Tests matériels

Test : SONOS One (avec Amazon Alexa)

Test Sonos One

L’enceinte sans fil SONOS One remplace la SONOS Play:1. Hormis quelques différences esthétiques, les solutions acoustiques sont reconduites et l’enceinte gagne en revanche le contrôle vocal Amazon Alexa. L’enceinte se commande t-elle facilement à la voix et que peut on bien lui demander ?

SONOS : la concurrence

On ne présente plus SONOS, dont l’écosystème d’enceintes, barre de son et caisson de basses permet de constituer un système d’enceinte stéréo, 5.1 et surtout multiroom. La possibilité de lire un même morceau de musique sur toutes les enceintes Sonos de la maison est inscrit dans l’ADN Sonos. Le contrôle de l’enceinte SONOS One est assuré par l’application Sonos, disponible pour Android et iOS.

Longtemps, la grande force des enceintes Sonos fut de permettre l’écoute d’absolument tous les services de musique en ligne. Aujourd’hui encore, rares sont les technologies concurrentes capables d’y parvenir. On peut citer Google Cast, dont il se dit que SONOS devrait l’intégrer à l’enceinte SONOS One par mise à jour de firmware, courant 2018. Denon et Marantz, avec l’écosystème multiroom Heos, Yamaha avec MusicCast ou Bluesound avec BluOS ont imité SONOS, sans jamais le détrôner. Soulignons toutefois que SONOS continue de faire l’impasse sur le son HD, ce qui n’est pas bien grave avec une enceinte sans fil de ce format. Les différences seraient peu audibles.

SVDMROOM_201412_980x260

SONOS One : présentation

L’enceinte SONOS One est équipée d’un amplificateur numérique à 2 voies, d’un haut-parleur de grave-médium et d’un petit tweeter à dôme. Elle se contrôle par le biais de touches tactiles, logées au sommet de l’enceinte. Deux connexions au réseau domestique sont possibles : par câble Ethernet (livré) ou bien sans fil. Surprise, le contrôleur WiFi embarqué ne supporte que la bande des 2,4 GHz – et pas celle des 5 GHz. Par conséquent, nous conseillons d’utiliser l’enceinte SONOS One plus volontiers par le biais d’une liaison câblée, tant il est fréquent que cette plage de fréquences soit surchargée. Dans le cas contraire, l’emploi d’un répéteur WiFi, tel que le SONOS Boost peut toutefois aider à solutionner des problèmes de transmission. Enfin, l’enceinte SONOS One n’est équipée d’aucune autre entrée.

test-sonos-one-12

SONOS One : contrôle vocal Alexa

C’est la grande nouveauté de l’enceinte sans fil SONOS One, le contrôle vocal avec technologie Amazon Alexa est intégré à l’enceinte, qui dispose de multiples microphones pour capter les commandes vocales de son utilisateur. La disponibilité de la technologie Alexa en France datant du moins de juin 2018, il convient de mettre à jour l’enceinte SONOS One. Rien de compliqué, l’app mobile SONOS guide l’utilisateur dans cette mise à niveau.

test-sonos-one-alexa-01

L’app SONOS propose d’ajouter le contrôle vocal Amazon Alexa à l’enceinte SONOS One.

test-sonos-one-alexa-02

Il est nécessaire de disposer et de se connecter à un compte Amazon (gratuit) pour profiter d’Alexa.

test-sonos-one-alexa-03

Voilà, l’enceinte SONOS One est à jour et compatible avec le contrôle vocal Amazon Alexa.

Il suffit ensuite de demander à l’enceinte de jouer tel titre, liste de lecture ou radio, que l’application SONOS sélectionnera parmi le ou les services de musiques enregistrés préalablement par l’utilisateur. Dans notre cas, nous avons utilisé Google Play Musique. Le comportement de l’assistant vocal est tout à fait similaire à Google Assistant, avec des résultats comparables.

test-sonos-one-15

L’enceinte Sonos One dispose de microphones pour les commandes vocales, qu’il est possible de désactiver.

SONOS One : mise en oeuvre

L’installation de l’enceinte SONOS One est une expérience agréable et nous avons choisi de la connecter en WiFi, afin de la « compliquer » un peu. En pure perte, car l’app SONOS guide l’utilisateur et ne le perd jamais en route. L’ajout de services de musique en ligne est également un jeu d’enfants.

Test Sonos One

C’est parti pour le paramétrage de l’enceinte Sonos One…

test-sonos-one-02

Le choix est proposé de se connecter à une enceinte déjà paramétrée, ou bien d’en rechercher une nouvelle.

Test Sonos One

Avec le routeur sans fil optionnel Sonos Boost, il est possible de créer un réseau WiFi Sonos exclusif. A défaut, l’enceinte s’appuiera sur le réseau existant (celui d’une box par exemple).

Test Sonos One

On branche, on presse sur le bouton et l’enceinte Play One est détectée.

Test Sonos One

La configuration WiFi est transmise par le smartphone à l’enceinte Sonos One.

Test Sonos One

Dès l’installation terminée, l’enceinte recherche elle-même une éventuelle mise à jour de son micro-programme.

Test Sonos One

L’ajout du service Google Play Music s’effectue très facilement.

Test Sonos One

L’interface de lecture, avec possibilité d’ajouter facilement des favoris parmi les différents services de musique disponibles. La tonalité de l’enceinte peut être ajustée depuis cette même page.

SONOS One : impressions d’écoutes

La SONOS One sonne de la même manière que la Play:One. La restitution est physiologique et plaisante, tout du moins lorsque le mode loudness est actif. Comme le haut-parleur de grave-médium est chargé par un volume clos, une égalisation de l’amplificateur est évidemment bienvenue. Cependant, la membrane du haut-parleur doit avoir une certaine masse, car la SONOS One parvient à mettre du poids, voire un petit peu de punch dans le haut grave. Le médium n’est pas acide et l’aigu suffisamment clair pour apporter de la précision. Seule, l’enceinte n’établit évidemment qu’une scène étriquée, sans guère de profondeur. Mais pour une écoute d’appoint, dans une cuisine ou un bureau, la SONOS One remplit sa mission.

test-sonos-one-11

L’enceinte SONOS One prend place un peu partout sans impact esthétique négatif.

Comparée à…

Onkyo G3 : la restitution n’est pas bien différente, en revanche l’enceinte Onkyo intègre un Chromecast, un contrôleur WiFi 5 GHz et un récepteur Bluetooth. Elle est plus polyvalente, mais ne peut être utilisée en 5.1 comme la SONOS One.

Google Home : le son de l’enceinte SONOS One est mieux équilibré, avec moins de traînage dans le grave et une meilleure tenue à fort volume.

test-sonos-one-13

La prise réseau de l’enceinte Sonos One.

Conclusion

L’enceinte SONOS One est facile à vivre et diffuse un son très agréable. Son application de contrôle est mûre et agréable à utiliser et le contrôle vocal pour commander la lecture musicale est efficace.

Nous avons aimé :

  • Le son équilibré
  • Le contrôle par touches tactiles
  • La mise en oeuvre simplifiée
  • Le contrôle vocal Amazon Alexa pour lancer la lecture musicale et la contrôler

Nous aurions aimé :

  • Un contrôleur WiFi 2,4 et 5 GHz
  • Des blagues d’Alexa plus drôles (le répertoire de Toto n’est pas fameux…)

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Donnez votre avis !