Tests matériels

Test : Focal Elear

Test Focal Elear

Test du casque hi-fi Focal Elear, un modèle circum-aural ouvert, équipé de transducteurs dynamiques dédiés, élaborés par Focal.

Rappelons en préalable, s’il en est besoin, que Focal est une marque française historique de la hi-fi, spécialisée dans la fabrication de haut-parleurs acoustiques et d’enceintes depuis des décennies. Son arrivée sur le marché des casques audio est récente et l’Elear est d’ailleurs son premier casque haut de gamme. Qu’on se le dise, il est rassurant qu’un acteur aussi prestigieux vienne bousculer la concurrence, tant son expertise des transducteurs peut faire du bien à un marché qui se perd en produits plus fashion que musicaux.

Les casques hi-fi circum-aural ouverts ont vocation à être écoutés dans un environnement calme, leur structure laissant l’oreille entendre tout bruit environnant. Par ailleurs, l’onde sonore est diffusée vers l’oreille et à l’opposé, soit directement vers la pièce d’écoute. Potentiellement, l’écoute d’un casque ouvert peut gêner votre voisinage direct.

Focal Elear : présentation

Le casque Focal Elear embarque des transducteurs de 40 mm en aluminium et magnésium, des matériaux habituellement utilisés pour les fameux tweeters à dôme inversé du fabricant. Ces transducteurs à membrane M (c’est plus ou moins leur forme) ont été spécifiquement développés pour les casques de la marque (notamment le luxueux casque Focal Utopia). La réponse en fréquences des transducteurs s’établit de 5 Hz à 23 kHz, pour une sensibilité de 104 dB (pour 1 mW à 1 kHz). L’impédance de 80 Ohms appelle un amplificateur plutôt puissant et ce n’est donc pas avec un smartphone qu’on appréciera correctement le Focal Elear.

Focal Elear

Le transducteur dynamique en aluminium et magnésium du casque Focal Elear

Avec quel amplificateur l’écouter ?

On peut envisager d’écouter le Focal Elear avec un baladeur audiophile puissant, par exemple les modèles FiiO X7 II AM3A ou HiFiMAN HM-901S (avec carte Gold Minibox), dont les cartes d’amplification peuvent être remplacées. Une autre possibilité consiste à utiliser avec un smartphone ou un ordinateur, un puissant ampli casque portable avec DAC, à l’instar du iFi Audio Micro iDSD, spécifiquement conçu pour les casques hi-fi à impédance moyenne à élevée comme le Focal Elear. Pour une utilisation purement sédentaire, un ampli casque tel que le Hafler HA15, ou l’excellent Hafler HA75, constituent le nirvana. Évidemment, le casque Focal Elear peut être branché à la sortie casque de la plupart des amplis hi-fi, très souvent associée à une bonne alimentation.

Focal Elear

Le câble de modulation est détachable, avec des connecteurs mini-jack côté casque.

Contenu de l’emballage

Le casque Focal Elear est livré avec une boîte de rangement un câble de modulation de 2 m (embout jack 6,35 mm).

Focal Elear

Le connecteur jack 6,35 mm du casque Focal Elear.

Conditions de test

Nous avons écouté le casque Focal Elear associé à l’ampli casque NuForce HA-200 alimenté par le DAC USB Encore mDSD. L’ordinateur utilisé fonctionnait sous Linux et les fichiers écoutés étaient au format FLAC.

Focal Elear

Les oreillettes du casque Focal Elar, en mousse à mémoire de forme tendre.

test-focal-elear-007

L’arceau en croûte de cuir est également rembourré et confortable

Impressions d’écoutes

On retrouve avec le Focal Elear les qualités des casques ouverts, en l’occurrence une aération de tous les instants et un étagement nettement marqué des plans sonores. Le fait que l’onde sonore émise par la face arrière du transducteur ne soit pas comprimée par un volume d’air clos ôte toute contrainte aux oscillations de la membrane et évite par ailleurs un retour de l’onde arrière toujours générateur de coloration. Les inconvénients des casques ouverts sont néanmoins présents, particulièrement ceux des casques circum-aural qui positionnent de fait le transducteur à quelques centimètres de l’oreille. Cet éloignement, même modéré, engendre une légère perte d’énergie en comparaison d’une configuration supra-aurale dans laquelle le transducteur est au contact immédiat de l’oreille. Pour autant, le casque Focal Elear est à mille lieues d’être anémique et c’est l’un des casques hi-fi ouvert circum-aural les plus équilibrés qu’il nous ait été donné à écouter. La signature tonale chère à Focal est aisément perceptible, à savoir des registres grave et médium énergiquement comparables et un registre aigu soyeux et justement mis en exergue. Il s’agit d’une balance plaisante et peu fatigante pour les écoutes à long terme.

Résumons : des plans sonores clairement étagés, un grave rassurant, un médium précis et texturé exempt de dureté et des hautes fréquences vivantes, mais sans préjudice aucun.

Notez qu’il est essentiel d’écouter le Focal Elear dans un environnement très peu bruyant, voire silencieux, afin de profiter de la précision du message sonore.

Focal Elear

L’arceau en cuir du casque Focal Elear est ajustable.

Move Over, Janis Joplin, FLAC
Le titre rock met en évidence les qualités du Focal Elear. On suit les variations de la voix de Janis Joplin sans mal et le casque laisse entendre clairement les instants où l’artiste s’éloigne du microphone. Jamais le jeu de la caisse claire mixé au centre avec la voix ne prend le pas sur cette dernière. Le piano bastringue à droite répond sans cesse à la guitare électrique à gauche, cette dernière étant grisante comme il faut. Le final de la chanson où se superpose un orgue électrique est plein de fougue et entraîne l’auditeur.

Kashmir (live, Celebration Day), Led Zeppelin, FLAC
Peu d’ampleur à l’écoute de cette version live pourtant dantesque de Kashmir. Ce n’est manifestement pas la faute du Focal Elear, mais aucun cadeau n’est fait au mixage fortement compressé du titre. Au fond tant mieux, n’est-ce pas cela la haute fidélité ?

Perfect Day, Lou Reed, FLAC
La balade mélancolique de Lou Reed est elle très bien mixée et le Focal Elear est à son affaire, restituant les violons avec une douceur bienveillante pour nos oreilles. Le piano est d’une belle richesse harmonique et l’on suit le jeu de l’artiste sans mal. On perçoit clairement le jeu de la guitare basse. Tout est organisé comme il se doit. Superbe.

Unfinished Sympathy, Massive Attack, FLAC
Toujours un redoutable test, à bien des égards. Le principal écueil est certainement celui de la clochette, audible tout au long du morceau et qui souvent s’impose dans la restitution, au détriment d’instruments pourtant plus puissants. Le Focal Elear, malgré sa bosse dans le haut du spectre, s’en sort particulièrement bien en matière de placement et de texture. Surtout, la stéréo très marquée laisse suivre les violons aux extrémités latérales et en arrière-plan cette fameuse clochette, le tout avec un équilibre convaincant. Le registre grave manque un peu de muscle et on aimerait une charge plus viscérale. Mais on ne peut pas en demander tant à un casque ouvert.

Mean to Me, Chet Baker, FLAC
De 1:40 à 1:50 le jeu de Chet Baker à la trompette est somptueux et le Focal Elear en restitue les fines variations et changements de rythme. Tout au long du morceau, la superposition des saxos à droite se fait sans préjudice pour la trompette, ni la batterie et le piano à gauche. La mayonnaise prend totalement et c’est tout à fait magistral.

Focal Elear

Les grilles de protection des coques laissent apercevoir les transducteurs du casque Focal Elear.

Conclusion

Nous avons aimé :

  • La latéralisation très marquée
  • L’homogénéité sonore
  • L’équilibre manifeste
  • La capacité dynamique équilibrée sur tout le spectre
  • L’absence de démonstrativité
  • La facilité d’alimentation
  • Le confort de port

Nous aurions aimé

  • Un adaptateur jack 6,3 vers mini-jack 3,5 mm

Il y a plein de bonnes raisons de craquer pour le casque Focal Elear, la plénitude et la précision de sa restitution étant ses grands atouts, combinés à un très bon confort de port. Le Focal Elear révèle tout son potentiel après de longues heures d’écoute et d’acclimatation. L’auditeur se régale alors des capacités d’analyse et du naturel de ce très bon casque, qui n’a strictement rien à envier aux références du marché et de notre avis personnel, renvoie bien des concurrents spécialisés à leurs études. Le Focal Elear est un casque parfaitement au point, un vrai casque hi-fi comme on aimerait en écouter davantage.

test-focal-elear-001

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Laisser un commentaire