Pourquoi de longs délais d’approvisionnement sur les appareils high-tech ?

5
4025

(mis à jour le 26/04/2021)
Cela ne vous aura certainement pas échappé, de nombreux appareils high-tech sont momentanément indisponibles ou bien sont annoncés en cours de réapprovisionnement avec des délais plus ou moins importants sur Son-Vidéo.com comme sur d’autres sites de commerce en ligne.

On a beaucoup parlé ces dernières semaines des difficultés de Sony à honorer les nombreuses commandes de Playstation 5. Le nouveau casque Apple AirPods Max nécessite pour sa part 2 à 6 semaines d’attente selon le coloris choisi. 

Selon la couleur choisie, il vous faudra attendre 2 à 6 semaines avant de pouvoir obtenir le casque Apple AirPods Max.

Globalement, c’est toute la production mondiale d’appareils contenant des puces électroniques qui est impactée. 

En cause ? 

  • la très forte demande non ou mal anticipée de semi-conducteurs par les fabricants de microprocesseurs.
  • les retards de production liés à la pandémie mondiale (de nombreuses usines ne tournent pas, ou bien sont au ralenti).
  • l’incendie de l’usine du géant japonais AKM spécialisé dans la fabrication de puces électroniques, notamment des DAC audio.
  • une pénurie de conteneurs impactant le fret maritime à l’échelle internationale et des délais de déchargement et de dédouanement des marchandises qui s’allongent pour cause de Covid-19.
  • le Brexit avec la complication des procédures d’exportation de tous les produits britanniques vers l’Union Européenne. 

Explications…

Forte demande de semi-conducteurs

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la demande mondiale en produits électroniques s’est fortement accrue : TV UHD 4K, vidéoprojecteurs, amplis, barres de son, enceintes sans fil et consoles de jeux vidéo ont été plébiscités lors des premières phases de confinement. Les ventes d’ordinateurs de bureau et d’écrans ainsi que celles des PC portables ont également fortement augmenté pour permettre à des millions de personnes de télétravailler dans de bonnes conditions. 

La forte demande mondiale en semiconducteurs conjuguée au ralentissement de la production dû à la pandémie mondiale a conduit à une pénurie de puces électroniques

Dans le même temps, le déploiement de la 5G dans de nombreux pays, le succès grandissant des véhicules électriques à l’échelle de la planète et la sortie mondiale des consoles de jeux vidéo de dernière génération (Sony Playstation 5 et Xbox Series) ainsi que celle des derniers iPhone et du casque Apple AirPods Max ont accru la pression sur le marché déjà très tendu des semi-conducteurs. Tous ces produits sont en effet truffés de composants électroniques que seule une poignée de fabricants sont en mesure de produire.

De plus, les sanctions américaines à l’encontre de la firme chinoise Huawei Technologies ont conduit ce géant de la tech à augmenter très rapidement son volume de commandes de puces électroniques auprès de ses fournisseurs habituels.

Enfin, à cause de la pandémie, les usines des principaux fondeurs (le nom donné aux fabricants de composants électroniques) ont été dans un premier temps mises à l’arrêt puis ont repris leur activité au ralenti avant de retrouver leur rythme de production habituel. Mais les retards dans les livraisons se sont accumulés, accentués par la plus forte demande exprimée depuis début 2020. 

Le spectaculaire incendie dans les usines du fabricant japonais de semi-conducteurs AKM au dernier trimestre 2020 n’a pas arrangé les choses, privant de nombreux fabricants de baladeurs audiophiles, de DAC audio USB, d’amplis Wi-Fi/Bluetooth voire d’amplis home-cinéma d’une source d’approvisionnement en DAC audio notamment. Très impacté, le fabricant FiiO, par exemple, a ainsi annoncé faire appel aux puces audio ESS Technology pour ses futurs baladeurs audiophiles dont la sortie est prévue cette année.

Tous ces facteurs cumulés ont conduit à un inévitable goulot d’étranglement expliquant des délais parfois importants dans l’approvisionnement de certains appareils audio et vidéo qui, pour certains, ne sont même plus du tout disponibles. Même les usines automobiles tournent au ralenti, dans l’attente d’être livrées en microprocesseurs, de plus en plus présents dans les véhicules.

La pénurie de puces pourrait s’aggraver à cause de la sécheresse à Taïwan

Cela fait cinquante ans que Taïwan n’avait pas connu une telle sécheresse. Or cette catastrophe impacte directement la production de puces électroniques qui nécessitent d’importantes quantités d’eau pour être fabriquées. C’est d’autant plus problématique que Taïwan produit les deux tiers des puces électroniques utilisées dans le monde, notamment les puces les plus avancées technologiquement, utilisées par les géants de la tech comme Apple ou Intel mais aussi par de nombreux secteurs de la téléphonie mobile et de l’électronique grand public.

La construction d’une usine de désalinisation de l’eau de mer ainsi que des mesures de rationnement de l’eau devraient permettre de limiter l’impact de cette sécheresse. Les retards de production accumulés depuis le début de la pandémie pourraient cependant être plus long à résorber que prévu. Reste à espérer que les sécheresses sur l’île ne seront pas de plus en plus fréquentes avec le dérèglement climatique…

Pénurie de conteneurs pour l’Europe

La pandémie de Covid-19 a impacté de manière significative le secteur du fret maritime en modifiant notamment les stratégies des compagnies de transport de marchandises. À la faveur de la reprise économique en Chine et du plan de relance massif initié aux États-Unis, celles-ci se sont en effet concentrées principalement sur les routes maritimes transpacifiques reliant ces deux pays. Les livraisons de l’Asie vers l’Europe s’en trouvent ralenties.

Par ailleurs, la hausse importante des exportations chinoises depuis la fin 2020 entraîne une pénurie de conteneurs disponibles pour ses échanges. En effet, la Chine exporte aujourd’hui trois fois plus de marchandises qu’elle n’en importe, ce qui engendre des délais pour le retour des conteneurs. 

Le trafic maritime de marchandise est engorgé, avec des délais de déchargement et de dédouanement qui s’allongent.

D’abord parce que le déchargement et le dédouanement de ces marchandises prend désormais plus de temps à cause de la pandémie (délais passés de 2 à 15 jours en moyenne). Cela s’explique par la diminution du nombre de personnes sur les docks en application des mesures anti-covid, mais également par l’obligation qui est faite aux autorités portuaires de charger et décharger en priorité les produits essentiels. Avec pour conséquence des files d’attente de porte-conteneurs qui s’allongent au large des ports occidentaux.

Ensuite parce que les compagnies maritimes qui ont acheminé des produits de Chine ne souhaitent pas rapporter les conteneurs vides et préfèrent attendre d’avoir atteint un certain niveau de remplissage avant de reprendre le large vers l’Orient. Or ce remplissage est lui aussi fortement ralenti par les mesures anti-covid qui impactent la production en Occident, ainsi que par la surcharge d’activité et le manque de personnel sur les docks. 

Tous ces facteurs allongent le délai de rotation des conteneurs entre les pays occidentaux et la Chine (passé de 60 à 100 jours), créant mécaniquement une tension qui accentue les délais d’expédition depuis les ports chinois, en manque de conteneurs à remplir et de bateaux pour les acheminer, mais aussi depuis les ports occidentaux qui sont saturés.

Cette pénurie de conteneurs n’affecte pas seulement les produits purement électroniques comme les amplis et les téléviseurs mais également certaines enceintes bibliothèques et enceintes colonne, ainsi que certains casques hi-fi, des écouteurs intra-auriculaires et même certains câbles HDMI et câbles d’enceintes montés.

L’impact du Brexit

En plus de l’impact du Covid-19 sur la production des usines britanniques, la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne s’est traduite dès le 1er janvier 2021 par l’alourdissement des procédures administratives pour les échanges de marchandises entre les deux zones, dans un sens comme dans l’autre. 

Les procédures administratives pour les échanges de marchandises entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne se sont complexifiées avec le Brexit.

Exporter depuis le Royaume-Uni vers l’Europe semble être devenu plus complexe pour des entreprises britanniques comme B&W, Cambridge, Fyne Audio, Monitor Audio, Naim, PMC, Q Acoustics, Rega… 

C’est pourquoi des délais d’approvisionnement sont fréquemment constatés sur les appareils de ces marques. Les fans du son à l’anglaise vont devoir prendre leur mal en patience, le temps que les subtilités des nouvelles procédures post Brexit soient complètement intégrées outre-Manche.

Pas d’inquiétude, soyons patients…

Afin de satisfaire la demande et de combler leur retard dans l’approvisionnement des fabricants d’appareils électroniques grand public, les principaux constructeurs de semi-conducteurs travaillent d’arrache-pied. Le second semestre 2021 devrait être moins tendu avec un retour à la normale attendu pour la fin de l’année.

De plus, pour pallier les difficultés rencontrées par le fret maritime, de nombreuses sociétés d’import-export ont désormais recours au fret ferroviaire, deux fois plus rapide que le bateau et deux fois moins cher que l’avion. Lancé en 2011, le service de transport ferroviaire Chine-Europe est en constant développement et a connu une augmentation significative de son trafic en 2020, avec 50% de trains en plus. Il a ainsi montré sa capacité à stabiliser les chaînes d’approvisionnement mises à mal par la pandémie de Covid-19, garantissant notamment l’acheminement du matériel médical destiné au contrôle de l’épidémie. Aujourd’hui la Chine et plusieurs capitales européennes travaillent à la mise en service de 73 nouvelles lignes dédiées aux trains Chine-Europe. De quoi envisager sereinement l’import de marchandises plus traditionnelles, notamment les produits électroniques.

Enfin, le trafic entre le Royaume-Uni et l’Europe devrait lui aussi reprendre son cours normal après que les nouvelles règles régissant le commerce entre ces deux zones aient été complètement intégrées et maîtrisées.


5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Excellent article, merci. Travaillant moi-même dans une compagnie de transport maritime de conteneurs et client Son-Vidéo.com, je ne peux que valider le constat de cause à effet qui est mentionné dans ces lignes,

  2. Oui, en effet, article très précis et explicatif. Il n’empêche… Ca fait un mois aujourd’hui que vous avez prélevé le montant d’un appareil que vous ne m’avez toujours pas livré ! Beaucoup de VPC ont la pratique d’attendre l’envoi des matériels avant d’encaisser. Pourquoi pas vous ?

      • En complément à ma réponse précédente, renseignements pris auprès du service clients, avec un paiement Paypal sur Son-Vidéo.com, le débit est immédiat (votre cas) tandis qu’avec un paiement CB, le débit est effectif seulement lors de la préparation de la commande pour envoi. Cette dernière option permet de ne pas être débité immédiatement si le produit n’est pas en stock.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.