Tests matériels

Test : Marantz ND-8006

Test : Marantz ND-8006

Avec l’intégration de plus en plus systématique de DAC et modules de streaming aux amplis hi-fi et home-cinéma, faut-il encore acheter des lecteurs optiques, réseau ou des DAC externes ? Les éléments hi-fi séparés on-ils encore un avenir ? Un test du lecteur CD, streamer et DAC Marantz ND-8006 peut-il permettre de trancher cette question ?

Une chose semble certaine, le lecteur CD uniquement capable de lire des disques optiques ne suffit plus aujourd’hui à satisfaire les auditeurs, qui ont pris l’habitude d’écouter leurs musiques en streaming ou avec un ordinateur, qu’elle soit compressée sur Deezer ou de qualité CD à HD sur Qobuz. Marantz l’a bien compris et son nouveau lecteur audio réseau Marantz ND-8006, également équipé d’un DAC utilisable avec des sources externes, intègre un lecteur CD. Autrement dit, le ND-8006 est un lecteur audio numérique tout-en-un au potentiel séduisant. Seulement voilà, il coûte près de 1300 €, ce qui représente un investissement tout sauf anodin. Toutefois, les déjà très bons lecteur CD Marantz CD-6006 et lecteur réseau Marantz NA-6005 coûtent à eux deux pratiquement le prix du Marantz ND-6006, tarif auquel il faut ajouter celui d’un DAC USB. De plus, les prétentions du Marantz ND-8006 ne sont pas celles d’un appareil de gamme moyenne, mais audiophile. L’animal accuse 8 kg à la pesée, signe d’un châssis épais et d’un transformateur convenablement dimensionné.

Test : Marantz ND-8006

Marantz ND-8006 : présentation

Le lecteur CD streamer Marantz ND-8006 permet la lecture des CD, la prise en charge des signaux audio numériques provenant d’un téléviseur ou d’un ordinateur, la lecture des fichiers audio HD depuis une clé USB, un iPhone ou le réseau domestique, ainsi que l’écoute des services de musique en ligne tels que Deezer, Spotify ou Tidal. Compatible HEOS, il peut être intégré à un système multiroom (amplis et enceintes connectées Marantz et Denon). Marantz a choisi un DAC ESS Tech, le Sabre ES9016, pour prendre en charge et convertir les signaux numériques en sons audibles. Ce DAC présente la particularité de pouvoir traiter 8 canaux simultanément. Dans le cas présent, les voies gauche et droite sont confiées chacune à 4 canaux parallèles. Cette technique permet par comparaison des données numériques reçues d’effectuer une conversion sans erreur et d’abaisser significativement le bruit de fond.

Le Marantz ND-8006 dispose de sorties ligne à niveau fixe et variable, ce qui permet de lui associer directement un ampli de puissance.

Test : Marantz ND-8006

Deux filtres de décodage pour les signaux numériques sont proposés, l’un raide (classique) et l’autre plus doux.

Marantz ND-8006 : chasse au jitter

Le jitter est le poison de la transmission audio numérique. Ce phénomène qui consiste en un problème de cadencement des données audio numériques entre la source et le DAC confère au son une dureté désagréable et corrompt l’unité de la scène sonore et des timbres. Idéalement, les données numériques doivent être transmises selon un cadencement bien précis, mais en pratique, il est très fréquent, voire quasi systématique, que les paquets de données se chevauchent : c’est le jitter. Avec le ND-8006, Marantz a particulièrement soigné cet aspect, pour chacune de ses entrées numériques : USB-A, USB-B, S/PDIF, réseau et même Bluetooth. Deux horloges de synchronisation sont présentes pour prendre en charge les flux audio dont les échantillons sont multiples de 44,1 kHz et 48 kHz. Ainsi, les flux 16/44 issus de la mécanique CD, les fichiers DSD lus depuis une clé USB ou les fichiers FLAC 24/192 sont parfaitement pris en charge. C’est en tout cas la promesse de Marantz.

Marantz ND-8006 : les entrées et sources

CD : pour lire les CD-Audio et les CD-R avec fichiers audio (MP3 seulement). Les SACD ne sont pas pris en charge.

USB-B : pour connecter un ordinateur (pilote à télécharger pour Windows) et utiliser le ND-8006 comme un DAC externe. Les fichiers PCM jusqu’à 32 bits / 384 kHz et DSD jusqu’à 11,2 MHz sont pris en charge. Pour le DSD, l’encapsulage DoP est nécessaire (option à activer dans Foobar, Jriver Media Center, Audirvana, etc.)

Test : Marantz ND-8006

Les entrées numériques du Marantz ND-8006

USB-A : pour brancher iPhone, iPod et clés USB avec fichiers audio FLAC, DSD, ALAC, AIFF, WAV, MP3, WMA ou AAC. La lecture des fichiers FLAC, WAV et DSD est possible sans interruption entre les fichiers (gapless).

Optiques/coaxiales : pour brancher un téléviseur ou tout appareil doté d’une sortie numérique stéréo PCM, jusqu’à 24 bits et 192 kHz.

WiFi/Ethernet : pour utiliser son iPhone ou son Mac en AirPlay, mais aussi pour écouter les fichiers audio partagés par un ordinateur ou un NAS (protocole DLNA). L’écoute des services de musique en ligne ou des fichiers audio d’un smartphone est possible par le biais de l’application HEOS disponible pour iOS et Android.

Test : Marantz ND-8006

L’entrée USB-A du Marantz ND-8006, compatible iPhone et clés USB.

Bluetooth : pour écouter de la musique sans fil, à moins de 10 m avec un smartphone ou une tablette Bluetooth par exemple. Présence anecdotique sur un lecteur de cette classe.

Marantz ND-8006 : les sorties

Optique/coaxiale : pour brancher un éventuel DAC externe, celui d’un ampli home-cinéma par exemple, qui pourrait être utilisé en complément d’un modèle hi-fi. Ces sorties peuvent être désactivées.

Lignes : deux jeux de sorties RCA stéréo sont présents, l’une des sorties étant à niveau variable. Cette dernière peut être désactivée.

Casque : au format jack 6,35 mm, avec réglage du volume par un potentiomètre dédié. L’ajustement du gain (3 niveaux) est possible dans le menu de réglage du Marantz ND-8006. Le volume de sortie est très important et l’alimentation de casques d’impédance élevée ne devrait poser aucun problème de niveau.

Test : Marantz ND-8006

La sortie casque au format jack 6,35 mm du Marantz ND-8006.

Marantz ND-8006 : ergonomie

Est-il pratique ce Marantz ND-8006 ? Globalement oui et la bonne nouvelle est que l’utilisateur peut accéder à un large éventail de réglages grâce à la télécommande et à l’écran LCD. Mise à jour de firmware, choix de filtre de conversion N/A (deux en tout), gain de sortie casque, serveurs DLNA, etc. La télécommande elle-même bénéficie du format en vogue chez Marantz et Denon depuis des années. RAS sinon qu’il y a beaucoup de boutons. Les commandes en façade de l’appareil sont intuitives. En revanche, l’application Android Marantz Hi-Fi Remote pourtant censée être compatible avec le Marantz ND-8006 n’est jamais parvenue à le détecter. Fort heureusement, le ND-8006 étant compatible Heos, l’app iOS / Android Heos permet de contrôler en partie l’appareil avec un smartphone.

Aucune difficulté avec l’app HEOS, qui détecte instantanément le Marantz ND-8006 connecté avec un câble réseau, permet sa mise sous et hors tension, quelques réglages réseau, la mise à jour de son firmware et l’écoute des services de musique en ligne.

Test : Marantz ND-8006

L’app Android HEOS compatible avec le Marantz, permet de choisir les services de musique en ligne.

Test : Marantz ND-8006

Avec un compte HEOS (gratuit), il est possible d’adresser le son aux différentes entrées du Marantz ND-8006 à différents appareils compatibles HEOS : enceintes sans fil, amplis connectés ou barres de son HEOS par exemple.

Marantz ND-8006 : mise en oeuvre et impressions d’écoutes

Nous avons connecté le Marantz ND-8006 à notre réseau local, par le biais d’un câble Ethernet. La mise en réseau WiFi est possible, par le biais de la télécommande et de l’écran LCD, soit manuellement (choix du SSID, saisie du mot de passe), soit automatiquement en WPS (il faut appuyer sur le bouton WPS de sa Box). Il nous paraît toutefois judicieux, compte tenu de la possibilité de lire de très gros fichiers (24/192, DSD256), de connecter le ND-8006 par le biais d’un câble. Nous avons écouté les fichiers FLAC d’un serveur DLNA, quelques CD et des fichiers FLAC et DSD depuis un ordinateur via liaison USB.

test-marantz-nd8006-08

La configuration initiale du lecteur Marantz ND-8006 peut être facilement effectuée par le biais de son écran LCD et de sa télécommande.

Le Marantz ND-8006 était associé à l’ampli Hegel H190, par le biais de câbles Viard Audio Premium RCA. L’ampli était lui-même associé aux enceintes Tannoy Legacy Cheviot (et oui, on ne se refuse rien), branchées avec des câbles Viard Audio Silver HD12.

C’est le moment de répondre à la question initiale : un lecteur externe présente-t-il un intérêt alors qu’un ampli comme le Hegel H190 est lui-même équipé d’un DAC et un streamer réseau ? On serait tenté de penser que la paire de câbles RCA entre le ND-8006 et l’ampli Hegel dégrade le signal et se montre dans l’absolu inférieure à une liaison ultra courte entre le contrôleur réseau interne et le DAC du Hegel. Les résultats d’écoutes comparatives, avec les mêmes fichiers FLAC streamés depuis un serveur DLNA prouvent le contraire. Avec le Marantz ND-8006 comme source, les hautes fréquences sont totalement transparentes, exemptes de la moindre brillance ou dureté et les écarts dynamiques et macro-dynamiques sont plus importants. Il n’y a pas photo. Bilan, un DAC rigoureusement mis en oeuvre, servi par des composants d’alimentation et de préa-amplification de qualité, apte à envoyer aux vestiaires la section DAC d’un ampli bien plus onéreux.

La restitution du Marantz ND-8006 se caractérise par une très grande neutralité dans le haut du spectre (médium/aigu), qui favorise des timbres très justes et une restitution expressive du bas médium et du grave en général.

L’attention n’est ainsi pas captée par le haut du spectre – auquel nous sommes très sensibles – mais au contraire à des registres moins ostentatoires et pourtant d’une richesse bien souvent occultée. C’est à cela qu’on reconnait un très bon système, sa capacité à extraire du bas-médium et du grave tout un tas d’informations insoupçonnées. Les Tannoy Legacy Cheviot – dont nous vous proposerons prochainement un test – sont de formidables enceintes, capables de mettre en évidence de menues différences et permettant ainsi de profiter pleinement d’une source aussi pointue que le Marantz ND-8006.

Test : Marantz ND-8006

La télécommande du Marantz ND-8006 : excellente préhension et boutons en pagaille.

Marantz ND-8006 : conclusions

Pour faire simple, avec le Marantz ND-8006, on écoute tout simplement de la musique et on y prend du plaisir. La multiplicité des sources est un réel atout, la sortie à niveau variable et l’ampli casque sont, quant à eux, des bonus bienvenus. C’est indéniable, des électroniques de cette qualité ont toute leur place dans une chaîne hi-fi.

Nous avons aimé :

  • L’unité de la restitution
  • L’équilibre tonal
  • L’app Heos réactive
  • La sortie casque de qualité
  • La multiplicité des sources numériques

Nous aurions aimé :

  • Une app Marantz hi-fi remote opérationnelle.

GammeHeos_980x260

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

22 Commentaires

  • Il m’est d’avis que ce type d’appareils est destiné en particulier à être utilisé avec des enceintes amplifiées, de plus en plus en vogue. D’où la présence d’une sortie variable.
    Ce qui me paraît faire cruellement défaut c’est un émetteur bluetooth intégré qui aurait permis d’envoyer l’ensemble des sources disponibles vers un casque sans fil…

    • Pardonnez moi mais je ne saisis pas l’interet d’une telle fonction sur un appareil de cette gamme…
      N’importe quel smartphone récent, supportant les codecs BT les plus à la pointe, ferait tout aussi bien pour streamer de la musique vers un casque BT.
      Enfin, je me demande bien quel client utiliserai ce Marantz autrement que via ses sorties analogiques.

      • Je vais préciser ma pensée à l’aide d’un exemple que je vis presque tous les jours : j’imagine très bien cet appareil audiophile chez moi, regroupant toutes mes sources audio y compris la télé ; je l’écoute donc à toute heure mais souvent (plus d’un jour sur 2 dans mon cas) des bruits extérieurs viennent perturber mon écoute : voisine du dessus qui joue du piano (comme un pied), travaux dans l’immeuble (perceuse, marteau…). Qu’est-ce que je fais aujourd’hui avec mon système actuel ? Je bascule sur l’ordinateur (aussi bien pour mes cd dématérialisés sur disque dur, la télé ou les radios web) afin de pouvoir continuer avec un écouteur bluetooth sous un casque anti-bruit ou encore mieux désormais, avec un casque sans-fil avec réduction de bruit active. Évidemment si mon ampli possédait un émetteur bluetooth le processus serait beaucoup plus simple et plus rapide, d’autant plus que je n’ai pas toutes les chaînes sur l’ordinateur ni toutes les radios.
        Or de tels amplis existent bel et bien, y compris (et surtout) parmi les appareils audiophiles (par ex le récent Nad C388) : non seulement cela répond à un besoin bien réel, mais ce n’est pas du tout ridicule de l’intégrer à un appareil haut-de-gamme sous prétexte que le son bluetooth ne sera jamais aussi bon qu’un son filaire, car la différence entre les 2 est assez ténue si on part d’une bonne source.
        Oui un simple smartphone permettrait aussi la transmission vers le casque sans fil, mais son utilisation dans mon cas serait encore moins pratique que le basculement sur ordinateur auquel j’ai actuellement recours.
        Donc un grand OUI à l’émetteur bluetooth intégré à ce type d’appareil.

  • Concernant le Bluetooth d’ailleurs, j’ai justement une question : quels codecs sont pris en charge : Aptx, Aptx HD, LDAC? Je n’arrive pas à trouver l’info sur le site de Marantz.

      • Ce qui rend d’autant plus anecdotique la fonction BT sur cet appareil…

        À la limite du « bon » BT, idéalement Aptx HD ou LDAC peut toujours depanner lorsque l’on reçoit des invités et que chacun utilise directement son téléphone comme source avec la musique en bruit de fond, sans écoute critique.

      • Quelques questions pratiques :

        J’ai en ce moment un Denon PMA2500ne dont je suis satisfait en terme d’amplification. Je l’utilise uniquement via ses entrées numériques. Que donne la partie DAC du ND8006 par rapport à celle intégrée du Denon (que je trouve plus que correcte)? J’imagine que c’est logiquement au dessus…

        Je m’imagine par la suite upgrader l’utilisation de PMA 2500 avec une source externe.

        Par rapport à un Denon DCD 2500, que donne la lecture CD du 8006?

        La « signature Sabre » est elle présente avec le 8006? Autant dire que j’ai souvent du mal avec une certaine brillance générée par ces puces.

  • Bonjour,
    Je possède le lecteur réseau Maranz NA 6005. En dehors de la platine CD, y-a-t’il une grosse différence entre les deux appareils, en terme de restitution sonore?

  • Merci beaucoup, Tristan, pour ce test très instructif. Au tarif proposé, il est dommage que Marantz n’ait pas inclus la capacité de lire les SACD, et notamment en multicanal (ce que ne permettent pas les lecteurs SA…). Et justement, puisqu’on évoque la lecture de disques, est-ce qu’il y a un gain qualitatif appréciable par rapport à la reproduction CD d’un Marantz CD6003 ou CD6003 ?

  • bonjour,
    je suis à la recherche d’un lecteur cd & streamer pour accompagner mes kef ls50 wireless, ce streamer apporterait il une meilleure écoute que le streamer intégré dans mes enceintes ?

    merci d’avance pour votre éclairage

    • Le Marantz ND-8006 apporterait certainement une meilleure restitution, mais il ne faut pas s’attendre à une révolution dès lors que la LS50 Wireless est déjà très optimisée dans son fonctionnement, avec ampli et DAC ajustés à ses caractéristiques. Souvent, une enceinte compacte se révèle sous un jour totalement différent lorsqu’un caisson de basses lui est associé. A votre place, je chercherais davantage dans ce sens.

  • Bonjour Tristan, ça vous parait pertinent en combo avec un Naim Nait XS ? Je cherche une source simple mono-élément pour lire CD et démat.. c’est un peu marginal ce combo CD + Démat alors je ne sais pas trop vers quoi me tourner.. Merci

Répondre à Matt Annuler la réponse.