test : Noble Audio Kaiser Encore

Noble Audio Kaiser Encore

Après avoir testé les Noble Audio Trident le mois dernier, nous faisons de nouveau focus sur la marque Noble Audio et leur modèle Kaiser Encore, les écouteurs intra-auriculaires qui clôturent, avec les Katana, leur gamme de produits. Tout en musicalité pour un usage nomade.

Noble Audio Kaiser Encore : Présentation et spécificités techniques

Noble Audio est une marque américaine créée en 2013 par Dr John Moulton, un spécialiste des troubles auditifs (audiologiste) et audiophile passionné, toujours à la recherche de la pointe en matière de qualité sonore.

C’est dans cette philosophie que Noble Audio est apparue, avec une qualité audiophile optimale, et une finition perfectionnée. Les écouteurs Kaiser Encore sont les remplaçants des K10 U, historiquement premiers modèles haut-de-gamme Noble Audio et anciens porte-étendards de la marque.

  •  10 transducteurs propriétaires à armature balancée par intra-auriculaire (2 pour les fréquences graves, 2 pour les médiums, 2 pour les haut-médiums, 2 pour les aiguës et 2 pour les extrême-aiguës), avec 5 voies et 3 sorties.
  •  Coque en aluminium spécifique avec facteur de forme et de géométrie des coques spécialement développés par Noble.
  •  Haute sensibilité et faible impédance nominale (35 Ohms), permettant l’utilisation des écouteurs Kaiser Encore avec un smartphone.
  •  Travail artisanal et assemblage fait main.
  •  Câble détachable et connectique à 2 broches standard (diamètre 0,78 mm).

Consultez le test des Aëdle ODS-1 pour obtenir plus d’informations sur le fonctionnement des transducteurs à armature balancée.

 

Noble Audio Kaiser Encore

La faible sensibilité de ces intra-auriculaires Noble Audio Kaiser Encore les rend très facile à utiliser.

Contenu du packaging des Noble Audio Kaiser Encore

On ne peut qu’apprécier la qualité de l’emballage fournis pas Noble. Les écouteurs Kaiser Encore arrivent protégés dans une boîte en carton épais. Elle contient en plus des écouteurs un étui Pelican, une boîte spéciale, étanche et résistante aux chocs les plus durs. Les accessoires sont composés de toutes sortes d’embouts de différentes formes (bi-flange, mono-flange…) et de différentes matières (mousse, silicone, etc.) en trois tailles différentes : S, M et L, pour un total de 11 paires; le tout est présenté sur un support métallique facilitant rangement et transport. L’isolation étant importante, Noble a soigné le contenu fourni avec les écouteurs pour en permettre une utilisation optimale.

Pour garder le matériel dans de bonnes conditions, sont joint une pastille anti-humidité et un outil de nettoyage, à transporter avec les écouteurs dans la boite Pélican.

Deux straps très utiles sont offerts : ils servent à maintenir ensemble deux appareils audiophiles comme un amplificateur portable et une source, généralement baladeur ou téléphone.

Un câble torsadé à 2 broches standard est livré, il est souple, robuste et de bonne facture. Il est prévu pour résister à une utilisation nomade et éviter les arrachements, au niveau du jack comme au niveau de l’intra-auriculaire. La gaine limite beaucoup les bruits microphoniques induits par le frottement du câble lors des mouvements.

On peut ajouter à cette liste déjà bien fournie : un mousqueton pour la boîte Pelican, une carte métallique faisant office de garantie et indiquant le numéro de série de votre produit… Et pour finir, pour les grands fans de la marque, le bundle contient deux stickers Noble Audio à coller de partout !

 

Le packaging fournis par Noble Audio.

Le packaging fournis par Noble Audio avec les Kaiser Encore.

Noble Audio Kaiser Encore : une finition toujours plus luxueuse.

Les intra-auriculaires tiennent parfaitement bien dans l’oreille, même en mouvement ; en effet la canule ayant été rallongée d’un millimètre par rapport aux anciens modèles, ils sont plus intrusifs mais également plus isolants, plus confortables et plus faciles à insérer.

Par rapport aux écouteurs K10 U (le modèle précédant les Kaiser Encore), Noble Audio a encore amélioré sa qualité de finition en arborant une coque en aluminium usiné. D’une gravure élégante et fine, les Kaiser affichent le logo de la marque Noble sur leur face externe. La conque est argentée et le corps bleu pétrole, le tout finement strié, conférant ainsi aux écouteurs Kaiser Encore un aspect haut-de-gamme luxueux. Le poids renforce la sensation de solidité mais n’est pas dérangeant lors des écoutes.

La finition du câble est également soignée, avec un tressage en torsade, et une gaine de couleur noire. Le guide câble est souple et s’adapte à toutes les morphologies, il ne perd pas de sa rigidité dans le temps et garde la forme voulue.

Le confort et l’isolation sont garantis grâce aux nombreux embouts fournis avec le packaging, il sera donc aisé pour tous de trouver la meilleure combinaison pour ses écoutes. À noter que les embouts ne sont pas difficiles à intervertir et qu’ils résistent aux changements fréquents.

 

Un sans faute pour cet intra-auriculaire assemblé main.

Un sans faute pour cet intra-auriculaire Noble Audio Kaiser Encore assemblé main.

 

Mise en œuvre et impressions d’écoutes des Noble Audio Kaiser Encore

Tous les tests d’écoutes ont été effectués à partir d’un baladeur audiophile Colorfly C4 Pro, ainsi qu’un FiiO X5 de la seconde génération. Le Flac est bien sûr de rigueur avec du matériel de cette qualité.

La signature sonore globale est plus équilibrée que les K10 U, tout en restant chaude. Elle allie fidélité et musicalité dans un excellent équilibre. La dynamique de cet intra-auriculaire est très grande : il n’y a aucun tassement entre les différents écarts de volumes sonores des instruments.

Les graves sont organiques, rapides, avec de l’impact. La matière est très présente car les intra-auriculaires descendent très bien dans les basses fréquences. Cependant, cela ne signifie pas que ces fréquences débordent, bien au contraire, elles sont très bien maîtrisées et embellissent le spectre sonore grâce à un très bon contrôle dans les bas-médiums qui donnent de la texture aux graves. Par exemple, la piste de test musicale « Undisclosed Desires » du groupe Muse comprend des bas-médiums et graves qui peuvent devenir facilement envahissants. Or, les Kaiser les ont fait ressortir sans nuire ni à la scène sonore, ni au détourage des instruments, et sans détériorer la voix du chanteur Matthew Bellamy. La rapidité de ces intra-auriculaires se faisait également ressentir entre les alternances de notes aiguës et de guitare basse.

Les médiums sont très doux, clairs, liquides et riches. Ils apportent un timbre chaleureux et vivant aux voix et aux instruments, un timbre juste, qui va faire vibrer les sentimentaux. Ces médiums enveloppants combinent le réalisme avec cette chaleur qui donne très rapidement envie de taper du pied ! Cette sensation très entraînante vient aussi d’une bonne articulation entre les différents registres.

Les hauts médiums et aigus sont cristallins et ont une extension rare. Leur netteté et leur définition sont toutes à leur honneur. Les hautes fréquences bénéficient d’une grande richesse harmonique.

Les réverbérations se propagent très loin. Cela confère aux intra-auriculaires une grande aération, un détourage des divers instruments très précis, favorise l’étagement des plans et le placement des musiciens. La scène sonore est donc profonde et large. L’utilisation d’un piano pour  tester les aigus est radicale. En effet, un piano mal maîtrisé devient agressif et sibilant. De plus, le timbre du piano est très facilement reconnaissable. Il offre sentiments et performance musicale.

 

Noble Audio Kaiser Encore

Détail de la face avant usinée des Noble Audio Kaiser Encore

 

Conclusion :

En conclusion, les termes qui évoquent  le plus justement les écouteurs Kaiser Encore sont euphorie et raffinement, tant ces intra-auriculaires sont musicaux et délicats. Ils sont très faciles à alimenter, sans aucun souffle malgré des sources puissantes, ce qui les rend très permissifs avec les différentes sources, du téléphone portable à l’amplificateur dédié, en passant bien sûr par le baladeur audiophile.

On assiste à un véritable effet coup de cœur quand on met ces intra-auriculaires poétiques pour la première fois grâce à leur polyvalence. Ils peuvent parfaitement servir à écouter du classique, du jazz, du rock ou de l’électro. Ces intra-auriculaires vont également vous taper dans l’œil pour leur grande beauté.

On adore : leur scène sonore ultra large, profonde et aérée, ainsi que l’image sonore précise.

On regrette : Le poids un peu excessif et leur exigence au niveau de la qualité d’enregistrement et des fichiers utilisés.

À ce prix, il y a vraiment peu de choses à redire sur ce produit et les amateurs de haute-fidélité apprécieront beaucoup ces écouteurs !

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Morgane Félix

Laisser un commentaire