Les modes de compression de la dynamique en home-cinéma

2
6248

Les bandes son des films et séries subissent une importante différence de volume entre les scènes d’action et les dialogues. Cet écart dynamique est également très présent pendant la diffusion des publicités à la TV. Lors d’écoutes nocturnes ou en appartement, cela implique souvent de devoir constamment jouer avec le volume de l’amplificateur ou de la barre de son pour ne pas déranger les voisins ou risquer de réveiller les enfants. Sans cet ajustement incessant, on s’expose à de brusques augmentations du volume ou à une mauvaise perception des dialogues et effets surround. 

Les films, séries et programmes TV disposent d’une très grande plage dynamique entre les scènes d’action et les dialogues. 

Heureusement, la plupart des amplificateurs home-cinéma et barres de son proposent des fonctions dédiées à l’écoute nocturne pour équilibrer la dynamique et profiter d’un volume sonore constant, peu importe la scène. Il s’agit des modes Audyssey Dynamic chez Marantz et Denon, Late Night chez Onkyo ou encore Dynamic Range Control chez Pioneer. Mais comment utiliser ces égaliseurs de dynamique ? Sont-ils véritablement efficaces et ne sont-ils pas néfastes au naturel de l’écoute ? 

L’amplificateur home-cinéma Marantz SR-7015 dispose de modes spécifiques pour réduire la dynamique et percevoir correctement touts les effets et dialogues à bas volume.

Qu’est-ce que la dynamique d’une bande-son ? 

La dynamique d’une musique ou d’une bande-son représente l’écart entre le volume maximal perçu et le volume minimal. La dynamique d’un instrument correspond donc à la différence entre la note la plus forte et la plus faible que le musicien est capable de produire. Elle est propre à chaque instrument. Celle d’un clavecin est par exemple beaucoup plus faible qu’un piano classique. Cette dynamique est identique en home-cinéma où celle-ci s’exprime entre les scènes les plus silencieuses et les plus bruyantes des films et séries. Pour renforcer l’immersion et le naturel, les réalisateurs instaurent un important écart dynamique entre les scènes intimistes de chuchotements ou les dialogues et les scènes d’action durant lesquelles la bande sonore est à son apogée. Cela peut ainsi engendrer des différences de plusieurs décibels d’une scène à l’autre, comme cela est perceptible dans la réalité. Suivant les conditions, on ne peut pas se permettre de restituer l’intégralité de cette dynamique sans déranger son entourage. C’est pour cela que les amplificateurs home-cinéma et les barres de son intègrent différents modes pour réduire cet écart de volume. 

La dynamique représente l’écart entre les parties les plus fortes et les plus faibles d’une musique ou d’une bande-son. 

Les technologies de compression de la dynamique 

Chaque concepteur d’amplificateurs home-cinéma ou de barres de son dispose de ses propres technologies et méthodes pour permettre à l’auditeur de profiter de la richesse des bandes sonores explosives à faible niveau d’écoute, sans réveiller ses enfants ou son voisinage. Voici donc un résumé des principales technologies utilisées actuellement.

Denon, Marantz et Onkyo

  • Audyssey Dynamic Volume : les pics de volume sont circonscrits à des niveaux maximal et minimal déterminés par l’utilisateur. Les écarts sonores sont diminués en temps réel en réduisant les parties fortes, telles que les explosions et en accentuant les parties calmes afin qu’elles puissent être audibles. Ce mode permet ainsi de résoudre le problème de grandes variations du niveau du volume entre la TV, les films et d’autres contenus lors des passages doux et forts. Aussi, si le volume de lecture est ajusté automatiquement, la réponse des graves perçue, l’équilibre tonal, l’impression surround et la clarté des dialogues restent identiques.
  • Audyssey Dynamic EQ : assez proche d’une fonction loudness, ce procédé fonctionne principalement à bas niveau d’écoute. Comme le fameux loudness, il renforce le niveau de grave des enceintes principales et du caisson, mais également celui des enceintes surround, pour offrir à l’auditeur une scène sonore détaillée à faible niveau. Le niveau des dialogues est également ajusté. Pour ce faire, un algorithme sélectionne la bonne fréquence de distorsion et les niveaux sonores surround appropriés au volume d’écoute afin que le son soit restitué tel qu’il a été créé, et ce, quel que soit le volume sonore et pas uniquement au niveau de référence. Ce mode peut être configuré selon 4 niveaux, de 0 dB à 15 dB en fonction de la réduction de la plage dynamique souhaitée.  
Facilement activable sur les amplis Denon, Marantz et Onkyo, le mode Audyssey Dynamic EQ offre une scène sonore mieux détaillée à bas volume. 

Pioneer 

  • Mode Dynamic Range Control (Contrôle D-Range) : ce mode vous permet de profiter pleinement des différents effets sonores sur les sources Dolby Digital, même à volume faible. Il compresse la plage dynamique pour que les sons les plus faibles soient audibles et que les plus forts ne soient pas déformés ou surpuissants. Cette fonction est en revanche uniquement compatible avec les sources en Dolby Digital. 
  • Mode Midnight : ce mode propose un fonctionnement très similaire à celui du mode Contrôle D-Range, mais présente l’avantage d’être compatible avec d’autres formats que le Dolby Digital. Il permet ainsi d’obtenir d’excellents effets de son avec tous vos films et séries, même à faible volume. Le niveau des enceintes surround peut également être augmenté pour une écoute plus réaliste à bas volume. 

Yamaha 

  • Volume YPAO : lorsque le volume YPAO est activé sur votre amplificateur home-cinéma Yamaha, le niveau des graves et des aigus est automatiquement ajusté en fonction du volume d’écoute, de sorte que vous puissiez bénéficier d’un son naturel même à bas volume. Pour exploiter correctement le volume YPAO, il est nécessaire d’avoir réalisé un calibrage YPAO à l’aide du microphone fournis avec votre amplificateur Yamaha. 
  • Adaptive DRC : ce mode permet d’ajustement automatiquement la dynamique de la restitution (du maximum au minimum) en fonction du volume de l’amplificateur. Lorsqu’il est activé, la dynamique est réduite lorsque le volume est faible et s’élargit lorsque vous augmentez le volume de l’amplificateur. Il vous permet ainsi de conserver une grande dynamique lors d’une écoute à fort volume en pleine journée, mais de réduire automatiquement les écarts de volume lors d’écoutes nocturnes.
Le mode Adaptive DRC de Yamaha ajuste automatiquement la plage dynamique en fonction du volume d’écoute. 

Onkyo 

  • Late Night : cette fonction propose une alternative aux modes Audyssey Dynamic EQ et Audyssey Dynamic Volume déjà implantés sur les amplis Onkyo. Elle réduit la plage dynamique des contenus enregistrés en Dolby Digital, Dolby TrueHD et Dolby Digital Plus de manière à pouvoir entendre correctement les séquences calmes lorsque vous écoutez avec un faible niveau sonore. Cependant, en raison de son fonctionnement limité à certains formats Dolby Audio, l’utilisation des modes Audyssey est souvent préférable. 

Qu’est ce que les modes Dialogue et Voix ?

Les technologies de compression de la plage dynamique énumérées ci-dessus sont très efficaces pour profiter d’une écoute nocturne sereine de vos films, séries et programmes TV. L’écoute peut cependant parfois manquer de relief et de réalisme, car tous les effets et la bande sonore sont au même niveau d’écoute. Une solution pour bénéficier d’une dynamique plus naturelle sans pour autant devoir jouer constamment avec le volume d’écoute consiste à utiliser les modes dialogues ou voix des amplis et barres de son. Ces derniers vont augmenter le niveau de l’enceinte centrale ou les voix, sans modifier la dynamique globale du film. Par conséquent, vous pouvez diminuer le volume pour que les scènes d’action ne hurlent pas, tout en conservant une très bonne perception des dialogues.

La barre de son Sonos Arc dispose d’un mode spécifique pour optimiser la restitution des dialogues, même à bas volume.

Sur un amplificateur home-cinéma, il est également possible d’augmenter manuellement le niveau de la centrale de quelques dB pour que cet ajustement s’adapte parfaitement à votre pièce et à votre perception auditive. C’est souvent la solution privilégiée par beaucoup de cinéphiles.

Il est possible d’augmenter le niveau de la centrale de quelques dB pour mieux percevoir les dialogues tout en conservant la dynamique à faible volume.

Conclusion

Les modes Audyssey Dynamic, Late Night, Adaptive DRC, Volume YPAO ou encore Midnight constituent la solution la plus simple pour réduire la plage dynamique et profiter d’une perception optimale des différents effets ainsi que des dialogues lors de séances home-cinéma nocturnes à bas volume. Cependant, les modes dialogues, voix ou un réglage manuel du niveau de la centrale peuvent se révéler intéressants pour conserver une perception optimale des dialogues, tout en préservant la dynamique de la bande son. 


2 COMMENTAIRES

  1. C’est un vrai problème ces bandes son qui font le grand écart entre les dialogues et les effets sonores. Tout le monde n’a pas la possibilité ou l’envie d’avoir un matériel spécifiquement dédié au home cinéma et je peux témoigner qu’en écoute stéréo le problème est encore pire ! Et là pas d’autre choix que de jouer avec le bouton du volume… et comme si les fabricants le faisaient exprès, de plus en plus de télécommandes font varier le volume de façon brutale alors qu’avec l’appli ou le potentiomètre un réglage fin est possible (cf notre discussion à ce sujet sur le test des Kef LS50 WII). Ce qui me laisse perplexe, c’est que je n’ai pas le souvenir de ce phénomène au 20e siècle, avec le matériel et les bandes-son de l’époque, au point que je me suis sérieusement demandé si ce n’était pas mes oreilles qui avaient pris un coup de vieux, mais comme tout le monde semble confronté à ce problème je suis un peu rassuré 🙂

    • Avec un système hi-fi, le problème est effectivement pire. La seule solution est de brancher l’amplificateur sur la sortie casque de la TV. De sorte, il est possible d’exploiter les modes audio de compression du téléviseur, si ce dernier est suffisamment récent.
      J’ai toujours souvenir d’une augmentation brutale du volume lors des pubs à la TV. Pour les films, il est vrai que cette différence est plus importante avec les productions plus modernes, mais il est fort probable que cela provient des nouveaux formats audio. La résolution est plus importante, ce qui permet de profiter d’une plage dynamique plus importante et plus réaliste.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.