Actus

Sessions d’écoutes chez Son-Vidéo : épisode 4

Cette semaine, nous avons décidé de prêter l’oreille à un genre d’enceintes bien particulier : les colonnes 3 voies avec haut-parleur de grave latéral. La formule est intéressante dans la mesure où ce type d’enceintes permet d’obtenir un niveau de grave élevé – lié à un haut-parleur de diamètre relativement important, un 20 cm ici – tout en préservant la finesse des lignes de l’enceinte. Par ailleurs, la diffusion du grave peut être modulée selon la géométrie de la pièce d’écoute. Soit les deux haut-parleurs de grave se font face et renforcent la scène sonore au centre des enceintes, soit le grave est diffusé vers les murs latéraux pour élargir l’écoute.

Nous avons retenu deux colonnes pour nos tests : les Jamo S606 et les Eltax Shine 8. Directement concurrentes, ces enceintes se ressemblent beaucoup puisqu’elles utilisent toutes deux une paire de haut-parleurs de haut-grave/médium de 13 cm avec ogive métallique, ainsi qu’un tweeter à dôme, en plus d’un haut-parleur de grave de 20 cm donc (accordé en bass-reflex). Ces enceintes sont néanmoins différentes, en ce que le tweeter de l’Eltax Shine 8 est situé entre les deux haut-parleurs de médium, contrairement à celui des Jamo, au sommet de la ligne acoustique.

Nous avons écouté ces enceintes avec le couple Yamaha A-S300 / CD-S300, une nouvelle fois tout à fait convaincant, tant ces deux électroniques s’appairent idéalement et font preuve d’une réelle homogénéité. Nos écoutes se sont concentrées sur les titres La Femme Chocolat d’Olivia Ruiz et Closer de Ne-Yo.

Premières notes avec la Jamo S606, très équilibrée, avec une pointe de brillance dans l’aigu, mais pas envahissante pour un sou. La paire de haut-parleurs médium joue de façon plutôt linéaire, sans agressivité, incarnant correctement la voix d’Olivia Ruiz, restituant assez bien les impulsions dans le haut-grave dues à la prise de son très près de la bouche. L’intro de la Femme Chocolat est correctement détaillée, les cordes et les percussions légères existent entre les chœurs féminins. La caisse est consistante tout en restant à sa place. Pas de reproche notable à adresser à cette Jamo, qui est équilibrée et sereine. L’écoute se poursuit avec le titre Closer de Ne Yo. On change radicalement de style et de mixage studio. Cela frappe tout le monde et suscite de nombreuses interrogations. En effet, la voix de l’interprète masculin transpire dans l’aigu, et les chœurs encore plus. Malgré un mixage typé club ou sono de voiture, on prend un certain plaisir à écouter les Jamo S606 cogner proprement dans le grave, sans timidité aucune, ni débordement. Mais cet album ne rejoindra à l’évidence pas notre collection des disques de référence.

Les Eltax Shine 8 ont une balance d’écoute assez différente, avec un haut médium plus présent, ce qui rend l’écoute très vivante. La voix d’Olivia Ruiz est donc plus haut perchée et ses contours soulignés. Immédiatement, on sent une propension à faire des étincelles en home-cinéma, où un haut-médium présent éclaire agréablement la scène sonore. Le grave est moins présent et moins nuancé que celui des Jamo, ce que nous ressentons sur le Closer de Ne Yo. Pour autant, la frappe est sèche. Pour nous convaincre du potentiel des Shine 8, nous les alimentons quelques minutes avec notre couple Denon PMA / DMD 1510. Un mariage certes pas très cohérent au regard du positionnement tarifaire des électroniques Denon, mais qui confirme une nouvelle fois qu’une bonne source et un ampli solide transcendent à peu près n’importe quelles enceintes. L’assise dans le grave s’améliore tout à coup et une belle énergie se dégage ainsi des Eltax Shine 8.

En conclusion, ces colonnes 3 voies constituent une solution intéressante autant pour les amateurs de HiFi que de home-cinéma. Le niveau de grave très satisfaisant favorise une mise en œuvre dans de grandes pièces. La bonne surprise est qu’elles ne sont pas très difficiles à piloter, tout du moins par un amplificateur stéréo.

 

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

15 Commentaires

  • Les Jamo, leader du marché, nous ont vraiment fait bonne impression, et justifient leur très bonne réputation.
    Les Eltax ont vraiment bien tenu la route, et après s’être renseigné auprès de la marque, il est fort probable que nous ne soyons pas déçus par le reste de la gamme (bibliothèque ou caisson) qui permettent de faire un pack vraiment très cohérent.

    Une écoute intéressante pour des produits que nous travaillons vraiment bien !

  • Proposées à un tarif des plus compétitifs, les Eltax Shine offrent un rapport prix /prestations très séduisant : elles sont convaincantes à l’écoute, et leur design flatteur leur offrira une intégration aisée dans n’importe quel intérieur. Incontestablement une excellente alternative qui permettra de prendre pied de belle façon dans le monde de la Hi-Fi ou du Home-cinéma, elles offrent beaucoup plus qu’elles ne coûtent.

  • J’ai apprécié les Jamo, timbre suffisant bonne désignation du grave tout en équilibre. J’ai trouvé par contre les ELTAX un peu timide du moins pas assez expressives à mon goût. Après, il y a une chose qu’il faut bien prendre en compte, c’est que personne n’a la même approche sur le son ! Certaines personnes adorent le « surplus » de basses, d’autres non.
    C’est vrai que les basses sont bien présentes sur les Jamo , et l’avantage aussi c’est que ça évite d’investir dans un caisson si vous n’avez pas la place. Pour le reste je trouve la reproduction assez précise. Donc pour les deux bonnes reproductions, excellent rapport qualité / prix …

  • Tout est histoire de goût, concernant l’esthétique des Eltax Shine 8 et les Jamo S606. Je pencherais pour les Eltax.
    Bien que pour ma part les Jamo sont en tête à l’écoute où elles prennent l’échappée. Belles les Jamo !!!
    Un grave agréable et une très bonne présence dans le médium et l’aigu. Elles sont alimentées avec le Yamaha AS300, qui se montre à la hauteur pour flatter mes oreilles.
    Les Eltax ne demandaient qu’à prouver ce qu’elles savaient faire lors de l’écoute avec le Denon PMA 1510. Bravo !!!

    Excellent rapport qualité / prix pour ces 2 paires d’enceintes.

  • D’apparence très semblable, la ressemblance ne reste à mon sens que physique!
    En effet, la sonorité des deux modèles est parfaitement bien différenciée, et les résultats et sensations, sont eux, bien différents!
    Les JAMO proposent un son plus « rempli » et plus complet que les ELTAX, qui auront d’autres qualités. Le grave y est plus présent, et on a une impression d’équilibre mieux géré.
    Les SHINE 8 ne sont pas en reste, et permettent une plus grande aération, insistant plutôt sur un registre haut médium. Les voix et guitares que nous avons écoutés, y sont mieux représentées et plus mise en avant. Elles ont paru plus évidentes également, employées avec une électronique plus musclée, comme le couple DENON 1510-AE.
    Les styles sont donc assez différents, et devraient ravir les deux mondes, du home-cinéma et de la musique, et qui conviendront à pas mal de personne, je pense.

  • Lors de cette écoute, j’ai été surpris par ces deux modèles d’enceintes très similaires dans le look.
    Par contre mon avis est partagé, autant Olivia Ruiz m’a vraiment plu sur l’ensemble Yamaha et Eltax Shine, mais légèrement en retrait sur le même morceau avec les Jamo s606.
    A l’inverse le morceau de Ne-Yo que je n’avais absolument jamais écouté, je peux dire que mon pied a tapé au sol sur l’ensemble Jamo et Yamaha. Un son chaleureux est sorti de cette association. Un bon grave un médium équilibré mais un aigu légèrement en retrait par rapport à l’Eltax.
    Ma surprise fut d’écouter les Eltax associé au Denon, j’ai vraiment adoré cette association même si elle semble décalée au niveau budget ampli + enceintes, les Eltax Shine ont libéré un son plaisant.
    Mon avis sur ces 2 paires de colonnes : de très bons produits qui associés à une bonne électronique sauront satisfaire. Ce fut le cas pour moi.

  • Comme a pu le signaler plus haut Kahina, il est vrai que tout le monde n’apprécie pas lorsqu’il y a trop de grave, ce qui est mon cas.

    Effectivement, les Jamo étaient plus complètes au niveau des écoutes, il y avait plus de grave, mais l’avantage avec les Eltax, c’est que pour les gens qui aiment les écoutes neutres et sans agressivité, cette gamme propose un son particulièrement doux.

    Après pour ce qui est des Jamo, elles possèdent plus de puissance dans les graves, idéal pour une écoute un peu plus agressive !

    Ces deux enceintes similaires au niveau tarif et design, vont en convaincre plus d’un !

  • Les Jamo S606 ont une très bonne sonorité et une bonne présence dans les hauts médiums / graves, constatées lors de l’écoute de « Closer » par Ne Yo (J’adore ce morceau !!).
    « La femme chocolat » d’Olivia Riuz, quel que soit le duo Yamaha/Eltax ou Denon/Eltax (un son plus lisse), était très agréable à écouter. Belles nuances d’aigu et médium avec les Shine 8. Les graves étant un peu moins présent dans le morceau.
    Pour ma part j’ai apprécié les Eltax Shine 8.

  • Bonjour à toutes et à tous;

    J’avoue avoir longtemps hésité entre ces 2 colonnes après avoir définitivement opté pour les ELTAX, j’en suis ravit. Je ne regrette pas mon choix.
    Cependant, ce sont mes 1ères colonnes puisqu’auparavant, j’avais des bibliothèques complétées par un caisson de basse actif.
    Il faut reconnaitre que les basses provenant d’un caisson actif n’ont rien à voir les basses des ELTAX. Le souffle d’un caisson est plus impréssionnant.
    Mais enfin, les basse de mes colonnes me suffisent. Je pense quand même essayer les JAMO qui me plaisent également

  • Mais que donnent ces enceintes au prix fort attractif avec de la musique classique : orgues, orchestre philharmonique, instruments anciens, piano ? Il me semble que les tests audio en général délaissent de plus en plus le genre classique de la musique.

    • Nous avons quelques enregistrements de référence en tête, mais nos écoutes du moment vont davantage vers des musiques différentes. Vous avez raison, ce type de musique doit être évoqué. Je vais m’y attacher dans les prochains tests.

  • Les S606 Jamo sont deux fois plus lourdes à gabarit identique !!!!! facile d’imaginer la difference d’épaisseur (et donc de rigidité ) de l’ébénisterie et dimension de l’aimant du boomer !! Ces deux enceintes (Eltax et Jamo se ressemble mais ne sont pas dans la meme gamme de prix et la difference de tarif est à mon avis pleinement justifié.
    Je possede une paire de S606 Jamo couplées à un ampli Marantz SR5400 Ose dans une grande pièce et en suis tres satisfait le seul reproche pourait se situer au niveau du bas medium en léger retrait (la jonction du woofer lateral et des medium à 600hz l’explique certainement.).
    Attention ces enceintes ne peuvent fonctionner correctement coincées entre un mur et le meuble télé (vu photos d’internautes !! lol !)

  • Possesseurs des jamo aussi depuis trois ans et passionné de son depuis fort longtemps à mon humble niveau…Je les utilise dans le salon dans une configuration musique et home cinema 2.0 (le .1 n’est pas nécessaire sur cette paire d’enceinte…) sur un denon AVR1612.
    Plus hifi dans le bureau, un denon PMA100M et des biblio Mission m71 que j’adore…
    Bref, jamais déçu par les Jamo…Un rapport Q/P juste hallucinant, pas encore vu ou entendu mieux et de loin dans cette gamme…Une ébénisterie digne de Focal, borniers haut de gamme, pointe de découplage parfaite…La qualité des haut parleur me laisse sans voix à chaque fois que je dépose les grilles…Quelques écoutes comparatives chez des amis sur des systèmes bien plus sérieux ne me font pas remettre en question…Je pense investir d’ailleurs dans un ampli hifi chez BC acoustique pour exploiter au mieux ces jamo…A moins d’ avoir LE budget qui va bien et investir beaucoup plus, ces colonnes font parties de celles à mettre dans ses choix de réflexion…

Laisser un commentaire