Tests matériels

Test : Yamaha CRX-N470D

test Yamaha CRX-N470D

Test de l’ampli connecté compact Yamaha CRX-N470D, équipé d’un lecteur CD, d’un double tuner FM/DAB, d’un port USB et, surtout, compatible avec l’écoute d’absolument tous les grands services de musique en ligne (Deezer, Qobuz, Spotify, Tidal)… sans oublier d’être multiroom.

Yamaha MusicCast CRX-N470D : amplification numérique

Comme c’est souvent l’usage, les amplis stéréo connectés ultra-compacts (27 cm de côté pour ce CRX-N470D) embarquent une amplification numérique, avec alimentation à découpage. Les signaux analogiques entrant sont convertis en signaux numériques, amplifiés par modulation, avant d’être convertis dans l’étage de sortie de l’ampli avec des composants de filtrage. La puissance délivrée est modeste (2×10 W avec une très faible distorsion), mais la restitution est d’une grande précision. L’alimentation à haut rendement de l’ampli Yamaha CRX-N470D consomme ainsi jusqu’à 25 W. Un appétit d’oiseau. En veille réseau, la consommation reste inférieure à 1,9 W. L’ampli écologique en somme.

test Yamaha CRX-N470D

Que peut-on écouter avec l’ampli connecté Yamaha CRX-N470D ?

Des CD-Audio : ils sont lus par le biais du lecteur intégré, compatible également avec les fichiers MP3 et WMA.

Des fichiers audio : ils sont lus par le biais du port USB à l’avant, depuis une clé USB par exemple, ainsi que depuis le réseau domestique. Une box, un ordinateur partageant des fichiers, un NAS, un smartphone ou encore une tablette peuvent aussi transmettre des fichiers audio pour lecture à l’ampli Yamaha CRX-N470D. Dans ce cas, c’est l’application Yamaha MusicCast pour iOS ou Android qu’il faut utiliser. Les formats FLAC, AIFF, ALAC et WAV de qualité CD ou HD, ainsi que MP3, M4A et WMA sont supportés. Par ailleurs, l’ampli CRX-N470D étant compatible AirPlay, tout ce que peut lire un iPhone ou un iPad peut être lu directement sur l’ampli.

test Yamaha CRX-N470D

Le port USB de l’ampli Yamaha CRX-N470D est compatible avec les fichiers audio FLAC, ALAC, AIFF, WAV, MP3 ou encore WMA.

De la musique en ligne : l’application mobile Yamaha MusicCast est compatible avec les grands services de streaming que sont Deezer, Spotify, Tidal ou Qobuz.

La musique d’une source externe : l’ampli Yamaha est équipé de deux entrées ligne stéréo, pour brancher par exemple un baladeur. Nous recommandons d’envisager le petit DAC externe FiiO Taishan D03K pour assurer la conversion numérique-analogique depuis n’importe quel téléviseur HD, car l’ampli ne dispose pas d’entrée numérique.

Les radios analogiques et numériques : l’ampli Yamaha CRX-N470D est équipé d’un double tuner FM et DAB. Une antenne filaire est d’ailleurs livrée pour la réception.

MusicCast_980x260

Quelles enceintes pour l’ampli Yamaha CRX-N470D ?

Du fait de sa puissance limitée, cet ampli se destine principalement aux enceintes compactes, voire aux petites colonnes avec une sensibilité de 90 dB /W/m au minimum, pour peu qu’on décide d’écouter à un volume raisonnable. La présence d’une sortie pour caisson de basses (avec fréquence de filtrage passe-bas fixe) donnera avec un modèle même compact, encore plus de corps à l’écoute.

test Yamaha CRX-N470D

Le volume d’écoute peut être contrôlé de 3 manières : avec le potentiomètre de l’ampli Yamaha CRX-N470D, sa télécommande ou bien l’app Yamaha MusicCast.

Yamaha MusicCast CRX-N470D : écoute au casque, avec ou sans fil

L’ampli Yamaha CRX-N470D est équipé d’une sortie casque et son récepteur Bluetooth peut être utilisé comme émetteur, avec un casque Bluetooth, ou pourquoi pas des enceintes Bluetooth. L’activation de l’émission Bluetooth s’effectue dans l’app Yamaha MusicCast. Toutes les sources gérées par l’ampli peuvent être écoutées en Bluetooth. Attention, l’émission étant réalisée avec le codec SBC (la qualité est très bonne), il existe un léger décalage entre le son produit par les enceintes reliées à l’ampli et le casque Bluetooth.

App Android Yamaha MusicCast Bluetooth

L’ampli Yamaha MusicCast CRX-N470 peut recevoir de la musique par Bluetooth, mais également en émettre vers un casque Bluetooth notamment.

L’application Yamaha MusicCast

Actuellement en version 2.40 pour Android, l’app Yamaha MusicCast est vraiment sympathique à utiliser. Les mises à jour successives l’ont rendue mûre et on navigue avec plaisir dans son interface. L’app permet de mettre sous et hors tension l’ampli Yamaha CRX-N470D, de sélectionner ses différentes entrées et d’accéder aux réglages de balance et de tonalité. Comme évoqué précédemment, c’est par son biais qu’on peut associer un casque ou des enceintes Bluetooth à l’ampli. Le choix des services de streaming est très complet, avec Deezer, Spotify, Qobuz, Tidal ou Napster par exemple. On y trouve des fonctionnalités précieuses, comme l’historique des titres écoutés (toutes sources confondues) ou la création de listes de lecture (plusieurs sources possibles, notamment les services de streaming).

App Android Yamaha MusicCast Bluetooth

L’app Yamaha MusicCast est compatible avec de nombreux services de musique en ligne, ainsi qu’avec les radios web.

Yamaha MusicCast CRX-N470D : Multiroom

L’app Yamaha MusicCast permet de créer un éco-système multiroom, avec plusieurs appareils Yamaha compatibles : autres amplis Yamaha CRX-N470D, amplis home-cinéma, amplis connectés, chaîne connectée ou barre de son par exemple. L’app Yamaha MusicCast pilote alors chaque appareil/pièce d’écoute et peut aussi créer des groupes de pièces pour une lecture simultanée.

Bon point, l’app propose une page d’astuces, pour découvrir comment utiliser les pièces, les sources, l’interface de lecture, la fonction liste de lecture, par exemple.

App Android Yamaha MusicCast Bluetooth

L’interface de lecture de l’app Android Yamaha MusicCast.

Yamaha MusicCast CRX-N470D : accessoires

Une télécommande en aluminium et une petite antenne filaire pour la réception radio sont fournies.

Mise en oeuvre

Nous avons associé l’ampli Yamaha CRX-N470D aux enceintes compactes Elipson Prestige Facet 8B, interconnectées avec du câble NorStone W250. Le caisson de basses Focal Cub Evo a également été utilisé. L’app Yamaha MusicCast a été installée sur un smartphone Android (Honor Note 8), pour l’écoute des radios web, de Deezer et de fichiers FLAC. Dès sa mise sous tension, l’ampli a indiqué qu’une mise à jour de son firmware était disponible. Le téléchargement a été très rapide et la mise à jour a pris une dizaine de minutes. Dès lors que l’ampli Yamaha CRX-N470D a été connecté au réseau domestique au moyen d’un câble Ethernet, sa configuration a été instantanée. L’app Yamaha MusicCast a immédiatement repéré l’ampli et nous avons pu l’utiliser très rapidement.

 

Yamaha MusicCast CRX-470D : impressions d’utilisation

Le Yamaha CRX-N470D est un ampli facile à vivre : pas de connexions compliquées, un paramétrage bref avec tout smartphone et le tour est joué. La télécommande n’est pas un modèle d’ergonomie – que de boutons ! – mais l’appareil a été conçu pour être piloté smartphone en mains, avec son app Yamaha MusicCast. On peut d’ailleurs s’en passer avec un iPhone en liaison AirPlay, voire sous Android à condition d’utiliser une application DLNA comme BubbleUPnP. Mais Yamaha MusicCast n’est pas de ces applications mobiles à fuir, au contraire.

test Yamaha CRX-N470D

L’ampli Yamaha CRX-N470D et le casque Bluetooth Plantronics Backbeat Pro.

Yamaha MusicCast CRX-470D : impressions d’écoutes

L’ampli Yamaha CRX-N470D a su tirer un excellent parti des enceintes Elipson Prestige Facet 8, notamment de leur tweeter limpide et nous avons profité d’une vaste scène sonore. L’attention de l’auditeur est d’ailleurs immédiatement captée par cet aspect de la restitution, qui se distingue par ailleurs par un important poids dans le registre bas-médium et une réelle fluidité dans le médium. Ne tournons pas autour du pot, il s’agit d’un excellent petit ampli, plus docile et raffiné que les cadors de la catégorie que sont le Denon RCD-N9 et le Marantz MCR-611. On ne craint guère de pousser le volume avec le Yamaha CRX-N470D. Cet ampli est tout en dynamisme et en douceur, à l’image des amplis home-cinéma du fabricant japonais. Il ne faut pas hésiter à profiter de sa sortie pour caisson de basses en épaulant des enceintes compactes avec un petit caisson : les qualités d’amplification du CRX-N470 du haut-grave à l’aigu sont alors magnifiées.

Yamaha a fait très fort avec ce petit ampli connecté CRX-N470D, qui démêle les musiques les plus complexes et offre une restitution toujours lumineuse et plaisante.

test Yamaha CRX-N470D

La télécommande de l’ampli Yamaha CRX-N470D.

Yamaha MusicCast CRX-470D : comparé à…

Marantz M-CR611/610 : le Yamaha est plus précis et mordant dans sa restitution avec des enceintes compactes. Le Marantz sera plus à son avantage avec de petites colonnes, sans pour autant atteindre la précision du Yamaha dans le médium et l’aigu. Large avantage au Yamaha pour son application de contrôle et le support exhaustif des services de streaming.

Denon RCD-N9 : le Yamaha est moins généreux dans les basses fréquences que le Denon, mais plus rigoureux et doux sur tout le reste du spectre. Là encore, l’app Yamaha MusicCast est loin devant.

test Yamaha CRX-N470

La face arrière du Yamaha CRX-N470.

Yamaha MusicCast CRX-470D : conclusion

Nous avons aimé

  • Le son clair et charpenté.
  • La multiplicité des sources.
  • Le support de Deezer, Spotify, Qobuz ou encore Tidal.
  • L’app de contrôle aboutie.

Nous aurions aimé

  • Une entrée optique.

Hormis l’absence d’entrée optique (compensable avec un convertisseur comme le FiiO Taishan D03K), c’est plutôt le sans faute pour l’ampli Yamaha CRX-N470D. Le son produit est clair et charpenté, très bien spatialisé, le Bluetooth bi-directionnel est très pratique et, surtout, l’app de contrôle Yamaha MusicCast est arrivée à maturité. Un super petit ampli, à combiner à des enceintes compactes comme les Elipson Prestige Facet 8B donc, mais aussi les Focal Chorus 605, les Klipsch RB-81 MKII, les Tannoy Revolution XT Mini ou encore les Sonus Faber Principia 1.

test Yamaha MusicCast CRX-470D

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

6 Commentaires

  • Bonsoir,
    Test très intéressant. J’aurais une question à propos de cet ampli, à savoir s’il sera intégré dans un pack avec les Elipson Prestige ? Par ailleurs, est-il comparable au modèle PIONEER XC-HM86D ? Je cherche à sonoriser ma pièce de vie qui fait 25m2.
    Merci

  • Bonjour Son-video,

    Un peu HS :

    Je n’arrive pas à savoir quand Amazon Music sera dispo à travers MusicCast. Avez-vous l’info? J’ai essayé twitter chez Yamaha et Amazon Music mais impossible d’avoir une réponse !

    Merci

    Théo

  • Bonjour son-video, bonjour Tristan,

    Super test merci, très satisfait de cet ampli et de ses fonctionnalités, avec un seul gros bémol pour moi, l’obligation d’activer le wifi pour utiliser l’application musiccast controller… Avez-vous trouver une solution pour faire tourner l’appareil et l’appli depuis un PC avec une connexion filaire ethernet ?

    Merci d’avance,

    Cordialement,

    Benjamin

    • Après des tests hier soir, étant donné que l’ampli yamaha est reconnu par le PC et la box en DHCP, j’ai contourné le problème en installant l’appli « Stream What You Ear » sur le PC pour tout ce qui est streaming (deezer, youtube, etc…) en PCM 16 bits 48 kHz et avec foobar2000 et une extension de streaming en 24 bits pour les fichiers audio HD du PC…

      Bref, plus d’ombre au tableau en ce qui me concerne, utilisation tout en filaire, en espérant que yamaha prévoit bientôt une mise à jour du firmware et une appli PC pour retrouver l’interface musiccast controller qui est sympa…

Répondre à Maxime X