Tests matériels

Test : Philips Fidelio B8 et Philips Fidelio B1

Philips Fidelio B8

Double test cette semaine, de deux barres de son signées Philips, les Philips Fidelio B8 et Philips Fidelio B1. Toutes deux sont équipées d’un récepteur Bluetooth, d’entrées et sortie HDMI ARC et d’un caisson de basses sans fil. L’une joue la carte du Dolby Atmos et l’autre celle de l’extrême compacité, avec pour les deux des centaines de Watts à revendre. Bref, de quoi séduire sur le papier. Sont-elles aussi performantes qu’elles en ont l’air ?

Philips Fidelio B8 : présentation

La barre de son Philips Fidelio B8 est un modèle 5.1.2 avec caisson de basses sans fil. 5.1.2 signifie 5 canaux (gauche, droit, central, surround), 1 canal de grave (LFE) et 2 canaux verticaux Dolby Atmos. Autrement dit, la Fidelio B8 est capable de créer une scène sonore à dimension verticale, par le biais d’une projection sonore vers le plafond de la scène d’écoute. Pour cela, une piste audio au format Dolby Atmos (Blu-ray par exemple) est conseillée… mais pas indispensable (nous y reviendrons).

Philips Fidelio B8

La barre de son Philips Fidelio B8 et sa télécommande.

La barre de son Philips Fidelio B8 est longue d’environ 1 m, pour 5 cm de hauteur et 12 cm de profondeur. Elle est donc fine et plutôt élégante, avec sa grille de protection quasi intégrale. Le caisson de basses est nettement plus imposant, large de 24 cm, haut de 51 cm et profond de 32 cm. A priori, un tel gabarit rassure sur la capacité à restituer un important volume de basses fréquences.

Philips Fidelio B8 : le Dolby Atmos expliqué

Le Dolby Atmos est le dernier format multicanal créé par Dolby Laboratories. En pratique, il s’agit d’une piste Dolby True HD 5.1 ou 7.1 à laquelle sont ajoutées des méta-données, qui permettent avec un décodeur Dolby Atmos (celui de la barre de son Philips Fidelio B8 ou d’un ampli home-cinéma Dolby Atmos) une spatialisation ultra-précise des effets surround latéraux et arrières, ainsi que des effets verticaux. Ces derniers peuvent être diffusées par des enceintes installées au plafond, ou bien par des enceintes spécifiquement conçues pour réfléchir le son sur le plafond. C’est cette dernière solution qu’a retenu Philips pour sa barre Fidelio B8.

Philips Fidelio B8

Philips Fidelio B8 : 18 haut-parleurs…

La restitution sonore multicanale à partir d’une unique enceinte est rendue possible par l’emploi d’une ribambelle de haut-parleurs, installés aux quatre coins de la barre de son, savamment orientés et pilotés par des processeurs numériques. En effet, donner à l’auditeur la sensation que le son passe derrière lui alors qu’il fait face à la barre de son n’a rien de simple. En jouant sur la rotation de phase du signal et sur le décalage entre les différents canaux, la barre de son Philips Fidelio B8 – dont la surface émissive est nécessairement limitée – doit parvenir à créer une scène sonore enveloppante.

On trouve ainsi six haut-parleurs elliptiques (9×3 cm) logés dans la face avant : les deux haut-parleurs centraux reproduisent le canal des dialogues (C), les deux suivants les canaux gauche et droit (L,R), tandis que les deux derniers reproduisent les canaux surround gauche et droit (SL, SR). Ces deux haut-parleurs surround sont associés à deux tweeters à dôme souples, logés dans les flancs de la Fidelio B8 et par ailleurs orientés vers le point d’écoute. Ce sont ces deux petits tweeters qui sont chargés de créer l’ambiance surround derrière l’auditeur.

Philips Fidelio B8

Au sommet de l’enceinte se trouvent quatre autres haut-parleurs elliptiques, associés à six tweeters à dôme souple. Ces haut-parleurs ont la lourde tâche de créer une dimension sonore verticale. La réponse en fréquence de l’enceinte s’établit de 200 Hz à 20 kHz environ. Le registre grave est ainsi intégralement confié au caisson de basses. Au total, la barre de son Philips Fidelio B8 dispose de 9 amplificateurs capables de délivrer 20 Watts chacun, soit 180 W, avec une distorsion de… 10 % à 1 kHz. On est donc loin des 0,08 % de distorsion admise en hi-fi.

Philips Fidelio B8

Le caisson de basses sans fil de la barre de son Philips Fidelio B8.

Philips Fidelio B8 : un caisson de basses sans fil

Relativement imposant, le caisson de basses de la barre de son Fidelio B8 intègre un haut-parleur de 20 cm à suspension à demi-rouleau, orienté vers le bas. La charge est de type bass-reflex, avec un large évent circulaire évasé. L’amplificateur intégré délivre jusqu’à 220 Watts en crête et la plage de fréquences reproduites s’établit de 40 Hz à 200 Hz environ.

Le caisson de basses reçoit le signal audio par ondes radio-fréquences de la barre de son. La transmission sans fil est numérique, sans perte ni retard.

Philips Fidelio B8

L’évent circulaire massif du caisson de basses Philips Fidelio B8.

Philips Fidelio B8

La suspension du haut-parleur du caisson de basses Philips Fidelio B8 est assez rigide, ce qui plaide un comportement rigoureux.

Philips Fidelio B8 : la connectique

Bluetooth
On peut écouter de la musique depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette Bluetooth avec la barre de son Philips Fidelio B8. Le récepteur sans fil Bluetooth intégré est compatible SBC, AAC et apt-X, soit les trois principales méthodes de compression audio. On peut donc écouter fichiers audio ou services de musique tels que Deezer, Spotify, Apple Music ou Google Music très facilement.

HDMI
La barre dispose de deux entrées HDMI et d’une sortie HDMI ARC 1.4. Ces entrées sont compatibles avec les flux vidéo UltraHD 4K (30 Hz max.), transmis sans aucune modification à la sortie. Le protocole ARC permet de recevoir le son d’un téléviseur HD. Notez que la prise en charge du protocole CEC (qui doit être activé sur le téléviseur) permet d’allumer et d’éteindre automatiquement la barre de son et le téléviseur, en actionnant une seule télécommande.

Philips Fidelio B8

Les trois connecteurs HDMI sont logés dans l’épaisseur de la barre de son Philips Fidelio B8. Pratique pour l’installer tout contre un mur.

Les signaux PCM, Dolby et DTS sont pris en charge nativement, jusqu’à 24 bits et 96 kHz. Dolby True HD, Dolby Atmos sont ainsi décodés par la barre de son Philips Fidelio B8. Le format DTS HD Master Audio n’est pas décodé nativement et c’est le coeur DTS 5.1 de la piste qui est lu.

S/PDIF
Deux entrées sont présentes, l’une optique au format Toslink, l’autre coaxiale RCA. Là encore, les flux audio PCM, Dolby et DTS standards sont pris en charge.

Philips Fidelio B8

Le connecteur d’alimentation, l’entrée ligne mini-jack et les deux entrées numériques de la barre de son Philips Fidelio B8.

Ligne
L’entrée analogique stéréo est au format mini-jack, pour brancher par exemple un smartphone ou un baladeur audiophile.

USB
De type A, la prise USB permet de connecter une clé ou un disque dur (peu gourmand en courant) afin de lire des fichiers audio MP3. Seules les partitions FAT16 et FAT32 sont gérées. La lecture est commandée par la télécommande (piste suivante, précédente).

Philips Fidelio B8 : les différentes fonctions

Hormis le bouton de mise sous tension présent sur la barre de son Philips Fidelio B8, toutes les commandes sont accessibles uniquement par le biais de la télécommande. Celle-ci est vraiment pratique et l’accès aux différentes entrées est donc simple. De part et d’autre du contrôle de volume se trouvent les réglages de tonalité, qui permettent d’ajuster le niveau de basses fréquences produites par le caisson. Trois modes d’écoute sont proposés : Music, Movie et Voice. Le mode Music offre une restitution stéréo, le mode Movie une ambiance immersive, tandis que le mode Voice met l’accent sur les dialogues.

Le mode Smart laisse le soin au processeur de la barre de son, en fonction de la musique écoutée, de choisir entre l’un de ces trois modes.

Philips Fidelio B8

Les télécommandes des barres de son Philips Fidelio B1 et Philips Fidelio B8.

Résumons le fonctionnement des trois modes :

Music : restitution sur deux canaux et le caisson de basses, des pistes mono, stéréo ou multicanales
Movie : restitution en 5.1 (ou 5.1.2 en activant le mode Height/Atmos) des pistes mono, stéréo ou multicanales. Notez que les dialogues sont bien extraits des pistes mono ou stéréo et restitués uniquement sur les haut-parleurs centraux
Voice : restitution identique à Movie, avec accroissement du volume du canal central (+ 6 dB à l’oreille).

La hauteur de la scène sonore (mode Height) peut être réglée selon trois intensités. Par ailleurs, deux modes de compression dynamique sont présents : Night et Auto Volume. Le mode Night est spécifique aux pistes Dolby, qui contiennent toutes des métadonnées pour une écoute à faible volume. Le mode Auto Volume applique le même type de traitement à tous les autres flux (PCM, DTS, etc.). Enfin, l’afficheur OLED quoique occulté par la grille de protection de l’enceinte peut être atténué, voire éteint automatiquement.

Philips Fidelio B8 : contenu de l’emballage

La barre de son Philips Fidelio B8 est livrée avec une télécommande, un câble HDMI, un adaptateur USB coudé (A-A) et deux supports L de fixation murale.

Philips Fidelio B8

Les accessoires livrés avec la barre de son Philips Fidelio B8.

Philips Fidelio B8 : mise en oeuvre et impressions d’écoutes

Nous avons associé la barre de son Philips Fidelio B8 au téléviseur OLED UltraHD 4K LG OLED65B6V, avec pour sources le lecteur Blu-ray Ultra HD 4K Panasonic DMP-900 et l’application Plex intégrée à WebOS. Nous avons ainsi visionné des films avec des pistes audio multicanales aux formats Dolby Digital, Dolby Atmos et DTS. Après avoir activé les protocoles ARC et CEC de notre téléviseur, nous n’avons eu qu’à mettre sous tension la barre Fidelio B8 qui s’est automatiquement associée au caisson de basses. La barre était posée sur un meuble TV NorStone édition Trocadero, à 60 cm environ du sol et 30 cm du mur. Le caisson était installé à droite du meuble, à 40 cm de l’angle de notre pièce. Enfin, notre point d’écoute était à environ 2,5 mètres de l’enceinte, le mur arrière distant de 1,5 m.

Philips Fidelio B8

L’afficheur de la barre de son Philips Fidelio B8 peut être atténué ou désactivé (il s’allume toutefois temporairement pour confirmer les changements d’entrées, modes, etc.).

En préambule, il nous faut avouer que les minuscules haut-parleurs de la barre de son Fidelio B8 laissaient craindre une restitution portée sur le haut-médium et l’aigu. Bonne surprise, ce n’est pas le cas et l’enceinte reproduit convenablement le bas-médium et incarne bien les voix humaines. La balance générale est clairement optimisée pour l’écoute cinéma. Le caisson est équilibré sur sa plage de fréquences et, surtout, relativement discret avec son réglage de volume par défaut. Globalement, l’écoute est démonstrative et il n’est pas nécessaire de jouer du volume pour obtenir une immersion convaincante. En mode Movie, on est immédiatement surpris par la largeur de la scène et par les sons positionnés derrière soi.

Lorsqu’on active les haut-parleurs supérieurs (mode Height / Dolby Atmos), le son se déploie davantage, à la fois vers l’auditeur et en hauteur. La précision des effets verticaux n’a rien d’exceptionnelle, mais le bain sonore est plaisant. Bon point : les dialogues ne sont pas éclipsés et restent au centre de l’attention du spectateur. Le mode Dolby Atmos est particulièrement perceptible avec des pistes en Dolby Atmos, mais la simple écoute d’une piste stéréo ou multicanale traditionnelle bénéficie de l’apport des haut-parleurs « verticaux ».

Philips Fidelio B1

Les barres de son Philips Fidelio B1 et Philips Fidelio B8 avec leurs caissons respectifs.

Philips Fidelio B8 : conclusions

Nous avons aimé : la clarté des dialogues en toutes circonstances, la spatialisation ajustable et très convaincante, le caisson de basses de qualité, la fonction Auto Volume qui limite les écarts de niveaux entre sources, la prise en charge des pistes Dolby / DTS.
Nous aurions aimé : une liaison Wifi pour écouter les musiques d’un NAS ? Mais est-ce raisonnable avec une barre de son par définition optimisée pour le cinéma ?

Vous n’avez pas envie d’installer six ou huit enceintes dans votre pièce de vie, mais souhaitez pour autant profiter d’un son immersif, avec effets surround et verticaux ? La barre de son Philips Fidelio B8 répond à ces attentes de manière tout à fait convaincante et est associée à un très bon caisson de basses.

Philips Fidelio B1

La barre de son Philips Fidelio B1 avec sa télécommande.

Philips Fidelio B1 : la mini barre de son (avec mini caisson de basses)

Second produit testé cette semaine, la barre de son Philips Fidelio B1. Le concept est identique à la Fidelio B8 : une enceinte fine associée à un caisson de basses sans fil. Mais les différences sont nombreuses. Tout d’abord la Fidelio B1 est toute petite, avec seulement 40 cm de large. Ensuite, ses haut-parleurs sont positionnés différemment. Seulement deux haut-parleurs elliptiques sont positionnés sur la face avant, tandis que deux autres sont logés dans les flancs pour élargir le champ stéréophonique. Deux tweeters à dôme sont installés au sommet de l’enceinte, avec la particularité d’être associés chacun à un rail guide d’ondes, orientés vers le haut. Il n’est pas question pour la petite B1 de faire de l’Atmos (son décodeur intégré ne prend pas en charge ce format), ni même de proposer une simulation de son vertical, mais tout simplement d’élargir le champ de diffusion des hautes fréquences.

Philips Fidelio B1

La barre de son Philips Fidelio B1 est dotée de deux guides d’ondes en forme de rails pour chacun de ses tweeters.

Philips Fidelio B1 : un caisson de basses atypique

schéma caisson bandpassLe caisson de basses sans fil de la barre de son Philips Fidelio B1 est très compact, slim même, et on peut le disposer à l’horizontale comme à la verticale, grâce au support fourni. Particularité, le haut-parleur est enfermé dans le caisson de basses, chargé par un premier volume bass-reflex, lequel est ouvert vers la pièce d’écoute par un évent bass-reflex. L’intérêt de cette charge appelée bandpass est d’amplifier mécaniquement le rendement du haut-parleur sur une plage de fréquences bien précises, tout en le protégeant d’excursions excessives grâce à une atténuation naturelle très importante aux fréquences de coupure haute et basse (de l’ordre de 36 dB /octave).

Philips Fidelio B1

Le caisson de basses de la barre de son Philips Fidelio B1, livré avec un support pour son placement à la verticale.

Philips Fidelio B1 : connectique et fonctions

La barre de son Philips Fidelio B1 dispose d’un récepteur sans fil Bluetooth (SBC, AAC et apt-X) identique à celui de la Fidelio B8. Une entrée HDMI et une sortie ARC/CEC sont présentes, pour brancher un lecteur Blu-ray par exemple et recevoir le son du téléviseur. Les formats PCM stéréo, Dolby Digital et DTS 5.1 sont nativement pris en charge. Des entrées S/PDIF optique et ligne analogique (mini-jack) sont également présentes, ainsi qu’un port USB de type A pour écouter les fichiers MP3 d’une clé USB (passage d’une piste à l’autre avec la télécommande).

Philips Fidelio B1

La connectique de la barre de son Philips Fidelio B1.

La télécommande est similaire à celle de la Fidelio B8 et on retrouve les modes Music, Voice et Movie, ainsi qu’un mode de compression dynamique.

Philips Fidelio B1 : impressions d’écoutes

Nous avons écouté la barre de son Philips Fidelio B1 dans les mêmes conditions que la B8. L’enceinte est moins sereine dans sa restitution et plus colorée. Le bas-médium est plus creusé ce qui a une incidence sur l’incarnation des voix humaines, toutefois bien intelligibles. Le caisson de basses a un fonctionnement assez monotone, sinon binaire, avec un haut grave décharné et une pression exagérée dans l’infra-grave. Il n’a donc pas la palette et les nuances du caisson de la barre Fidelio B8, mais fait preuve d’un dynamisme louable et donne l’impression de jouer très bas et avec du nerf.

Philips Fidelio B1 : conclusions

Nous avons aimé : le format ultra-compact de la barre et du caisson, la simplicité d’utilisation
Nous aurions aimé : un restitution plus nuancée pour la barre et moins binaire pour le caisson de basses.

La barre de son Philips Fidelio B1 dispose de sérieux atouts avec son format ultra-compact et sa restitution démonstrative. On la choisira principalement pour ces deux qualités et pour sa simplicité d’utilisation.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

2 Commentaires

Laisser un commentaire