Test : LG OLED65E9

6
3945
  • 2
    Partages

Cette semaine, nous testons le téléviseur LG OLED65E9 (3790 €) doté d’une dalle OLED de 65″ (164 cm) de diagonale de résolution 4K Ultra HD (3840 x 2160 pixels). Le téléviseur LG OLED65E9 embarque un puissant processeur de traitement d’image et de son dopé à l’intelligence artificielle, baptisé α9 Gen2. Compatible HDR10 et Dolby Vision, ce téléviseur LG élu meilleur TV OLED Premium 2019-2020 par l’EISA permet de profiter au mieux des contenus 4K HDR au contraste et à la luminosité renforcés. Il possède une barre de son 4.2 canaux compatible Dolby Atmos et DTS, intégrée discrètement sous l’écran. Le téléviseur LG OLED65E9 bénéficie par ailleurs d’une intégration avancée de l’intelligence artificielle, appliquée aussi bien au traitement des images et du son qu’à la gestion domotique (ThinQ IA) et à l’assistance vocale (Google Assistant, Amazon Alexa et Apple AirPlay2-Siri). 

Que nous réservent l’image et le son du téléviseur LG OLED65E9 ? Réponse dans les lignes qui suivent… 

Le téléviseur LG OLED65E9 promet (selon le fabricant) une immersion exceptionnelle grâce à une image vivante et un son enveloppant. Un noir absolu, un contraste d’exception et des couleurs intenses, assortis d’un son spatialisé, sont mis en oeuvre pour transformer un salon en véritable salle de cinéma. 

Nous l’avons donc rapidement déballé pour l’installer dans notre salle de test et vérifier si les promesses sont tenues… 

LG OLED65E9 : la marque

LG est un acteur industriel majeur de l’électronique grand public. Son expertise technologique couvre aussi bien le champ de l’électroménager que celui de la téléphonie mobile ou encore du home-cinéma. 

Le fabricant coréen propose ainsi à son catalogue plusieurs barres de son, des home-cinéma sans fil, des lecteurs Blu-ray et Blu-ray 4K Ultra HD, des vidéoprojecteurs UHD 4K, des vidéoprojecteurs ultra courte focale, des TV 4K Ultra HD ainsi que des TV OLED, dont la LG OLED65E9 qui fait l’objet de ce test.

Avant de devenir une importante firme multinationale, LG Electronics naît en 1958 sous le nom GoldStar et produit dans un premier temps des postes radios, avant de commencer à se diversifier. L’année 1965 voit ainsi démarrer la production des premiers réfrigérateurs du fabricant coréen, suivie en 1966 par la sortie de la première TV Goldstar sur le marché national.

L’une des premières radios Goldstar et le téléviseur noir & blanc Goldstar VD-191, commercialisé en 1966 en corée uniquement.

Rapidement, la marque développe son activité à l’international et passe la barre des 100 millions de dollars d’exportation en 1978. C’est le début d’une phase d’expansion du fabricant coréen qui installe une unité de production aux États-Unis dès 1982. Treize années plus tard, la marque décide d’adopter un nouveau nom et se fait désormais appeler LG Electronics.

En 1999, LG intègre une joint-venture dans l’optique de fabriquer des dalles LCD pour le marché des moniteurs informatiques et des téléviseurs. Parallèlement, la marque coréenne développe également sa branche électroménager et prend en 2005 la tête du marché des machines à laver aux Etats-Unis. Très active également dans le domaine de la téléphonie mobile, LG ne cesse d’innover et sort la première puce mobile LTE (4G) au monde dès 2008. L’année suivante, elle est récompensée de ses efforts dans le développement de son activité TV en devenant la seconde plus grande marque de téléviseurs LCD au monde, juste derrière Samsung, coréen également. 

Commercialisé en 2008, le téléviseur LCD LG 47LG6000 adopte un design novateur, avec une face arrière aussi élégante que sa face avant.

Proposant également des TV Plasma, à l’instar du LG 55PG3000 sorti également en 2008, LG s’intéresse dans le même temps à la technologie OLED. Inventée par Kodak en 1987, cette technologie qui exploite des diodes organiques semble difficile à maîtriser. Il faut attendre 2008 pour voir un premier modèle de téléviseur OLED commercialisé : le Sony XEL-1 qui mesure 11” de diagonale (28 cm) et coûte pas moins de 2500 dollars. Convaincu que l’OLED est l’avenir du téléviseur, LG investit argent et ressources humaines dans cette technologie. Plusieurs années de recherches et développement sont nécessaires avant qu’en 2010, LG sorte un premier téléviseur OLED de 15″ (38 cm) au design novateur : le LG 15EL9500. Dans l’intervalle, la concurrence abandonne l’OLED et se concentre sur l’amélioration des TV LCD.

Premier téléviseur OLED commercialisé par LG, le LG 15EL9500 ne mesurait que 15” de diagonale, soit 38 cm. Son prix ? Un peu moins de 2000 €…

En 2012, LG fait sensation au CES en présentant sa toute première gamme complète de téléviseurs OLED. Le premier téléviseur OLED LG de 55″ (139 cm) de diagonale en résolution HD est ainsi commercialisé dès 2013, suivi en 2014 par la première TV LG OLED 4K Ultra HD. 

Commercialisé en 2013, le téléviseur OLED LG 55EA980V est le premier téléviseur OLED incurvé signé LG.

LG est alors l’unique fabricant à proposer des téléviseurs OLED sur le marché. Les autres constructeurs se sont cassé les dents sur cette technologie très complexe et coûteuse à maîtriser. En 2015, LG présente la série Signature, caractérisée par son design « Picture On Glass » et sa section audio survitaminée, matérialisée par une puissante barre de son intégrée sous l’écran. Elle chapeaute la gamme de téléviseurs OLED LG.

Commercialisé en 2016, le LG OLED65G6V Signature est alors l’un des téléviseurs 4K Ultra HD les plus performants du marché. Il reçoit le prix EISA du meilleur téléviseur haut de gamme.

Depuis 2017, LG fournit des dalles OLED à ses principaux concurrents puisqu’il est encore  actuellement l’unique fabricant de dalles OLED pour TV au monde. C’est donc une dalle OLED LG qui équipe les TV OLED Panasonic, les TV OLED Philips, les TV OLED Sony et les TV OLED Loewe

LG OLED65E9 : packaging & accessoires

Le téléviseur LG OLED65E9 nous a été livré dans un imposant carton pesant 43 kg et mesurant 1,60 m de longueur pour 1 m de hauteur et presque 23 cm d’épaisseur. 

Le packaging est conçu de telle sorte que le montage du support arrière du téléviseur s’effectue avant de sortir l’écran de l’emballage. Cette opération peut donc être réalisée par une personne seule. 

Le montage du pied du téléviseur LG OLED65E9 se réalise avant de sortir l’écran du carton d’emballage.

Mais la mise en place du téléviseur, qui pèse tout de même 33,6 kg avec son pied, nécessite une seconde personne en renfort. 

Il faut être deux personnes pour soulever le téléviseur LG OLED65E9.

Le pied du LG OLED65E9 fait contrepoids pour éviter que l’écran ne bascule vers l’avant. Il est creux pour laisser passer le câble d’alimentation de la TV et les différents câbles de liaison (câbles HDMI, câble optique, câble réseau…).

Un système de gestion des câbles est intégré au pied du téléviseur LG OLED65E9.

La TV LG OLED65E9 est livrée avec : 

  • 1 télécommande LG Magic Remote (avec microphone intégré)
  • 2 piles pour la télécommande
  • 1 pied lesté avec système de gestion des câbles
  • 5 vis de fixation pour le pied
  • 3 caches pour masquer les encoches de fixation du pied si le téléviseur est monté sur un support TV mural
  • 1 cache pour le pied, qui sert à masquer les câbles de liaison et d’alimentation
  • 1 attache rapide pour le maintien des câbles
  • 1 guide d’installation et de démarrage rapide
Aperçu des accessoires livrés avec la TV LG OLED65E9.

LG OLED65E9 : présentation

L’arrivée de Jack Sully sur Pandora (Avatar) prend une toute autre dimension avec le téléviseur LG OLED65E9.

Le téléviseur LG OLED65E9 embarque une dalle OLED 4K Ultra HD (3840 x 2160 pixels) de 65″ de diagonale (164 cm) de neuvième génération. Il est équipé du processeur LG α9 avec intelligence artificielle de seconde génération, chargé d’optimiser l’image et le son. Pour afficher au mieux les images tournées en HDR avec un contraste et une luminosité renforcés, ce téléviseur OLED LG est compatible avec les principaux formats d’image HDR (HDR10, HLG, Dolby Vision et Advanced HDR by Technicolor), à l’exception du HDR10+.

La section audio du téléviseur LG OLED65E9 est constituée d’une barre de son 4.2 canaux compatible Dolby Atmos et DTS, intégrée discrètement sous l’écran. C’est l’un des téléviseurs les plus performants du fabricant coréen. Il offre en effet la même qualité d’image que la TV LG OLED65W9 de la gamme Signature, qui s’en distingue principalement par sa connectique et son électronique déportées dans une barre de son externe.

Pour mémoire, on trouve au catalogue 2019 du fabricant coréen les gammes de téléviseurs OLED 4K Ultra HD suivantes :

LG OLED65E9 : spécifications clés

Écran

  • Taille de l’écran (diagonale) : 65″ (164 cm)
  • Définition : 3840 x 2160 pixels (4K UHD)
  • Technologie écran : OLED
  • Gestion de la lumière : Pixels Auto-émissifs

Image

  • Traitement Processeur Vidéo : α9 Gen 2 Intelligent Processor avec intelligence artificielle
  • Upscaling 4K
  • Deep Learning Picture (amélioration de l’image en fonction du contenu)
  • AI Brightness (ajustement de l’image en fonction de la lumière ambiante)
  • Contraste infini
  • Espace Colorimétrique Étendu (WCG – Wide Color Gamut)

HDR

  • HDR10
  • HLG
  • Dolby Vision
  • Advanced HDR by Technicolor
  • HDR Upscaler 
  • HDR Dynamic Tone Mapping Pro (cartographie dynamique des couleurs)

Mode jeux vidéo

  • Faible Input Lag
  • VRR (Variable Refresh Rate)
  • ALLM (Auto Low Latency Mode)
  • 4K HFR (120 IPS) : sur HDMI & USB

Smart TV

  • Système d’exploitation : webOS 4.5
  • Intelligence Artificielle LG ThinQ
  • Google Assistant & Amazon Alexa
  • Apple AirPlay 2
  • Miracast / WIDI
  • Navigateur internet
  • Application Smartphone
  • LG Content Store (catalogue d’applications)
  • Télécommande Magic Remote
  • Touches d’accès direct à Netflix, Prime Vidéo et Movies
  • Reconnaissance vocale

Audio

  • Barre de son 4.2 canaux intégrée
  • Puissance totale : 60 W (4 x 10 W / Grave : 20 W)
  • Compatible enceintes sans fil et casques Bluetooth (mode émetteur Bluetooth)
  • Lecture audio Bluetooth (mode récepteur Bluetooth)
  • Décodeur Dolby Atmos
  • Décodeur DTS

Connectivité

  • Entrées HDMI : 1 (arrière) / 3 (côté), HDMI 2.1 avec eARC (enhanced Audio Return Channel) sur HDMI 2
  • Port USB (lecture et enregistrement) : 2 (arrière) / 1 (côté)
  • Sortie audio numérique optique : 1
  • Sortie ligne/casque : 1 (mini-jack 3,5 mm)
  • Bluetooth (V5.0)
  • Port Ethernet RJ45 (LAN) : 1
  • Wifi (802.11ac)

Données logistiques

  • Poids TV sans pied : 20,8 kg
  • Poids TV avec pied : 33,6 kg
  • Poids TV dans carton : 43 kg
  • Dimensions TV sans pied (LxPxH) : 1447 x 50,3 x 877 mm
  • Dimensions TV avec pied (LxPxH) : 1447 x 220 x 877 mm
  • Dimensions du carton (LxPxH) : 1600 x 228 x 1000 mm

LG OLED65E9 : le design

Le design est un critère à part entière dans le choix d’un téléviseur. Les TV OLED ont sur ce point un atout majeur à mettre en avant : la très faible épaisseur de leur dalle qui offre au fabricant une grande liberté de conception. 

Picture On Glass

Design Picture On Glass : très fine, la dalle OLED du téléviseur LG OLED65E9 est collée sur une plaque de verre. 

LG propose ainsi depuis plusieurs années le design baptisé Picture On Glass sur certaines de ses TV OLED. La dalle est collée sur une plaque de verre, ce qui allège l’esthétique et améliore la rigidité (les dalles OLED sont souples). Avec le téléviseur LG OLED65E9, le fabricant coréen est allé jusqu’à supprimer le support aluminium qui débordait à l’avant sur la précédente génération. Vu de face, le téléviseur LG OLED65E9 présente ainsi des lignes très épurées, avec sa dalle OLED qui semble flotter dans les airs. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le design de ce grand téléviseur nous a fait forte impression, même éteint. Nous avons entendu plus d’une fois nos collègues s’extasier devant sa finesse et ses lignes épurées.

Le cadre à bords très fins du LG OLED65E9 laisse une grande place à l’image.

Installation sur un meuble

Ce téléviseur OLED LG nécessite d’être monté sur un meuble assez large puisque la plaque de verre sur laquelle est collée la dalle est en appui sur la face avant. 

La base de la façade en verre de la TV LG OLED65E9 vient en appui sur le plateau de notre meuble TV-Vidéo NorStone.

Pour se maintenir en équilibre, le LG OLED65E9 adopte un pied lourd (12,8 kg) fixé à l’arrière et faisant office de contrepoids. Ce dernier est doté d’un système de gestion des câbles couvert par un cache amovible. 

Le pied du téléviseur LG OLED65E9 est lesté pour l’empêcher de basculer vers l’avant.
Les câbles passent dans le pied du LG OLED65E9, maintenus en place par de petits ergots.
Les câbles sont ensuite camouflés par le cache amovible à clipser sur le pied.

Installation murale

Si vous ne souhaitez pas poser ce téléviseur LG OLED sur un meuble TV-Vidéo, il est bien entendu possible de le fixer au mur sur un support TV mural puisqu’il est compatible VESA 300×200 mm. Le LG OLED65E9 peut par exemple être associé au support TV motorisé Vogel’s Next 7356, spécialement conçu pour les TV OLED.

La TV LG OLED65E9 montée sur le support TV motorisé Vogel’s Next 7356.
Vue arrière du téléviseur LG OLED65E9 installé sur le support TV motorisé Vogel’s Next 7356.

LG OLED65E9 : interface de commande

Joystick

L’interface de commande sur le téléviseur se limite à un joystick multifonctions implanté au dos en bas de l’écran, sur la partie gauche lorsqu’on fait face au téléviseur. 

Le petit joystick est l’unique interface de commande présente sur le téléviseur LG OLED65E9. Il est placé au dos, sous la connectique. 
Un mini-menu de contrôle apparaît à l’écran lorsqu’on presse le joystick.

Une pression sur le joystick met en route le téléviseur lorsque celui-ci est en veille, ou active une interface de commande à l’écran lorsqu’il est en marche. On peut alors naviguer en haut, en bas, à gauche et à droite, et valider son choix en appuyant au centre du joystick. 

Un menu contextuel apparaît lors de l’utilisation du joystick, pour indiquer à l’utilisateur les fonctions disponibles.

C’est loin d’être pratique, même si cela peut dépanner lorsque la télécommande est momentanément égarée. 

Télécommande Magic Remote

On privilégiera donc la télécommande fournie pour contrôler le téléviseur LG OLED65E9. Il s’agit de la Magic Remote qui est associée depuis plusieurs années maintenant aux Smart TV LG. 

La télécommande LG Magic Remote livrée avec la TV LG OLED65E9 adopte une touche d’accès direct pour Rakuten TV (touche Movies) en plus de celle pour Netflix et de celle pour Prime Video (service proposé par Amazon).

Cette télécommande aux lignes courbes tient bien en main et présente l’intérêt de proposer un pointeur à l’écran, ainsi qu’une molette cliquable. Cette combinaison permet de faire défiler facilement les menus à l’écran et de valider les options choisies de manière très intuitive. Il reste bien entendu possible de naviguer dans l’interface au moyen des touches directionnelles qui entourent la molette. 

Application LG TV Plus

Si vous le souhaitez, il est également possible d’utiliser un smartphone iOS ou Android pour contrôler la TV LG OLED65E9, via l’application LG TV Plus. Très simple à appréhender, cette application donne accès à toutes les fonctions du téléviseur. Elle propose notamment un pavé numérique avec contrôle des chaînes et du volume, ainsi qu’un écran avec la couronne de navigation et le bouton de validation en son centre. 

Capture d’écran de l’application de contrôle LG TV Plus : à gauche le pavé numérique et le contrôle des chaînes et du volume; au centre la croix directionnelle et la touche de validation ; à droite le pavé tactile cliquable pour contrôler le pointeur à l’écran.

Nous avons particulièrement apprécié l’interface qui exploite l’écran tactile du smartphone pour contrôler le pointeur et cliquer directement à l’écran d’un tapotement du doigt sur le smartphone. Elle nous est souvent apparue plus pratique et plus précise que la télécommande Magic Remote sur ce point (le pointeur de la télécommande est parfois trop sensible).

LG OLED65E9 : l’image

Pixels auto-émissifs

La dalle OLED du téléviseur LG OLED65E9 est constituée de plus de 8 millions de pixels auto-émissifs. Cela signifie qu’il est possible de contrôler individuellement l’allumage et l’extinction de chacun d’entre-eux, ainsi que leur intensité lumineuse. Cette caractéristique propre à la technologie OLED permet d’obtenir un noir absolu, chose impossible à faire avec une TV LED ou même une TV QLED. 

La profondeur et la densité des noirs proposés par la TV LG OLED65E9 est proprement sidérante.

Grâce à cette propriété, la dalle OLED du téléviseur LG OLED65E9 peut afficher des images avec un taux de contraste très poussé, sans fuite de lumière. Il excelle par exemple dans la reproduction des images de ciels étoilés, de vues de l’espace et de villes illuminées la nuit. Cette parfaite maîtrise du contraste assure également un rendu colorimétrique intense et donne de la profondeur aux images.

Un autre intérêt majeur des dalles OLED par rapport aux dalles LCD, c’est qu’elles offrent des angles de vision très larges. Même lorsqu’on se place sur le côté du téléviseur, l’image reste lumineuse et les couleurs ne changent pas de tonalité.

Avec la TV LG OLED65E9 et ses angles de vision très larges, être placé sur le côté n’est pas un problème.

HDR10, Dolby Vision

Le contraste élevé et l’étendue de la plage colorimétrique couverte par la TV LG OLED65E9 permettent aux spectateurs de profiter de la richesse visuelle des contenus HDR. Les formats HDR10, HLG, Dolby Vision et Advanced HDR by Technicolor sont ainsi pris en charge. Le HDR10+, format HDR dynamique concurrent du Dolby Vision n’est par contre pas géré. 

TV LG OLED65E9 : scène d’ouverture de Mad Max Fury Road en HDR, pièce avec éclairage naturel, mode image Standard. L’image tire un peu trop sur l’orange (sable) et le rose (nuages).

La dalle OLED du téléviseur LG OLED65E9 profite par ailleurs d’une gestion dynamique des couleurs avec la technologie HDR Dynamic Tone Mapping Pro qui optimise très précisément l’affichage des images HDR. Avec ce procédé, la TV LG OLED65E9 assure donc une conversion en temps réel des valeurs de luminosité des images HDR reçues en exploitant une table de correspondance particulièrement efficace. Bien que sa luminosité maximale soit plus limitée que celle des téléviseurs Samsung QLED Q85R et Q90R, il est ainsi en mesure d’offrir une image de toute beauté avec les films tournés avec une plage dynamique étendue (HDR). 

TV LG OLED65E9 : scène d’ouverture de Mad Max Fury Road en HDR, pièce plongée dans l’obscurité, mode image Cinéma après calibration avec le disque Blu-ray 4K de calibration Spears & Munsil UHD HDR Benchmark. La couleur du sable et le blanc des nuages sont plus réalistes.

Qu’est-ce que le Tone Mapping ? 

Les contenus HDR permettent d’afficher des images beaucoup plus lumineuses qu’auparavant. Mais les pics de luminosité qu’ils peuvent atteindre sont parfois bien supérieurs à ceux qu’un téléviseur peut afficher. Chaque fichier vidéo HDR contient donc une « balise » (baptisée MaxCLL ou Maximum Content Light Level) indiquant son niveau de luminosité maximal, destinée au téléviseur compatible HDR. À charge pour ce dernier d’adapter l’affichage en fonction de ses capacités.

Le plus souvent, les pics de luminosité des vidéos HDR atteignent 1000 nits, 4000 nits ou 10 000 nits. Or les TV OLED peuvent généralement afficher 700 à 750 nits, et les meilleurs écrans LCD LED ou QLED jusqu’à 2000 nits. C’est ici qu’intervient le tone mapping, qui a pour rôle d’ajuster les valeurs de luminosité de l’image HDR qui sont trop élevées pour être affichées par le téléviseur. 

Sans la technologie de tone mapping, le moyen le plus simple d’afficher des images HDR sur le téléviseur est de couper les pics de luminosité non pris en charge (clipping). Appliquée à un téléviseur OLED, cette méthode brutale conduit à respecter les niveaux de luminosité de l’image originale depuis le noir total (0 nit) jusqu’à 700 nits. Mais toutes les parties de l’image originale dont la valeur est supérieure sont affichées comme si elles avaient pour valeur de luminosité 700 nits. La conséquence directement visible à l’écran, c’est que les objets très clairs et très lumineux comme les nuages ​​ou la neige sont alors simplement blancs, sans texture ni détail visible.

Pour éviter cela, le processus de tone mapping du téléviseur fait correspondre l’échelle de luminosité de l’image HDR avec sa propre échelle de luminosité. La majorité des traitements de tone mapping fonctionnent selon le même principe : ils affichent les valeurs d’origine jusqu’à un certain point, par exemple 300 nits pour une TV OLED, tout en réduisant de manière progressive la luminosité des objets dont la luminosité est située au-dessus. Les parties les plus sombres de l’image restent ainsi lisibles (les noirs ne sont pas bouchés) et les parties les plus lumineuses sont nuancées. Les nuages ou la neige ne sont alors pas aussi lumineux qu’ils pourraient l’être avec un téléviseur HDR capable d’offrir des pics de luminosité très élevés. Mais ils sont plus lumineux que les autres éléments de l’image à l’écran et conservent des détails et de la texture. 

Sur la même séquence vidéo avec les mêmes réglages image, le LG OLED65B6V (en bas à droite) est trop lumineux. Les zones les plus claires de l’image sont un peu “brûlées”, les couleurs paraissent plus fades et on perd en détail sur le front de l’héroïne. En haut à gauche, le processus de tone mapping dynamique du LG OLED65E9 ajuste les valeurs de colorimétrie et de luminosité de chaque pixel avec à la clé une image très équilibrée et des couleurs plus réalistes.

La technologie HDR Dynamic Tone Mapping Pro exploitée par la TV LG OLED65E9 est particulièrement efficace. Malgré une luminosité maximale limitée à environ 700-750 nits, la gestion des niveaux de gris est excellente. L’échelle de gradation bénéficie à la fois aux zones sombres et aux zones lumineuses de l’image qui ne sont jamais bouchées. 

LG OLED65E9 : le son

Sur tous les grands téléviseurs à partir de 55″ de diagonale, les fabricants soignent la section audio pour essayer d’offrir aux spectateurs un son à la mesure de la qualité d’image. Le fabricant coréen a donc doté le téléviseur LG OLED65E9 d’une véritable barre de son 4.2 canaux, intégrée très discrètement.

La barre de son

Fine et discrète avec sa grille métallique perforée noire, la barre de son du téléviseur LG OLED65E9 coure sous toute la dalle et adopte 4 haut-parleurs. 

Positionnés juste en dessous de la dalle OLED, les 4 haut-parleurs principaux sont protégés par une grille métallique noire. 

On peut distinguer ici les haut-parleurs du LG OLED65E9 derrière la grille.

Les woofers

Les deux haut-parleurs de grave sont quant à eux placés derrière la dalle de verre, intégrés au châssis arrière. Ils sont orientés vers le bas pour que les basses fréquences rayonnent dans toute la pièce. L’amplification totalise 60 watts de puissance, dont 20 watts alloués au grave.

Deux haut-parleurs dédiés aux basses fréquences épaulent la barre de son du téléviseur LG OLED65E9. Ils sont placés derrière la dalle, de part et d’autre du châssis renfermant l’électronique et orientés vers le bas.

Dolby Atmos et DTS

Le téléviseur LG OLED65E9 décode les formats Dolby Atmos et DTS qu’il reproduit en créant un son surround virtuel. La technologie d’amplification des voix maison baptisée Clear Voice III est toujours exploitée pour améliorer la perception des dialogues : les fréquences médium sont alors mises en avant pour mieux suivre les discussions dans les talk show, les voix off des documentaires ou les dialogues des séries TV et des films. 

Prise casque et Bluetooth

L’écoute au casque est également possible, avec un casque hi-fi en liaison filaire mais aussi sans fil avec un casque Bluetooth. Notez que le téléviseur LG OLED65E9 est compatible aptX et peut donc offrir une qualité de son améliorée en liaison sans fil Bluetooth. Le Bluetooth peut également être mis à profit pour diffuser le son du téléviseur sur une paire d’enceintes sans fil Bluetooth.

Nous avons pu connecter sans fil le casque Bluetooth Sennheiser Momentum Wireless AE (M2) au téléviseur LG OLED65E9. Pour faciliter la détection et l’appairage du casque Bluetooth, il est recommandé de s’approcher du téléviseur durant la procédure. 

Bien que la sortie casque ne puisse pas être paramétrée spécifiquement pour le branchement d’un caisson de basses, on peut toutefois l’utiliser à cet effet, en la reliant à l’entrée LFE d’un caisson (un adaptateur ou un câble mini-jack vers RCA est dans ce cas nécessaire). 

Même si elle n’est pas spécifiquement prévue pour cela, la sortie casque du LG OLED65E9 peut être mise à contribution pour le branchement d’un caisson de basses (entrée LFE), afin d’épauler les haut-parleurs du téléviseur (fréquence de coupure haute réglée à 80-100 Hz). Sur les films et les jeux vidéo, le bénéfice est très appréciable.

Il faut ensuite sélectionner dans le menu “Son” du téléviseur LG OLED65E9 la sortie simultanée sur les haut-parleurs du téléviseur et la prise casque. Sans cela, vous n’aurez de son que sur le caisson de basses puisque par défaut, le téléviseur n’active que la sortie casque lorsqu’il détecte l’insertion d’une prise mini-jack.

LG OLED65E9 : l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est omniprésente sur le téléviseur LG OLED65E9 via le nouveau processeur LG α9 Gen2 Intelligent Processor, au service de l’image et du son notamment.

Le processeur LG α9 Gen2 exploite un puissant algorithme d’intelligence artificielle pour optimiser l’image et le son produits par le téléviseur LG OLED65E9.

Deep Learning Picture 

La technologie Deep Learning Picture se charge ainsi d’optimiser l’image en fonction de son contenu et de la luminosité ambiante dans la pièce. Le processeur LG α9 Gen2 a en effet “appris” à reconnaître les différents éléments qui composent une image vidéo. 

Le procédé AI Picture de la TV LG OLED65E9 est donc en mesure d’analyser le contenu des images avant de les diffuser, d’en détecter la qualité et de les traiter pour en optimiser l’affichage (réduction du bruit, amélioration de la netteté, amélioration des détails).

L’activation du mode image AI déclenche l’analyse et le traitement des images par le processeur intelligent LG α9 Gen2. 

La technologie AI Brightness exploite pour sa part le processeur LG α9 Gen2 en combinaison avec le capteur de luminosité ambiante pour ajuster automatiquement l’intensité lumineuse de l’image affichée en fonction des conditions d’éclairage de la pièce. Ce procédé est par ailleurs compatible avec le visionnage des vidéos en Dolby Vision. Quel que soit le contenu regardé sur le téléviseur LG OLED65E9, et quelles que soient les conditions de luminosité ambiante, l’image est toujours optimale. C’est particulièrement pratique en journée si la luminosité de la pièce tend à varier selon la météo (alternance de nuages et d’éclaircies, par exemple). Plus de risque d’avoir soudain une image trop sombre lorsque la pièce est illuminée, ou trop lumineuse lorsque la pièce s’assombrit. 

IA Sound

Le processeur LG α9 de seconde génération est également capable d’optimiser le son puisqu’il a également “appris” à discerner les différents éléments d’une piste sonore. Il analyse ainsi le type de contenu audio diffusé par le téléviseur LG OLED65E9 (flash info, talk show, film, série, concert, clip musicaux…), identifie les voix, les effets sonores et la musique, puis applique le traitement adapté pour en améliorer la diffusion. Les voix sur les talk show et les flash info sont plus nettes, les effets surround des films et séries sont spatialisés virtuellement, les hautes et basses fréquences sont optimisées pour la reproduction des programmes musicaux.

Schéma de fonctionnement de la technologie AI Sound exploitée par le téléviseur LG OLED65E9.

La section audio du téléviseur LG OLED65E9 exploite également l’intelligence artificielle pour créer un champ sonore surround 5.1 virtuel à partir d’une bande son stéréo. La barre de son de cette TV LG OLED ne peut évidemment pas égaler une véritable chaîne home-cinéma avec des enceintes surround positionnées tout autour des spectateurs. Mais elle diffuse un son surround large et immersif qui se déploie bien au-delà des limites physiques de l’écran.

Par ailleurs, ce téléviseur propose une fonction de calibration automatique (One Touch Sound Tuning) qui optimise le rendu sonore en fonction de la pièce.

Grâce à l’intelligence artificielle, le téléviseur LG OLED65E9 peut optimiser le rendu sonore en fonction de l’acoustique de la pièce.

LG OLED65E9 : les fonctions Smart TV

La TV LG OLED65E9 est un modèle connecté, appelé aussi Smart TV. Elle a donc vocation à être reliée en WiFi ou par Ethernet à la box Internet de la maison, pour accéder à la fois aux contenus multimédia partagés sur le réseau local et à différents services en ligne.

LG WebOS

Pour faciliter la navigation dans les contenus et les applications, le téléviseur LG OLED65E9 adopte l’interface logicielle propriétaire LG WebOS. C’est ici la version la plus récente (version 4.6) qui est implémentée. 

Fluide et intuitive, celle-ci se matérialise par un bandeau qui s’affiche en bas de l’écran, en surimpression sur le programme regardé. Il apparaît dès qu’on appuie sur la touche « Home » de la télécommande, symbolisée par un pictogramme en forme de maison. Ce bandeau présente différents onglets correspondant chacun à un service ou une application. En cliquant sur un onglet avec la télécommande, on accède au service associé. 

Plus complète dans sa présentation des services, la dernière version de WebOS affiche une seconde barre de contenus contextuels au-dessus de la barre principale.

La dernière version de WebOS (version 4.6 sur notre modèle) y ajoute un bandeau supplémentaire juste au-dessus, destiné à afficher des informations contextuelles en rapport avec le service survolé sur le bandeau principal. Ainsi, lorsqu’on laisse le pointeur de la télécommande sur Netflix, sur Prime Video ou sur Rakuten TV, ce second bandeau affiche sous forme de vignettes les contenus récents ou populaires proposés par le service en question. 

Le portail d’applications et de services LG WebOS est par ailleurs personnalisable. On peut ainsi choisir quels onglets on souhaite faire apparaître et les classer à sa guise.

Chaque onglet de la barre d’application WebOS peut être déplacé facilement en le sélectionnant et en le faisant glisser vers la gauche ou vers la droite.

Services en ligne et applications

Parmi les nombreux services en ligne disponibles depuis l’interface WebOS figurent notamment Netflix, Prime Video (Amazon), Rakuten TV ou encore Youtube, qui sont pré-installés. Les trois premiers sont directement accessibles depuis la télécommande, via leur touche dédiée respective. Tout trois proposent de nombreuses vidéos à visionner en 4K Ultra HD avec un encodage en Dolby Vision pour Netflix et en HDR10 pour Prime Video et Rakuten TV.

La télécommande Magic Remote de la TV LG OLED65E9 dispose de trois touches dédiées pour Netflix, Prime Video et Rakuten TV.

Il est par ailleurs possible de télécharger d’autres applications et services via le catalogue d’applications LG Content Store. Moins fourni que le Play Store d’Android TV, il permet cependant de télécharger l’application Molotov pour regarder et enregistrer la TNT, les applications Plex et Emby permettant de lire des fichiers multimédia partagés sur le réseau local, mais aussi les applications musicales Deezer et Spotify. 

La page d’accueil du LG Content Store donne accès à des films (via Rakuten TV) ainsi qu’à des applications à télécharger.

On y trouve également de nombreuses applications permettant de regarder en ligne des programmes TV étrangers ou des programmes pour enfants, ainsi que de nombreux jeux vidéo.  

De nombreuses applications sont disponibles sur le LG Content Store parmi lesquelles Deezer, Youtube Kids, My TF1 VOD…

Contrôle vocal

Le téléviseur LG OLED65E9 ne possède pas de microphone intégré pour le contrôle vocal, contrairement au téléviseur OLED Sony KD-65AG9, par exemple. La télécommande Magic Remote du téléviseur LG OLED65E9 intègre donc un microphone ainsi qu’une touche permettant de l’activer. Notez qu’il est nécessaire de la maintenir enfoncée lorsqu’on énonce une commande vocale, puisque le micro devient sourd dès qu’on la relâche. Cet OLED LG intègre nativement Google Assistant, mais il est également compatible Alexa (application à télécharger sur le LG Content Store) et AirPlay2 (compatible avec l’assistant Apple Siri depuis un Apple Homepod ou depuis un iPhone ou un iPad).

En maintenant appuyée la touche micro de la télécommande Magic Remote, on peut formuler à voix haute une demande à l’assistant Google…
…qui répond quasi instantanément.

LG OLED65E9 : la connectivité

La connectique du LG OLED65E9 est entièrement regroupée au verso du téléviseur, à gauche lorsque l’on fait face à l’écran. 

Elle comprend 4 entrées HDMI (1 orientée vers l’arrière et 3 orientées vers le côté gauche). Elles sont toutes conformes au standard HDMI 2.1, l’entrée HDMI 2 étant par ailleurs compatible eARC (enhanced Audio Return Channel). Elle est donc en mesure de renvoyer le son HD multicanaux des films (y compris en Dolby Atmos et DTS:X) vers un ampli home-cinéma qui présente la même compatibilité. 

La connectique du téléviseur LG OLED65E9 est regroupée au dos, sur la partie gauche lorsqu’on est face à l’écran.

Trois ports USB sont également présents, destinés aussi bien à la lecture audio et vidéo qu’à l’enregistrement des programmes TV sur clé USB ou sur disque dur portable. 

Une sortie audio numérique optique est là également, pour relier au téléviseur une barre de son ou un ampli home-cinéma dépourvu de prise HDMI ARC. Elle est complétée d’une sortie audio analogique stéréo au format mini-jack (3,5 mm). Celle-ci est commutable en sortie ligne (niveau fixe) ou en sortie casque (niveau variable). La prise en charge du Bluetooth est bien entendu de mise, comme nous l’avons vu plus haut. Pour la connexion au réseau local et à internet via la box du domicile, le téléviseur LG OLED65E9 peut compter sur un port Ethernet RJ45 (LAN) pour une liaison câblée et sur un contrôleur WiFi (802.11ac) pour une liaison sans fil.

LG OLED65E9 : nos impressions

Pour ce test, nous avons installé le téléviseur LG OLED65E9 sur un meuble TV-Vidéo NorStone. Nous l’avons associé au lecteur Blu-ray 4K Ultra HD Pioneer UDP-LX500 via un câble Audioquest Cinnamon HDMI relié à l’entrée HDMI 2 du téléviseur, compatible eARC. Nous avons également relié une Playstation 4 Pro à l’entrée HDMI 1 du LG OLED65E9 pour tester les qualités de ce téléviseur avec des jeux vidéo (input lag : 12,9 ms). La liaison au réseau local et à internet fut réalisée en WiFi via le répéteur de notre pack Netgear Orbi RBK50. Enfin, nous avons sollicité le soutien du caisson de basses Rel Acoustics T9i pour épauler la barre de son intégrée du téléviseur.

LG OLED65E9 : qualité d’image

Noirs intenses

Ce qui frappe immédiatement lorsqu’on allume le téléviseur LG OLED65E9 pour la première fois, c’est la profondeur et la densité du noir. Le fabricant coréen n’exagère pas lorsqu’il parle d’un noir parfait. 

Sur Avatar (4K HDR10 bits), le LG OLED65E9 permet de profiter de couleurs riches et de noirs profonds).

La technologie OLED est véritablement sans égale dans ce domaine et même l’excellent téléviseur Samsung QLED QE55Q90R qui s’en approche pourtant, ne peut rivaliser. Il propose certes un niveau de noir remarquable pour un téléviseur à technologie LCD QLED, notamment dans un environnement lumineux. Mais lorsqu’on baisse la luminosité ambiante pour plonger la pièce dans la pénombre, le noir du QLED apparaît plutôt d’un gris très très foncé, mais un gris tout de même. Le noir du OLED LG le reste toujours.

Le Samsung QLED QE55Q90R offre une très belle image, mais les couleurs nous ont semblé moins intenses et les noirs moins profonds.

Mode image Cinéma

Avec cette capacité à produire un noir aussi dense, le LG OLED65E9 est en mesure d’afficher des contrastes saisissants et des couleurs d’une grande vivacité, mais aussi d’une très grande justesse. À condition toutefois de choisir le bon mode image en fonction du programme regardé. Le mode standard est plutôt bien adapté pour les programmes TV en journée, mais les couleurs étaient un peu trop saturées à notre goût sur le film Mad Max Fury Road (Blu-ray 4K HDR). 

En mode standard, la couleur de la peau du visage et des mains de Tom Hardy est trop saturée pour sembler naturelle. Les nuages sont orangés.

Nous lui avons préféré le mode Cinéma, bien étalonné en sortie du carton, comme nous avons pu nous en assurer avec le disque de calibration Spears & Munsil UHD HDR Benchmark. Nous n’avons que très peu modifié les réglages d’origine pour obtenir une image à notre goût.

Avec l’image réglée en mode Cinéma, le téléviseur LG OLED65E9 délivre une image aux couleurs chaudes mais avec des teintes plus réalistes qu’en mode standard.
Après avoir calibré le LG OLED65E9 à l’aide des différentes mires présentes sur le disque de calibration Spears & Munsil, on obtient une image véritablement cinématographique.

HDR & tone mapping

Lors de notre séance de calibration avec le disque de test Spears & Munsil, nous avons pu constater grâce à la mire de contraste que la luminosité maximale du LG OLED65E9 plafonnait à environ 750 nits. C’est peu par rapport aux TV Samsung QLED 2019 (Q70R = 1000 nits, Q80R/Q85R = 1500 nits, Q90R = 2000 nits), mais malgré cela, le rendu des contenus HDR est vraiment remarquable avec le LG. On le doit à la mise en oeuvre de la technologie HDR Dynamic Tone Mapping Pro qui s’appuie manifestement sur une table de conversion calibrée très précisément. 

Le coeur de la fleur fourmille de détails et bénéficie d’une profondeur tridimensionnelle. Les nuances de rouge-orangé offrent une incroyable richesse. Le LG OLED65E9 gère vraiment très bien les contenus HDR.

Celle-ci semble respecter au mieux l’échelle de gris du contenu HDR original et afficher des couleurs vivantes et lumineuses. Jamais l’image ne nous a semblé manquer de nuances ni de détails dans les zones les plus claires. Les zones sombres sont toujours lisibles, les noirs intenses, les couleurs vives mais réalistes.

LG OLED E9 Vs LG OLED B6 

Nous avons d’ailleurs pu constater les progrès importants réalisés par LG par rapport aux premières générations de TV OLED. Nous avons pour cela comparé le même contenu vidéo diffusés simultanément sur le LG OLED65E9 et le LG OLED65B6V (2016), après avoir calibré la luminosité de la dalle et le menu image de ces deux TV avec strictement les mêmes valeurs. 

De prime abord, le résultat semble plus flatteur sur le téléviseur le plus ancien. L’image est en effet plus vive et plus lumineuse sur le B6, plus douce et nuancée sur le E9. Lorsqu’on y regarde de plus près, on constate que les zones très lumineuses de l’image sur le B6 sont souvent surexposées, avec une perte de détail importante. La dalle du B6 présente également une légère dérive colorimétrique dans le bleu/cyan. 

La gestion des hautes lumières est plus efficace sur le LG OLED65E9 (en haut à gauche) que sur le OLED65B6V (en bas à droite).

L’image du E9 est pour sa part plus équilibrée, légèrement plus sombre mais bien plus détaillée dans les zones lumineuses. Les couleurs sont également plus réalistes. La gestion des hautes lumières est bien meilleure sur le modèle 2019, avec plus de nuances sur les valeurs les plus élevées, des blancs jamais brûlés et des noirs plus profonds mais détaillés. 

Fluidité d’image (TruMotion)

Le mode de compensation de mouvement LG TruMotion a pour fonction d’éliminer les saccades et le flou des images en mouvement. Il est particulièrement efficace et se révèle un précieux atout pour conserver la précision et le détail sur les retransmissions d’événements sportifs notamment. Les plans larges et les vues aériennes sur les matchs de foot gagnent ainsi en fluidité et en netteté. Sur Bein Sport, TruMotion activé, on suit le ballon des yeux sans constater quasiment aucune saccade sur les images. 

La technologie TruMotion du LG OLED65E9 est très efficace pour supprimer les saccades lors du visionnage d’un match.

Sur les films par contre, le résultat obtenu avec le TruMotion activé nous a déplu. On perd le rendu télécinéma pour se rapprocher d’un rendu “reportage vidéo” qui, selon nous, dénature l’oeuvre. Ceux qui sont incommodés par le flou sur les travelings peuvent toutefois essayer le mode Éclatant qui nous a semblé moins “radical” que le mode Lisse. Le mode Utilisateur permet même d’ajuster les réglages du TruMotion à sa guise.

Le mode Utilisateur de la fonction TruMotion permet d’ajuster le niveau de réduction des saccades et la gestion des zones floues. Il offre également la possibilité d’activer ou non le procédé Motion OLED. Ce dernier intercale une image noire entre les images pour supprimer certains effets de flous dus à la persistance rétinienne. Attention, cela a pour effet de diminuer la luminosité globale de l’image.

Upscaling

Pour tester la qualité d’upscaling du téléviseur LG OLED65E9, nous avons d’abord regardé le Live à Prague de Hans Zimmer (Blu-ray 1080p), en désactivant les fonctions d’upscaling et d’amélioration d’image du lecteur Blu-ray 4K Ultra HD Pioneer UDP-LX500. 

En conservant le réglage Cinéma (netteté à 10, Image IA désactivé), l’image est bien définie et très douce. L’upscaling est réalisé de manière efficace mais sans appuyer excessivement les contours. Les cheveux du compositeur se détachent nettement du fond noir sans artefact ni effet de pixellisation. On distingue clairement quelques rides sur son front et la texture de son tee-shirt est perceptible.

Le visionnage du Blu-ray HD1080p du concert de Hans Zimmer est l’occasion de tester l’upscaling du LG OLED65E9 et de s’extasier une fois de plus devant la qualité de contraste de l’image.

Nous avons également visionné quelques programmes de la TNT via l’application Molotov (sans abonnement, donc avec une définition maximale de 720p). Là encore le LG OLED65E9 fait un travail remarquable, que ce soit sur un reportage d’Arte ou sur une série sur 6Ter. Avec les sources dont la résolution d’origine est faible, nous recommandons le recours à la fonction AI Image qui permet d’obtenir des résultats encore meilleurs. 

Extrait d’un reportage sur Arte (Molotov, 720p) : la mise à l’échelle réalisée par le LG OLED65E9 est très réussie. La gestion de la luminosité est remarquable et la veste à chevrons de la personne interviewée ne présente aucun artefact à l’affichage. 
Elementary sur 6Ter (Molotov, 720p) : le visage d’Aidan Quinn est détaillé, les teintes réalistes et les dégradés sur les tons chair sont bien maîtrisés.

Mode jeux

Le très faible temps de réponse du téléviseur LG OLED65E9 est un autre de ses atouts et pas des moindres. Mesuré par le fabricant à seulement 12,9 ms, il fait mieux sur ce point que les TV Samsung QLED de dernière génération qui ne sont cependant pas très loin puisqu’elles affichent un input lag inférieur à 15 ms. 

Les quatre prises HDMI 2.1 du téléviseur LG OLED65E9 sont compatibles ALLM et VRR.

Ce téléviseur LG est par ailleurs compatible ALLM (Auto Low Latency Mode) et VRR (Variable Refresh Rate). 

Le premier permet à une console de jeux vidéo dernière génération ou un PC doté d’une carte graphique compatible d’envoyer au téléviseur LG OLED65E9 via HDMI un signal pour forcer le téléviseur à basculer dans le mode d’affichage offrant le moins de latence. Il s’agit en l’occurrence du mode Jeux dans lequel tous les traitements vidéo qui risquent de générer un retard d’affichage sont désactivés. 

Le rendu graphique sur Horizon Zero Dawn (PS4 Pro) est enthousiasmant !

Le second intéressera plus particulièrement les propriétaires de XBox One X (seule console compatible actuellement) et de PC dotés d’une carte graphique prenant en charge le VRR. Avec cette fonction, le risque de micro-saccades (stuttering) dans l’affichage du jeu est extrêmement réduit pour ne pas dire éliminé. En effet, le téléviseur LG OLED65E9 adapte en temps réel son taux de rafraîchissement en fonction du nombre d’images/seconde (framerate) du flux transmis par la console ou le PC. L’image est plus fluide mais également plus nette.

Attentions aux reflets

C’est le point faible de ce téléviseur LG OLED65E9. Sa dalle au revêtement brillant se comporte un peu comme un miroir et reflète facilement les lumières parasites et les objets de la pièce qui sont dans son axe de réflexion. C’est particulièrement visible en pleine journée dans les zones les plus sombres ou sur les zones de couleur uniforme de l’image affichée. 

En pleine journée dans une pièce éclairée par la lumière du jour, les reflets sur la dalle du LG OLED65E9 sont assez nombreux (source : bande annonce Alita: Battle Angel sur Rakuten TV).

Ce désagrément est moindre dans la pénombre ou l’obscurité, mais il faut tout de même faire attention aux pollutions lumineuses résiduelles et éviter les éclairages d’ambiance. On veillera donc à soigner le placement du LG OLED65E9 pour éviter de l’installer le long d’un mur opposé à une fenêtre, sous peine de voir celle-ci se refléter sur l’écran.

Sur cette image, dans l’encadré, on aperçoit en bas à gauche de l’écran du LG OLED65E9 le reflet de la lumière du jour qui passe sous la porte donnant accès à notre salle de test.

La plupart du temps cependant, on n’y prête plus attention une fois qu’on est concentré sur un film ou sur une émission. Mais l’absence d’un filtre anti-reflet est tout de même regrettable. Elle se fait d’autant plus cruellement ressentir que nous avions vraiment été emballé par celui du téléviseur QLED Samsung QE55Q90R, extrêmement efficace. Le LG OLED65E9 ne peut que s’incliner face au Samsung sur ce point. 

Sans doute le risque de faire chuter le pic de luminosité de la dalle et d’en réduire les angles de vision a-t-il convaincu LG de ne pas équiper ses TV OLED d’un filtre anti-reflets. 

LG OLED65E9 : performances audio

Le téléviseur LG OLED E9 embarque une barre de son 4.2 canaux compatible Dolby Atmos (décodage). Selon le fabricant coréen, elle est en mesure de spatialiser efficacement les effets sonores des films et séries qu’elle diffuse. Cette TV LG OLED dispose par ailleurs d’un système de calibration automatique du son en fonction de l’acoustique de la pièce. 

Réglage Acoustique AI

Le réglage acoustique AI du LG OLED65E9 exploite le microphone intégré à la télécommande pour effectuer les mesures tandis que les haut-parleurs du téléviseur diffusent un signal sonore. Un algorithme calcul alors les effets à appliquer pour que la diffusion du son soit adaptée aux conditions spécifiques de la pièce d’écoute.  

L’écran d’accueil du menu de réglage acoustique AI sur la TV LG OLED65E9.

Nous avons donc tenté l’expérience dans notre salle de test. À l’issue de la procédure, le téléviseur nous invite à écouter une bande son en activant et en désactivant la correction acoustique qu’il propose. Pour être franc, nous n’avons pas perçu de différence importante entre le mode standard et le mode AI en écoutant l’extrait musical proposé. 

Spatialisation

Que ce soit sur les films Mad Max : Fury Road (Dolby Atmos) et Avatar (DTS) ou sur le jeu Horizon Zero Dawn, la barre de son du LG OLED65E9 est loin d’être ridicule. Les prestations sont similaires à celles offertes par une bonne barre de son offrant un son surround virtuel. 

En mode standard, la spatialisation est plutôt large et le médium est assez riche d’informations. Les voix sont intelligibles. Les effets stéréo sont bien marqués. Nous sommes par contre moins convaincus par les deux haut-parleurs de grave qui manquent clairement de coffre.

Lorsqu’on active le mode son Cinéma, on constate une extension du son dans l’espace, sur les côtés et en hauteur. La scène sonore reste assez frontale, mais les effets latéraux sont convaincants et le son gagne une certaine amplitude verticale. Les voix semblent un peu plus distinctes. 

Par contre, le grave manque toujours trop de profondeur et d’impact pour être convaincant. La fonction baptisée “Renforçateur de grave” donne un peu plus d’assise à la bande son, sans toutefois nous emballer plus que cela. 

Le “renforçateur” de graves ne nous a pas vraiment convaincu…

Nous enclenchons le mode AI Sound pour voir les effets du travail de l’intelligence artificielle sur le rendu sonore. Nous constatons une légère amélioration en ce qui concerne la largeur de la scène sonore et le niveau de détails. Les voix par contre sont alors un peu moins intelligibles.

Avec l’apport d’un caisson de basses, en l’occurrence le Rel Acoustics T9i, relié à la sortie casque du LG OLED65E9, le son prend une toute autre dimension. En mode son Cinéma, que ce soit sur les films ou sur les bandes son des jeux vidéo, le rendu est bien plus immersif. C’est flagrant sur les vrombissements de moteurs et les explosions qui sont alors très réalistes. Même les voix masculines y gagnent, avec plus de matière et de densité. Si vous ne souhaitez pas encombrer le salon d’une ribambelle d’enceintes, c’est un bon compromis pour profiter d’un son surround très sympa avec de l’énergie sur les scènes d’action.

LG OLED65E9 : Smart TV

Web OS

L’interface WebOS évolue par petites touches à chaque nouvelle génération de TV LG. Sur le LG OLED65E9, on bénéficie de la version 4.6 qui est toujours aussi fluide et agréable à utiliser. L’accès aux différents services et applications se fait rapidement grâce à la réactivité du processeur intégré au téléviseur. Les services de vidéo en ligne les plus populaires sont déjà présents sur la barre de contenus qui peut être personnalisée facilement : c’est bien vu. La seconde barre d’infos contextuelles au-dessus de la barre d’onglets est également une bonne trouvaille qui facilite un peu plus l’utilisation au quotidien.

L’interface LG WebOS est de plus en plus agréable à utiliser, génération après génération.

LG Content Store

Le catalogue d’applications LG Content SQtore est certes moins fourni que celui d’Android TV mais il propose quand même de nombreux services et applications comme Molotov, Bein Sport, Deezer, My TF1 VOD, Youtube Kids…

Magic Remote

La télécommande Magic Remote est bien pensée, permettant de naviguer avec le pointeur (un peu trop sensible à notre goût) et la molette ou avec le classique pavé directionnel. L’application LG TV Plus est également très pratique pour contrôler la TV. C’est un plus indéniable quand on a tendance à égarer sa télécommande… 

LG OLED65E9 : comparé à…

LG OLED65B6V : les noirs sont un peu plus profonds sur le LG OLED65E9, mais on constate surtout sur ce dernier une bien meilleure gestion des contenus HDR. La colorimétrie est plus juste, les zones les plus lumineuses de l’image ne sont pas surexposées et restent détaillées. Cet OLED LG E9 dispose également d’une section audio plus performante.

Sony KD-65AG9 : associez une dalle OLED LG dernière génération avec le traitement d’image assuré par le processeur Sony 4K HDR Processor X1 Ultimate et vous obtenez un quasi sans faute. Le LG OLED65E9 fait presque aussi bien mais le Sony reste encore un cran au-dessus en ce qui concerne le rendu naturel des couleurs et la gestion des basses luminosités, détaillées et nuancées. Autre atout du Sony, la technologie Acoustic Surface Audio+ contre laquelle aucun système audio intégré à un téléviseur ne peut lutter.

Samsung QE55Q90R : ce QLED Samsung nous a fait forte impression avec son excellent filtre anti-reflets et ses pics de luminosité très élevés. Il est idéal pour profiter des images HDR en pleine journée dans d’excellentes conditions. Moins lumineux donc un peu pénalisé en pleine journée dans une pièce lumineuse, le LG OLED65E9 lui est cependant bien supérieur sur les noirs et sur l’intensité des couleurs, avec un contraste bien meilleur. La pénombre ou l’obscurité lui sont plus propices pour profiter encore plus de ces qualités. 

LG OLED65E9 : conclusion

Le téléviseur LG OLED65E9 nous a vraiment convaincu avec son excellent contraste, ses couleurs chatoyantes et sa très bonne prise en charge des contenus vidéo en HDR. Il excelle non seulement sur les contenus HDR Dolby Vision, pour lesquels il a été spécifiquement calibré en collaboration avec les laboratoires Dolby, mais également sur les autres formats HDR, grâce à la technologie HDR Dynamic Tone Mapping Pro.

L’image 4K HDR sur Mad Max : Fury Road nous a véritablement bluffé.

La partie Smart TV est conviviale et intuitive, à la hauteur de ce que propose la concurrence, sans égaler toutefois l’interface Android TV, plus étoffée. La section audio est loin d’être ridicule et propose un son surround large, quoiqu’assez frontal. Mais le manque de présence dans le grave mérite l’ajout d’un caisson de basses. Quant à l’intelligence artificielle du processeur α9 Gen 2, nous l’avons appréciée principalement dans l’upscaling des sources vidéo en basse résolution, dont elle permet d’améliorer significativement la qualité d’affichage. Son apport sur le son nous a semblé plus anecdotique.

Nous avons aimé

  • Le design Picture On Glass très réussi
  • Les angles de vision très larges
  • L’excellente gestion des contenus HDR
  • Le contraste et le niveau de noir
  • Les couleurs riches, nuancées et justes en mode Cinéma
  • L’efficacité du traitement TruMotion pour les retransmissions sportives
  • L’upscaling avec Intelligence Artificielle, très efficace sans en faire trop
  • La section audio efficace

Nous aurions aimé

  • Un filtre anti-reflets
  • Une luminosité plus élevée
  • La prise en charge du HDR10+
  • Un pointeur de télécommande un peu moins sensible

  • 2
    Partages

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Charlyhure,
    Un peu de patience… LG vient d’inaugurer une nouvelle usine de production de dalles OLED qui devrait permettre d’en abaisser les coûts de production. Par conséquent, les prix des TV OLED devraient baisser d’ici fin 2019 début 2020. Enfin, je l’espère 😉

    • Bonjour Julien,
      Le mode Galerie du LG est convaincant pour qui en a l’usage. Le système anti-marquage intégré au système évite que la dalle ne présente des traces de l’image affichée dans ce mode.

    • Bonjour Jacques,
      Effectivement, il n’y a plus ou quasiment plus de TV 3D sur le marché actuellement, faute d’un succès suffisant auprès des consommateurs. Il faudrait vous tourner vers la vidéoprojection pour en profiter.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.