Tests matériels

Test : Netgear Arlo Pro

test netgear arlo pro

Le système de vidéosurveillance personnel Netgear Arlo Pro a été conçu pour offrir une solution clé en main, facile à installer. Associé à tout smartphone, tablette ou ordinateur, le couple station et caméra Netgear Arlo Pro permet d’être averti en temps réel du moindre mouvement ou bruit suspect. Nous avons testé le pack Netgear Arlo Pro VMS4130 (base + 1 caméra), associé au panneau solaire de rechargement Netgear Arlo Pro VMA4600 et aux coques de camouflage pour caméras Netgear Arlo Pro VMA4200 Camouflage.

Netgear Arlo Pro : facile à installer ?

A priori toute personne capable d’utiliser un smartphone peut installer cette caméra. Netgear a conçu l’écosystème Arlo pour que sa mise en oeuvre s’effectue sans fil entre le contrôleur (base) et la ou les caméras. La caméra de vidéosurveillance Netgear Arlo Pro a été conçue pour fonctionner sur batterie et offrir une autonomie importante, de plusieurs mois selon le fabricant. Pour autant, le port micro USB de la caméra permet, lorsqu’elle est installée en intérieur, de l’alimenter en permanence. En extérieur (la caméra est étanche), il faut recharger la batterie périodiquement (son socle aimanté permet de la démonter en un instant) ou bien utiliser le panneau solaire optionnel Netgear Arlo Pro VMA4600. Avec ce dernier, la batterie de la caméra est rechargée en permanence.

Test Netgear Arlo Pro

La caméra Netgear Arlo Pro.

Netgear Arlo Pro : accessoires fournis

Le pack Netgear Arlo Pro VMS4130 (base + 1 caméra) comprend une station Netgear Arlo, une caméra Netgear Arlo Pro, un bloc d’alimentation et un câble Ethernet pour la station (à brancher à une Box ou un routeur), une batterie Li-Po pour la caméra et un support de fixation magnétique orientable pour la caméra.

Test Netgear Arlo Pro

Notre configuration de test : caméra Netgear Arlo Pro et panneau solaire de rechargement pour la batterie de la caméra.

Test Netgear Arlo Pro

Le port micro USB pour le chargement de la batterie de la caméra Netgear Arlo Pro est protégé par un cache en silicone.

Test Netgear Arlo Pro

Le logement de la batterie de 2400 maH de la caméra Netgear Arlo Pro.

Test Netgear Arlo Pro

Le panneau solaire Netgear Arlo Pro VMA4600 doit être connecté à la caméra au moyen d’un câble micro USB spécifique pour maintenir son étanchéité. Ce câble est fourni.

Test Netgear Arlo Pro

Le câble micro USB de liaison entre la caméra Netgear Arlo et le panneau solaire.

Netgear Arlo Pro : où placer la caméra Arlo Pro ?

Absolument partout. La caméra est étanche et peut donc être installée en extérieur. Par ailleurs, elle est équipée d’un système d’éclairage infra-rouge et peut détecter des mouvements dans l’obscurité la plus totale, soit filmer dans le noir. Pratique dehors comme dans la chambre d’un enfant.

test netgear arlo pro

La caméra Netgear Arlo Pro (avec sa coque souple de camouflage) est fixée par aimantation à son support demi-sphère, lequel est directement fixé à la toiture l’abri.

Netgear Arlo Pro : mise en oeuvre

L’installation du système Netgear Arlo Pro débute par celle de la station Arlo. Celle-ci se présente sous la forme d’un boitier avec port Ethernet et USB, qu’il suffit de connecter à l’un des ports Ethernet de sa Box ou bien de son modem-routeur. Dès lors, il convient d’utiliser son smartphone ou sa tablette et d’y installer l’application Netgear Arlo (Android ou iOS). L’app détecte alors la station Arlo Pro et guide l’utilisateur dans l’association de sa ou ses caméras.

Test Netgear Arlo Pro

L’application Arlo de Netgear est disponible pour Android et iOS. Régulièrement mise à jour, elle dispose d’une notre moyenne de 4,1/5, avec plus de 33 000 avis. Rassurant.

Test Netgear Arlo Pro

L’app Arlo guide l’utilisateur dans l’installation de ses appareils Arlo (station WiFi et caméras). Tout est clairement expliqué et on ne s’agace pas un instant d’une consigne peu claire.

Test Netgear Arlo Pro

Nous avons opté pour l’abonnement « Basic », totalement gratuit, qui permet d’utiliser jusqu’à 5 caméras et stocker 7 jours d’enregistrements vidéos, dans la limite de 1 Go. Amplement suffisant pour une utilisation classique de vidéosurveillance personnelle.

Test Netgear Arlo Pro

Vient ensuite l’association de la ou des caméras à la station Netgear Arlo. Il suffit d’approcher la caméra de la station, puis d’appuyer sur le bouton Sync. Un jeu d’enfant.

Netgear Arlo Pro : grand angle de vision

La caméra Netgear Arlo Pro est équipée d’un objectif de type ultra grand angulaire et peut donc être installée dans une petite pièce pour la surveiller complètement. La contre-partie de cette large couverture focale et l’obligation d’installer la caméra très près de la zone à surveiller. D’où l’importance de la dissimuler, avec la coque de camouflage proposée en option par Netgear.

Lors de notre test, nous avons décidé de surveiller les allées et venues éventuelles dans le petit jardin devant notre maison. Si nous avons essayé initialement de fixer la caméra sur le rebord d’une fenêtre au premier étage, nous n’avons pu que constater que le champ de vision de la caméra couvrait bien plus que le jardinet, mais aussi le trottoir et la chaussée de notre rue. Outre que dans cette configuration la caméra déclenchait un enregistrement dès que la moindre voiture ou le moindre chat traversait (sans regarder), il était difficile d’identifier les personnes s’approchant réellement de la maison.

test netgear arlo pro

Le panneau solaire permet de recharger la caméra Netgear Arlo Pro. Jamais le niveau de batterie n’est descendu sous 90 % en plusieurs semaines de test en plein hiver.

Finalement, nous avons opté pour une installation directement dans le jardin, entre un abri à vélo et la maison. Ceci nous a permis de fixer le panneau solaire Netgear Arlo Pro VMA4600 sur le toit de l’abri, légèrement orienté vers le ciel, avec une exposition plein sud.

Quelques réglages ont été nécessaires, qu’il est possible d’effectuer soit dans l’app mobile Netgear Arlo, soit depuis un navigateur Internet en se connectant à son espace personnel Arlo. La sensibilité de détection peut-être ajustée, tout comme la luminosité de l’image, ainsi que la qualité de capture. Par défaut, la caméra enregistre pendant 10 secondes dès qu’un mouvement ou un bruit est capté. Cette valeur ne nous a pas semblé adaptée à notre utilisation et nous avons forcé l’enregistrement vidéo jusqu’à cessation complète des mouvements.

Netgear Arlo Pro : stockage des vidéos

La caméra Netgear Arlo Pro transmet en temps réel la vidéo filmée à la station, au travers de sa liaison sans fil. Notez que cette liaison RF (jusqu’à 90 m) est distincte du réseau WiFi domestique, ce qui permet à la caméra d’être insensible à la charge du réseau et ainsi de fonctionner correctement en toutes circonstances. Les vidéos sont systématiquement stockées en ligne (cloud), dans un espace privatif uniquement accessible à l’utilisateur. Il est toutefois possible d’utiliser une clé USB à installer dans la station Netgear Arlo, ce qui peut s’avérer pratique en cas de coupure d’accès à Internet.

test-netgear-arlo-pro-07

L’interface web de contrôle du système de vidéosurveillance Netgear Arlo Pro reprend l’ensemble des fonctionnalités de l’application mobile, exception faite de la possibilité de parler au travers du haut-parleur de la caméra.

Important : le stockage des vidéos est totalement gratuit, mais limité à 1 Go et 7 jours (glissants). L’installation d’une clé USB sur la station n’y change rien. Pour bénéficier d’un stockage plus important, il faut souscrire un abonnement payant :
– 89 € /an pour 30 j de stockage, 10 Go et 10 caméras max.
– 139 € / an pour 60 jours, 100 Go et 15 caméras max.
– des abonnements Pro existent, jusqu’à 60 jours, 400 Go et 40 caméras.

Nous avons effectué ce test avec l’abonnement Basic gratuit pendant plusieurs semaines, sans jamais manquer d’espace de stockage.

Netgear Arlo Pro : une bonne qualité d’image ?

La caméra Netgear Arlo Pro filme en 720p à 15 images /sec en mode haute qualité (codec AVC, le même que pour les films Blu-ray ou la TNT HD). L’image est bonne et malgré des conditions d’éclairage complexes (soleil de face une partie de l’après-midi), tout ce qui est filmé est intelligible. Lorsque la nuit tombe, l’image est amplifiée sans bruit manifeste et la colorimétrie reste cohérente. La nuit tombée, si la vision nocturne (infra-rouge) n’a pas été activée, l’image bascule automatiquement en noir et blanc (sans doute pour éviter un bruit colorimétrique trop important). Là encore, l’image reste très intelligible, malgré la pénombre.

Les trois vidéos suivantes extraites du cloud de la caméra Netgear Arlo Pro, sont prises de jour, à la tombée de la nuit et de nuit.

Il est important dans le cadre d’une installation dans le noir total que la caméra ne filme pas le support sur lequel elle est posée (étagère par exemple), car dans ce cas l’éclairage infra-rouge surexpose ce support et « bouche » le reste de l’image. Dans notre cas, les murs jouxtant la caméra étaient surexposés en mode vision nocturne et nous avons préféré désactiver ce mode infra-rouge.

Netgear Arlo Pro : une surveillance largement paramétrable

Il existe plusieurs profils de surveillance, basés sur la détection de mouvement et/ou sur celle des sons. Un planning de surveillance peut être défini (pratique pour éviter de se filmer soi-même), tout comme une activation liée à la géolocalisation du smartphone de l’utilisateur. S’il s’éloigne d’un périmètre défini, la surveillance s’active.

test netgear arlo pro

L’app Netgear Arlo offre trois profils de surveillance, tous entièrement paramétrables.

test netgear arlo pro

La durée d’enregistrement est par défaut de 10 secondes : nous conseillons d’enregistrer jusqu’à ce que l’activité cesse (5 minutes max).

Netgear Arlo Pro : fiabilité et stabilité

Autant le dire tout de suite, l’ensemble Netgear Arlo Pro tient la route. Située à une dizaine de mètre de sa station, séparée par un plancher béton et un mur en pierre, la caméra n’a jamais failli et est restée constamment connectée. Avec une vingtaine de détections et des captures de 30 s environ en vidéo haute qualité (720p), jamais la caméra Netgear Arlo Pro n’a perdu plus de 10 % de son autonomie. C’est donc dans la plus grande confiance et sans stress que s’est effectué ce test.

L’application mobile Netgear Arlo est très bien conçue, réactive et n’a jamais posé le moindre problème de fonctionnement avec notre smartphone Android Lenovo P2 (Android 7). Avec certains smartphones Android au mode d’économie d’énergie agressif, il faudra certainement autoriser manuellement l’application à émettre des notifications en permanence.

test netgear arlo pro

Dès le moindre mouvement capté, nous avons reçu une notification Android (qui peut être doublée ou remplacée par un email) et ce immédiatement, peu importe que nous soyons connecté au même réseau WiFi que la caméra, ou bien connecté en 4G à Internet.

La page d’accueil de l’application mobile Netgear Arlo et celle de l’app web proposent un gros bouton vert, pour activer la sirène intégrée à la caméra. Le niveau sonore atteint 100 dB à 1 m, ce qui est très dissuasif autant pour les rôdeurs que pour les animaux errants.

De plus, il est possible d’utiliser la caméra comme un interphone, grâce aux haut-parleur et microphone intégrés.

Conclusion

Nous avons aimé :

  • La simplicité de mise en oeuvre
  • La fiabilité du système
  • L’application mobile sérieusement développée
  • L’objectif grand-angle
  • La possibilité de capter le son et de converser au travers de la caméra par le biais de l’app Arlo
  • Le panneau solaire (optionnel) de recharge
  • La possibilité d’ajouter des caméras Arlo ultérieurement à l’installation initiale.

Nous aurions aimé :

  • Un second support de fixation de type micro-perche pour la caméra
  • EDIT : que la batterie ait une durée de vie supérieure à 2 mois. L’hiver a eu raison de celle de notre test en extérieur. La remplacer revient à 80 €.

La caméra de vidéosurveillance Netgear Arlo Pro est facile à installer, fiable et son utilisation au moyen de l’app Netgear Arlo ou de son interface web est vraiment conviviale.

Arlo_980x260

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

6 Commentaires