Actus Technique

Visite de l’usine de Sonus Faber en Italie

Alors qu’elle s’apprête à lancer une toute nouvelle enceinte destinée au grand public, la marque Sonus Faber nous a reçus dans son usine italienne de Vicenza, non loin de Venise. L’occasion pour Son-Vidéo.com de vous faire découvrir les coulisses d’une des plus prestigieuses maisons de haute-fidélité. Et le savoir-faire à l’italienne.

Sonus Faber usine Vicenza

Pour qui ne connaît pas Sonus Faber, la marque a été fondée en 1980 par un groupe d’audiophiles passionnés d’ébénisterie, désireux de travailler dans la tradition des maîtres luthiers de la région. Le façonnage de matériaux nobles et la sophistication du design sont ainsi les maîtres-mots de la production de la marque italienne. Ses enceintes, reconnaissables entre toutes, ne laissent jamais indifférent. Extrema, Guarneri Homage, Olympica, Stradivari sont autant d’enceintes renommées, qui ont marqué les yeux et les oreilles. Sonus Faber équipe en outre de systèmes audio les voitures de la marque italienne Pagani.

Sonus Faber usine Vicenza

Le travail manuel occupe une place prépondérante dans le processus de fabrication de toute enceinte Sonus Faber

Si Sonus Faber fabrique intégralement ses enceintes, la marque confie la réalisation de ses haut-parleurs au constructeur Danois Scan-Speak, réputé pour la très grande linéarité de ses transducteurs et pour ses tweeters à dôme tissu puissamment motorisés. Certaines pièces des haut-parleurs sont toutefois réalisées par Sonus Faber, comme les chambres de compression de tweeters, en bois massif et laquées.

Sonus Faber usine Vicenza

Les haut-parleurs fabriqués par Scanspeak bénéficient d’optimisations surprenantes, comme cette chambre de compression en bois massif. À noter : le laquage d’une pièce pourtant cachée.

La genèse d’une enceinte Sonus Faber débute sous les crayons du pôle design, dans un bâtiment discret – et sensible – situé à quelques mètres de la grande bâtisse galbée qui abrite le bureau d’études et la ligne de production. C’est là qu’est née la nouvelle gamme Sonus Faber Chameleon, que nos hôtes nous proposent d’écouter, dans la pièce qui jouxte l’atelier des ingénieurs. Intéressant, cette pièce d’écoute d’une quarantaine de mètres carrés pourrait être le salon de monsieur-tout-le-monde. À cette différence que le faux-plafond est équipé de cavités absorbantes et que plusieurs panneaux acoustiques et bass-trap ont été positionnés près de la baie vitrée.

Sonus Faber usine Vicenza

La salle d’écoute du bureau de R&D, où l’on aperçoit sen arrière-plan (à droite) la petite Sonus Faber Chameleon B

Nous avons pu écouter les nouvelles enceintes Sonus Faber Chamelon B (Bookshelf, compacte donc) et Chamelon T (Tower, colonne donc). Ces modèles présentent la particularité d’intégrer des faces latérales laquées facilement remplaçables par l’auditeur, avec un large choix de coloris modernes. Ces enceintes 2 voies et 3 voies ont été conçues pour fonctionner avec des électroniques abordables et c’est ainsi, avec un ampli NAD C356BEE, que nous avons écouté les Sonus Faber Chameleon B. Notez que si ce petit ampli a servi au développement des enceintes Chameleon, Sonus Faber utilise principalement de gros amplis Audio Research. La petite Sonus Chameleon nous a surpris par l’amplitude du message délivré et son équilibre général, le registre grave étant bien charpenté. Cette enceinte semble facile à alimenter et nous vous en parlerons ultérieurement, sans doute à l’occasion d’un test poussé.

Sonus Faber Chameleon T

L’enceinte Sonus Faber Chameleon T, dont les faces latérales peuvent être changées facilement.

Si vous vous demandez à quoi peuvent bien servir les bouts d’adhésif collés sur le parquet de la salle d’écoute, sachez qu’ils servent à positionner chaque enceinte de façon optimale vis à vis du point d’écoute. Ces paramètres sont essentiels à la bonne diffusion du son et montrent à quel point il est important de consacrer du temps au placement des enceintes dans un salon ou une pièce de vie.

La chambre anéchoique du bureau de recherche et développement de Sonus Faber

La chambre anéchoïque du bureau de recherche et développement de Sonus Faber

Tout prototype ou version finalisée d’une enceinte Sonus Faber passe par les mains de techniciens qui en mesurent toutes les caractéristiques mécaniques et électriques. Une chambre anéchoïque jouxte d’ailleurs le bureau de R&D, où la courbe de réponse des enceintes est mesurée au moyen d’un bruit large bande (bruit rose) injecté dans l’enceinte avec 1 Watt de puissance et un microphone positionné à 1 m de distance.

Les supports d’enceintes utilisés dans l’usine sont spécifiques à chaque modèle. Ici pour des Sonus Faber Venere.

Afin de préserver la taille humaine de son usine, Sonus Faber confie les travaux d’ébénisterie à un sous-traitant exclusif de la région, lequel conçoit également les supports de travail spécifiques à chaque modèle.

Visite usine Sonus Faber

Usine Sonus Faber

Sonus Faber Chameleon B

Les enceintes Sonus Faber Chameleon B, en attente d’habillage

Chez Sonus Faber, le travail manuel est une tradition. Chaque enceinte passe entre les mains d’une vingtaine de personnes. La finition de l’enceinte (cuir de buffle ou simili-cuir selon les modèles) est mise en place au moyen d’une multitude d’outils.

Usine Sonus Faber outils

Usine Sonus Faber

Les techniciennes en charge de la finition ont le geste sûr et le coup de bistouri chirurgical

Visite usine Sonus Faber

Les enceintes sont maintenues par un bras pneumatique équipé de ventouses

La ligne de production est organisée en plusieurs zones : fabrication et installation des filtres passifs, finition, mise en place des haut-parleurs et des pièces techniques additionnelles. Selon les commandes, l’ensemble des zones travaillent sur une unique gamme.

Visite usine Sonus Faber

L’élaboration des filtres passifs, un travail méticuleux

Visite usine Sonus Faber

Le contrôle qualité est présent tout au long de la ligne de production

Visite usine Sonus Faber

Tout à côté, des techniciens assurent le câblage interne de l’enceinte, dans l’attente des filtres

Visite usine Sonus Faber

Religieusement alignés, les haut-parleurs des enceintes Sonus Faber Chameleon attendent leur tour

Visite usine Sonus Faber

Une fois les filtres électroniques installés, les haut-parleurs sont mis en place

Visite usine Sonus Faber

Chaque enceinte est mesurée dans une mini-chambre anéchoïque sur la ligne de production

Outre les contrôles qualité visuels, Sonus Faber vérifie à plusieurs reprises la bonne conformité technique de ses enceintes en les mesurant dans de mini-chambres anéchoïques. La réponse en fréquences et les courbes d’impédance et d’impulsion sont immédiatement affichées sur un ordinateur.

Visite usine Sonus Faber

C’est le logiciel CLIO, bien connu des acousticiens, qui est utilisé lors du contrôle qualité

Visite usine Sonus Faber

Ce n’est qu’après une ultime mesure que les enceintes sont emballées afin d’être stockées

Pas de doute, la fabrication des enceintes Sonus Faber conserve un caractère artisanal et c’est certainement ce qui fait leur extrême qualité. Nous espérons que cette visite virtuelle vous aura intéressé(e) et donné envie d’écouter ces enceintes italiennes. Nous espérons pouvoir vous proposer le test des nouvelles enceintes Sonus Faber Chameleon prochainement.

Sans-titre-1

 

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

1 Comment

Laisser un commentaire