Actus Technique

A propos des enceintes Klipsch et des pavillons en Hi-Fi

Vous l’aurez sans doute remarqué, le pavillon est la signature de Klipsch. Et ce depuis la création de la marque américaine en 1946. Mais savez-vous à quoi il sert exactement ? La principale caractéristique du pavillon, qu’il soit couplé à un haut-parleur d’aigu ou de grave, est d’en amplifier le son. Si l’intérêt semble évident en sonorisation, puisqu’il s’agit de sonoriser de vastes espaces en plein air, on peut légitimement s’interroger sur son emploi en Hi-Fi. En effet, à quoi bon utiliser une technologie capable de produire le niveau sonore d’une sirène d’ambulance dans l’environnement exigu et intime d’un salon ? Tout simplement parce que domestiqué, le pavillon apporte dans le médium et l’aigu une présence ainsi qu’une clarté d’écoute qu’aucun haut-parleur « nu » ne peut offrir.

Dans le cas précis du pavillon Tractrix de Klipsch, la forte amplification mécanique de la bouche du pavillon permet l’emploi d’un haut-parleur d’aigu à la membrane ultra-fine, capable donc d’oscillations infimes, soit de délivrer un son extrêmement délié. Par ailleurs, le pavillon agissant comme un porte-voix, il permet aux fréquences aiguës d’être perçues sans problème à une dizaine de mètres des enceintes, sans guère d’atténuation. C’est là une performance dont sont incapables des enceintes traditionnelles, dont le haut-parleur d’aigu peine à délivrer son message au-delà de 3 mètres. Enfin, l’emploi d’un pavillon permet au haut-parleur d’aigu de descendre plus bas dans les fréquences médium, avec des transitoires très supérieures à celles d’un haut-parleur à large membrane. Vous le voyez, les avantages sont très nombreux ! Pour autant, deux grosses contraintes sont à souligner. Tout d’abord le haut-parleur de grave doit être de haute qualité (transitoires rapides) pour que l’écoute n’apparaisse pas déséquilibrée. C’est particulièrement le cas chez Klipsch, qui avec ses modèles Cerametallic utilise des haut-parleurs nerveux. Enfin, l’électronique associée doit être de qualité, idéalement douce et linéaire. Dans ces conditions, l’écoute peut être grandiose.

About the author

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.