Tests matériels

Test : Focal Clear

Test Focal Clear

Le fabricant français Focal étend sa gamme de casques audiophiles avec le modèle Focal Clear, conçu dans la plus pure tradition hi-fi. De conception ouverte, ce casque a vocation à délivrer un son d’une spatialisation exceptionnelle. En grand professionnel de la conception et de la fabrication de haut-parleurs, Focal a planché des mois durant pour développer un haut-parleur inédit, optimisé pour un fonctionnement à proximité immédiate de l’oreille. Les contraintes de diffusion étant différentes de celles d’une enceinte acoustique, Focal a dessiné une nouvelle membrane, réalisée en aluminium et en magnésium. Ainsi, le casque Focal Clear bénéficie des travaux acoustiques menés pour le vaisseau amiral de sa gamme audiophile, le casque Focal Utopia.

Il est par ailleurs dérivé du Focal Elear, avec des transducteurs optimisés (voir notre conclusion).

Structure ouverte

La première qualité du casque Focal Clear est d’être ouvert. Ses haut-parleurs diffusent ainsi le son vers l’oreille de l’auditeur, tout autant que vers la pièce dans laquelle il se trouve. Ce type de montage a fait ses preuves depuis fort longtemps et favorise un comportement optimal du haut-parleur. À l’opposé, un casque fermé pose des contraintes au haut-parleur, qui subit le retour de l’onde sonore arrière, réfléchie par les coques du casque et se trouve mise sous tension par l’air emprisonné dans celles-ci. Il est ainsi rarissime qu’un casque fermé présente une courbe de réponse et d’impédance linéaires, ce qui provoque bien des colorations. Focal a donc fait le choix (de raison) d’adopter une structure ouverte pour laisser s’exprimer librement ses nouveaux haut-parleurs à membrane M.

Test Focal Clear

La coque à grille métallique du casque Focal Clear.

Haut-parleur Focal M

Chaque oreillette du casque Focal Clear est équipée d’un unique haut-parleur, de type large bande. Autrement dit, ce transducteur reproduit l’ensemble des fréquences graves, médiums et aiguës. Un vrai challenge lorsqu’il est question de satisfaire les oreilles les plus exigeantes, tant il est hautement compliqué de concevoir un haut-parleur capable de performances égales sur tout le spectre audio. Fort de son expérience avec les haut-parleurs pour enceintes acoustiques, Focal a développé un transducteur exclusif pour le casque Clear. Il est composé d’aluminium et de magnésium, tout comme les tweeters à dôme inversé pour enceintes du fabricant. Ce matériau présente des caractéristiques de rigidité et d’amortissement qui ont fait leurs preuves et permettent une restitution précise et douce du son. De plus grand diamètre qu’un tweeter (40 mm contre 25 mm), ce transducteur dispose d’une bobine en cuivre de 25 mm de diamètre et de 5 mm de hauteur, sans support, afin d’assurer un contrôle permanent de son excursion. Focal indique que les détails les plus infimes de l’enregistrement sont ainsi révélés, grâce à une surface en forme de M.

Test Focal Clear

Le haut-parleur M du casque Focal Clear.

Sensibilité élevée

Le casque Focal Clear répond ainsi en fréquence de 5 Hz à 28 kHz, avec une distorsion très faible. Sa sensibilité est de 104 dB pour 1 mW de puissance injectée, combinée à une impédance nominale de 55 Ohms. Autrement dit, ce casque produit un fort volume avec peu de puissance et n’appelle par ailleurs pas d’effort particulier de la part de l’alimentation de l’amplificateur associé. Il est ainsi parfaitement possible d’utiliser le casque Focal Clear avec un baladeur audio et même un smartphone. Cependant, le casque étant ouvert et donc adapté à une écoute dans l’environnement paisible d’un salon par exemple, l’emploi d’un ampli casque sédentaire est très indiqué.

Test Focal Clear

Les coussinets à mousse à mémoire de forme du casque Focal Clear.

Fabrication française

À l’ouverture de son étui de transport, on est frappé par le design et la qualité des matériaux composant le casque. C’est réellement un objet magnifique, qu’on imagine immédiatement très confortable. L’épais arceau en cuir et microfibre perforée est d’un contact agréable et épouse agréablement la forme de la tête. Les oreillettes sont équipées de coussinets en mousse à mémoire de forme de 2 cm d’épaisseur, également recouvertes de microfibre perforée. Fixées à l’arceau par une structure en aluminium massif, les oreillettes sont recouvertes d’une fine et solide grille métallique. Le câble de modulation est gainé de tissu anti-emmêlement et les connecteurs mini-jack de 2,5 mm insérés dans les oreillettes sont sécurisés par un système de verrouillage automatique.

Test Focal Clear

L’épais arceau du casque Focal Clear est revêtu de cuir.

Les accessoires

Focal livre avec le Clear un bel étui de rangement semi-rigide, à finition en tissu et fermeture Éclair. Trois câbles détachables sont fournis, l’un asymétrique avec entrée mini-jack 3,5 mm, le second asymétrique avec entrée jack 6,35 mm et le dernier symétrique avec entrée XLR.

Test Focal Clear

La sacoche de transport du casque Focal Clear.

Test Focal Clear

Les accessoires fournis avec le casque Focal Clear.

Impressions d’écoutes

Nous avons effectué nos écoutes avec trois sources différentes, un simple smartphone, un DAC USB compact Encore mDSD et le tout dernier baladeur audiophile FiiO X7 Mark II. Avec ce dernier, l’homogénéité et le sens du micro-détail sont très supérieurs.

Sur le célèbre Sympathy for the Devil des Rolling Stones, dont les plans sonores sont complexes à imbriquer convenablement, le casque Focal Clear sait faire prendre la mayonnaise. La guitare basse à gauche sautille, tandis que le piano s’étire dans l’espace à droite, sans préjudice pour la voix de Mick Jagger qui bénéficie d’une solide incarnation (accents et respirations bien marqués). Les « hou, hou » des chœurs trouvent justement leur place, tandis que la guitare électrique stridente est rendue avec énormément de matière. Elle nourrit ainsi plus l’oreille qu’elle ne l’agresse. C’est remarquable. Sur Reach out, I’ll be There des Four Tops, le Focal Clear montre qu’il est très à l’aise avec les prises de son à l’ancienne. Le charme opère, bien plus qu’avec des mixages modernes compressés à outrance, comme il nous est malheureusement donné d’écouter trop souvent désormais. À nouveau, la résolution des basses fréquences est saisissante et la guitare basse se détache complètement du message musical, en y étant pour autant parfaitement intégrée. Aucun instrument, aucune voix ne semblent lésés, quel que soit le registre de fréquences.

Test Focal Clear

Le casque Focal Clear est très confortable.

Années 70 encore avec It’s a Shame des Spinners, un tube pop où le chanteur martyrise son microphone. On devine son comportement hystérique, tant le casque parvient à retranscrire l’énergie déployée par l’artiste. L’écoute en devient captivante. Plus près de nous, Your heart is As Black As Night de Melody Gardot laisse entendre de très belles tessitures, superbes parfois à l’instar des cymbales ou du saxo et de la trompette à sourdine, dont les timbres sont raffinés. Dans un autre registre, la version live de la Ballade de Jim, par Alain Souchon et Laurent Voulzy, nous a beaucoup surpris en ce qu’elle a révélé au travers du Focal Clear des plans sonores non entendus jusqu’alors. Les applaudissements du public pendant les refrains par exemple. Chapeau.

Test Focal Clear

Le casque Focal Clear et le baladeur audiophile FiiO X7 Mark II.

La signature sonore

Le casque Focal Clear brille par la largeur de sa scène sonore, jamais étriquée même à volume soutenu. Le registre grave est généreux sans être opulent – structure ouverte oblige – et s’intègre parfaitement au registre médium, totalement captivant, parfois sidérant même dans sa capacité à se détacher comme s’il émanait d’un haut-parleur dédié. Quant au registre aigu, il réussit l’exploit d’être lumineux sans être invasif, ni focaliser inutilement l’attention de l’auditeur. Bref, la signature du Focal Clear se situe entre une belle neutralité et un entrain justement dosé.

Test Focal Clear

Les connecteurs du câble de modulation sont sécurisés par un système de verrouillage intégré au casque Focal Clear.

Conclusion

On aurait bien du mal à trouver des défauts au casque Focal Clear, sauf à lui opposer l’ADN même des casques ouverts, soit de ne jamais bousculer les oreilles de l’auditeur avec un registre grave massif. Le Focal Clear brille par ses timbres, son timing et sa résolution. Pour auditeurs exigeants.

Quelles différences avec le Focal Elear ?

Les transducteurs utilisés dans les deux casques sont très similaires, réalisés en Aluminium et Magnésium tous les deux, avec structure Focal M. Pourtant, la signature sonore diffère : le Focal Clear est plus fluide dans le haut-médium et d’ailleurs un peu plus clair. La scène sonore est plus large et profonde avec le Clear. Ces deux casques ont une sensibilité identique et s’alimentent facilement.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

8 Commentaires

  • Nous aurions aimé bien comprendre la différence avec les Focal Elear, mais cela semble moins clair que la restitution des Focal Clear… ce n’est quand même pas juste une question de couleur de peau (des coussinets^^) qui pourrait expliquer un prix 1,5 fois plus élevé pour les Clear !

    • Selon toute vraisemblance, les transducteurs des Focal Elear et Focal Clear sont quasi identiques. Cependant, d’après les spécifications, il existe une différence d’impédance à 1 kHz (80 Ohms contre 55 Ohms). Il y a donc bien des différences, peut-être dans l’épaisseur du diaphragme, si j’en juge par le caractère un peu plus montant du Clear. Le haut-médium est davantage mis en avant et le régime transitoire global me semble meilleur sur le Clear, avec une scène clairement plus large que l’Elear, qui est pourtant déjà très bon sur ce point. J’édite le billet en ce sens.

  • Thanks for the review! I own FiiO X7 mk2 and intend to buy Focal Clear, my 1st high quality over-the-ear open headphones – happy to know its a good match. Still looking for availabilty of Focal Clear…

  • Pour une écoute sédentaire, quel ampli serait idéal ? le dernier Sennheiser ? Un Naim ? car Focal ne semble pas mettre en avant ce point et vu qu’ils sont désormais aussi propriétaires de Naim, je m’interroge car il doit bien exister un couple idéal

  • selon vous… associer le Clear à un bon DAP comme le Cowon Plenue P1
    mariage heureux ?
    ou faut-il prévoir de passer par un ampli casque dédié ?
    la puissance de sortie du P1 suffit-elle ?

Répondre à Laurent H X