Tests matériels

Test : Studio Lab 102

test-studio-lab-102-15

Test des enceintes Studio Labs SLB 102N cette semaine, modèle iconique des années 90, remis au goût du jour par leur concepteur. Cette enceinte compacte à deux voies et deux haut-parleurs a connu un vif succès (Recommandé par la Revue du Son 2003, Diapason d’Or 2003, Référence Son-Vidéo Magazine, Choc de la musique…), du fait de son tarif attractif et de performances sonores sans rapport avec celui-ci.

La première Studio Lab 102.

test-studio-lab-102-03

Le logo Studio Lab est présent sur la grille acoustique et sur l’enceinte.

Studio Lab 102 : nouveaux haut-parleurs

La Studio Lab 102 nous revient donc, sous la dénomination Studio Lab SLB 102N, avec, selon la marque, son lot d’améliorations acoustiques. En effet, si la nouvelle mouture conserve globalement le format de la précédente, les haut-parleurs sont… différents. Le haut-parleur de grave-médium noir et blanc de 17 cm est remplacé par un modèle de 16 cm à membrane monochrome. Par ailleurs, le tweeter est lui aussi inédit.

Pour autant, la signature sonore de l’enceinte a été maintenue, au prix d’un filtrage passif totalement repensé.

Au final, sensibilité et fréquence de coupure n’ont pas varié et il n’y a guère que l’accord bass-reflex qui a subi une légère adaptation, qui permet d’ailleurs à l’enceinte de descendre quelques Hertz plus bas.

test-studio-lab-102-02

La grille acoustique de l’enceinte Studio Lab 102.

La Studio Lab SLB 102N répond ainsi en fréquence de 57 Hz à 20 kHz, des valeurs en rapport avec son gabarit et les technologies en présence. L’impédance nominale (à 1 kHz) est de 8 Ohms et la sensibilité de 88 dB /W/m, ce qui la qualifie pour être associée à tout ampli hi-fi ou home-cinéma.

Le nouveau haut-parleur de grave-médium de l’enceinte Studio Lab 102 est équipé d’une membrane en cellulose renforcée à suspension à demi-rouleau, afin de permettre des excursions adaptées à un volume d’écoute soutenu. Il est chargé par un volume d’air d’une bonne douzaine de litres, accordé en bass-reflex avec un résonateur arrière à évent circulaire.

C’est là une des clés du succès de la première Studio Lab 102 : son coffre dans les basses fréquences, précisément lié à un haut-parleur solide et une charge plutôt généreuse.

Ainsi, la nouvelle Studio Lab 102 est annoncée avec une fréquence basse de 57 Hz, inférieure donc au modèle original.

test-studio-lab-102-13

Le haut-parleur de grave-médium de l’enceinte Studio Lab 102.

test-studio-lab-102-08

L’évent bass-reflex de l’enceinte Studio Lab 102.

Le tweeter est un modèle à dôme souple enduit, qui prend le relais de premier haut-parleur aux environs de 3,5 kHz, une fréquence intelligemment éloignée de la problématique zone des 2 kHz, afin d’éviter toute perturbation liée au filtrage sur une plage de fréquences à laquelle l’oreille est hautement sensible.

Le filtrage a été optimisé par Studio Lab afin de coller au plus près aux performances de la première « 102 ».

test-studio-lab-102-05

Le tweeter de l’enceinte Studio Lab 102.

Mise en oeuvre et impressions d’écoutes

Nous avons écouté l’enceinte Studio Lab 102 sur les pieds Norstone Stylum 2, avec les amplis Hegel H190 et Yamaha CRX-N470, auxquels nous avons fournis des fichiers FLAC de qualité CD au travers de notre réseau local (DLNA). Les câbles de modulation étaient les Viard Audio Silver HD12. Autant dire que les enceintes étaient placées dans d’excellentes conditions d’écoute.

Soulignons tout d’abord que le rodage de l’enceinte prend un certain temps et qu’il ne faut pas juger la Studio Lab 102 aux premières notes qu’elle produit. Non que les premières impressions soient mauvaises, mais composants électroniques, membranes et suspensions ont besoin de trouver leur « vitesse de croisière ».

L’enceinte Studio Lab 102 donne rapidement le sentiment d’une restitution bien étudiée. Même montée sur pied, elle se montre généreuse et solide dans le registre grave, bien charpentée en somme. Le registre grave n’est pas opulent, mais sa présence plaisante et juste. Les registres médiums et aigus sont d’une neutralité de bon aloi et favorisent l’expansion de la scène sonore dans l’espace. L’orientation des enceintes influence relativement peu la focalisation du message sonore et ne comprime pas les dimensions de la scène, dont on appréciera la relative profondeur. Les hautes fréquences sont effectivement soyeuses, comme l’annonçait le fabricant.

test-studio-lab-102-01

Les borniers à vis de l’enceinte Studio Lab 102 sont compatibles avec les fiches bananes.

Studio Lab 102 : comparée à…

Tangent Spectrum X5 : haut du spectre plus lumineux et enjoué pour la Tangent, qui est néanmoins moins généreuse dans le grave.

Monitor Audio Monitor 100 : d’une neutralité comparable, la Monitor Audio est d’une précision un peu supérieure dans l’aigu, du fait de l’emploi d’un tweeter à dôme rigide.

Focal Chorus 605 : médium davantage en avant pour la Focal, et potentiel analytique inférieur à la Studio Lab 102, notamment à bas volume. La Focal est plus à l’aise en home-cinéma et volume soutenu.

Studio Lab 102 : conclusion

La Studio Lab 102 délivre un son équilibré et neutre, peu fatigant lors de longues sessions d’écoutes, solide dans le grave et par définition bien étudié. Son association avec un amplificateur (dès 20 W) ne devrait poser strictement aucun problème, tant l’enceinte est douce dans le médium et l’aigu.

test-studio-lab-102-11

 

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

La Rédaction

Donnez votre avis !