Test : Marshall Monitor II A.N.C

4
5525

Le casque Marshall Monitor II A.N.C chapeaute la gamme 2020 de casques Bluetooth du fabricant britannique. Ce modèle circumaural fermé au design rappelant les amplis pour guitares Marshall intègre la réduction active de bruit et promet jusqu’à 30 heures d’autonomie lorsqu’elle est en marche ou 45 heures en la désactivant. Disponible à partir du 17 mars au tarif de 299 €, le Marshall Monitor 2 A.N, peut-il faire de l’ombre aux emblématiques casques Sony WH-1000XM3 et Bose 700

Le casque Bluetooth Marshall Monitor II A.N.C est équipé d’une réduction de bruit active à 11 niveaux et bénéficie d’une autonomie de 30 heures.

Marshall Monitor II A.N.C : la marque

Icône incontestable de la scène rock ‘n’ roll, Marshall est une entreprise britannique fondée en 1962 par Jim Marshall. Professeur de batterie et propriétaire d’un magasin de musique à Londres, il s’aperçoit après de nombreuses discussions avec de célèbres musiciens, dont notamment Pete Townshend et John Entwistle de The Who, que le rock alors naissant a besoin d’un son différent et plus puissant. C’est ce constat qui pousse Jim Marshall à fonder sa société et à se lancer dans le monde de l’amplification. 

En 1962, Jim Marshall entame la conception de son premier amplificateur, le Marshall JTM45. Un modèle à lampes basé sur la conception du Fender Bassman auquel il apporte notamment un châssis en aluminium pour limiter les parasites engendrés par le châssis en acier du Fender Bassman, une charge close ainsi qu’un circuit de contre-réaction modifié pour optimiser les harmoniques produites par l’amplificateur. Ce modèle rencontre un très vif succès auprès de célèbres guitaristes tels que Pete Townshend (The Who), Jimi Hendrix ou encore Eric Clapton et devient rapidement une véritable référence auprès de la scène artistique. Il est aujourd’hui encore considéré comme l’un des meilleurs amplificateurs de la marque. Il connut de nombreuses améliorations au fil des années, avec notamment l’adoption de l’emblématique design associant vinyle noir et métal qui sont aujourd’hui encore indissociables de la marque.  

Le Marshall JTM45 est le premier amplificateur pour guitare conçu par Marshall. 

En 1965, Pete Townshend, guitariste de The Who demande à Jim Marshall de réaliser un amplificateur de guitare encore plus puissant. C’est ainsi que voit le jour le Marshall Townshend, un modèle embarquant une amplification de 100 watts chargée d’alimenter un baffle doté de 8 haut-parleurs de 25 cm de diamètre. Un tel baffle était cependant difficilement transportable. Il est alors rapidement remplacé par deux baffles équipés chacun de 4 haut-parleurs de 30 cm. Ce nouveau modèle séduit les plus grands artistes rock et est notamment utilisé par Jimi Hendrix en 1969 au festival de Woodstock. Ce fort succès lui a valu de nombreuses déclinaisons jusqu’au début des années 80.

Jimi Hendrix utilisant un amplificateur Marshall Super Lead en 1967 à Helsinki.

Les années 80 sont marquées par la gamme d’amplis Marshall JCM-800. Ces modèles introduisent pour la première fois en série une boucle d’effet ainsi qu’un master volume. Ils disposent d’une puissance variable entre 50 watts et 100 watts et sont déclinés en versions entièrement à lampes, hybrides et transistors pour s’adapter à la sonorité de chaque artiste. La gamme d’amplis Marshall JCM-800 est ainsi tout aussi bien utilisée par des artistes blues comme Eric Clapton que par des groupes de Heavy Metal comme Motörhead. 

L’amplificateur Marshall JCM-800 participe au succès du groupe de heavy metal Motörhead.

Les années 2000 marquent un tournant pour la marque britannique. Tout en continuant de produire ses mythiques amplificateurs, le fabricant se diversifie pour répondre aux changements des modes de consommation de la musique. C’est ainsi que voient le jour de nombreuses enceintes Bluetooth portables, enceintes connectées et plus récemment des enceintes intelligentes. Plus compactes que les amplis pour guitare, ces enceintes ne laissent toutefois aucun doute sur leur origine en conservant la signature sonore et le design qui ont fait le succès de Marshall.

Les enceintes connectées Marshall conservent l’emblématique design des amplis de la marque britannique.

En 2010, Marshall s’implante sur le marché des écouteurs et des casques. La marque lance alors les premières générations des gammes Marshall Major et Marshall Minor, des modèles dotés de l’emblématique logo blanc et d’un revêtement en vinyle noir. Ces derniers connaissent immédiatement un grand succès, si bien que la marque dispose aujourd’hui d’une gamme complète d’écouteurs intra-auriculaires et de casques Bluetooth, dont le Marshall Monitor 2 A.N.C, dernier-né de la marque, qui fait l’objet de ce test.

Dernier-né du fabriquant britannique, le casque Marshall Monitor 2 A.N.C est compatible Bluetooth et dispose d’une réduction de bruit active.

Marshall Monitor II A.N.C : packaging & accessoires 

Le casque Marshall Monitor II A.N.C est livré dans un élégant packaging aux dimensions étonnamment compactes (160 x 160 x 95 mm). À l’intérieur de celui-ci, le casque est plié et calé par diverses mousses. Deux compartiments sont disponibles. Le premier contient un câble USB-A vers USB-C pour la recharge, ainsi qu’un câble mini-jack 3,5 mm en spirale. Le second compartiment contient quant à lui une sacoche en tissu souple pour protéger le casque durant son transport.

Marshall Monitor II A.N.C : présentation 

Design et confort  

Dès la sortie de son emballage, le casque Marshall Monitor II A.N.C ne laisse planer aucun doute sur son origine. On retrouve ainsi l’emblématique design rétro propre au fabricant britannique, avec des oreillettes revêtues d’un vinyle noir et ornées du nom de la marque en police de caractères blanche. L’ensemble confère un look rock ‘n’ roll du plus bel effet à ce casque Marshall. 

Le casque Marshall Monitor II A.N.C conserve l’emblématique design rétro propre à Marshall.

La structure du casque Marshall Monitor 2 ANC associe métal et polymère. L’ensemble respire la qualité tout en conservant un poids raisonnable de 320 g. Il adopte une conception fermée avec un couplage circum-aural. Les deux oreillettes sont assez larges et entourent correctement les oreilles. Elles peuvent être pliées pour faciliter le transport et le stockage du casque. Ces deux oreillettes sont également orientables sur 180° pour s’adapter à la forme du crâne de l’auditeur, mais également pour qu’elles ne soient pas gênantes lorsque le casque est porté autour du cou. Elles sont ajustables en hauteur par un système indépendant de l’arceau. 

La casque à réduction de bruit Marshall Monitor II A.N.C peut être plié pour faciliter son transport et son stockage.

Les coussinets du casque Marshall Monitor II ANC bénéficient d’un généreux rembourrage en mousse à mémoire de forme et sont recouverts d’un élégant simili-cuir. L’arceau bénéficie lui aussi d’une épaisse garniture en mousse à mémoire de forme également recouverte d’un simili-cuir. Il se révèle souple et robuste. Une fois chaussé, le casque Marshall Monitor II A.N.C se montre très confortable. L’arceau repose délicatement sur le crâne, sans jamais donner l’impression d’inconfort. Les oreillettes respirent et forment une très bonne isolation passive. La réduction de bruit devrait donc se montrer utile uniquement pour les lieux très bruyants. Enfin, aucune chaleur excessive ne se fait ressentir, même après plusieurs heures d’utilisation.

Les coussinets du casque Marshall Monitor II ANC bénéficient d’un généreux rembourrage en mousse à mémoire de forme.

Marshall Monitor II A.N.C : réduction de bruit active 

La plus grande distinction du casque Marshall Monitor II A.N.C par rapport à son prédécesseur (Marshall Monitor BT) est l’intégration de la réduction de bruit active permettant d’accroître de manière significative son isolation phonique. Pour ce faire, le casque Bluetooth Marshall Monitor II ANC met en oeuvre plusieurs microphones répartis sur ses oreillettes et associés à un contrôleur pour continuellement analyser l’environnement extérieur et supprimer les bruits indésirables. Cette réduction de bruit s’active rapidement à l’aide d’une simple pression sur un bouton dédié implanté sur l’oreillette gauche du casque. Dix niveaux de réduction de bruit peuvent ensuite être sélectionnés depuis l’application de contrôle Marshall Bluetooth. La commande de réduction de bruit permet également d’activer le mode “Monitoring”. Dans celui-ci le casque Marshall Monitor II ANC met la musique en pause et amplifie les bruits ambiants. Cette fonctionnalité se révèle ainsi très pratique pour contourner l’isolation passive du casque le temps d’écouter une annonce dans un aéroport, de discuter avec quelqu’un ou de traverser la route sans danger. 

Le casque Bluetooth Marshall Monitor II ANC est équipé d’une réduction de bruit active à dix niveaux.

Marshall Monitor II A.N.C : interface de commande et contrôle vocal 

En plus de la commande dédiée à la réduction de bruit, le casque Bluetooth Marshall Monitor 2 A.N.C dispose également de deux autres boutons multidirectionnels. Le premier en métal doré permet de lancer la musique, de changer de titre, de modifier le volume ou encore de répondre aux appels téléphoniques. Le second bouton sur lequel est flanqué la lettre M est quant à lui dédié à l’activation de l’une des trois courbes d’égalisation disponibles. De série, ces courbes mettent en avant soit les basses, les médiums ou les aigus. Il est possible d’associer d’autres courbes ou de réaliser votre propre égalisation à partir de l’application Marshall Bluetooth.

Le bouton en métal doré du casque Bluetooth Marshall Monitor 2 A.N.C permet de contrôler la musique.

Cette commande peut également être utilisée pour lancer l’assistant vocal installé sur le smartphone auquel le casque Marshall Monitor 2 ANC est associé. L’interaction avec ce dernier s’effectue alors par les microphones intégrés au casque. Il est ainsi possible de contrôler votre musique, de lancer n’importe quel titre, artiste ou playlist uniquement en le demandant. Il est également possible de poser d’innombrables requêtes comme l’heure de votre prochain rendez-vous, d’envoyer un message à votre place, d’ajouter un produit à votre liste de courses ou encore de vous guider jusqu’au café le plus proche, par exemple.

Le bouton flanqué de la lettre M du casque Marshall Monitor 2 ANC peut être utilisé pour activer les courbes d’égalisation ou interagir avec un assistant vocal.

Marshall Monitor II A.N.C : Bluetooth ou mini-jack 

Le casque Marshall 2 A.N.C est avant tout conçu pour fournir une écoute sans fil. Il dispose pour ce faire d’un contrôleur Bluetooth assurant une parfaite prise en charge de tout appareil Bluetooth, qu’il s’agisse d’un smartphone, d’une tablette, d’un baladeur HD ou d’un ordinateur. Ce contrôleur est en revanche uniquement compatible avec le codec SBC, ce qui limite le débit à 350 Kbits/sec. La transmission était tout de même de bonne qualité lors de nos différents tests. En plus de cette connectivité Bluetooth, le casque Marshall II ANC peut aussi être utilisé en mode filaire. Très pratique lorsque la batterie est vide ou pour l’associer à une source non compatible Bluetooth. Pour cela, un câble mini-jack 3,5 mm est livré avec. Celui-ci vient se fixer au connecteur dédié placé sur l’oreillette gauche du casque. 

Le casque à réduction de bruit Marshall Monitor 2 A.N.C peut être utilisé en Bluetooth ou en mini-jack.

Marshall Monitor II A.N.C : de 30 à 45 h d’autonomie

L’un des points forts qui différencie le casque Marshall Monitor II ANC de nombreux modèles concurrents est sans le moindre doute sa généreuse autonomie. Celle-ci est assurée par une batterie Lithium-Ion capable de tenir jusqu’à 30 heures en Bluetooth avec la réduction de bruit active. En désactivant cette fonctionnalité, l’autonomie de ce casque Marshall peut être portée à 45 heures. Nous avons ainsi pu écouter toutes nos musiques durant plusieurs jours sans nous soucier de la recharge du casque. Notez en passant qu’il ne faut par ailleurs que 2 heures pour effectuer une charge complète. Pratique, un mode charge rapide permet de récupérer jusqu’à 5 heures d’autonomie en laissant branché le casque seulement 15 minutes. 

Marshall Monitor II A.N.C : application de contrôle 

En plus de ses commandes physiques, le casque Marshall Monitor II A.N.C peut également être contrôlé depuis l’application gratuite Marshall Bluetooth pour iOS et Android. Depuis celle-ci, il est notamment possible de sélectionner le niveau de la réduction de bruit parmi 10 sélections ou de réaliser votre propre courbe d’égalisation. Des fonctionnalités que nous détaillons plus en profondeur dans la vidéo du grand déballage du casque Marshall Monitor II A.N.C disponible à la fin de ce test.

Marshall Monitor II A.N.C : mise en oeuvre 

Pour ce test du casque Marshall Monitor II A.N.C, nous l’avons associé à un ordinateur MAC pour l’écoute avec le câble audio mini-jack, ainsi qu’à un smartphone iOS pour l’écoute sans fil. L’appairage avec la source s’effectue facilement en restant appuyé quelques secondes sur le bouton de mise en marche du casque. Il suffit ensuite de se rendre dans les réglages Bluetooth du smartphone et de sélectionner Marshall Monitor II A.N.C pour se connecter. Il est alors directement possible de diffuser les musiques stockées dans la mémoire interne de l’appareil mobile ou diffusées à partir des services de musique en ligne. Dans notre cas, nous avons écouté de la musique à partir de Spotify et de Qobuz.

Le casque à réduction de bruit Marshall Monitor II A.N.C associé en Bluetooth à un smartphone iOS.

Marshall Monitor II A.N.C : impressions d’écoute

Écoute filaire sans réduction de bruit

Sur le titre Stan de l’album The Marshall Mathers LP d’Eminem, le casque Marshall Monitor II A.N.C se montre bien équilibré et propose une belle extension dans le grave. Les basses sont puissantes, profondes et bien définies, sans pour autant prendre le pas sur le reste des instruments. La voix de Dido est d’une grande douceur, tandis que le timbre du rappeur est très bien respecté. Des caractéristiques qui se confirment à mesure de l’écoute de cet album. 

Les basses sont puissantes, profondes et bien définies

Sur un tout autre registre avec le titre Billie Jean de Michael Jackson, le casque Marshall Monitor II A.N.C se révèle dynamique. Bien que moins large que sur un casque ouvert, la scène sonore du Marshall Monitor 2 A.N.C reste assez ample et laisse correctement s’exprimer les différents instruments. Chaque tonalité est respectée et bien restituée. Même les notes les plus aiguës de la guitare électrique restent douces et agréables à l’écoute. 

Écoute Bluetooth avec réduction de bruit

Lors de notre première écoute du casque Marshall Monitor II A.N.C, nous étions dans un open space dans lequel travaillent une dizaine de personnes. Dans cet environnement, l’isolation passive du casque s’est montrée très efficace et suffisante pour réduire une grande partie des bruits ambiants. Certains bruits étaient en revanche toujours perceptibles. Nous avons donc tout naturellement sollicité la réduction de bruit active pour les supprimer. Bien qu’un peu moins performante que celle de l’emblématique Bose 700, cette réduction de bruit active parvient à supprimer efficacement tous les bruits des claviers, souris et de ventilation. Quelques rares conversations restent en revanche perceptibles lorsque le casque est écouté à très bas volume. Cela n’est en revanche plus un problème dès que le volume est augmenté. On peut alors pleinement profiter de nos musiques. 

Couplé à l’isolation passive, la réduction de bruit active du casque Marshall Monitor II A.N.C se montre très efficace.

Alors que le casque Marshall Monitor II A.N.C présentait une très bonne descente dans les basses fréquences, l’activation de la réduction de bruit renforce encore plus ce caractère. Les basses deviennent davantage percutantes et gagnent légèrement en profondeur et en intensité, sans pour autant dégrader l’équilibre général. Enfin, le mode “Ambiant” s’est montré très pratique pour suivre une conversation sans avoir à retirer le casque.

Marshall Monitor II A.N.C : comparé à… 

Bose Noise Cancelling Headphones 700 : commercialisé à 319 €, le Bose 700 propose un système de réduction de bruit à 11 paliers se montrant plus efficace que celui du Marshall Monitor II A.N.C. Côté autonomie, le Marshall fait cependant mieux avec trente heures, contre seulement vingt pour le Bose. Quant à la qualité d’écoute, elle est également en faveur du fabricant britannique, avec une écoute plus équilibrée et plus riche. Le Bose a en effet tendance à trop accentuer les basses. Enfin, le Bose est entièrement conçu en polymère et laisse une impression de moins bonne qualité. Cela permet en revanche d’abaisser son poids à 250 g, soit près de 20 % de moins que le Marshall. 

Le casque Bluetooth Bose 700 est équipé d’une réduction de bruit encore plus efficace que le Marshall Monitor II A.N.C.

Sony WH-1000XM3 : vendu 299 €, le Sony dispose d’un système de réduction de bruit à trois modes : Waiting, Walking et Travelling. Le mode « Waiting » laisse passer les fréquences correspondant à la voix humaine, le mode « Walking » laisse filtrer les bruits du quotidien, comme la circulation par exemple, avec la musique en fond sonore et le mode « Travelling » filtre au maximum les bruits ambiants. La réduction de bruit se révèle donc plus polyvalente que celle du Marshall. Le Sony WH-1000XM3 présente également l’avantage de prendre en charge le codec LDAC qui autorise un débit sans fil plus important. À l’écoute, le Sony a cependant tendance à davantage renforcer les basses et se montre moins naturel. Enfin, le Sony WH-1000XM3 adopte un design plus classique. Il est principalement réalisé en polymère et intègre une grande interface tactile sur ses oreillettes. 

B&W PX7 : proposé à 379 €, ce casque B&W offre une écoute très similaire à celle du Marshall. On retrouve ainsi un son naturel, dynamique et des basses percutantes parfaitement maîtrisées. Il est en revanche nécessaire d’activer la réduction de bruit pour profiter de ces caractéristiques, sans quoi le son est plus terne. Le B&W PX7 se montre également moins confortable et moins intuitif à utiliser. L’accès et la manipulation des différentes commandes implantées sur le bas des oreillettes sont en effet plus délicats. Malgré cela, le B&W présente l’incontestable avantage de prendre en charge le codec Bluetooth aptX HD.

Le casque à réduction de bruit B&W PX7 prend en charge le codec Bluetooth aptX HD.

Marshall Monitor II A.N.C : conclusion 

Le casque Marshall Monitor II A.N.C est de loin le modèle le plus abouti du fabricant britannique. Confortable et esthétique, il offre une restitution sonore équilibrée et naturelle. Les basses sont puissantes et profondes, sans jamais empiéter sur le reste de la scène sonore. Les hautes fréquences sont détaillées et riches. Enfin, la réduction de bruit active du casque Marshall Monitor II A.N.C se montre très efficace et bénéficie de l’appui de l’isolation passive pour bloquer la grande majorité des bruits ambiants. Précisons qu’il est tout de même nécessaire de pousser un minimum le volume pour supprimer les voix, point faible de la grande majorité des casques à réduction de bruit. Enfin, les différentes commandes multifonctions implantées sur le casque s’avèrent très intuitives dès la première prise en main. Nous déplorons cependant l’absence de Bluetooth aptX qui aurait fait de ce casque Marshall l’un des meilleurs de sa catégorie. Malgré cela, le Marshall Monitor II A.N.C constitue une très bonne solution pour tout amateur de l’emblématique son et design Marshall, mais également pour toute personne à la recherche d’un casque élégant, performant et facilement transportable.

Nous avons aimé : 

  • Le design 
  • L’équilibre tonal 
  • Les basses puissantes 
  • Les boutons multifonctions 
  • Le confort 

Nous aurions aimé 

  • Le Bluetooth aptX

4 COMMENTS

  1. Je viens de l’acheter sur Amazon et super casque rien à dire.

    200 € ça reste un budget mais ça en vaut la peine !

    Quentin

    • On ne vient pas dire ici qu’on a acheté sur Amazon ! Son-Vidéo est la seule enseigne où chaque achat est vraiment réussi, et ce n’est pas une question de prix : les casques Amazon ont été essayés et renvoyés par 1000 personnes avant, alors bonne chance pour pas attraper le coronavirus !

  2. 200€ pour un bon casque n’est pas un « budget » ! C’est le prix de la légende, du son et la protection de ses tympans !

  3. Bonjour les commentaires. Un premier qui vient se vanter sur un site marchand qu’il a acheté le casque ailleurs et un autre qui nous explique que Marshall est une légende dans les casques alors qu’ils en « fabriquent » (heu! sous-traitent plutôt) depuis seulement quelques années.
    Un peu de sérieux et des commentaires instructifs seraient les bienvenues. Ce blog mérite mieux que ça.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.