Tests matériels

Test : Focal Aria 926

Alors que Focal vient de lancer sa toute nouvelle gamme Aria, nous ne pouvions résister à l’envie de tester l’un de ses nouveaux modèles. Après la prise en main des très bonnes Q Acoustic 2050i, la tentation était forte de récidiver avec une paire de colonnes à priori d’une toute autre trempe. Aussi avons-nous porté notre dévolu sur les Focal Aria 926, petites-soeurs des Focal Aria 936. Ce modèle 3 voies met en oeuvre deux haut-parleurs de grave, un de médium et un tweeter.

Focal Aria 926

L’enceinte Focal Aria 926 est surmontée d’une feuille de verre trempé noir

Focal Aria 926 : membranes en lin naturel

Pour cette nouvelle gamme Aria, Focal a créé une série de haut-parleurs de grave et de médium inédits, appelés Flax. Dix-huit ans après l’introduction de la structure en sandwich de la série W, la gamme Flax en reprend le principe tout en intégrant de nouveaux matériaux. Ainsi, la membrane des haut-parleurs de grave et de médium est-elle composée d’un sandwich de deux feuilles de fibres de verre enserrant une fine couche de lin. Le lin naturel a été choisi pour ses propriétés mécaniques : il s’agit d’une fibre creuse idéale pour concilier neutralité et légèreté, dont la faible élasticité et la forte rigidité sont comparables au carbone et au Kevlar.

Focal Aria 926

La Focal Aria 926 dispose de saladiers en zamak injecté (alliage de zinc, d’aluminium et de magnésium), légers et ultra-rigides.

Autre nouveauté : le tweeter TNF, à dôme inversé en aluminium et magnésium, emploie une suspension en Poron, une uréthane micro-cellulaire à mémoire de forme, qui permet une division par trois de la distorsion de 2000 à 3000 Hz, sur une plage de fréquences à laquelle l’oreille est très sensible.

Un guide d’ondes façonné en uréthane noir mat permet une dispersion horizontale et verticale optimale. Les coffrages sont réalisés en MDF de forte épaisseur, avec renforts internes et parois non parallèles, afin d’éliminer les ondes stationnaires et réduire la distorsion.

Focal Aria 926

Focal Aria 926

En terme de design, la gamme Aria constitue une évolution majeure chez Focal, avec des lignes épurées et plus sobres. Aucune vis n’est apparente grâce à l’emploi de bagues en métal massif brossé, les façades bénéficient d’une finition cuir ainsi que d’un cache tissu à fixation magnétique, tandis que les faces supérieures sont en verre. Enfin, la nouvelle gamme Aria a été conçue, développée et fabriquée en France.

Focal Aria 926 : mise en oeuvre

Il faut un peu d’huile de coude pour manipuler les Focal Aria 926 emballées : chaque carton pèse 25 kg. A deux, c’est mieux, mais seul c’est parfaitement faisable. Chaque enceinte est livrée emballée dans un manchon en coton fixé engagé dans l’évent inférieur.

Focal Aria 926

Le socle de la Focal Aria 926, massif et lourd

Le socle de l’enceinte est enfermé dans un sous-carton, livré avec son nécessaire de fixation (vis, pointes de découplage, embouts en caoutchouc, clé Allen).

Focal Aria 926

Le cache haut-parleurs est emballé séparément. Enfin, le tweeter est protégé par un film en plastique rigide. Un mode d’emploi est évidemment fourni.

Contre-pointes Focal Aria 926

Les solides contre-pointes de l’enceinte Focal Aria 926. Les embouts sont utiles pour l’installation sur un sol fragile.

Focal Aria 926 : un assemblage très simple

Il suffit de coucher l’enceinte Focal Aria 926 sur sa face arrière, soit sur un canapé, soit sur un tapis avec un coussin de manière à en surélever la base pour y fixer le socle.  Chez Focal, il y a un sens du détail qu’on ne peut qu’aimer, comme la finition cuir sous l’enceinte, totalement facultative puisque seulement visible lors de la mise en place du pied en fonte d’acier. Même le dessous du pied est marqué du sceau de la marque stéphanoise. Autrement dit, l’Aria 926 est belle sous toutes les coutures. Quelques tours de clé Allen, pour fixer pied en fonte d’acier avec pointes de découplage, et les Aria 926 trônent dans notre salon.

Focal Aria 926

L’évent de la Focal Aria 926, situé sous l’enceinte

Comptez  3 minutes pour le serrage de chaque socle

Le socle de chaque enceinte doit être assemblé manuellement. Focal fourni un outil de serrage.

Focal Aria 926

Focal Aria 926 : impressions d’écoutes

Nous avons couplé les Focal Aria 926 à un amplificateur numérique de 2×50 W, le NuForce DDA100, connecté à la sortie S/PDIF coaxiale d’un lecteur réseau audiophile Pioneer N-50, avec pour source un NAS Synology DS212j contenant des fichiers FLAC de qualité CD et Studio. Le câble d’enceintes utilisé était à nouveau le Norstone Silver 150.

Les premières notes de musique jouées par les enceintes Aria – quoique non rodées – ne laissent aucun doute sur les capacités des transducteurs et la sophistication de leur filtrage. Le tweeter TNF frappe par sa précision et sa limpidité. Quelque peu en avant lors des premières heures d’écoute, il a repris sa place au fur et à mesure du rodage des haut-parleurs de grave et de médium. Quelques dizaines d’heures d’écoute plus tard, les Focal Aria 926 se montrent démonstratives et légèrement physiologiques, les deux extrémités du spectre restituées avec panache mais sans excès. Les 45 Hz annoncés à -3 dB ne sont pas exagérés… au contraire.

Soulignons ici qu’une paire de haut-parleurs de 16,5 cm solidement motorisés et plongés dans une charge bass-reflex correctement accordée valent (bien) mieux que des haut-parleurs poussifs générant des courants d’air à 30 Hz. Bref : çà descend très bas et très proprement.

Bien que nous n’ayons pu vérifier ce point, il nous a semblé que chaque haut-parleur de grave était chargé dans un volumes d’air propre, avec une fréquence d’accord différente, l’évent inférieur résonnant plus bas que celui en façade.

Focal Aria 926 : morceaux écoutés

L’aigle Noir, Barbara, FLAC 16/44
Quand Barbara susurre « de son bec il a touché ma joue » on frissonne. L’extinction des sons est fabuleuse. La grosse caisse est exemplaire de précision et de retenue. On adore.

Gates of Istanbul, Loreena McKennitt, FLAC 16/44
Pour le plaisir d’entendre les Aria cogner dans le grave, ce titre est un vrai délice. Les Focal Aria 926 ne font pas semblant et même à niveau modéré le plancher entre en vibration. Elles tapent tant et aussi fort qu’une paire de Klipsch RF-82, la dimension musicale en plus. C’est peu dire.

Skyfall, Adele, FLAC 16/44
La voix de la chanteuse s’extrait avec aisance et on loue immédiatement la présence d’un haut-parleur de médium dédié. L’orchestre philharmonique se déploie avec conviction. Plutôt très bien tout cela…

Have you ever loved a woman, Brian Adams, FLAC 16/44
L’intro à la guitare est aérienne, joliment incarnée, la voix du chanteur apparaît avec douceur au centre de la scène, sa présence est intime. La batterie joue paisiblement mais fermement, les percussions prennent leur place aux extrémités latérales de la scène.

You’re the one that I want (unplugged), Angus & Julia Stone, FLAC 16/44
On ne l’avait entendu comme cela ! Le jeu de la guitare sèche est palpable, on devine la main parcourant les cordes à mesure des variations d’intensité restituées par les Aria. La voix de Julia Stone est d’une présence somptueuse, avec de multiples variations. Autrement dit, jamais linéaire, ce qui arrive malheureusement trop avec la plupart des enceintes, incapables de restituer correctement les voix humaines (on exagère à peine). Les Focal Aria 926 délivrent un bas-médium très détaillé.

Avalon, Roxy Music, FLAC 24/88,2
L’enregistrement fourmille de détails, la voix de Bryan Ferry tout en velours est très séduisante. Souvent comparable à un « vaste foutoir » Avalon rayonne, les percussions foisonnent, le choeur féminin haut perché à gauche irradie sereinement. Les Aria maîtrisent leur sujet.

Uprising, Muse, FLAC 16/44
On avait jamais entendu autant le synthé de façon « si kitsch », ni la petite percussion métallique s’extraire aussi bien de la droite de la scène sonore. La version live à Rome est un régal également. La maîtrise de l’enceinte est permanente, sans ôter son caractère rageur à l’interprétation.

Focal Aria 926 : et en home-cinéma ?

Pas besoin de caisson ! Sauf à les installer dans une très vaste pièce d’écoute et à vouloir faire trembler les murs, les Focal Aria 926 n’ont aucunement besoin de caisson de basses pour s’illustrer en home-cinéma. Nous avons pu les comparer aux Q Acoustics 2050i qu’elles écrasent littéralement à ce jeu.

Les moteurs des haut-parleurs sont très musclés, l’énergie restituée à tout instant procure un réel plaisir auditif, pour qui aime se sentir oppressé par les basses fréquences.

On en a pour son argent, si on ose dire. Le visionnage de Man of Steel tourne à la pyrotechnie : on peut compter sur les Aria 926 bien en dessous de 45 Hz et pas nécessairement dans une pièce d’écoute favorable au grave.

man-of-steel-1920x1080

Focal Aria 926 : conclusions

Les enceintes Focal Aria 926 sont une vraie réussite. Équipées de composants de haute qualité, elles plairont aux auditeurs en quête d’émotion et de plaisir. Leur rondeur et leur chaleur font toujours mouche, quel que soit l’enregistrement, il y aura du plaisir à la clé. Jamais ces enceintes ne laissent indifférent.

On peut leur associer un amplificateur de puissance modeste comme nous l’avons fait – et elles seront impressionnantes – mais les Focal Aria 926 sont capables de beaucoup plus. Nous vous conseillons donc des associations avec des amplificateurs intégrés de puissance moyenne tels que les Yamaha A-S500Marantz PM-6005Rotel RA-12 ou Arcam FMJ A19. Mais aussi de plus grosses cylindrées, Yamaha A-S2000Cambridge Audio 851ARotel RA-1570Roksan Caspian M2 INTMarantz PM-14S1 ou encore NuForce IA-18.

A découvrir également, notre test plus récent des Focal Aria 906.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

About the author

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

395 Comments

  • Bonjour,

    Est-ce que l’ampli connecté Onkyo TX-8250 (annoncé à 100W  »puissance dynamique » sous 8 Ohms) vous semble suffisant pour driver des Aria 926 sachant que j’écoute généralement entre 50-70% du volume max. je pense ?

  • Bonjour,
    L’ampli CXA60 est-il suffisamment costaud pour alimenter efficacement les aria 926? Mon budget me permet pas de partir sur le CXA80.
    Une autre option pour moi serait de commencer avec des aria 906 et dans un second temps y adjoindre le caisson Focal 1000F.
    Quelles serait la meilleure option? Ecoute 50% Hifi 50% HC
    Merci

    • Je vote pour le couple compactes + caisson. A mon avis, cet ensemble sera plus rigoureux dans sa restitution que les 926 alimentées par le CXA60 (qui conviendrait). Qui plus est, le grave sera nettement mieux exploré. Très bonne idée.
      Sur le choix du caisson, le Focal 1000F est le modèle de la série Aria, avec HP Flax, mais un modèle tel que le Focal Sub 300 P, nettement moins onéreux, ferait à mon sens très bien l’affaire.

Répondre à Davor Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.