Test Klipsch The Fives : des enceintes actives associant design vintage avec technologies modernes

5
6418
  • 15
    Partages

Test des enceintes Klipsch The Fives, des modèles connectés équipés d’une amplification de 160 watts. Reprenant l’esthétique des enceintes Klipsch Heritage, les Klipsch The Fives proposent un système tout-en-un avec récepteur Bluetooth, DAC USB 24 bits / 192 kHz, entrées ligne/phono et numérique, ainsi qu’une entrée HDMI ARC. Commercialisée à 899 € la paire, cette enceinte connectée est-elle aussi musicale que les enceintes passives du fabricant américain ? 

La paire d’enceintes Klipsch The Fives est un modèle actif équipé d’une amplification de 160 watts et d’une connectique complète avec entrée HDMI ARC.

Klipsch The Fives : la marque 

Klipsch est une marque américaine prenant ses racines à la fin des années 30. À cette époque, son fondateur Paul Wilbur Klipsch entame le développement de ses premières enceintes dans un petit hangar du comté de Hope dans l’Arkansas. Ce n’est qu’en 1946 que la marque se fait connaître auprès des audiophiles avec la Klipschorn, un modèle hors normes plébiscité pour sa capacité à reproduire l’émotion d’un concert. Plus de sept décennies après sa sortie, la sixième génération de cette enceinte, la Klipsch Klipschorn AK6 est encore au catalogue du fabricant américain. Klipsch est en effet connu pour continuellement mettre à jour ses emblématiques enceintes pour proposer des systèmes de plus en plus performants. C’est notamment le cas des dernières Klipsch Heresy IV, descendantes des mythiques Klipsch Heresy lancées en 1957 auxquelles cette nouvelle génération apporte de nouveaux haut-parleurs et une charge bass-reflex.   

Paul Wilbur Klipsch devant la première Klipschorn sortie en 1946.

Klipsch est également une entreprise pionnière dans la conception et le développement d’enceintes de cinéma. Tout a véritablement commencé dans les années 80 lorsque la marque est parvenue à concevoir une enceinte associant la précision d’une restitution hi-fi avec les exigences et la dynamique exigées par les pistes sonores des films. Le fabricant dispose ainsi aujourd’hui de nombreux packs d’enceintes grand spectacle et compactes, mais également des caissons de basses, caissons de basses encastrables, des enceintes Atmos ou encore des barres de son. Un grand nombre d’enceintes Klipsch pour le cinéma bénéficient même du prestigieux label THX.

De nombreuses enceintes de cinéma Klipsch comme les Klispch THX-502-L bénéficient du prestigieux label THX.

Au cours de ses huit décennies d’existence, Klipsch a toujours su s’adapter aux habitudes de consommation de la musique. Son plus gros tournant s’est effectué dans les années 2000 où la marque a su mettre à profit les dernières technologies de streaming au service de ses équipements. On trouve désormais des écouteurs Bluetooth Klipsch, des enceintes Bluetooth portables Klipsch ou encore des enceintes sans fil Hi-Fi Klipsch, dont les Klipsch The Fives, dernières nées de la marque qui font l’objet de ce test.

Dernières nées de la marque, les enceintes Klipsch The Fives associent l’emblématique design vintage de Klipsch aux dernières technologies d’écoute musicale.

Klipsch The Fives : packaging & accessoires 

L’enceinte Klipsch The Fives est livrée à la paire dans un unique carton dans lequel elles sont protégées par deux plaques de polystyrène. La plaque supérieure inclut une découpe contenant les accessoires sont glissés. On y trouve le guide d’installation rapide, le câble d’alimentation, la télécommande avec ses piles ainsi que le câble de liaison de 6 mètres de long pour relier l’enceinte passive à l’enceinte maître. 

Les enceintes actives Klipsch The Fives sont livrées avec une télécommande, un câble d’alimentation, un câble USB-A vers USB-B, deux grilles acoustiques, un câble HDMI et un câble pour relier les deux enceintes ensemble.

Klipsch The Fives : présentation 

Design 

Fidèle aux traditions de la marque américaine, l’enceinte Klipsch The Fives conserve le design vintage très séduisant hérité des enceintes hi-fi de la marque. Elle adopte un coffret réalisé en fibres de bois de moyenne densité recouvert d’un plaquage en vinyle imitation bois. La face avant est revêtue d’une résine granuleuse aux propriétés amortissantes. Un procédé déjà rencontré sur les enceintes Klipsch Heresy IV. Ce n’est pas l’unique point commun partagé avec ces enceintes, puisque la version noire de la Klipsch The Fives utilise la même grille acoustique en fibres de polymère sur laquelle est flanqué le logo de la marque. Cette grille est fixée magnétiquement sur l’enceinte, ce qui permet de la retirer très facilement, mais également de laisser la face avant de l’enceinte exempte de toute perforation ou encoche. La version noyer de la Klipsch Heresy est pour sa part fournie avec une grille magnétique en tissu acoustique gris. 

La face supérieure de l’enceinte Klipsch The Fives reçoit une plaque en aluminium sur laquelle prennent place deux larges molettes métal. La première dispose d’une course infinie pour ajuster le volume de manière très précise et fluide. La seconde bague est crantée pour sélectionner la source d’entrée (TV, Bluetooth, optique, USB, analogique et phono). Pour faciliter cette sélection, un témoin lumineux s’illumine devant le nom de la source en cours de lecture. L’enceinte Klipsch The Fives peut également être pilotée à distance à partir de sa télécommande infrarouge. Celle-ci propose quelques fonctions supplémentaires, dont le réglage du niveau des basses de la sortie subwoofer. 

L’enceinte sans fil Klipsch The Fives peut être pilotée à partir de son interface de commande implantée sur sa face supérieure ou depuis sa télécommande infrarouge.

Conception acoustique 

Chaque enceinte connectée Klipsch The Fives intègre un tweeter à dôme titane de 25 mm de diamètre. Fidèle à la marque, ce tweeter est placé dans un pavillon acoustique. L’intérêt de cette conception est de réduire considérablement la distorsion dans les hautes fréquences en amplifiant mécaniquement son rendement. Un plus faible apport d’énergie est ainsi requis par l’amplificateur. La membrane du haut-parleur vibre alors moins, limitant la distorsion. Le pavillon agit par ailleurs comme un guide d’onde pour davantage concentrer le son qui est moins atténué lorsqu’il parvient à l’auditeur. Une technologie que Klipsch maîtrise à la perfection depuis sa toute première enceinte. 

Le tweeter de l’enceinte Klipsch The Fives est placé dans un pavillon acoustique pour optimiser la restitution des aigus et limiter la distorsion.

La restitution des fréquences basses et médiums est confiée à un haut-parleur à membrane en fibre composite de 11,4 cm de diamètre. Cet ensemble affiche une réponse en fréquence allant de 50 Hz à 25 kHz. Il est alimenté par un module d’amplification de classe D capable de délivrer jusqu’à 160 watts en continu et 320 watts en crête. Ce module est logé dans l’enceinte droite, les deux enceintes Klipsch The Fives doivent donc être reliées l’une à l’autre au moyen du câble fourni. Celui-ci mesure 6 mètres de long, ce qui laisse une assez grande liberté de placement, contribuant notamment à l’ouverture de la scène sonore.

La restitution des fréquences basses et médiums de l’enceinte Klipsch The Fives est confiée à un haut-parleur à membrane en fibre composite de 11,4 cm de diamètre.

L’enceinte connectée Klipsch The Fives est chargée en bass-reflex par un évent laminaire débouchant sur la face arrière de l’enceinte. La conception profilée de cet évent est développée par Klipsch pour assurer un écoulement d’air fluide afin d’optimiser la réponse transitoire et garantir une meilleure tenue dans le grave. 

L’enceinte Klipsch The Fives est chargée en bass-reflex par un évent laminaire débouchant sur la face arrière de l’enceinte.

Klipsch The Fives : Bluetooth 

L’enceinte connectée Klipsch The Fives est équipée d’un récepteur Bluetooth 5.0 permettant de diffuser des musiques à partir d’un smartphone, d’une tablette, d’un baladeur audiophile ou encore d’un ordinateur. La portée de transmission est d’environ 10 mètres, ce qui laisse une assez grande flexibilité à l’utilisateur qui peut librement se déplacer d’une pièce à l’autre avec son téléphone dans la poche, sans que la musique ne se coupe. Ce récepteur est en revanche uniquement compatible avec le codec SBC. Bien que celui-ci garantisse une parfaite prise en charge de tout périphérique Bluetooth, son débit de transmission est limité à 320 kbits, ce qui ne permet pas de profiter des musiques Hi-Res. Malgré cela, nous avons trouvé l’écoute Bluetooth suffisamment claire et détaillée pour profiter des services de musique en ligne comme Deezer ou Spotify. 

Le récepteur Bluetooth des enceintes Klipsch The fives permet de facilement diffuser de la musique à partir d’un smartphone, d’une tablette, d’un ordinateur ou d’un baladeur audiophile.

Klipsch The Fives : connectique 

L’enceinte sans fil Klipsch The Fives bénéficie d’une connectique bien fournie pour centraliser toutes vos sources sans passer par un préamplificateur ou un DAC externe. L’ensemble de cette connectique prend place au dos de l’enceinte droite. Parmi celles-ci, on trouve une entrée ligne RCA pouvant être commutée en entrée phono pour y relier une platine vinyle non pré-amplifiée. Une prise terre est disponible pour supprimer tout bruit de masse indésirable. L’enceinte Klipsch The Fives dispose également d’une entrée mini-jack 3,5 mm pour relier un baladeur, par exemple. Mieux encore, l’enceinte Klipsch The Fives ne se destine pas qu’à la restitution des musiques, mais également des bandes sonores de films. Elle bénéficie pour ce faire d’une entrée HDMI ARC permettant de récupérer le son du programme visionné sur le téléviseur associé. Précisons en revanche qu’il est nécessaire que la TV soit compatible HDMI ARC et que le flux audio soit transmis en PCM. Pour un téléviseur non compatible HDMI ARC, une entrée numérique optique est également disponible sur l’enceinte. Là encore, le format PCM est indispensable au bon fonctionnement. Faute de lecteur réseau, on pourra, pour écouter Deezer, Spotify ou Qobuz autrement qu’en Bluetooth, associer un Google Chromecast Audio ou un lecteur réseau à cette entrée optique. Enfin, une sortie subwoofer permet de raccorder un caisson de basses pour soutenir la Klipsch The Fives dans le grave. 

L’enceinte Klipsch The Fives est dotée d’une entrée RCA ligne/phono, mini-jack 3,5 mm, HDMI ARC, optique, USB-B et d’une sortie subwoofer.

Klipsch The Fives : DAC USB 24 bits / 192 kHz 

En plus de ses entrées analogiques et numériques, l’enceinte connectée Klipsch The Fives intègre également un DAC USB pour relier un ordinateur. Celui-ci prend en charge la grande majorité des formats audio comme le WAV, WMA, MP3 ou encore le FLAC jusqu’à une résolution de 24 bits / 192 kHz. Il fonctionne de manière asynchrone, c’est-à-dire que le DAC de la Klipsch The Fives exploite sa propre horloge pour contourner intégralement le circuit audio de l’ordinateur. Cela permet un décodage plus précis et réduit le jitter. Sur Mac, l’enceinte Klipsch The Fives est directement utilisable comme DAC USB une fois reliée à l’ordinateur. Avec Windows, il est en revanche nécessaire de télécharger les pilotes spécifiques à partir du site web Klipsch. 

Klipsch The Fives : spécifications clés 

Conception 

  • Coffret en bois véritable
  • Charge : bass-reflex, évent laminaire à l’arrière de l’enceinte
  • Interface de commande 
  • Télécommande 
  • DAC USB 24 bits / 192 kHz

Haut-parleurs

  • 1 x tweeter à dôme titane, diamètre 1″ (25,4 mm), avec pavillon Tractrix 
  • 1 x haut parleur de grave, diamètre 11,43 cm

Mesures

  • Réponse en fréquence : de 50 Hz à 25 kHz 
  • Sensibilité : 109 dB 
  • Puissance continue : 160 watts (2 x 80 watts – basses : 60 watts / aigus : 20 watts)
  • Puissance crête : 320 watts

Connectivité

  • Bluetooth 5.0, portée 10 m environ
  • Entrée auxiliaire : mini-jack 3,5 mm
  • Entrée commutable Ligne/Phono (pré-amplifiée) : 2x RCA
  • Port USB audio (type B) 
  • Entrée audio numérique optique
  • Entrée HDMI ARC

Accessoires fournis

  • Câble de liaison enceinte droite vers enceinte gauche (4 conducteurs, longueur 4 m)
  • Câble auxiliaire mini-jack 3,5 mm
  • Câble USB (connecteur type A vers connecteur type B)
  • Câble HDMI
  • Télécommande
  • Câble d’alimentation secteur

Généralités

  • Dimensions (LxHxP) : 165 x 305,5 x 240 mm
  • Poids enceinte droite : 5,05 kg
  • Poids enceinte gauche : 4,85 kg

Klipsch The Fives : mise en oeuvre 

La mise en oeuvre des enceintes Klipsch The Fives se révèle très simple et rapide. Il faut dans un premier temps relier les deux enceintes ensemble à l’aide du câble de 6 m fourni par Klipsch. On peut ensuite connecter les différentes sources, puis mettre l’enceinte maître sous tension. Lors de la première mise en route, l’enceinte Klipsch The Fives se place automatiquement en mode appairage Bluetooth. Il suffit alors de se rendre dans les paramètres Bluetooth de la source, puis de sélectionner les enceintes Klipsch The Fives comme récepteur audio. 

La mise en fonctionnement des enceintes Klipsch The Fives débute par la connexion du câble de 6 mètres pour relier les deux enceintes ensemble.

Pour cette écoute des enceintes Klipsch The Fives, nous avons dans un premier temps testé les performances musicales en les associant à un smartphone iOS en Bluetooth, puis à un ordinateur Mac. Le câble utilisé était l’Audioquest Carbone USB. Nous avons également mis à profit l’entrée HDMI ARC des enceintes Klipsch The Fives pour les connecter à une TV UHD 4K Samsung ainsi qu’à une TV UHD 4K LG à l’aide d’un câble Norstone Jura HDMI. Afin que l’enceinte puisse décoder le signal réceptionné, nous avons configuré le format de sortie des téléviseurs sur PCM.

Klipsch The Fives : impressions d’écoute 

Test musical 

Dès le premier morceau écouté, on retrouve avec les enceintes Klipsch The Fives la signature sonore qui a fait le succès du fabricant américain. Sur le titre Black Rider issu du dernier album de Bob Dylan, l’enceinte sans fil Klipsch The Fives fait preuve d’un caractère bien trempé dans le grave, avec des basses nerveuses à l’extension agréablement surprenante pour un haut-parleur de seulement 11 cm. La voix du chanteur folk devenue très rocailleuse sur ce dernier opus est ici restituée avec beaucoup de nuances et un grand naturel. 

Le haut-parleur de 11 cm de l’enceinte Klipsch The Fives parvient à délivrer des basses nerveuses à l’extension agréable.

Sur un autre répertoire musical avec le titre Yes, I Have Ghosts de David Gilmour, le tweeter à pavillon des enceintes Klipsch The Fives apporte une extrême clarté dans les aigus. La guitare acoustique est très bien incarnée, avec des notes cristallines et naturelles. Les nombreuses petites nuances des cordes sont clairement perceptibles. Ce tweeter profite également à la voix de David Gilmour qui est toujours très bien centrée et d’un grand naturel. L’équilibre tonal des enceintes Klipsch The Fives est globalement très bon, même si le bas-médium est parfois un peu en retrait lorsque le volume est fortement poussé. Ce phénomène se manifeste principalement avec des titres où le registre grave est fortement présent, ce qui peut le contraindre à empiéter sur les médiums. 

Test home-cinéma  

Malgré l’absence de mode surround virtuel, l’enceinte Klipsch The Fives se montre particulièrement convaincante en apportant une immersion bien meilleure qu’avec les haut-parleurs internes des téléviseurs. Sur le film Interstellar, les enceintes Klipsch The Fives offrent des basses profondes et puissantes. Les dialogues sont d’une grande clarté et très bien projetés par les pavillons pour être toujours sur le devant de la scène, même lorsque de nombreux effets fusent de tous les côtés du film. Les plus forts hurlements comme les plus petits chuchotements sont ainsi toujours intelligibles. Les enceintes connectées Klipsch The Fives offrent également une très belle ouverture, permettant à la scène de gagner en largeur et en profondeur. 

Les pavillons acoustiques des enceintes Klipsch The Fives assurent une restitution toujours claire et naturelle des dialogues.

Klipsch The Fives : comparées à… 

Klipsch The Sixes : comme leur nom le suggère, les enceintes connectées Klipsch The Sixes sont les grandes soeurs des Klipsch The Fives. Elles ont l’avantage d’embarquer un haut-parleur médium/grave de 16,5 cm capable de fournir des basses encore plus profondes et mieux maîtrisées. À fort volume, on note en revanche quelques duretés dans le médium, liées à des résonances de caisses. Point qui est assez bien corrigé sur les Klipsch The Fives. Ces dernières ont également l’avantage d’intégrer une entrée HDMI ARC. En dehors de cela, la connectique est identique pour ces deux enceintes. 

Grandes sœurs des Klipsch The Fives, les Klipsch The Sixes sont équipées d’un haut-parleurs de 16,5 cm de diamètre capable de fournir des basses encore plus profondes.

KEF LSX Wireless : commercialisées à 1 200 €, les KEF LSX Wireless sont équipées d’un haut-parleur coaxial de 115 mm embarquant en son centre un tweeter en aluminium de 19 mm. Cet ensemble offre une restitution plus dynamique, plus vive et mieux équilibrée. Les KEF LSX Wireless ont également l’avantage d’intégrer un lecteur réseau complet avec lecture DLNA, AirPlay 2 et un accès à de nombreux services de musique en ligne comme Spotify ou Tidal. Les Klipsch The Fives ne perdent pas pour autant la bataille en offrant des aigus un peu plus clairs et détaillés ainsi qu’une entrée HDMI ARC. 

Elipson Prestige Facet 6BT : commercialisées à 590 € la paire, ces enceintes actives du fabricant français Elipson nous avaient particulièrement séduits lors de notre test (découvrir le test des enceintes Elipson Prestige Facet 6BT). Elles reprennent la formule 2 voies bass-reflex de l’enceinte compacte Elipson Prestige Facet 6B, mais s’en distinguent par l’intégration d’une amplification de 2×70 watts. À l’écoute, ces enceintes Elipson sont un peu moins généreuses dans le grave que les Klipsch The Fives, mais cela permet une restitution plus équilibrée, plus douce et plus chaleureuse. Côté connectique, on y trouve une entrée RCA commutable en entrée photo, un port auxiliaire mini-jack 3,5 mm, une entrée optique et une sortie subwoofer. Seule l’entrée HDMI ARC de la Klipsch The Fives fait ainsi la différence en matière de connectique entre ces deux enceintes actives. 

Les enceintes actives Elipson Prestige Facet 6BT offrent une restitution plus douce, plus chaleureuse et mieux équilibrée. Elles ne disposent cependant pas d’entrée HDMI.

Klipsch The Fives : conclusion 

Avec les Klipsch The Fives, le fabricant américain propose des enceintes compactes actives très convaincantes. Elles brillent par leur design et leur connectivité permettant d’y relier de nombreuses sources, dont notamment un téléviseur en exploitant le protocole HDMI ARC. La restitution sonore est très agréable, que ce soit pour une écoute musicale ou les bandes sonores des films. Fidèle aux traditions de la marque, le pavillon acoustique apporte des aigus toujours clairs, vifs et détaillés. Les graves sont puissants, dynamiques et profonds. Le DSP se montre très efficace pour mettre en avant ce registre et équilibrer l’ensemble lors d’une écoute à faible volume. En revanche, celui-ci ne semble pas s’atténuer lorsque le volume est fortement poussé, si bien que sur certains titres, les basses peuvent empiéter sur les bas-médiums. Un égaliseur personnalisable aurait été le bienvenu pour équilibrer l’écoute. En dehors de cela, les Klipsch The Fives constituent de beaux objets musicaux au design vintage et équipés de dernières technologies d’écoute musicale. 

Nous avons aimé 

  • Le design vintage 
  • L’entrée HDMI ARC 
  • La clarté des aigus 

Nous aurions aimé 

  • Un meilleur équilibre à fort volume 
  • Un égaliseur personnalisable 
  • Un lecteur réseau intégré 

  • 15
    Partages

5 COMMENTS

  1. Je serais curieux de savoir comment on mesure un rendement (« Sensibilité : 109 dB « ) sur une enceinte amplifiée…

    • La section acoustique d’une enceinte amplifiée répond aux mêmes besoins et contraintes qu’une enceinte passive. Pour une puissance d’amplification égale, une enceinte active avec un haut rendement sera capable de produire un plus haut niveau sonore qu’une enceinte active à faible rendement.

  2. Bonjour, a la lecture de ce texte je me pose 2-3 questions:
    Les autres site nottement anglais parlé de bluetooth avec codec aptx HD. Il s’agit d’une mise a jour ? D’une erreur ? Peut on relier un casque bluetooth ?
    Le dac: avez vous d’autres renseignement? Vous en parlez en usb car il n’est actif qu’en USB ? Pas en RCA, jack ou optique ?
    Quel platine cd conseillez vous ? Avec un dac ?
    Conseillez vous l’emploi d’un caisson pour descendre en dessous des 50hz en hifi ?
    Merci d’avance

  3. Bonjour. Est-ce que l’entrée HDMI ARC gère aussi le CEC et permet de se passer de la télécommande de l’enceinte ? (et de gérer tout depuis celle du téléviseur)

  4. Pas de réponses.. j’ai lu sur un site que le cec était pris en charge. De plus Klipsch m’a confirmé la compatibilité avec les codecs Bluetooth APTX HD. Cela me semble important de le signaler…

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.