Test BenQ X1300i : vidéoprojecteur pour les jeux vidéo et le home-cinéma

0
2607

Le BenQ X1300i est un vidéoprojecteur DLP HD 1080p compatible home-cinéma et optimisé pour les jeux vidéo : il présente un faible input lag et prend en charge les flux vidéo jusqu’à 120 FPS. Affiché à 1299 €, ce BenQ X1300i possède deux entrées HDMI compatibles 4K HDR (mise à l’échelle en 1080p) et sa luminosité de 3000 lumens permet de l’utiliser de manière confortable dans une pièce partiellement éclairée.

Premier vidéoprojecteur dédié aux jeux vidéo du fabricant, le BenQ X1300i s’adresse aux joueurs qui privilégient le framerate plutôt que l’Ultra Haute définition et qui souhaitent jouer sur très grand écran. Ce BenQ X1300i  convient également pour visionner des films et des séries sur Blu-ray ou depuis les services de streaming grâce à sa connectivité WiFi et son interface Android qui permettent d’accéder à de multiples services et applications. 

Ce couteau suisse de la projection orienté gaming saura-t-il convaincre les joueurs et les home-cinéphiles ?

Compatible home-cinéma en HD 1080p, le vidéoprojecteur BenQ X1300i est optimisé pour les jeux vidéo jusqu’à 120 FPS afin de garantir une réactivité sans faille.

BenQ X1300i : la marque

BenQ est une marque taïwanaise de renommée mondiale qui produit non seulement des vidéoprojecteurs mais également des moniteurs LCD informatiques, des écrans plats interactifs pour les entreprises et l’éducation, des appareils photo numériques ou encore de l’éclairage de bureau. 

Le fabricant s’est taillé une belle réputation dans le domaine de la vidéoprojection en proposant notamment des vidéoprojecteurs HD 1080p au rapport qualité/prix très intéressant. On se souvient notamment du fameux BenQ W1070, et de ses successeurs les BenQ W1080 et BenQ W1090, salués par la presse spécialisée et plébiscités par les fans de home-cinéma au budget limité. BenQ excelle à proposer des vidéoprojecteurs DLP abordables offrant un piqué d’image remarquable et une colorimétrie toujours très juste, grâce à un étalonnage précis effectué en usine.

BenQ X1300i : packaging & accessoires

Le vidéoprojecteur BenQ X1300i est livré avec une télécommande et ses piles, un câble d’alimentation (1,5 m) et un guide de démarrage rapide. Un lecteur réseau Android sous forme de clé HDMI est également inclus pour le streaming et l’accès aux fonctions connectées. Il est directement intégré sous le capot supérieur du projecteur et connecté à la prise HDMI dédiée cachée dessous.

Une télécommande et des piles, un câble d’alimentation et un guide de démarrage rapide accompagnent le BenQ X1300i, ainsi qu’un lecteur réseau Android (clé HDMI) directement intégré sous le capot du projecteur.

BenQ X1300i : présentation

Le vidéoprojecteur BenQ X1300i avec Android TV est un modèle HD 1080p optimisé pour les jeux vidéo qui affiche un faible input lag et accepte les flux vidéo jusqu’à 120 FPS. Il offre une luminosité élevée (3000 lumens), la compatibilité 4K HDR (mise à l’échelle en 1080p) ainsi qu’un mode Jeu permettant d’améliorer la lisibilité des images. Ce vidéoprojecteur BenQ X1300i est équipé d’un zoom 1,2x et d’un système de mise au point tous deux réglables manuellement. Il peut projeter une image comprise entre 1,5 m et 3,8 m de diagonale avec un recul compris entre 1,7 m et 5,1 m. Il est par ailleurs équipé de trois points de fixation sous son châssis pour être monté à l’envers au plafond, sur un support de vidéoprojecteur.

Design

Esthétiquement, le projecteur BenQ X1300i est assez massif avec des mensurations plutôt inhabituelles puisqu’il mesure 27,2 cm de largeur pour 26 cm de profondeur et presque 21 cm de hauteur. Sa façade noire brillante ornée d’un liseré orange sur son pourtour tranche avec le reste du châssis blanc mat. Son design parallélépipédique pourra séduire ou rebuter selon les goûts. Pour notre part, nous l’avons trouvé plutôt joli.

Lampe LED

Le vidéoprojecteur BenQ X1300i dispose d’une source d’éclairage à lampes LED dont la durée de vie peut atteindre jusqu’à 30 000 heures dans le mode le plus économique (20 000 heures en mode normal). Ce projecteur BenQ est extrêmement lumineux grâce à l’emploi de 4 diodes LED très puissantes. Sa luminosité atteint ainsi 3000 lumens ce qui lui permet de projeter une image lisible même lorsque l’obscurité n’est pas faite dans la pièce. 

Avec 3000 lumens, le BenQ X1300i est très lumineux, ce qui lui permet de projeter une image lisible même dans une pièce partiellement éclairée.

Le contraste maximal s’établit à 500 000:1 selon le fabricant, ce qui devrait permettre d’obtenir des images bien contrastées et de préserver la lisibilité des détails dans les zones sombres. Ce vidéoprojecteur HD 1080p BenQ X1300i dispose par ailleurs d’un système de correction verticale (automatique) et horizontale (manuelle) du trapèze (plus ou moins 30°) qui facilite son installation.

Optimisé pour les jeux vidéo

Afin d’offrir la meilleure expérience possible sur les jeux vidéo, le vidéoprojecteur BenQ X1300i intègre la technologie GameMaestro qui garantit non seulement une faible latence mais propose également des paramètres vidéo et audio optimisés pour les RPG, les FPS et les jeux de sport. 

Dans les menus de réglages du BenQ X1300i, il est possible de sélectionner différents modes de jeu : FPS, RPG et SPG.

Plusieurs préréglages audio et vidéo sont proposés, avec la possibilité également de paramétrer un mode utilisateur personnalisé. Les images des jeux sont optimisées par la technologie CinematicColor qui garantit des couleurs vives.

Android TV

Comme il intègre Android TV, le vidéoprojecteur gaming BenQ X1300i permet de profiter de nombreux services de vidéo en ligne, notamment Prime Video et Youtube, mais aussi de télécharger des applications et des jeux sur Google Play. Notez que Netflix n’est pas disponible en mode natif sur les projecteurs connectés BenQ, le BenQ X1300i ne faisant pas exception. 

Depuis le menu Android TV du BenQ X1300i, on peut accéder à une multitude de services de streaming et de VOD mais aussi télécharger des jeux.

On peut cependant profiter du service de streaming Netflix avec le BenQ X1300i de différentes manières. On peut par exemple lancer Netflix sur le navigateur Chrome d’un ordinateur (Windows, Chrome, MacOS) et sélectionner ensuite l’option “Caster” (menu “Personnaliser et Contrôler Google Chrome” en haut à droite) pour choisir le BenQ QS01 comme diffuseur (c’est le nom de la clé de streaming intégrée). Il faut juste que le projecteur et l’ordinateur soient connectés au même réseau WiFi. Le streaming sans fil de Netflix vers le projecteur BenQ X1300i est également envisageable depuis l’application Netflix d’un smartphone ou d’une tablette iOS ou Android. Enfin, on peut aussi relier la sortie HDMI de l’ordinateur à l’une des deux prises HDMI du projecteur pour diffuser Netflix directement par câble HDMI.

Son stéréo

Le projecteur BenQ X1300i embarque deux haut-parleurs stéréo alimentés par une amplification de 2 x 5 watts. Conçus par TreVolo, la branche audio de BenQ, ils délivrent un son clair et bien défini. Mais pour en profiter pleinement, il faut placer le projecteur entre l’écran et les spectateurs.

La section audio du BenQ X1300i comprend deux haut-parleurs stéréo placés à l’arrière du projecteur.

Connectique

La connectique du vidéoprojecteur BenQ X1300i permet d’y brancher deux sources HDMI, y compris 4K HDR (ports HDMI compatibles 4K HDR HDCP2.2). Une sortie audio mini-jack et une sortie audio optique sont également présentes pour le branchement d’une barre de son ou d’un ampli home-cinéma. Notez que la prise HDMI 2 du projecteur est compatible ARC et peut donc renvoyer le son vers une barre de son ou un ampli compatible.

La connectique du BenQ X1300i comprend deux entrées HDMI (dont une compatible ARC), une sortie audio optique et une sortie audio mini-jack. Le port USB ne sert que pour alimenter un périphérique externe ou pour le SAV.

Le port USB alimenté peut quant à lui être utilisé pour alimenter le récepteur d’un système de transmission HDMI sans fil comme le Marmitek TV Anywhere Wireless HD ou le Optoma WHD200.

BenQ X1300i : spécifications clés

Affichage

  • Système de projection : DLP 0,65”
  • Résolution native : 1080p (1920 x 1080 pixels)
  • Résolutions prises en charge : VGA (640 x 480) à 4K UHD (3840 x 2160)
  • Luminosité : 3000 ANSI lumens
  • Rapport de contraste (FOFO) : 500 000:1 (Dynamic Black)
  • Couleurs d’affichage : 30 Bits (1,07 milliard de couleurs)
  • Source d’éclairage : LED
  • Durée de vie de la source d’éclairage : Normal 20 000 heures / Eco 30 000 heures

Optique

  • Rapport de projection : 1,3~1,56:1
  • Image 100″ @ 2,87 m (100″ @ 9,4ft)
  • Niveau de zoom : 1.2x
  • Ajustement de la correction de distorsion trapézoïdale : 2D, Vertical (automatique) & Horizontal (manuel), ± 30 degrés
  • Taille d’image nette (diagonale) : 60″~150″ (1,52 m – 3,81 m)
  • Fréquence horizontale : 15 kHz – 135 kHz
  • Fréquence de rafraîchissement : 23 – 120 Hz

Image

  • Mode Image : Bright / Living Room / Game / Sports / Cinema / (3D) / (HDR10) / (HDR Game) / (HLG) / User
  • Espace de couleurs Rec.709 : 98%

Audio

  • Haut-parleur : 5 W x 2 (haut-parleurs TreVolo)

Caractéristiques spéciales

  • Compatible HDR (HDR10, HLG)
  • Android TV

Connectique

  • 2 x HDMI 2.0b, HDCP2.2 (dont une compatible ARC)
  • 1 x Port USB type A (alimentation 5V/2.5A et service uniquement)
  • 1 x Sortie audio mini-jack 3,5 mm
  • 1 x Sortie audio SPDIF optique
  • 1 x Port RS232 (DB 9 broches)
  • 2 x Récepteur infrarouge (Front / Back)
  • 1 x Encoche de sécurité (Kensington)

Alimentation

  • Tension secteur AC 100 ~ 240 V (50/60 Hz)
  • Consommation d’énergie standard : Max 360 W, Normal 330 W, Eco 160 W
  • Consommation d’énergie en veille : < 0,5 W
  • Niveau sonore acoustique (standard/Eco) : 31/27 dBA
  • Température de fonctionnement : 0~40°C

Généralités

  • Dimensions (H x L x P) : 272 x 197 x 259 mm
  • Poids net : 6,4 kg

Accessoires

  • Câble d’alimentation (1,5 m)
  • Guide de Démarrage Rapide
  • Carte de garantie (par région)

BenQ X1300i : mise en place

Conditions de test

Pour ce test, nous avons associé le vidéoprojecteur BenQ X1300i au lecteur Blu-ray UHD 4K Pioneer UDP-LX500 au moyen d’un câble HDMI NorStone Jura HDMI-Optic. Nous avons pu projeter une image de 2,5 m de diagonale sur un écran de projection Lumene Majestic HD (16/9). Les disques Blu-ray UHD 4K des films Star Wars : L’Ascension de Skywalker et Le Mans 66 ainsi que plusieurs films lus sur des services de streaming nous ont permis de juger de la qualité d’affichage de ce projecteur en utilisation home-cinéma.

Pour tester les qualités d’affichage du BenQ X1300i avec les jeux vidéo, notamment son faible input lag, nous lui avons associé une Playstation 4.

Nous avons testé le BenQ X1300i avec plusieurs jeux sur PS4.

Ajustement de la géométrie de l’image

Le vidéoprojecteur BenQ X1300i est un modèle avec un très faible décalage de projection qui “tire” quasiment tout droit. Cela signifie qu’il peut être placé sur le même plan horizontal que la base de l’image/l’écran. 

Dans nos conditions, pour obtenir une image de 100” (2,54 m) de diagonale, le projecteur était placé approximativement à 3,30 m de la toile. Nous l’avons posé sur la table de la salle à manger, derrière le canapé, en remontant à peine les pieds pour aligner l’image avec l’écran (bas de l’image à 87 cm du sol) sans déformation et donc sans avoir à utiliser beaucoup la correction trapèze.

Cette configuration permet d’obtenir une très grande image mais le son vient de derrière le canapé, ce qui n’est pas idéal pour favoriser l’immersion sonore. Si on approche le projecteur de l’écran pour le placer entre celui-ci et les spectateurs, l’image est plus petite mais cela permet de mieux profiter du son des haut-parleurs du BenQ X1300i. Idéalement, le fabricant aurait pu doter ce projecteur d’un objectif à plus courte focale pour permettre de conserver une très grande image en l’approchant de l’écran et ainsi profiter de la section audio du projecteur dans de meilleures conditions.

Pour caler précisément l’image, nous avons utilisé la mire accessible dans le menu Installation du vidéoprojecteur. Le motif de test affiche une grille blanche qui délimite précisément les contours de l’image projetée.
Le vidéoprojecteur BenQ X1300i possède deux pieds réglables en hauteur à l’avant.
En ajustant la molette de zoom, nous avons pu rapidement faire coïncider la limite basse et la largeur du motif de test avec les limites de la zone de projection avant de procéder à la mise au point. 

Nous avons ensuite activé la fonction “Trapèze auto” qui a instantanément adapté les angles de l’image pour que les bords latéraux soient parfaitement verticaux.

La fonction de trapèze vertical auto du BenQ X1300i est accessible dans l’onglet Installation du menu de réglages du projecteur.

BenQ X1300i : nos impressions

Utilisation home-cinéma

Nous avons projeté Le Mans 66 et Star Wars : L’Ascension de Skywalker sur un écran 16:9 de 2,5 m de diagonale (2,2 m de base), avec les spectateurs placés à environ 3 m de l’image pour une immersion maximale. Nous n’avons pas été déçus : malgré la définition Full HD limitée à seulement 1920 x 1080 pixels, l’image est très plaisante et détaillée grâce à l’emploi d’une grande matrice DMD de 0,65” (contre 0,47” habituellement en projection DLP 1080p). Les couleurs sont par ailleurs riches et naturelles. 

Lorsque Ken Miles (Christian Bale) tente de dépasser la dernière Ferrari en lice, la tension est à son comble.

Sur Le Mans 66, les visages des acteurs sont détaillés avec de belles nuances dans les teintes de peau qui sont réalistes. Les gros plans sur Ken Miles interprété par Christian Bale sont à ce titre exemplaires. La tension sur son visage est palpable, accentuée par les rides de crispation, la sueur sur le front et la peau rougie par la chaleur dans l’habitacle de la Ford GT. Sur la piste, on est subjugué par la couleur rouge vif des Ferrari qui tranche avec le bleu ciel de la Ford.

Riches, nuancées, bien saturées : les couleurs délivrées par le BenQ X1300i sont splendides !

Il faut dire que le BenQ X1300i est compatible HDR 10 et peut donc afficher les images 4K HDR avec une palette de nuances bien plus large qu’un projecteur HD 1080p standard. Il s’en tire ainsi très bien sur les scènes lumineuses à très lumineuses qui bénéficient de très belles nuances et de nombreux détails. Les scènes plus sombres sont un peu moins à la fête, les noirs étant moins détaillés que ce qu’on aurait espéré. Les zones les plus sombres le sont parfois un peu trop et peuvent manquer de lisibilité. 

Sur les scènes avec des zones sombres, les noirs sont parfois difficilement lisibles tandis que les zones plus lumineuses bénéficient de l’apport du HDR et présentent de nombreuses nuances.

Nous avons fait le même constat sur le film Star Wars : L’Ascension de Skywalker. Les scènes de jour sont un régal pour les yeux avec des lumières nuancées et des couleurs très riches. Les scènes nocturnes sont moins enthousiasmantes avec souvent des noirs qui manquent de lisibilité. Il faut dire que ce film n’a pas bénéficié d’un étalonnage HDR et cela se ressent au visionnage avec moins de nuances à l’écran.

Sur certaines scènes de Star Wars, les zones sombres manquent également de lisibilité.

En streaming sur Disney+, les films d’animation tirent également profit de la capacité du BenQ X1300i à projeter des couleurs vives et bien saturées. On se régale !

Sur les films d’animation Pixar aux ambiances lumineuses et colorées, le BenQ X1300i tire particulièrement bien son épingle du jeu.

Utilisation jeux vidéo

Pour les jeux vidéo, le BenQ X1300i a su nous convaincre par son très faible input lag et ses images lumineuses aux couleurs vives qui nous plongent immédiatement dans l’ambiance. 

Sur le jeu de rythme Hatsune Miku (PS4) en 1080p 60 FPS, l’afficheur tient la cadence et se montre extrêmement réactif. Les combos s’enchaînent sans qu’une quelconque latence ne vienne perturber le gameplay.

Avec le BenQ X1300i, les couleurs sont vives, les contrastes assez bons et le temps de réponse irréprochable sur le jeu de rythme Hatsune Miku (PS4).

Sur les jeux Horizon Zero Dawn et Nier : Automata, la richesse visuelle des univers est particulièrement bien rendue, avec de nombreux détails et des jeux de couleurs et de lumières convaincants. 

L’univers très riche et coloré du jeu Horizon Zero Dawn est bien rendu par le BenQ X1300i.

Ce qui l’est moins, c’est la lisibilité des images dans les scènes nocturnes avec des noirs parfois trop sombres. Il faut alors jouer sur le réglage de luminosité pour déboucher certaines zones de l’image.

Sur les scènes nocturnes avec des contrastes importants, les zones sombres sont difficilement lisibles.

Lors des combats, la réactivité est sans faille : le projecteur affiche l’image sans décalage avec l’action initiée par le joueur sur la manette.

Avec le BenQ X1300i, les combats sont flamboyants grâce à l’excellente réactivité du projecteur. 

Section audio

Le vidéoprojecteur BenQ X1300i est doté de deux haut-parleurs alimentés par une amplification de 2 x 5 watts dont le rendu sonore est assez convaincant. C’est insuffisant pour une véritable immersion sonore mais on peut s’en contenter ponctuellement lors d’une projection chez des amis ou sur son lieu de vacances. C’est lorsque le projecteur est devant les spectateurs que le rendu est le meilleur, les haut-parleurs étant alors tournés vers l’auditoire.

Diaporama système audio

L’idéal reste toutefois de lui associer une barre de son ou un ampli home-cinéma avec un pack d’enceintes en exploitant sa prise HDMI ARC ou sa sortie audio optique.

Bruit de fonctionnement

BenQ annonce un niveau sonore de 31 dBA avec la lampe en mode normal et 27 dBA en mode Eco, ce qui est un peu optimiste, bien que le BenQ X1300i soit dans les faits assez discret. Avec notre sonomètre placé à 50 cm du projecteur, nous avons pu ainsi relever entre 36 et 37 dBA en mode normal et environ 34 dBA en mode Eco, ce qui est déjà remarquable.

Avec la lampe en mode Eco, le BenQ X1300i est discret avec une moyenne de 34 dBA.

Dommage que les conditions de test nous aient obligé à placer le projecteur assez près des spectateurs qui ont ainsi quand même pu “profiter” du bruit des ventilateurs. Encore une fois, avec une focale plus courte, ce léger désagrément eût été évité. Notez cependant que les bruits de ventilation se font rapidement oublier dès qu’on se plonge dans un film ou dans un jeu vidéo. 

BenQ X1300i : comparé à…

Epson EF-12 Android TV

Commercialisé à 1099 €, le vidéoprojecteur Epson EF-12 Android TV est un modèle HD 1080p connecté et équipé d’Android TV. Tout comme le BenQ X1300i, il peut donc accéder à de nombreuses applications de streaming dont Prime Video, Disney+, Youtube, etc. Il offre un ratio de projection de 1:1 qui lui permet de projeter une image dont la base est égale à sa distance à l’écran, soit une image de 1,5 m de base lorsqu’il est placé à 1,5 m de l’écran. Il est en cela plus pratique que le BenQ puisqu’il peut être placé devant les spectateurs, sur une table basse par exemple. Il projette ainsi une grande image et ne diffuse pas le son par l’arrière.

Par contre, le projecteur Epson ne prend pas en charge les flux vidéo à très haute cadence d’image et ne se destine pas du tout aux jeux vidéo, son input lag étant trop élevé (supérieur à 100 ms). Il ne conviendra donc pas aux gamers mais plutôt aux amateurs de films et séries en streaming ou sur Blu-ray. Par ailleurs, la colorimétrie offerte par le BenQ X1300i est bien plus riche et vivante, contribuant au réalisme des images projetées.

Optoma ZH403

Tout comme le BenQ X1300i, le vidéoprojecteur Optoma ZH403 est un modèle Full HD 1080p compatible 4K par downscaling avec prise en charge du HDR, commercialisé à 1299 €. Plus lumineux que le BenQ, il s’en sort bien mieux dans des conditions d’éclairage ambiant, même si c’est au prix d’une atténuation des couleurs et d’une perte de contraste.

Bien qu’il présente un input lag assez faible d’environ 32 ms, le Optoma ZH403 n’est cependant pas taillé pour les jeux vidéo comme le BenQ et ne prend pas en charge les contenus vidéo au-delà de 60 FPS. Par ailleurs, son système audio se contente d’un seul haut-parleur.

Epson EH-TW7000

Auréolé du label 5 étoiles What Hi-Fi?, le vidéoprojecteur Epson EH-TW7000 est un modèle capable d’afficher les images en 4K HDR (par interpolation). Contrairement au BenQ doté de lampes LED, le Epson adopte une lampe classique moins durable mais projette une très belle image 4K avec des couleurs vives et un contraste très appréciable. Il bénéficie surtout d’un zoom optique puissant et d’une fonction Lens Shift horizontal et vertical qui permettent d’envisager de nombreux placements sans contrainte et sans dégrader l’image. 

Le projecteur Epson EH-TW7000 présente un input lag assez faible d’environ 21 ms, ce qui le qualifie pour les jeux vidéo mais uniquement en 1080p/60FPS et 4K/60 FPS puisque ces ports HDMI 2.0 ne sont pas compatibles avec les taux de rafraîchissement supérieurs. On le réservera donc à un usage home-cinéma ou gaming à 60 FPS max.

BenQ X1300i : pour qui ?

Le BenQ X1300i s’adresse aux joueurs qui possèdent une console de jeux vidéo de dernière génération type PS5 et Xbox Series X et qui privilégient un framerate élevé plutôt que l’Ultra Haute Définition pour jouer sur très grand écran. Il est en effet capable de projeter une image jusqu’à 120 FPS pour offrir une fluidité optimale sur les jeux vidéo. Bien sûr, son très faible input lag fait aussi des merveilles sur tous les jeux dans lesquels la réactivité est vitale, toutes plateformes confondues.

Le vidéoprojecteur BenQ X1300i peut également séduire les home-cinéphiles. Il permet en effet de profiter des films et des séries sur Blu-ray et Blu-ray 4K HDR ou depuis les services de streaming avec une belle qualité d’image, en proposant notamment des couleurs riches et fidèles. Son interface Android est un sérieux atout pour accéder facilement à de multiples services et applications.

BenQ X1300i : conclusion

Sur les films et séries comme sur les jeux vidéo, en projection nocturne ou dans une pièce partiellement plongée dans l’obscurité, le vidéoprojecteur BenQ X1300i offre une belle qualité d’image. Même dans des conditions de semi-pénombre, l’image reste lisible et exploitable pour profiter d’émissions TV ou de jeux vidéo “lumineux” dans des conditions très acceptables, à condition qu’on se contente d’une colorimétrie moins fidèle (couleurs plus pâles) que lors d’une projection dans la pénombre ou l’obscurité.

Dans l’obscurité en mode image Cinéma, le BenQ X1300i bénéficie de conditions idéales pour projeter une image précise aux couleurs très justes (ici un extrait du film Le Mans 66 de James Mangold).

Comme toujours chez BenQ, le mode “Cinéma” est très bien calibré avec des couleurs naturelles et bien saturées. Le contraste est assez satisfaisant même si on n’atteint pas ici les qualités d’une matrice Sony SXRD ou JVC D-ILA, champions en la matière. On se laisse cependant facilement embarquer, notamment grâce au rendu colorimétrique et à la finesse de l’image HD 1080p. Le rendu HDR est convaincant sur les scènes lumineuses mais reste perfectible sur les zones sombres qui souffrent souvent d’un manque de nuances et de lisibilité. C’est dommage car globalement, l’image délivrée par le BenQ X1300i est très séduisante.

Pour les joueurs, ce projecteur offre des atouts indéniables, à commencer par son faible input lag, ses couleurs chatoyantes et sa compatibilité 120 FPS (que nous n’avons malheureusement pas pu tester, faute d’avoir une PS5 ou une Xbox Series X sous la main).

Parmi les points discutables, la focale de l’objectif qui contraint à placer le projecteur assez loin de l’écran, idéalement derrière les spectateurs (ou au-dessus), pour obtenir une grande image. Cela se révèle problématique si on souhaite profiter de sa section audio puisque le son vient alors de derrière. Pour un projecteur dédié aux jeux vidéo, le fabricant aurait pu choisir une optique plus courte afin de placer idéalement le projecteur entre l’écran et les joueurs, sur une table basse par exemple, tout en préservant une grande taille d’image.

Enfin, malgré l’absence de roue colorimétrique, ce projecteur BenQ n’est pas sans générer quelques effets arc-en-ciel qui pourront se révéler gênant pour les personnes qui y sont les plus sensibles, notamment sur les zones d’images à fort contraste (sous-titres, par exemple).

Nous avons aimé

  • Les réglages simples et rapides (zoom, trapèze auto)
  • Les couleurs très bien étalonnées
  • L’intégration d’Android TV
  • Le niveau de bruit assez faible

Nous aurions aimé

  • Une focale plus courte pour conserver une grande image et mieux profiter du son en installant le projecteur entre l’écran et les spectateurs
  • Des noirs un peu plus lisibles en HDR
  • Un câble d’alimentation plus long


Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.