Tests matériels

Test : Elipson Prestige Facet 6BT

test-elipson-prestige-facet-6bt-10

L’enceinte Elipson Facet 6BT appartient à la gamme Elipson Prestige Facet du fabricant français. Utilisant les mêmes haut-parleurs que les enceintes compactes ou enceintes colonne, il s’agit de l’unique modèle actif de la gamme Prestige Facet. Son ampli intégré dispose de multiples entrées analogiques et numériques, notamment sans fil Bluetooth.

Elipson Prestige Facet 6BT : multi-sources

Pas besoin d’ampli avec les Elipson Facet 6BT donc, dont la première qualité est de ne pas nécessiter de branchements compliqués, voire très peu de branchements. Grâce au récepteur Bluetooth intégré, compatible avec le codec de haute qualité aptX, l’enceinte peut diffuser la musique d’un smartphone ou d’une tablette, voire de certains téléviseurs équipés d’un émetteur Bluetooth. L’entrée numérique optique permet de connecter une source numérique, telle qu’un téléviseur HD, un lecteur réseau ou un lecteur CD par exemple. Enfin, les deux entrées ligne, aux formats RCA et mini-jack peuvent exploiter la sortie analogique de n’importe quelle source et même d’une platine vinyle, car l’Elipson Prestige Facet 6BT dispose d’un préampli RIAA pour cellules à aimant mobile (MM), qui peut être activé ou non. Un connecteur de mise à la terre (ground) est présent, pour supprimer toute ronflette éventuelle avec une platine vinyle.

test-elipson-prestige-facet-6bt-07

Les entrées numériques et analogiques de l’enceintes Elipson Prestige Facet 6BT.

Elipson Prestige Facet 6BT : haut-parleurs

L’enceinte Elipson Prestige Facet 6BT est un modèle à 2 voies, avec haut-parleur de grave-médium de 14 cm et tweeter à dôme tissu de 2,5 cm. La particularité de ces haut-parleurs est d’intégrer un cerclage en caoutchouc sculpté, censé améliorer la circulation de l’onde sonore sur la face avant de l’enceinte, afin de minimiser les perturbations acoustiques. Le haut-parleur de grave est plongé dans un volume d’air accordé en bass-reflex, avec résonateur arrière circulaire. Elipson annonce une réponse en fréquence de 57 Hz à 25 kHz, avec une sensibilité de 90 dB pour 1 Watt à 1 mètre.

test-elipson-prestige-facet-6bt-00

La structure amortissante en caoutchouc à facettes de l’Elipson Prestige Facet 6BT.

test-elipson-prestige-facet-6bt-02

Le haut-parleur de grave-médium de 14 cm à ogive de l’Elipson Prestige Facet 6BT.

test-elipson-prestige-facet-6bt-01

Le tweeter à dôme textile de l’enceinte Elipson Prestige Facet 6BT.

Accessoires livrés

Elipson fournit une petite télécommande, ainsi que 4 mètres de câble d’enceintes, pour interconnecter les deux enceintes. Rappelons que l’amplification est logée dans l’une des deux enceintes et que la seconde est ainsi passive.

test-elipson-prestige-facet-6bt-08

Les borniers de sortie pour l’enceinte passive Elipson Prestige Facet 6BT.

Mise en oeuvre

L’installation des enceintes est un jeu d’enfant et les premières notes de musique sont jouées très rapidement. Après la mise sous tension de l’ampli intégré, on peut s’en remettre exclusivement à la télécommande fournie. L’apparairage Bluetooth avec notre smartphone Android a été réalisé sans aucune difficulté et les touches de changement de piste ou de mise en pause de la télécommande pilotent bien l’application Deezer, par exemple. C’est d’ailleurs par le biais d’une liaison Bluetooth que nous avons réalisé l’essentiel de nos écoutes avec les enceintes Elipson Prestige Facet 6BT, ainsi que depuis la sortie optique de notre téléviseur LG OLED65B7V.

Impressions d’écoutes

L’Elipson Prestige Facet 6BT n’est pas la première enceinte de la gamme du fabricant que nous testons. Nous avions déjà eu l’opportunité d’écouter l’Elipson Prestige Facet 14F (petite colonne) et l’Elipson Prestige Facet 24F (grande colonne). Les enceintes colonne Elipson Prestige Facet délivrent un son facile à écouter, qui se caractérise par la douceur de leur tweeter.

test-elipson-prestige-facet-6bt-11

La télécommande de l’enceinte Elipson Prestige Facet 6BT.

Avec l’Elipson Prestige Facet 6BT, le comportement du haut-parleur de grave-médium diffère sensiblement de celui des modèles colonne Elipson Prestige Facet. Le faible volume de charge engendre une tonique dans le haut-grave, à la limite du bas-médium, ce qui donne au registre grave, certes une nervosité intéressante, mais aussi l’impression d’une faible extension dans les basses fréquences. Rien de surprenant au regard du gabarit de l’enceinte ceci dit, mais un brin frustrant.

C’est là que les réglages de tonalités offerts par l’ampli constituent un précieux atout. En fait d’un traditionnel réglage de tonalité par accentuation d’une courte plage de fréquences basses et aiguës, la correction choisie par Elipson est plus sophistiquée.

Pour les basses fréquences, les boutons d’ajustement de la télécommande permettent d’augmenter ou de réduire d’environ 5 dB les fréquences comprises entre 80 et 200 Hz. En ce qui concerne les hautes fréquences, le gain ou l’atténuation est d’environ plus ou moins 5 dB… mais sur toute la plage de fréquences couverte par le tweeter, soit de 2 kHz à 25 kHz environ. Il ne s’agit donc pas d’une égalisation, mais d’un ajustement de la sensibilité du tweeter. Et pour le coup l’utilisateur peut effectuer un réglage aux petits oignons de la balance tonale de l’enceinte. Vraiment très bien !

test-elipson-prestige-facet-6bt-03

L’enceinte Elipson Prestige Facet 6BT est laquée.

Nous avons donc renforcé un peu les basses fréquences et surtout donné plus de voix au tweeter, pour obtenir un son plaisant, soyeux dans le haut du spectre. L’image stéréo est belle et la profondeur de la scène est très intéressante avec les Elipson 6BT, même avec une source numérique compressée. Avec des sources TV (TNT, Amazon Prime Vidéo), même constat, il y a de l’air et de l’espace.

Grave : rapide et nerveux, mais manque de profondeur.
Médium : un peu tonique avec les réglages par défaut, bien intégré en renforçant grave et sensibilité du tweeter.
Aigu : doux et fluide, peu importe le réglage.

L’Elipson Prestige Facet 6BT comparée à…

Klipsch R-15PM : l’Elipson est moins expressive dans le grave, sauf à forcer son égalisation sur ce registre. L’aigu est plus clair et précis avec la petite Elipson. La scène sonore mieux peuplée également avec la Facet 6BT. La Klipsch R-15PM a l’avantage d’une entrée USB de type B supplémentaire, pour une utilisation avec un ordinateur.

Tangent Spectrum X5 Bluetooth : l’Elipson est globalement plus expressive et nerveuse et capable de jouer plus fort, grâce à son ampli de 2×70 Watts.

Audioengine HD6 : l’Elipson est moins neutre et consensuelle dans le grave et le médium, mais plus douce dans l’aigu.

Conclusion

Nous avons aimé :

  • Les multiples sources connectables
  • Le support du codec Bluetooth aptX
  • L’ajustement de la sensibilité du tweeter
  • L’aération de l’écoute une fois la tonalité ajustée
  • Le look des Elipson Prestige Facet 6BT

Nous aurions aimé :

  • Un afficheur indiquant l’état de la correction tonale (il faut appuyer sur le bouton reset pour être certain de les remettre à zéro)

Après avoir tâtonné un peu pour trouver la bonne correction tonale, on prend du plaisir à écouter ces toutes petits enceintes, très pratique pour écouter musique et programmes TV. Si vous aimez les écoutes solides dans le grave, il faudra exploiter la sortie caisson de l’enceinte Elipson Prestige Facet 6BT et lui adjoindre un petit caisson de basses. Sa courbe de réponse naturelle laisse précisément la place à un modèle tel que l’Elipson Prestige Facet Sub8 pour asseoir totalement la restitution.

test-elipson-prestige-facet-6bt-05

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Laisser un commentaire