Test : B&O BeoPlay H8

3
15

Test du casque Bang & Olufsen BeoPlay H8 cette semaine, un modèle avec amplification embarquée, capable de fonctionner avec ou sans fil et qui dispose d’un récepteur Bluetooth. Sans compter une très belle finition en cuir et aluminium anodisé. Un bel objet donc, destiné aux auditeurs nomades possesseurs d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur.

B&O H8
Le casque B&O H8 bénéficie d’une très belle finition, avec un cuir de belle qualité

Que peut-on faire avec ce casque ?

Écouter de la musique, avec ou sans fil, avec ou sans réduction de bruit active et même passer des appels téléphoniques grâce au micro électret intégré. La batterie intégrée est un modèle de 800 mAh chargé d’alimenter le récepteur Bluetooth, le système de réduction de bruit active et l’amplificateur stéréo embarqué. En mode Bluetooth et avec réduction de bruit, l’autonomie du B&8 H8 dépasse la douzaine d’heures. Elle triple une fois le Bluetooth désactivé, mais réduction de bruit active en fonction. Trois heures sont nécessaires au rechargement de la batterie. Évidemment, la batterie n’est pas sollicitée si Bluetooth et réduction de bruit sont inactifs, lorsque l’ampli casque de la source est employé. Enfin, le casque intègre des touches de contrôle tactiles, pour piloter la lecture audio depuis un smartphone (ou une tablette).

_MG_3461

B&O H8
Le casque B&O H8 est équipé d’un amplificateur embarqué et donc d’une batterie.

Configuration de test

Nous avons effectué deux types d’écoutes, les unes à partir d’un smartphone en Bluetooth et les autres à partir d’un ampli casque et DAC Sennheiser HDVD800. Dans tous les cas, les fichiers écoutés étaient au format FLAC (16/44).

_MG_3453

Impressions sur la réduction de bruit active

Le résultat est très bon et les bruits potentiellement parasites sont considérablement réduits. Un processeur embarqué utilise le microphone incorporé pour mesurer le bruit ambiant et inverse la phase du signal audio sur certaines fréquences afin de les annuler. Le contact appuyé des oreillettes sur les oreilles achève de plonger l’auditeur dans la musique. Notez que la réduction active est surtout utile dans les transports en commun et que l’isolation passive est amplement suffisante dans une rue peu passante ou dans un environnement professionnel (open space par exemple).

B&O H8
B&O a opté pour un repérage textuel clair de chaque oreillette du B&O H8

Impressions d’écoute en Bluetooth

Le B&O semble calibré pour faire passer l’Aigle Noir de Barbara pour un titre disco. De manière surprenante, le niveau de graves aux environs de 60 Hz est tout simplement monstrueux. Le testeur qui aime à penser et dire qu’une enceinte ne produit jamais trop de grave reconnaît volontiers que cette règle trouve une exception avec un casque tel que celui-ci. Clairement, il ne peut s’agir d’un accident de mise au point, mais d’une volonté du fabricant d’offrir une écoute impressionnante. Le registre médium est édulcoré, avec une inflation dans le haut-médium, qui produit une écoute globale très colorée.

B&O H8
L’arceau du casque B&O H8 est bien rembourré et son port est agréable

Conclusions

Agréable à regarder et à porter, moins à écouter, le casque B&O H8 pourra ne pas plaire à tout le monde. Les musiques modernes et énergiques lui siéent bien, mais les amateurs de classique ou de jazz devront s’attendre à redécouvrir leurs morceaux préférés. Toujours est-il qu’on ne s’ennuie pas à l’écoute de ce casque, qui vaut pour sa praticité et son exemplaire qualité de finition.

B&O H8
Le connecter micro USB permet de recharger la batterie du casque. L’interrupteur à gauche active la réception Bluetooth ainsi que l’ampli intégré. À droite, l’entrée analogique mini-jack permet de connecter le B&O H8 casque à un smartphone ou un baladeur, afin d’en utiliser l’amplification


 

 

 

3 COMMENTAIRES

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.