Test Sonos Ray : la plus rayonnante des barres de son

0
4946

Ces dernières années, Sonos s’est imposé comme le leader des enceintes connectées multiroom et des barres de son avec la Sonos Arc, puis la Sonos Beam (Gen 2), toutes deux compatibles Dolby Atmos. Moins d’un an après le lancement de cette dernière, le fabricant californien revient sur le devant de la scène avec une barre de son plus compacte et plus abordable : la Sonos Ray. Pour moins de 300 €, elle conserve toutes les fonctionnalités des précédents modèles, avec compatibilité AirPlay 2, multiroom et accès aux services de streaming. Elle peut restituer un son stéréo à elle seule ou 4.1 en l’associant aux enceintes connectées et au caisson sans fil de la marque. Peut-elle s’imposer comme la nouvelle référence des barres de son à moins de 300 € ? 

Modèle le plus compact et le plus accessible de Sonos, la barre de son Sonos Ray est conçue pour s’intégrer harmonieusement devant tout téléviseur. 

Sonos Ray : packaging & accessoires 

La barre de son Sonos Ray est livrée dans un emballage en carton recyclé à l’intérieur duquel elle est correctement calée et protégée par un tissu synthétique. Elle s’accompagne d’un câble d’alimentation et d’un câble optique d’une longueur d’environ 2 mètres. 

La barre de son Sonos Ray est livrée avec un câble d’alimentation, un câble optique et un guide d’installation rapide. 

Sonos Ray : présentation 

Conception & design 

La barre de son Sonos Ray est la plus petite de la marque. Avec une longueur de 55 cm, elle est plus courte de 10 cm que la Sonos Beam (Gen 2), permettant de l’installer devant tout téléviseur ou de la glisser dans la niche d’un meuble TV. La Sonos Ray est cependant plus haute, avec une épaisseur de 7,1 cm contre 6,9 cm. On aurait apprécié une plus grande finesse, à l’image des modèles du top 10 des barres de son fines. Elle reste cependant suffisamment plate pour prendre place devant la majorité des téléviseurs sans obstruer le bas de l’écran. 

Grâce à ses faibles dimensions, la barre de son Sonos Ray se glisse facilement dans la niche d’un meuble TV. 

Bien que plus compacte, la barre de son Sonos Ray conserve un design très proche des précédents modèles du fabricant américain. La façade est entièrement recouverte d’une grille alvéolée en polycarbonate. Une conception directement empruntée à la Sonos Arc et à la Sonos Beam (Gen 2). Elle assure une parfaite cohérence avec les enceintes Sonos One et Sonos One SL qui peuvent s’utiliser comme enceintes surround sans fil. Malgré un positionnement tarifaire plus agressif, la barre de son Sonos Ray conserve une qualité d’assemblage exemplaire. La grille en façade est encastrée de manière millimétrique dans le châssis en polymère qui recouvre l’intégralité des autres faces de la Sonos Ray. Ce châssis de couleur noir ou blanc mat a l’avantage de très peu refléter la lumière de l’image affichée par la TV, limitant ainsi tout risque de pollution lumineuse. 

La face avant de la Sonos Ray adopte une grille alvéolée en polycarbonate qui rappelle les enceintes connectées et précédentes barres de son de la marque.

Enfin, la barre de son Sonos Ray intègre une interface de commande tactile sur sa face supérieure. Elle permet de la mettre en fonctionnement ou en veille, de lancer la lecture de la musique ou encore d’ajuster le volume d’écoute. 

La barre de son Sonos Ray intègre une interface de commande tactile sur sa face supérieure pour ajuster le volume, lancer la lecture de la musique ou la mettre en pause. 

Connectique et contrôle 

Le port HDMI eARC des Sonos Arc et Sonos Beam (Gen 2) laisse place à une unique entrée optique. Celle-ci permet d’associer facilement la barre de son à tout téléviseur, même d’ancienne génération. En revanche, l’absence de port HDMI eARC supprime la communication avec la TV et par conséquent la gestion du volume de la barre de son par la télécommande du téléviseur associé. Il reste cependant possible d’utiliser cette télécommande en réalisant un apprentissage des codes infrarouges. La procédure s’effectue en une unique étape très simple clairement indiquée depuis l’application mobile Sonos. 

La barre de son Sonos Ray se connecte facilement à tout téléviseur grâce à son entrée optique. 

Le fabricant américain annonce prendre en charge la majorité des télécommandes des plus grandes marques de TV dont LG, Sony, Samsung, Panasonic, Philips, etc. En revanche, nous avons eu des difficultés avec un téléviseur OLED LG utilisé pour ce test. L’appairage avec la télécommande s’effectue correctement, mais il est uniquement possible de l’utiliser pour ajuster le volume des musiques, lorsque la TV est éteinte. À l’inverse, les télécommandes d’autres TV LG, Samsung et Philips se sont montrées pleinement fonctionnelles. Cependant, le récepteur infrarouge de la Sony Ray reste très directionnel. Il est nécessaire de viser avec précision le centre de la barre pour que les commandes soient prises en compte. L’ajustement avec l’application mobile s’est montré plus convivial et plus rapide. 

La barre de son Sonos Ray peut mémoriser les commandes infrarouges de la télécommande du téléviseur pour faciliter la gestion du volume. 

Conception acoustique 

Alors que les barres de son Sonos Arc et Sonos Beam (Gen 2) offrent un son immersif en Dolby Atmos et DTS:X, la nouvelle Sonos Ray se contente d’un son stéréo. Elle promet cependant de reproduire de la meilleure manière possible ces effets stéréo et de donner l’impression d’avoir un véritable canal central. Pour ce faire, la Sonos Ray intègre deux tweeters, disposés sur les extrémités de sa face avant. Chaque tweeter prend place dans un pavillon avec système de séparation des ondes pour diffuser les hautes fréquences à la fois sur les côtés de la pièce et vers l’avant. Il en résulte une scène sonore étendue. Ces tweeters fonctionnent en tandem avec deux haut-parleurs médium/grave de forme elliptique. Ils sont montés en charge bass-reflex avec des évents brevetés à faible vitesse pour limiter la distorsion tout en optimisant la reproduction des basses. 

Bien que la barre de son Sonos Ray soit capable de lire les pistes Dolby et DTS jusqu’à 5.1 canaux, elle peut uniquement les restituer en stéréo. Un système de spatialisation virtuel aurait été le bienvenu, mais il est probable que le fabricant ait délaissé cette option pour préserver le naturel de la reproduction. À la place, il est possible de coupler la Sonos Ray aux enceintes connectées Sonos comme les Sonos One SL, Sonos One, ou Sonos Five pour la reproduction des effets surround. De la même manière, la reproduction des basses peut être confiée au caisson de basses sans fil Sonos Sub pour obtenir des basses plus intenses et réaliser un système home-cinéma 4.1 sans le moindre fil entre les différents éléments. 

La barre de son Sonos Ray peut s’associer aux différentes enceintes connectées Sonos, ainsi qu’au caisson Sonos Sub pour réaliser un système home-cinéma 4.0 entièrement sans fil. 

Streaming et multiroom 

Au même titre que les précédentes barres de son de la marque, la Sonos Ray peut se connecter en WiFi ou en Ethernet pour profiter des mêmes fonctionnalités que les enceintes connectées Sonos. Le contrôle de la musique s’effectue alors depuis l’excellente application Sonos, en grande partie responsable du succès de la marque. Celle-ci permet de lire de la musique partagée sur le réseau local, d’accéder à presque tous les services de musique en ligne comme Deezer, Spotify, Apple Music, et même des services proposant des musiques Hi-Res comme Qobuz, Amazon Music ou Tidal. L’accès à d’innombrables radios internet peut s’effectuer via TuneIn ou depuis les radios propres à Sonos. Enfin, les utilisateurs Apple profitent du protocole AirPlay 2 pour diffuser le son de toute application vers la barre de son Sonos Ray. 

L’application Sonos permet d’accéder à la plupart des services de musique en ligne. Cette diffusion peut également être réalisée en AirPlay 2 depuis toute application mobile.

Sonos est également un grand spécialiste du multiroom. La Sonos Ray est donc compatible multiroom AirPlay 2 et Sonos. Elle peut ainsi s’intégrer dans un groupe d’enceintes et d’équipements compatibles AirPlay 2 ou Sonos pour diffuser de la musique dans toute la maison ou pour la restitution des bandes multicanales des films lors d’une association avec d’autres équipements Sonos. 

Sonos Ray : mise en œuvre 

Sonos s’est toujours démarqué par la simplicité d’installation et d’utilisation de ses équipements. La Sonos Ray reste fidèle à la marque, avec une mise en place simplissime. Pour commencer, il est nécessaire de connecter la barre de son au téléviseur. Ensuite, l’application mobile Sonos guide pas-à-pas l’utilisateur tout au long de la procédure d’installation. Dans un premier temps, on est invité à se créer un compte Sonos s’il s’agit du premier équipement Sonos utilisé, puis à activer le Bluetooth du smartphone pour configurer un nouveau système. L’application scanne alors les connexions Bluetooth environnantes pour détecter automatiquement la Sonos Ray. Une fois identifié, on pose simplement le smartphone sur la barre de son pour que l’appairage s’effectue automatiquement. Il est ensuite possible de renommer la barre de son et d’indiquer la pièce dans laquelle elle prend place. 

L’installation de la barre de son Sonos Ray s’effectue rapidement et simplement à partir de l’application mobile Sonos pour iOS et Android. 

L’application Sonos propose de nombreux réglages pour personnaliser et affiner la restitution de la Sonos Ray. Il est notamment possible d’ajuster le niveau des basses, des aigus ou encore d’activer le mode loudness. Pour les utilisateurs d’un smartphone ou d’une tablette iOS, les réglages sont encore plus poussés grâce au système de calibrage automatique TruePlay. Celui-ci utilise le microphone de l’iPhone ou de l’iPad sur lequel l’application Sonos est installée pour étalonner la sonorité de la barre de son en fonction de son environnement. Ce réglage TruePlay s’effectue en deux étapes. Pour ce faire, la Sonos Ray diffuse différents sons et fréquences pour analyser le comportement de la pièce et ajuster en conséquence la reproduction de la Sonos Ray. Le son est alors plus équilibré, que ce soit pour une écoute musicale ou home-cinéma.

À partir d’un appareil iOS, il est possible de réaliser un calibrage TruePlay pour optimiser la restitution de la barre de son Sonos Ray en fonction des propriétés acoustiques de la pièce d’écoute. 

Si vous le désirez, vous avez également la possibilité d’associer la barre de son Sonos Ray à d’autres équipements Sonos pour créer un système home-cinéma sans fil. Une fois de plus, la procédure d’installation s’effectue rapidement, en seulement quelques étapes. Pour les surround, on sélectionne à partir d’un menu déroulant le nom des enceintes à utiliser, puis on attribue un canal pour chaque enceinte (gauche ou droit). Le caisson s’associe tout aussi facilement. Enfin, vous aurez la possibilité d’ajuster le niveau de chaque enceinte surround et du caisson. 

L’application mobile Sonos permet également de grouper plusieurs éléments Sonos pour réaliser un système home-cinéma sans fil. 

Sonos Ray : impressions d’écoute 

Sonos Ray seule 

Avec le mode loudness activé, la barre de son Sonos Ray impressionne par sa capacité à produire un grave puissant et énergique dans un format aussi compact. Dans une chambre d’environ 20 m2, les basses sont percutantes et cognent fort, sans avoir besoin de pousser excessivement le volume. Sans être abyssales, les basses fréquences ont du corps et sont bien texturées. Elles apportent de la crédibilité aux scènes d’action qui sont reproduites avec intensité et dynamisme. Les plus fortes explosions se montrent même physiologiques : on ressent leur impact dans la poitrine. En revanche, les basses sont nettement plus timides dans une pièce de plus grand volume. Dans un salon de près de 60 m2, l’effet physiologique est totalement absent, avec beaucoup moins de matière dans le grave. On perd en dynamique et en intensité. Au-delà de 25 à 30 m2 de superficie, il est donc préférable d’associer la Sonos Ray au caisson Sonos Sub pour profiter de basses plus profondes. 

La barre de son Sonos Ray offre des basses puissantes et impactantes dans une pièce inférieure à 25 ou 30 m2. 

Grâce à ses pavillons acoustiques, la barre de son Sonos Ray offre une diffusion étendue de la scène frontale. Les effets parviennent efficacement à se déployer au-delà des limites physiques du téléviseur. La spatialisation stéréo est bien marquée, avec un bon découpage des canaux. Sur les scènes d’action, les nombreux effets basculent avec fluidité d’un canal à l’autre. On distingue clairement les moindres détails et éléments sonores qui concourent à restituer fidèlement la bande sonore des films. Les voix se détachent efficacement et sont toujours lisibles. Elles sont lumineuses et profitent d’une belle clarté, gage d’une perception optimale des dialogues des films, séries et émissions TV. 

La Sonos Ray offre une diffusion étendue de la scène frontale. Les effets se déploient efficacement au-delà des limites de l’écran. 

La barre de son Sonos Ray se montre également très convaincante en écoute musicale. Que ce soit avec Tidal, Spotify Connect ou en AirPlay, elle assure une reproduction bien équilibrée, dynamique et transparente. Les pavillons offrent une belle lumière sur les petits détails qui sont projetés et clairement perceptibles. Sur différents titres de Lana Del Rey, la Sonos Ray fait preuve d’une grande musicalité : la voix de la chanteuse est précise et naturelle. La dispersion sonore est large et assure la bonne répartition des effets stéréo. 

Sonos Ray + Sonos One SL 

Dans un second temps, nous avons associé la barre de son Sonos Ray à une paire d’enceintes Sonos One SL pour la restitution des effets surround. Cet ensemble parvient à remplir encore plus efficacement l’espace. On profite d’une immersion accrue, avec un espace sonore plus vaste et une restitution plus homogène. La répartition des différents effets dans l’espace s’effectue de manière naturelle et réaliste. Les enceintes surround parviennent à reproduire les moindres informations sonores, même les éléments les plus subtils. Associée à des enceintes surround, la Sonos Ray nous plonge encore plus efficacement dans l’ambiance du film. 

Utilisées pour la reproduction des effets surround, les enceintes Sonos One SL offrent une immersion encore plus grande, avec une scène plus vaste et plus enveloppante. 

Sonos Ray : comparée à… 

Sonos Beam (Gen 2) : proposée à 499 €, la Sonos Beam (Gen 2) forme le cœur de gamme du fabricant américain. Elle offre les mêmes options de streaming, avec diffusion AirPlay 2, accès aux services de musique en ligne et aux webradios. La Sonos Beam (Gen 2) se distingue par sa conception acoustique plus complexe, capable de simuler un son Dolby Atmos et DTS:X. Elle peut récupérer ces formats grâce à son port HDMI eARC. À l’écoute, la Sonos Beam (Gen 2) est plus claire et plus transparente, avec une mise en avant des aigus pour accentuer la perception des détails. Côté design, ces deux barres de son Sonos partagent des formes très similaires, mais la Sonos Ray gagne en compacité. Elle s’installe plus facilement dans la niche d’un meuble TV ou devant le téléviseur. 

La barre de son Sonos Beam (Gen 2) offre une restitution plus claire et plus enveloppante grâce à sa spatialisation Dolby Atmos et DTS:X. 

Sonos Ray : pour qui ? 

La barre de son Sonos Ray se destine à tout utilisateur à la recherche d’un système compact et abordable pour améliorer le son de la TV et profiter d’une expérience plus réaliste. Son avantage majeur réside dans son format minimaliste qui facilite son intégration dans la niche d’un meuble ou devant le téléviseur, sans obstruer le bas de l’écran. La barre de son Sonos Ray offre une reproduction musclée des bandes sonores dans une pièce inférieure à 25/30 m2. Au-delà, les amateurs de basses profondes trouveront plaisir à y associer le caisson sans fil Sonos Sub. Les utilisateurs les plus exigeants pourront également y coupler les enceintes surround sans fil pour profiter d’une expérience encore plus immersive. Cette modularité est le véritable tour de force des barres de son Sonos qui peuvent facilement s’optimiser au gré des besoins. 

La barre de son Sonos Ray forme un système compact et abordable pour améliorer efficacement le son de tout téléviseur tout en restant visuellement très discret. 

Sonos Ray : conclusion 

Avec la Sonos Ray, le fabricant américain propose une barre de son plus accessible que jamais, sans pour autant faire le moindre compromis sur la qualité de conception et les fonctionnalités. La Sonos Ray conserve les nombreuses options de streaming et une gestion simplifiée à partir de l’excellente application Sonos pour iOS et Android. En revanche, la gestion du volume avec la télécommande du téléviseur associé manque de convivialité et de précision à cause de la directivité du récepteur infrarouge qui équipe la Sonos Ray. En dehors de ce point, la Sonos Ray est une véritable réussite. Elle parvient à offrir une restitution puissante, des basses généreuses et une scène sonore étendue. Le tout en conservant un format compact qui facilite son installation. La Ray de Sonos se destine idéalement à accompagner un téléviseur dans un petit salon ou une chambre dont la superficie est inférieure à 25 ou 30 m2. Au-delà, les amateurs de basses profondes trouveront intérêt à l’associer au caisson de basses Sonos Sub.  

Nous avons aimé : 

  • Le format compact 
  • La puissance des basses (dans des pièces de moins de 25/30 m2) 
  • L’application de contrôle 
  • Le multiroom pour créer un home-cinéma sans fil 

Nous aurions aimé : 

  • Un récepteur infrarouge moins directif 
  • Une entrée HDMI eARC 
  • Une spatialisation surround virtuelle 

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.