Comprendre l’AWG pour bien choisir son câble audio ou vidéo

1
3554
  • 81
    Partages

Vous avez sans doute remarqué dans les caractéristiques de certains câbles audio ou vidéo les lettres AWG suivies ou précédées d’un ou plusieurs chiffres pour exprimer la section et le diamètre. Par exemple AWG 24 ou 28 AWG. Mais que signifie exactement cette mesure AWG ? Quelle est l’équivalence de la section AWG en mm² ?

L’AWG permet de connaître le diamètre et la section des conducteurs d’un câble audio ou vidéo.

Qu’est-ce que l’AWG ou American Wire Gauge ? 

Également connue sous le nom de Brown & Sharpe wire gauge, l’AWG ou American Wire Gauge est une unité de mesure utilisée aux Etats-Unis pour définir le diamètre et la section d’un câble. Elle fut introduite en 1857 par J.R. Brown qui instaura 39 intervalles intermédiaires de diamètre : de l’AWG 0000 (4/0) à l’AWG 36. Le but recherché par J.R. Brown était de normaliser le diamètre des câbles électriques afin que chaque constructeur fournisse des câbles standardisés et que l’utilisateur puisse facilement se repérer. Cela a plutôt bien fonctionné, puisque la plupart des fabricants américains utilisent aujourd’hui encore cette norme. L’AWG n’a cependant pas traversé l’Atlantique et cette norme est inconnue pour la plupart des utilisateurs européens. Alors comment déterminer le diamètre et la section d’un câble en fonction de l’AWG ?

L’American Wire Gauge est doté de 39 intervalles intermédiaires de diamètre : de l’AWG 0000 (4/0) à l’AWG 36.

Déterminer la section d’un câble en fonction de l’AWG 

L’échelle de l’AWG disposait à l’origine de 39 intervalles intermédiaires, de l’AWG 0000 (4/0) à l’AWG 36. Aujourd’hui, la norme va jusqu’à l’AWG 40. Plus la valeur de l’AWG est petite, plus la section du câble est grande. Cela vient du fait que la valeur de l’AWG représente le nombre d’opérations de tréfilage nécessaires pour concevoir un câble d’un diamètre donné. Ainsi, plus le câble est fin, plus le nombre de passages à l’intérieur de la machine est important. Pour facilement vous repérer, voici un tableau de correspondance entre l’AWG, le diamètre et la section en mm² des conducteurs. 

AWGDiamètre (mm)Section (mm²)
0000 (4/0)11,7107
000 (3/0)10,485,0
00 (2/0)9,2767,4
0 (1/0)8,2553,5
17,3542,4
26,5433,6
35,8326,7
45,1921,2
54,6216,8
64,1213,3
73,6610,5
83,268,37
92,916,63
102,595,26
112,304,17
122,053,31
131,832,62
141,632,08
151,451,65
161,291,31
171,151,04
181,020,823
190,9120,653
200,8120,518
210,7230,410
220,6440,326
230,5730,258
240,5110,205
250,4550,162
260,4050,129
270,3610,102
280,3210,0810
290,2860,0642
300,2550,0509
310,2270,0404
320,2020,0320
330,1800,0254
340,1600,0201
350,1430,0160
360,1270,0127
370,1130,0100
380,1010,00797
390,08970,00632
400,07990,00501

L’AWG des câbles multibrins 

L’American Wire Gauge est uniquement adapté pour les conducteurs circulaires monobrins en cuivre. Pour les câbles multibrins, l’espace entre chaque conducteur implique que le câble aura obligatoirement un diamètre plus important qu’un câble monobrin de même AWG. Par conséquent, l’AWG exprime toujours le diamètre et la section du conducteur et non le diamètre total du câble. De ce fait, si un constructeur exprime la section d’un câble multibrin en AWG, celle-ci fera référence à la section de chaque conducteur qui compose le câble. Prenons pour exemple le câble USB Wireworld Chroma 8 USB 2.0 A-B qui dispose d’un AWG de 23 (0,25 mm²). Comme pour tous les câbles USB, Wireworld indique que le Chroma 8 est constitué de 4 fils conducteurs (ground, power, d+ et d-). Par conséquent, la section de ce câble n’est pas de 0,25 mm², mais de 4 x 0,25 mm². 


Le câble USB Wireworld Chroma 8 est équipé de 4 conducteurs en cuivre OFC, chacun doté d’une section de 23 AWG, soit 0,25 mm².

Quelle section de câble choisir ?

Le diamètre d’un câble a une grande influence sur la résistance du conducteur. Par exemple, un conducteur en cuivre nu de 2 AWG présente une résistance linéaire de 0,51 Ω/km. Celle-ci passe à 1361 Ω/km pour le même matériau, mais avec une section de 36 AWG. Le choix de la section doit s’effectuer en fonction du câble et de l’utilisation prévue pour celui-ci. Dans le cas d’un câble d’alimentation, plus l’appareil à alimenter nécessite d’importants pics de courant, plus la section des conducteurs doit être importante. C’est notamment pour cela que le câble d’alimentation d’un conditionneur secteur doit être correctement dimensionné. Par exemple, avec ses 20 conducteurs en cuivre désoxygéné de 12 AWG (3 mm²), le câble Wireworld Stratus convient pour alimenter un ou plusieurs appareils jusqu’à 18 A, soit environ 4000 watts.

Le câble Audioquest NRG-Y3 EU est composé de 7 brins placés de façon concentrique.

Le diamètre d’un câble est également un critère important à prendre en compte dans le choix d’un câble d’enceinte. C’est déterminant quand la longueur augmente, car l’amplificateur ne « voit » qu’un ensemble câble + enceinte. La capacité du câble et sa résistance ont donc une influence sur le comportement de l’amplificateur. Un câble d’enceinte de faible section se montre généralement plus adapté pour le transport des hautes fréquences. Cela dit, les pertes de niveau en ligne peuvent être trop importantes à partir d’une dizaine de mètres. Il est par conséquent recommandé de privilégier une section comprise entre 1,5 et 2,5 mm² pour les longueurs comprises entre 1 et 10 mètres. Au-delà, un câble d’une section de 4 mm² est souvent préférable.

Avec une section de 14 AWG (2,08 mm²), le câble d’enceintes NorStone Skye MC assure un transfert optimal du signal sonore jusqu’à 10 mètres de distance. 

L’influence de l’isolation sur la qualité du câble 

La section du câble et la qualité des conducteurs ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte pour garantir la qualité d’un câble. Il faut en effet savoir que les conducteurs internes des câbles sont plus que jamais exposés à de nombreuses perturbations électromagnétiques générées par la prolifération des appareils électroniques dans nos maisons. Tous les appareils électriques et électroniques sont susceptibles d’engendrer de telles perturbations : smartphones, Box ADSL, enceintes connectées, téléviseurs, four à micro-ondes, etc. Même le simple fait de laisser courir en parallèle différents types de câbles (alimentation électrique, câbles audio et vidéo, câbles d’enceintes) peut occasionner des perturbations. Leur action sur le comportement des câbles et sur l’intégrité du signal véhiculé est donc un phénomène qu’il faut prendre en compte lors du choix d’un câble, quel qu’il soit. Par conséquent, plus les perturbations sont nombreuses et proches du câble, plus son niveau d’isolation doit être important.

Plus les perturbations électromagnétiques sont nombreuses, plus le niveau d’isolation du câble doit être important.

Si vous devez simplement relier deux appareils d’entrée de gamme et que l’environnement est dépourvu de pollution électromagnétique (pas de WiFi, pas de Bluetooth, pas de téléphone sans fil, etc.), alors tout câble standard doté d’une section adaptée est amplement suffisant. En revanche, si votre installation comporte de nombreuses sources de perturbation mentionnées ci-dessus, il est préférable de choisir un câble optimisé bénéficiant d’un haut niveau de blindage.

Le câble HDMI Audioquest Cinnamon HDMI dispose d’un isolant diélectrique en polyéthylène à haute densité et d’une gaine tressée. 


  • 81
    Partages

1 COMMENTAIRE

  1. Une recommandation générale : à la sortie d’un ampli convergent plusieurs types de câbles pouvant interférer entre eux (câbles d’enceinte, câble d’alimentation…), il est donc préférable de faire en sorte qu’ils ne se touchent pas, même si chacun est protégé par sa gaine plastique. Par ex un cylindre de mousse enveloppant le câble d’alimentation sur qq centimètres derrière l’ampli suffit en général à éviter bien des désagréments à l’écoute…

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.