Tests matériels

Test : KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

L'enceinte amplifiée avec streamer et DAC intégré KEF LS50 Wireless Marcel Wanders est une version spéciale de la KEF LS50 Wireless. Les différences sont purement esthétiques, avec une robe nocture et un dessin sur la face du designer belge Marcel Wanders. Cette LS50 Wireless Marcel Wanders est directement dérivée de la KEF LS50 et s'en différencie par l'intégration de quatre amplificateurs, deux DAC, un streamer (Spotify, Tidal, Airplay, DLNA), un récepteur Bluetooth aptX et un DAC pour brancher un ordinateur et un téléviseur par exemple.  Tout au plus peut-on ajouter un caisson de basses à cette paire d'enceintes connectées, mais pour le reste, elles ne nécessitent strictement aucun appareil hi-fi complémentaire pour écouter de la musique.  Les sources audio possibles  L'entrée ligne RCA stéréo de l'enceinte permet de brancher un lecteur CD, une platine vinyle (avec préampli) ou un baladeur par exemple. L'entrée numérique optique convient elle aux téléviseurs UHD, aux consoles de jeux vidéos ou bien aux lecteurs optiques équipés d'une sortie similaire. Les signaux numériques sont pris en charge jusqu'à 96 kHz (Hi-Res Audio). L'entrée USB-B est elle dédiée aux ordinateurs ou aux NAS, afin d'en lire les fichiers audio ou bien écouters les services de musique en ligne. L'entrée Bluetooth permet une écoute sans fil à 10 m avec n'importe quel smarphone. L'entrée réseau (WiFi ou Ethernet) élargit le champ des possibles et permet la lecture des fichiers audio (MP3, FLAC HD...) depuis un smartphone ou une tablette, ainsi que celle de Spotify ou Tidal. Il faut pour cela utiliser l'application KEF LS50 Wireless (iOS et Android).  Dommage, Qobuz et Deezer ne sont pas supportés.  KEF et le haut-parleur unique  La technologie KEF UniQ est le nom commercial pour le haut-parleur coaxial. Le principe est simple : diffuser le son depuis un point unique (UniQ) pour éviter la convergence de plusieurs faisceaaux sonores issus de multiples points de diffusion. KEF a ainsi développé un haut-parleur où sont imbriqués une membrane traditionnelle et un tweeter, indépendants l'une de l'autre.  Le haut-parleur UniQ mis en peuvre dans la KEF LS50 Wireless Marcel Wanders est d'une toute autre trempe que ceux des enceintes KEF d'entrée de gamme. Ces derniers sont déjà bons, mais le 12,5 cm UniQ est ici d'un tout autre tonneau. Un très bon.  Signe distinctif : la sensibilité de ce haut-parleur est de seulement 85 dB, ce qui renseigne sur la démarche du fabricant. Avec une valeur "si basse", KEF a nécessairement cherché une linéarité optimale sur l'ensemble des fréquences graves, médiums et aiguës. Une forte sensibilité pour un si petit haut-parleur (> 90 dB), serait synonyme d'un médium dominant et d'une registre grave forcément en retrait. Pas de ça chez KEF et nous trouvons la démarche très louable.  KEF a bien fait les choses pour ce qui est de l'amplification de la LS50 Wireless. Là où d'autres fabricants se contentent d'intégrer un petit ampli, la marque britannique a opté pour une bi-amplification de son haut-parleur coaxial. Mieux encore, cette bi-amplification est assurée dans chaque enceinte par deux amplis de technologie différente. Chaque amplificateur a donc sa propre alimentation et l'on peut donc parler de véritable bi-amplification. La membrane du haut-parleur UniQ est associée à un ampli de classe D capable de délivrer jusqu'à 100 Watts, tandis que le tweeter est associé à un ampli de classe AB de 2x30 Watts. L'intérêt de l'ampli de classe D repose sur son rendement élevé et son bon facteur d'amortissement : ses composants étant de taille moyenne à petite, il prend peu de place et contrôle les excursions de la membrane du haut-parleur UniQ d'une main de fer. L'ampli en classe AB, de rendement inférieur est plus chaleureux et doux et alimente le tweeter.  Les avantages de ces amplifications embarquées sont multiples. Tout d'abord, il n'existe aucun filtrage passif dans l'enceinte KEF LS50 Wireless et le signal audio n'est donc pas dégradé par les composants électroniques utilisés dans le modèle LS50 classique. Le filtre est réalisé activement par des processeurs intégrés aux amplis, ce qui permet par ailleurs des pentes d'atténuation très raides. Ainsi, le tweeter se trouve mieux débarassé des fréquences sous 2,2 kHz que le modèle passif. Son comportement dynamique s'en trouve accru. De même, le haut-parleur de grave-médium est mieux atténué au-delà de sa fréquence de coupure et n'empiète pas sur le terrain de jeu du tweeter. Enfin, le câblage des amplis aux haut-parleurs est ultra-court, ce qui préserve la qualité du signal amplifié.  Preuve de la bonne volonté de KEF, chaque enceinte dispose de ses propres amplificateurs, DSP et DAC. De fait, si les deux enceintes sont reliées par un câble (Ethernet), celui-ci véhicule des signaux numériques I2S, sans la moindre perte. Chaque enceinte sonne ainsi rigoureusement de la même manière.  Enfin, la signature sonore de l'enceinte est ajustable par le biais de l'application mobile KEF LS50 Wireless.  Mise en oeuvre  S'il est possible d'utiliser l'enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders sans son application mobile, celle-ci offre un confort d'utilisation appréciable. Le raccordement de l'enceinte au réseau domestique WiFi la rend toutefois obligatoire. Petit bémol, cette app n'est pas traduire en français et seulement disponible en anglais. Rien de très handicapant car les dessins du tutoriel de configuration sont explicites. Nous avons écouté l'enceinte avec un smartphone Android et des fichiers FLAC de qualité CD et HD. Nous avons procédé à une égalisation des basses fréquences afin de compenser les caractéristiques de notre pièce de vie.  Impressions d'écoutes  La faible sensibilité du haut-parleur se traduit bien par une grande linéarité et un équilibre dynamique équitablement réparti entre les trois registres de fréquences. L'enceinte est entraînante, enjouée et ne met en exergue aucune plage de fréquences. Cette KEF LS50 Wireless Marcel Wanders sait être relaxante ou enjouée quand la musique l'exige.   Grave : bien équilibré après égalisation, sans préjudice pour l'équilibre du bas-médium qui plus est. Le haut-parleur est bien chargé et se distingue par une belle nervosité et une absence de traînage. Des impacts surprenants lorsque l'enregistrement l'exige, au regard du faible diamètre d du transducteur.     Médium : bas-médium détaillé et équilibré, avec une légère coloration. Médium linéaire et rapide.  Aigu : précis mais un peu sec parfois.   Comparées à...  Devialet Phantom Phantom Silver/Gold (paire) : plus d'équilibre, de rythme et d'enthousiasme pour les enceintes KEF LS50 Wireless, qui proposent une meilleure exploration du haut grave et procurent un réel plaisir d'écoute. Avantage Devialet pour les services de streaming supportés et le design extravagant.  Electrocompaniet SL-1/L-1 : les Electrocompaniet offrent une restitution suave et chaleureuse et sont en cela comparables aux KEF LS50. La scène est toutefois plus ample avec les KEF et la dynamique supérieure.  Elipson Prestige Facet 6BT : l'enceinte Elipson bénéficie d'un tweeter très lumineux et flatteur pour l'oreille et cela constitue un avantage pour cette enceinte française. Avantage KEF LS50 Wireless Marcel Wanders pour la qualité de l'amplification, les fonctionnalités, l'équilibre tonal et le timing.  Naim mu-so : la comparaison tient-elle ? Difficile, voire impossible pour une enceinte seule, soit-elle stéréo, de rivaliser avec deux enceintes distantes de plusieurs mètres. Avantage scène sonore évidemment pour les KEF LS50 Wireless. Les KEF sont plus expressives et propices à une écoute à fort volume. Les possibilités d'écoute (entrées, streaming) sont équivalentes.   Conclusion  Amplification intégrée optimisée, correction tonale efficace, les KEF LS50 Wireless Marcel Wanders sont indiscutablement abouties. Analytiques mais globalement chaleureuses, elles devraient ravire celles et ceux en quête d'une solution hi-fi tout-en-un compacte, pour écouter musique et films avec un haut niveau de détail.  Nous avons aimé  La connectique analogique et numérique Les fonctions de streaming La scène sonore ample et les voix centrées (excellent respect de la phase) Le look  Nous aurions aimé Un Chromecast built-in Un support plus large des services de streaming

L’enceinte amplifiée avec streamer et DAC intégrés KEF LS50 Wireless Marcel Wanders est une version spéciale de la KEF LS50 Wireless. Les différences sont purement esthétiques, avec une robe « nocturne » et un dessin du designer belge Marcel Wanders sur la face avant. Cette LS50 Wireless Marcel Wanders est directement dérivée de la KEF LS50 et s’en différencie par l’intégration de quatre amplificateurs, deux DAC, un streamer (Spotify, Tidal, DLNA), un récepteur Bluetooth aptX et une entrée USB pour brancher un ordinateur et un téléviseur par exemple.

Tout au plus peut-on ajouter un caisson de basses à cette paire d’enceintes connectées, mais pour le reste, elles ne nécessitent strictement aucun appareil hi-fi complémentaire pour écouter de la musique.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Le dessin sophistiqué des enceintes KEF LS50 Wireless Marcel Wanders.

Les enceintes KEF LS50 Wireless Marcel Wanders s'illuminent à la lumière noire.

Les enceintes KEF LS50 Wireless Marcel Wanders s’illuminent à la lumière noire.

KEF LS50 Wireless : sources audio possibles

L’entrée ligne RCA stéréo de l’enceinte permet de brancher un lecteur CD, une platine vinyle (avec préampli) ou un baladeur par exemple. L’entrée numérique optique convient elle aux téléviseurs UHD, aux consoles de jeux vidéos ou bien aux lecteurs optiques équipés d’une sortie similaire. Les signaux numériques sont pris en charge jusqu’à 192 kHz (Hi-Res Audio).

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Connectique très complète pour l’enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders.

L’entrée USB-B est elle dédiée aux ordinateurs ou aux NAS, afin d’en lire les fichiers audio ou bien écouter les services de musique en ligne. Le récepteur Bluetooth permet une écoute sans fil à 10 m avec n’importe quel smartphone. La connexion réseau (WiFi ou Ethernet) élargit le champ des possibles et autorise la lecture des fichiers audio (MP3, FLAC HD…) depuis un smartphone ou une tablette, ainsi que celle de Spotify ou Tidal. Il faut pour cela utiliser l’application KEF LS50 Wireless (iOS et Android).

Dommage, Qobuz et Deezer ne sont pas supportés par l’application mobile KEF.

KEF et le haut-parleur unique

La technologie KEF UniQ est le nom commercial pour le haut-parleur coaxial. Le principe est simple : diffuser le son depuis un point unique (UniQ) pour éviter la convergence de plusieurs faisceaux sonores issus de multiples points de diffusion. KEF a ainsi développé un haut-parleur où sont imbriqués une membrane traditionnelle et un tweeter, indépendants l’une de l’autre.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Même le haut-parleur coaxial KEF UniQ à membrane en aluminium est imprimé aux couleurs de Marcel Wanders.

Le haut-parleur UniQ mis en oeuvre dans la KEF LS50 Wireless Marcel Wanders est d’une toute autre trempe que ceux des enceintes KEF d’entrée de gamme. Ces derniers sont déjà bons, mais le 12,5 cm UniQ est ici d’un tout autre tonneau. Un très bon.

Signe distinctif : la sensibilité de ce haut-parleur est de seulement 85 dB, ce qui renseigne sur la démarche du fabricant. Avec une valeur « si basse », KEF a nécessairement cherché une linéarité optimale sur l’ensemble des fréquences graves, médiums et aiguës. Une forte sensibilité pour un si petit haut-parleur (> 90 dB), serait synonyme d’un médium dominant et d’une registre grave forcément en retrait. Pas de ça chez KEF et nous trouvons la démarche très louable.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Chaque enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders est équipée d’un évent bass-reflex dont la particularité est d’être souple. Surprenant, mais les performances dans le grave sont très bonnes.

KEF LS50 Wireless :  amplification hybride

KEF a bien fait les choses pour ce qui est de l’amplification de la LS50 Wireless. Là où d’autres fabricants se contentent d’intégrer un petit ampli, la marque britannique a opté pour une bi-amplification de son haut-parleur coaxial. Mieux encore, cette bi-amplification est assurée dans chaque enceinte par deux amplis de technologie différente. Chaque amplificateur a ainsi sa propre alimentation et l’on peut donc parler de véritable bi-amplification. La membrane du haut-parleur UniQ est associée à un ampli de classe D capable de délivrer jusqu’à 100 Watts, tandis que le tweeter est associé à un ampli de classe AB de 2×30 Watts. L’intérêt de l’ampli de classe D repose sur son rendement élevé et son bon facteur d’amortissement : ses composants étant de taille moyenne à petite, il prend peu de place et contrôle les excursions de la membrane du haut-parleur UniQ d’une main de fer. L’ampli en classe AB, de rendement inférieur est plus chaleureux et doux et alimente le tweeter.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Chaque enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders est équipée d’un imposants dissipateur thermique.

Les avantages de ces amplifications embarquées sont multiples. Tout d’abord, il n’existe aucun filtrage passif dans l’enceinte KEF LS50 Wireless et le signal audio n’est donc pas dégradé par les composants électroniques utilisés dans le modèle LS50 classique. Le filtre est réalisé activement par des processeurs intégrés aux amplis, ce qui permet par ailleurs des pentes d’atténuation très raides. Ainsi, le tweeter se trouve mieux débarassé des fréquences sous 2,2 kHz que le modèle passif. Son comportement dynamique s’en trouve accru. De même, le haut-parleur de grave-médium est mieux atténué au-delà de sa fréquence de coupure et n’empiète pas sur le terrain de jeu du tweeter. Enfin, le câblage des amplis aux haut-parleurs est ultra-court, ce qui préserve la qualité du signal amplifié.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Les signaux audio sont transmis de l’enceinte droite à la gauche sous forme numérique, par le biais d’un câble Ethernet (fourni).

Preuve de la bonne volonté de KEF, chaque enceinte dispose de ses propres amplificateurs, DSP et DAC. De fait, si les deux enceintes sont reliées par un câble (Ethernet), celui-ci véhicule des signaux numériques I2S, sans la moindre perte. Chaque enceinte sonne ainsi rigoureusement de la même manière.

Enfin, la signature sonore de l’enceinte est ajustable par le biais de l’application mobile KEF LS50 Wireless.

KEF LS50 Wireless : mise en oeuvre

S’il est possible d’utiliser l’enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders sans son application mobile, celle-ci offre un confort d’utilisation appréciable. Le raccordement de l’enceinte au réseau domestique WiFi la rend toutefois obligatoire. Petit bémol, cette app n’est pas traduite en français et seulement disponible en anglais. Rien de très handicapant car les dessins du tutoriel de configuration sont explicites. Nous avons écouté l’enceinte avec un smartphone Android et des fichiers FLAC de qualité CD et HD. Nous avons procédé à une égalisation des basses fréquences afin de compenser les caractéristiques de notre pièce de vie.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Bien qu’en anglais, le tutoriel d’installation des enceintes dans l’application mobile KEF LS50 Wireless est très simple.

KEF LS50 Wireless : impressions d’écoutes

La faible sensibilité du haut-parleur se traduit bien par une grande linéarité et un équilibre dynamique équitablement réparti entre les trois registres de fréquences. L’enceinte est entraînante, enjouée et ne met en exergue aucune plage de fréquences. Cette KEF LS50 Wireless Marcel Wanders sait être relaxante ou enjouée quand la musique l’exige.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Distance du mur, installation sur une table, extension du registre grave : KEF laisse l’utilisateur ajuster efficacement le comportement de l’enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders.

Grave : bien équilibré après égalisation, sans préjudice pour l’équilibre du bas-médium qui plus est. Le haut-parleur est bien chargé et se distingue par une belle nervosité et une absence de traînage. Des impacts surprenants lorsque l’enregistrement l’exige, au regard du faible diamètre du transducteur.

Médium : bas-médium détaillé et équilibré, avec une légère coloration. Médium linéaire et rapide.

Aigu : précis mais un peu sec parfois.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

L’enceinte KEF LS50 Wireless Marcel Wanders dispose de contrôles tactiles.

KEF LS50 Wireless : comparées à…

Devialet Phantom Silver/Gold (paire) : plus d’équilibre, de rythme et d’enthousiasme pour les enceintes KEF LS50 Wireless, qui proposent une meilleure exploration du haut grave et procurent un réel plaisir d’écoute. Avantage Devialet pour les services de streaming supportés et le design extravagant.

Electrocompaniet SL-1/L-1 : les Electrocompaniet offrent une restitution suave et chaleureuse et sont en cela comparables aux KEF LS50 Wireless. La scène est toutefois plus ample avec les KEF dont la dynamique est supérieure.

Elipson Prestige Facet 6BT : l’enceinte Elipson bénéficie d’un tweeter très lumineux et flatteur pour l’oreille et cela constitue un avantage pour l’enceinte française, dont le tarif est également bien plus attractif. Avantage KEF LS50 Wireless en revanche pour la qualité de l’amplification, les fonctionnalités, l’équilibre tonal, le timing et les fonctions de streaming.

Naim mu-so : la comparaison est-elle pertinente ? Difficile, voire impossible pour une enceinte seule, soit-elle stéréo, de rivaliser avec deux enceintes distantes de plusieurs mètres. Avantage scène sonore évidemment pour les KEF LS50 Wireless, plus expressives et propices à une écoute à fort volume.

Test KEF LS50 Wireless Marcel Wanders

Les enceintes KEF LS50 Wireless Marcel Wanders.

Conclusion

Amplification intégrée optimisée, correction tonale efficace, les KEF LS50 Wireless Marcel Wanders sont indiscutablement abouties. Analytiques mais globalement chaleureuses, elles devraient ravir celles et ceux en quête d’une solution hi-fi tout-en-un compacte, pour écouter musiques et films avec un haut niveau de détail.

Nous avons aimé :

  • La connectique analogique et numérique
  • Les fonctions de streaming
  • La scène sonore ample et les voix centrées (excellent respect de la phase)
  • Le WiFi bi-bande et la connexion câblée Ethernet

Nous aurions aimé :

  • Un Chromecast built-in
  • Un support plus large des services de streaming

SVDGUI_201412-PassionKef_980x260

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

4 Commentaires

Donnez votre avis !