Test KEF KC 62 : discrétion visuelle et déchaînement auditif

0
1372

À peine plus gros qu’un ballon de football, le caisson de basses KEF KC 62 est un véritable condensé de technologies. Le KEF KC62 met en œuvre un double haut-parleur à annulation de force puissamment alimenté par une amplification numérique capable de délivrer jusqu’à 1000 watts RMS. Ce mini caisson de basses d’exception promet ainsi des basses ultra puissantes capables d’atteindre un fréquence de 11 Hz. Peut-il rivaliser avec un modèle plus volumineux de prix identique ?

Le caisson KEF KC 62 est un modèle ultra compact optimisé pour apporter des basses profondes et réalistes aux enceintes KEF LS50 Wireless 2 et KEF LS50 Meta, mais également à tout autre système hi-fi ou home-cinéma. 

KEF KC 62 : packaging & accessoires 

Le caisson de basses KEF KC 62 est livré dans un emballage en carton neutre de 30 cm de côté. À l’intérieur de celui-ci, le caisson est placé dans un tissu synthétique et inséré entre deux épaisses plaques de polystyrène assurant son maintien et sa protection durant le transport. Il est accompagné d’un guide de démarrage rapide, d’un adaptateur pour l’entrée haut-niveau et de deux câbles d’alimentation : un premier au standard anglais et un second au standard européen. Bon point, ce câble est relativement long, facilitant ainsi le placement du caisson. 

Le petit caisson KEF KC 62 est accompagné d’un guide de démarrage rapide et de deux câbles d’alimentation, dont un au standard européen.

KEF KC 62 : présentation 

Conception et design 

La marque britannique n’en est pas à son premier caisson de basses et profite d’une belle réputation dans ce domaine, notamment grâce aux modèles de la gamme KEF Kube : KEF Kube 8, KEF Kube 10 et KEF Kube 12. Plus récemment, le fabricant a lancé le KEF KC 62 avec pour volonté de briser le mythe que les basses puissantes et profondes sont uniquement réservées aux caissons massifs et aux très larges haut-parleurs. Le subwoofer KEF KC 62 redéfinit ainsi les règles en promettant des performances en totale contradiction avec ses dimensions. Ces dernières sont en effet réduites à l’extrême, avec une longueur de seulement 256 mm pour une hauteur de 246 mm et une profondeur de 248 mm. C’est nettement plus petit que la majorité des enceintes bibliothèques. Pourtant, le KEF KC 62 est capable de descendre bien plus bas que toute paire d’enceintes, même colonne, et promet une réponse similaire à l’emblématique KEF KF 92 qui dispose d’un volume 63 % plus important. 

À peine plus haut et plus large qu’un livre de poche, le caisson de basses KEF KC 62 se dissimule facilement dans tout intérieur.

Avec de telles mensurations, le caisson de basses KEF KC 62 sait se faire discret et peut aisément se dissimuler dans la pièce. Il constitue ainsi un choix de premier ordre pour une intégration discrète dans un salon ou une petite pièce de vie. Il peut par exemple être placé derrière un meuble ou sous un petit guéridon. Son design très élégant permet également de le laisser à la vue, notamment grâce à sa finition matte particulièrement réussie. Ses formes et les arêtes arrondies sont en adéquation parfaite avec les lignes des enceintes KEF LS50 Meta et KEF LS50 Wireless II avec lesquelles il peut fonctionner en harmonie totale. 

Le caisson KEF KC 62 forme un couple optimal avec les enceintes KEF LS50 Meta et KEF LS50 Wireless 2, que ce soit en termes de performances ou de design. 

Conception acoustique 

Pour réaliser la prouesse de fournir des basses puissantes dans un format à peine plus gros qu’un ballon de football, le caisson KEF KC 62 bénéficie de nombreuses technologies propriétaires, dont un double haut-parleur Uni-Core développé spécifiquement pour ce modèle. Celui-ci tire avantage de l’annulation de force, mais au lieu de placer deux haut-parleurs distincts dos à dos, le double haut-parleur du caisson KEF KC 62 exploite un unique système magnétique surdimensionné. Malgré ses dimensions compactes, le caisson KEF KC 62 pèse plus de 14 kg ! Cet équipage est associé à des bobines superposées et disposées de manière concentrique. Cela offre un certain nombre d’avantages, dont le fait de limiter les interférences et d’augmenter grandement l’excursion de chaque haut-parleur. Un véritable tour de force qui assure des basses plus profondes et plus puissantes qu’une variante haut-parleurs actif/passif, sans devoir étendre les dimensions du caisson.

Le double haut-parleur du caisson de basses KEF KC 62 exploite le même équipage magnétique pour réduire l’encombrement, limiter les interférences et optimiser l’excursion de chaque membrane. 

Les contours de chaque membrane profitent également d’innovations, avec une suspension de conception nouvelle exploitant la technologie Surround P-Flex. Cette dernière met en œuvre des contours plissés inspirés des plus belles œuvres de l’origami japonais pour maximiser la résistance à la pression acoustique interne, sans pour autant augmenter de manière excessive la masse de la membrane. Chaque haut-parleur est ainsi capable de se déplacer plus précisément que ne le permettent les conceptions traditionnelles. Il en résulte une meilleure extension dans la profondeur des basses, ainsi qu’une reproduction plus précise et détaillée. Avec sa rigidité accrue, cette suspension autorise également un niveau d’écoute plus important. 

Chaque haut-parleur du subwoofer KEF KC 62 dispose d’une suspension aux multiples plis pour maximiser la rigidité afin de résister plus efficacement à la pression acoustique et fournir un débattement plus important. 

Pour alimenter efficacement l’imposant équipage magnétique du double haut-parleur Uni-Core, le caisson de grave KEF KC 62 embarque deux modules d’amplification de 500 watts, lui permettant ainsi de totaliser une puissance de 1000 watts RMS. Bien que cette puissance soit colossale, le volume délivré par le caisson KEF KC 62 reste cependant limité par son format et si vous aimez écouter très fort ou que vous disposez d’une très grande pièce d’écoute, le KEF KC 62 risque de devoir être poussé dans ses retranchements. Cependant, même lorsqu’il est utilisé à son niveau maximal, les basses restent bien maîtrisées grâce aux modules de classe D spécifiquement optimisés pour fournir un contrôle maximal des membranes. 

Grâce à ses deux modules de 500 watts, le petit caisson KEF KC 62 renferme une puissance colossale de 1000 watts pour restituer efficacement les graves jusqu’à 11 Hz. 

Grâce à la mise en œuvre d’une amplification numérique, le fabricant britannique parvient à optimiser encore plus finement les performances du caisson KEF KC 62 par une sélection sur-mesure d’algorithmes et de modes DSP conçus en interne. Des algorithmes tels que iBX (Intelligent Bass Extension) et SmartLimiter permettent d’analyser continuellement le signal audio pour éviter l’écrêtage, optimiser le fonctionnement de chaque composant et assurer des basses bien maîtrisées en toutes circonstances. Ce système fonctionne en tandem avec une technologie de contrôle intelligent de la distorsion ayant pour rôle de corriger la moindre anomalie. Pour ce faire, il mesure le courant dans la bobine mobile, puis corrige toute distorsion non linéaire. Cela réduit la distorsion harmonique totale de plus de 75 %, pour un registre grave plus naturel et sans coloration. 

Connectique 

Les options de connexion du caisson KEF KC 62 permettent de l’utiliser avec presque tout système hi-fi ou home-cinéma. Sa face arrière intégrant la connectique est en effet très bien fournie, avec la mise à disposition d’une entrée stéréo RCA pouvant être commutée en entrée LFE ou ligne. Une entrée haut-niveau est également de mise pour le connecter directement aux sorties haut-parleur d’un amplificateur, via l’adaptateur livré. Une connexion sans fil est aussi possible en exploitant le transmetteur KEF SmartConnect (non inclus). Enfin, une sortie stéréo RCA est aussi de la partie pour récupérer le signal et l’associer à un second caisson, si besoin. 

Avec son entrée haut-niveau et RCA stéréo commutable en entrée stéréo et LFE, le caisson de basses KEF KC 62 s’associe facilement à tout amplificateur hi-fi ou home-cinéma. 

Réglages et paramètres 

Comme le caisson KEF KC 62 a la capacité de se glisser parfaitement dans n’importe quel environnement ou pièce d’écoute, il doit être en mesure de fournir des performances équivalentes en toutes situations. Pour ce faire, cinq modes d’égalisation sont disponibles pour optimiser l’infra grave en fonction de l’emplacement du caisson, qu’il soit positionné dans un espace dégagé, à côté d’un mur, dans un coin de la pièce, mais également de le nicher dans un meuble ou encore de l’utiliser en appartement. En outre, le caisson KEF KC 62 met à disposition un sélecteur de phase (0 ou 180°) et deux potentiomètres : un premier pour ajuster le volume et un second pour régler la fréquence de coupure de 40 Hz à 140 Hz en fonction de vos enceintes, de votre pièce ou de vos préférences.

Le caisson de basses KEF KC 62 dispose d’une fréquence de coupure variable de 40 Hz à 140 Hz et de 5 modes préréglés pour adapter les basses en fonction de son placement dans la pièce. 

Lorsque le caisson KEF KC 62 est associé à une paire d’enceintes KEF LS50 Wireless 2, une partie des réglages peut s’effectuer directement à partir de l’application KEF Connect pour smartphone et tablette. Depuis celle-ci, il est notamment possible de régler le niveau des basses et la fréquence de croisement, mais également d’enregistrer vos propres paramètres d’égalisation et décider à quelle fréquence les enceintes doivent se couper pour confier la restitution au caisson. Si vous spécifiez qu’il s’agit d’un caisson KEF KC 62, alors l’application sélectionne automatiquement les paramètres recommandés. Il est aussi possible d’ajouter un second subwoofer (un pour chaque enceinte) pour les faire fonctionner en stéréo. 

KEF KC 62 : spécifications clés 

  • Caisson de basses à charge close 
  • Double haut-parleur de 16,5 cm avec annulation de force 
  • Technologies Uni-Core et Surround P-Flex
  • 5 modes d’égalisation en fonction du placement du caisson dans la pièce
  • Puissance totale : 1000 watts 
  • Réponse en fréquence : de 11 Hz à 200 Hz 
  • Niveau sonore : 105 dB 
  • Fréquence de coupure : de 40 Hz à 140 Hz
  • Entrée RCA et haut-niveau 
  • Dimensions (lxhxp) : 256 x 246 x 248 mm

KEF KC 62 : mise en oeuvre 

Une fois le caisson de basses relié à la source et au secteur, il suffit de sélectionner le mode de placement le plus adapté à sa configuration et d’ajuster la fréquence de coupure en fonction de ses enceintes puis de régler le volume à sa convenance. Pour ce faire, le KEF KC 62 ne dispose pas de système de calibrage comme le propose Velodyne avec les imposants Velodyne Digital Drive Plus 10, Velodyne Digital Drive Plus 12, Velodyne Digital Drive Plus 15 et Velodyne Digital Drive Plus 18. Le réglage doit donc s’effectuer uniquement à l’oreille, mais cela reste très facile et accessible sans la moindre connaissance technique. L’idéal étant de parvenir à une reproduction optimale des basses, sans saturation ni dénotation qui permettrait de localiser le caisson à l’oreille. Il doit ainsi sembler provenir du centre de la scène sonore et non de son emplacement réel. Pour le réglage de la fréquence de coupure, les signaux reproduits par le caisson et les enceintes doivent se compléter harmonieusement, sans se chevaucher ou laisser de vide. 

Pour ce test du caisson KEF KC 62, nous l’avons dans un premier temps associé aux sorties haut-parleurs d’un ampli hi-fi NAD C375 BEE pour soutenir une paire d’enceintes KEF LS50 META. La fréquence de coupure était alors d’environ 80 Hz. Nous avons dans un second temps testé le caisson KEF KC 62 en configuration home-cinéma dans un système 5.1.2 composé d’enceintes Cabasse Eole et d’un ampli home-cinéma Marantz. Le KEF KC 62 était cette fois-ci relié directement à la sortie subwoofer de l’ampli. Enfin, nous avons associé le caisson KEF KC 62 aux enceintes sans fil KEF LS50 Wireless 2 pour profiter des réglages offerts par l’application mobile. 

Le petit caisson de basses KEF KC 62 est ici associé aux élégantes enceintes KEF LS50 Meta. 

KEF KC 62 : impressions d’écoute 

2.1 – KEF LS50 META (hi-fi)

Les enceintes KEF LS50 Meta ont reçu de nombreux éloges de la presse spécialisée pour leur caractère dynamique et leur grande transparence. Beaucoup ont cependant souligné qu’il ne manquait qu’une unique chose : des basses plus profondes et plus puissantes. C’est en partie pour répondre à cela que le caisson KEF KC 62 a vu le jour. À ce titre, il apporte aux enceintes KEF LS50 Meta une écoute bien plus équilibrée, avec plus de matière et de profondeur dans le grave. On profite d’une véritable présence physique, avec des basses tendues, dynamiques et d’une belle vivacité. Les attaques sont franches et aucun traînage n’est à déplorer, même à fort volume. 

Le caisson KEF KC 62 apporte aux enceintes KEF LS50 Meta une écoute plus équilibrée, avec plus de matière et de profondeur dans le grave.

En associant les KEF LS50 Meta à ce petit caisson de basses, les enceintes gagnent en relief et les autres registres paraissent plus lisibles et plus précis. Sur le titre Looking for the Summer de Chris Rea, la basse électrique gagne en présence et en profondeur. Les notes sont très bien tenues jusque dans l’extrême grave et la scène se montre beaucoup plus modelée et réaliste. 

2.1 – KEF LS50 Wireless 2 (hi-fi)

Le caisson KEF KC 62 constitue un compagnon de choix pour les KEF LS50 Wireless 2 pour lesquelles il peut adapter automatiquement ses réglages grâce à l’application mobile. Une fois associé, il apporte plus de poids et de profondeur dans les octaves les plus basses. On retrouve les mêmes améliorations qu’avec les KEF LS50 Meta, à savoir une image sonore améliorée, avec une scène plus large et plus ouverte. Les percussions, les basses électriques et tout autre instrument jouant dans le registre grave sont mieux ancrés et profitent d’une rythmique plus marquée et véritablement prenante. Avec des titres aux basses très marquées comme le morceau Around the World des Daft Punk, l’écoute est plus convaincante, avec une présence plus réaliste et une dynamique qui semble encore plus puissante. 

5.1.2 – Cabasse Eole  (home-cinéma)

Avec son format compact, le caisson de basses KEF KC 62 constitue un complément de choix aux enceintes satellites Cabasse Eole. Sur le film Tenet de Christopher Nolan, le KEF KC 62 apporte un relief très appréciable et renforce l’authenticité de chaque séquence. Les voix gagnent du corps, de la texture et semblent mieux appuyées. Le caractère dynamique de ce petit caisson KEF KC 62 révèle tout son intérêt lors des scènes d’action. Les détonations des armes à feu sont franches et percutantes, tandis que les explosions s’expriment avec autorité et affichent un caractère très physiologique. Il est surprenant de voir à quel point ce petit subwoofer est capable de fournir un grave charnel et de faire vibrer le sol ainsi que le canapé dans notre pièce de 25 m2 lorsque la bande son l’exige. Dans une pièce nettement plus grande, le KEF KC 62 peut en revanche atteindre ses limites en termes de puissance et de pression acoustique, avec pour risque de se faire moins impactant, à moins d’utiliser deux caissons.  

Avec le caisson KEF KC 62, les détonations des armes à feu sont franches et percutantes, tandis que les explosions s’expriment avec autorité et affichent un caractère très physiologique. 

L’apport du caisson KEF KC 62 en écoute home-cinéma se démontre à mesure des films visionnés. Sur Valérian et la cité des mille planètes de Luc Besson en Dolby Atmos 5.1.2, la chute des vaisseaux sur la planète indigène gagne en crédibilité. On ressent l’impact de ces monstres d’acier qui pénètrent dans l’atmosphère. Le rendu est beaucoup plus réaliste et la spatialisation des basses est excellente, avec une réelle impression que les effets proviennent du plafond. Le caisson KEF KC 62 profite également à la bande sonore qui est restituée avec plus de conviction et de profondeur. 

Le caisson de basses KEF KC 62 profite aux effets Atmos qui sont plus réalistes et matérialisés avec plus de conviction. 

KEF KC 62 comparé au B&W PV1D

Commercialisé à 1599 €, le caisson de basses B&W PV1D est l’un des rares modèles à pouvoir concurrencer le KEF KC 62 en termes de compacité. Ce dernier mesure en effet 289 x 333,5 x 347 mm, soit à peine plus gros que le KEF KC 62 qui mesure 256 x 246 x 248 mm. Le format légèrement plus imposant et la mise en œuvre de deux haut-parleurs de 200 mm permettent en revanche à ce caisson B&W de descendre encore plus bas dans le grave, jusqu’à 7,5 Hz (+/- 3 dB). Il est donc capable de fournir des basses encore plus profondes et physiques. À ce titre, il se montre un peu mieux adapté pour de grandes pièces, bien que sa puissance d’amplification de 400 watts soit plus modeste. 

Légèrement plus imposant, le caisson B&W PV1D est équipé d’un double haut-parleur de 200 mm et d’une amplification de 400 watts pour restituer les basses fréquences jusqu’à 7,5 Hz. 

KEF KC 62 comparé au Velodyne MicroVee X

Le spécialiste du caisson de basses Velodyne a récemment fait son retour en France avec des subwoofers toujours plus performants, dont le Velodyne MicroVee X, le plus petit modèle jamais conçu par la marque. Ce dernier revendique en effet des dimensions de seulement 229 x 229 x 244 mm, ce qui le rend encore plus compact que le KEF KC 62. Dans ce format minimaliste, Velodyne a optimisé chaque paramètre avec un haut-parleur actif de 165 mm couplé à une alimentation de 1000 W RMS et deux radiateurs passifs de même diamètre. En revanche, malgré cette débauche de moyens, le Velodyne MicroVee X ne peut descendre en dessous des 18 Hz contre 11 Hz pour le KEF KC 62. 

KEF KC 62 : pour qui ? 

Le caisson de basses KEF KC 62 se destine avant tout aux possesseurs d’une paire d’enceintes KEF LS50 Meta, KEF LSX ou KEF LS50 Wireless 2 qui désirent améliorer les performances de leur système. À ce titre, le KEF KC 62 apporte une bien meilleure image sonore, avec une scène plus ouverte et mieux équilibrée. Il offre un gain de profondeur, de matière et rend l’ensemble plus cohérent et vivant. Le caisson KEF KC 62 se marie également très bien avec d’autres enceintes en hi-fi et home-cinéma, ce qui en fait un choix pertinent pour profiter de basses plus profondes et réalistes, tout en conservant un système compact qui s’intègre et se dissimule facilement dans la pièce. 

Le caisson KEF KC 62 se destine à optimiser le rendu des enceintes KEF KC 62, mais également à apporter plus de matière et de profondeur à tout système hi-fi ou home-cinéma, sans dénaturer la décoration intérieure.

KEF KC 62 : conclusion 

Le caisson KEF KC 62 est arrivé sur le marché avec pour ambition de démontrer que les basses puissantes et profondes ne sont plus réservées uniquement aux subwoofers imposants. Globalement, le pari est très bien tenu et le caisson KEF KC 62 parvient à fournir des basses profondes, réalistes et dynamiques. Il fait véritablement des merveilles en produisant un grave intense, réactif et physique dans une pièce inférieure à 35/40 m2. Au-delà, l’emploi de deux caissons KC62 ou d’un caisson plus imposant reste indispensable, même si cela s’effectue au détriment de l’intégration. Le caisson KEF KC 62 est en effet le maître dans ce domaine avec son format compact et ses différentes options de placement qui permettent de le dissimuler dans les moindres recoins de la pièce. Par conséquent, si votre système hi-fi ou home-cinéma manque d’impact ou de profondeur dans le grave et que votre pièce d’écoute est de taille modeste, alors le petit caisson constitue l’une des solutions les plus efficaces pour équilibrer l’écoute et profiter d’une restitution plus riche, sans sacrifier la décoration intérieure. 

Nous avons aimé 

  • Le format compact et minimaliste 
  • L’impact et la dynamique du grave 
  • La simplicité de placement 
  • Le design sobre et épuré 

Nous aurions aimé 

  • Des basses plus puissantes pour les grandes pièces 

Article précédentBang&Olufsen, l’excellence du design hi-fi
Article suivantTest Blu-ray : Cruella
Bercé au son Cabasse, je suis passionné depuis toujours par la reproduction musicale et les nouvelles technologies hi-fi et home-cinéma. Perpétuel insatisfait, je suis en quête constante de nouvelles solutions pour redécouvrir mes musiques et films préférés dont la liste est très hétéroclite.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.