Fantrippers : des guides de voyages… à travers la pop-culture

0
220

Et si les plus beaux voyages trouvaient leur source dans la fiction, dans les myriades de références de films ou dans des paroles de chansons ? C’est le pari réalisé par l’éditeur Fantrippers, dont les guides puisent leur inspiration dans les trésors inépuisables de la pop culture. Tour d’horizon de son catalogue.

New York, Fantrippers, Empire State Building
Flâner devant la maison d’Art Spieglmann, aux abords du quartier général des Héros à Louer ou encore dans l’immeuble ayant inspiré le fameux Daily Planet… Fantrippers vous propulse sur la piste de vos héros préférés.

Fantrippers : un éditeur au concept addictif

La maison d’édition Fantrippers relève autant des guides touristiques que des publications culturelles les plus divertissantes. Quelque chose à la fois geek et cinéphile en émane. Originale, elle se distingue par une obsession renouvelée ouvrage après ouvrage : explorer rigoureusement un sujet (une ville, une thématique comme la musique ou le cinéma…), mais le faire chaque fois à travers l’univers foisonnant de la pop culture.

Cultes! musique, Cultes! cinéma, pop culture, anecdotes, livre
Sélectionnés par une équipe de spécialistes de pop culture, les lieux rassemblés dans Cultes! musique fourmillent d’anecdotes et se distinguent par leur éclectisme.

Par exemple, plutôt que de se pencher comme beaucoup sur les innombrables chefs-d’œuvre que renferme le Louvre, Fantrippers préfère passer en revue la façon insolite dont le célèbre musée s’illustre dans le septième art ou la littérature (Da Vinci Code, Lupin, Bande à part…). L’éditeur prend ainsi à contrepied la recette classique des guides, souvent axée sur l’histoire, les traditions ou encore l’économie, pour lui préférer le mystère de la fiction, qu’il s’agisse du cinéma, des séries, de la musique et des romans.

Guide Paris Fantrippers, quartiers, oeuvres, thématiques
Du café de Montmartre vu dans Amélie Poulain au club de jazz du final de La La Land, du Café de Flore d’Étienne Daho à la station de métro du Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg… le panorama du guide Paris se veut foisonnant et ludique.

De quoi rassembler les lecteurs autour de nombreuses références cultes, leur faire visiter des endroits surprenants ou les pousser à (re)découvrir des lieux sous un nouveau jour. Bref, il s’agit pour Fantrippers de les emmener en dehors des sentiers battus. Le catalogue de l’éditeur compte à cet effet quatre formats différents : des cartes de villes, des guides touristiques, des guides thématiques et des livres d’art intitulés “Fanspots Stories”.

Les cartes Fantrippers des 100 lieux cultes

La carte Londres permet d’explorer des décors iconiques aperçus au ciné (Harry Potter, Spiderman…), dans les séries, dans les romans (Dickens, Shakespeare, Conan Doyle…) ou dans les bandes dessinées (From Hell, Hellboy…).

Barcelone, Londres, Miami, New York, Paris, Rome, San Francisco… il existe de nombreuses cartes de voyages éditées par Fantrippers. Celles-ci consistent à faire (re)découvrir quelques-unes des grandes villes du monde sous l’angle de la culture populaire. Ludiques, les points d’intérêt et anecdotes qu’elles réunissent leur donnent l’allure d’une carte au trésor. Une mine d’or dans laquelle le promeneur peut puiser au gré de ses affinités et sensibilités.

La carte New York vous fait découvrir les lieux les plus incontournables de la pop culture cachés aux quatre coins de la Grosse Pomme.

C’est d’ailleurs cette logique de bac à sable qui rend l’usage de ces cartes addictif. Dénicher la caserne de SOS Fantômes et le pont d’Il était une fois en Amérique à New York, arpenter les rayons de la librairie de Coup de foudre à Notting Hill à Londres, longer la villa titanesque de Scarface à Miami… les 100 lieux cultes pointés par chacune d’elles possèdent tous une identité résolument romanesque.

Fantrippers : des guides de Londres, New York et Paris

De l’immeuble de Friends au Daily Planet de Superman en passant par le Katz’s Delicatessen du film Quand Harry rencontre Sally, les références sélectionnées dans le guide New York offrent une vision singulière et originale de New York.

Sans jamais tomber dans l’élitisme ou l’avant-gardisme, les guides composés par Fantrippers (Londres, New York, et Paris) tiennent eux aussi du jeu de piste. Reprenant le concept des cartes dans une version au long cours, ils en élargissent le cadre autour de 1000 lieux incontournables. En découle une bible de la pop culture que le visiteur est invité à suivre pour retrouver à la fois les traces de ses héros favoris et les lieux devenus mythiques grâce au cinéma, aux bandes dessinées ou encore aux romans. Innombrables, ces lieux se révèlent parfois difficiles à dénicher et c’est là tout l’intérêt de ces guides en forme de jeu de piste.

Guide New York, cultes, pop culture, cinéma, sergio leone, pont
Accessibles et ludiques, les guides Fantrippers intègrent aussi des photos inédites reprenant le cadrage de films cultes (ici « Il était une fois en Amérique » de Sergio Leone).

Du club de jazz parisien tiré du film La La Land à l’appartement londonien de Bridget Jones, les ouvrages misent sur l’éclectisme pour satisfaire le plus grand nombre, amateurs comme puristes. Chacun des guides s’appuie sur trois modes de consultation pour faciliter la découverte des villes : par quartiers, par œuvres et par thèmes.

Fantrippers : la série des « Cultes! »

Couverture, cultes! cinéma, 100 lieux mythiques, tour du monde, pop culture, cinéphilie
Explorer le monde à travers l’univers du septième art, avec ce que cela implique de lieux de tournage et de secrets en tout genre, c’est ce que propose « Cultes! Cinéma ».

Et si le monde était un titanesque plateau de tournage ou un gigantesque studio d’enregistrement ? Les livres “Cultes! Cinéma” et “Cultes! Musique” repoussent les frontières pour proposer un tour du monde, d’un côté à travers les lieux de tournage les plus emblématiques du cinéma (Indiana Jones, Apocalypse Now…), de l’autre à l’écoute des albums les plus iconiques de le la musique (Exile on Main Street des Stones à la Villa Nellcote…).

Plus adaptées pour une lecture sédentaire que nomade, les séries Fanspots Stories et Cultes! se posent comme de véritables anthologies de pop culture.

Cette série d’ouvrage s’apparente davantage au livre d’art qu’au guide touristique, avec ses grandes pages et photos, ses nombreux chiffres, anecdotes et citations. Les images d’aujourd’hui des lieux de tournage et d’enregistrement sont l’un des points forts de ces deux livres. Le cliché de Na Pali Coast State Park (Hawaï) et sa végétation luxuriante, qui fit office de décor pour les besoins du film Jurassic Park, laisserait presque deviner quelques vélociraptors.

Fanspots Stories : voyager depuis chez soi

couverture Fanspots Stories, londres, 100 secrets de lieux mythiques, décors, tournages, références, cinéma, séries
De l’appartement de Bridget Jones aux endroits secrets de la saga James Bond, Fanspots Stories Londres soigne ses références.

Avec le confinement, sont très vite apparues les limites des guides touristiques, devenus inexploitables. Mais alors comment faire voyager les lecteurs dans un tel contexte ? Pour cela, Fantrippers a choisi de faire venir le voyage jusqu’à eux. C’est tout l’enjeu de la série des Fanspots Stories (Londres, New York, Paris), pensée comme une méditation autour de la pop culture. Le lecteur vient par exemple d’écouter une chanson des Beatles, il peut alors consulter l’ouvrage depuis son salon et se projeter à Abbey Road sur les lieux de l’enregistrement d’un de leurs disques. Il peut aussi en faire de même après avoir lu une bande dessinée ou après avoir visionné une série se déroulant à Londres, New York ou Paris. Il suffit ainsi de feuilleter les ouvrages pour se projeter sur les lieux de l’intrigue ou du tournage.


Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.