Nouvelle norme USB-C 2.1 : recharge à 240 watts, débit de 40 Gbps et 8K à 120 i/s

0
1198

Le connecteur USB-C se modernise avec la nouvelle norme USB-C 2.1 pour fournir jusqu’à 240 watts de puissance. Des performances qui devraient multiplier les systèmes alimentés en USB et accélérer la recharge des appareils mobiles. Le connecteur USB-C 2.1 fait également le plein de nouveautés pour la vidéo en démocratisant la norme USB 4.0 et DisplayPort 2.0 pour fournir un débit de 40 Gbits et prendre en charge jusqu’à trois écrans en UHD 8K à 120 i/s ou UHD 16K à 60 i/s. 

USB-C : le connecteur universel 

En quelques années, l’USB-C est devenu la norme sur la majorité des appareils. On retrouve ce connecteur sur les smartphones, tablettes, baladeurs audiophiles, et même les ordinateurs de dernière génération délaissent l’USB-A au profit des nombreux avantages de l’USB-C. Aujourd’hui, il est quasiment possible de tout recharger par USB, des enceintes Bluetooth portables, jusqu’aux outils de bricolage et accessoires de cuisine. L’USB s’est imposé comme la solution la plus habituelle pour alimenter les appareils électroniques grand public et les systèmes nomades. Les multiprises avec ports USB sont de plus en plus courantes, tout comme son implantation dans les véhicules ou les prises murales. 

Le port USB-C est devenu la norme pour de nombreux appareils, comme ici sur le Shanling M6. 

USB-C 2.1 : la recharge jusqu’à 240 watts 

Augmenter la capacité courant de l’USB-C en la faisant passer de 100 watts à plus de 240 watts (48 V/5 A) s’inscrit ainsi dans cette lignée en permettant d’étendre encore plus les possibilités offertes par ce connecteur et alimenter de plus gros appareils. Avec une telle puissance, il sera envisageable d’alimenter de gros ordinateurs portables ou de bureau, mais également des écrans ou consoles de jeux. Comme l’explique le président d’USB-IF – l’organisation chargée du développement de la norme – “100 watts ont servi à de nombreuses fins, mais il existe des marchés qui nécessitent plus de puissance comme les ordinateurs portables de gaming ou peut-être une station d’accueil qui peut distribuer plus de courant aux équipements qui y sont connectés”. 

Avec une capacité de courant de 240 watts, la norme USB-C 2.1 permettra de recharger et d’alimenter de nombreux appareils par USB. 

USB-C 2.1 : comment en profiter ? 

Pour fournir une forte puissance de 240 watts, la nouvelle norme USB-C 2.1 exploite le protocole USB Power Delivery Extended Power Range, ou USB PD EPR. Cette dernière commence à faire son apparition dans les appareils depuis le second semestre 2021, a déclaré l’USB-IF. En revanche, il sera indispensable d’utiliser un câble certifié USB-C 2.1 et EPR pour s’assurer de sa compatibilité. On peut également s’attendre à un nouveau design des câbles de plus faible puissance, désormais appelés Standard Power Range qui atteindront un maximum de 60 W sous 5 V et 2 A. Les câbles actuels les plus performants qui peuvent transporter jusqu’à 100 W de puissance en utilisant un courant de 5 ampères, seront remplacés par des câbles EPR.

Pour profiter de la recharge à 240 watts, il sera indispensable d’utiliser un câble certifié USB-C 2.1 et EPR.

USB-C 2.1 : développement de l’USB 4 et DisplayPort 2.0

Les nouveaux câbles USB-C 2.1 devraient accélérer la démocratisation de la norme USB 4.0 qui offre un débit maximal de 40 Gbits. Cette dernière a déjà commencé à faire son apparition sur certains ordinateurs, notamment ceux qui embarquent un port Thunderbolt 4. Le DisplayPort va également passer à la version 2.0 qui va permettre grâce au Alt Mode de gérer simultanément jusqu’à trois écrans en UHD 8K (7680 x 4320 pixels) à 120 Hz avec un encodage en HDR 10 bits ou un écran 16K à 60 Hz sur 10 bits. L’USB-C 2.1 s’impose ainsi comme un concurrent de taille face aux câbles HDMI et semble déjà avoir gagné la bataille dans l’univers informatique.

Avec ses nombreux avantages, l’USB-C 2.1 se destine à remplacer tous les autres ports sur les systèmes informatiques. 

Article précédentLe Rayon Bleu Express
Article suivantLe Bluetooth bi-directionnel, c’est quoi ?
Bercé au son Cabasse, je suis passionné depuis toujours par la reproduction musicale et les nouvelles technologies hi-fi et home-cinéma. Perpétuel insatisfait, je suis en quête constante de nouvelles solutions pour redécouvrir mes musiques et films préférés dont la liste est très hétéroclite.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.