Global Music Vault : un bunker pour protéger la musique

1
1822

La société norvégienne Elire Management Group construit actuellement un bunker apocalyptique avec un objectif inédit : conserver le patrimoine musical de l’humanité ! En effet, pour sauvegarder et protéger les plus grands titres musicaux du monde, l’entreprise dresse actuellement une chambre forte à Svalbard, un archipel situé au large de la Norvège, zone démilitarisée déclarée par 42 nations. Ce projet fastidieux a pour but de laisser une trace intacte des chefs d’œuvres venus des quatre coins du monde aux générations suivantes. Cet abri est symboliquement baptisé le Global Music Vault, soit « le coffre-fort de la musique mondiale ».

Global Music Vault
Un bunker nommé Global Music Vault prend place en Norvège pour stocker les meilleurs titres musicaux du monde.

Global Music Vault : une protection optimale

Le Global Music Vault est conçu pour préserver et transmettre les chansons à travers les siècles. Pour ce faire, ce lieu sera géré en collaboration avec l’International Music Council (IMC), le Conseil international de la musique. Les différents titres seront méticuleusement choisis et intégreront progressivement le cœur du bunker. Pour assurer leur conservation, les capsules sont enterrées très profondément au pied d’une montagne. À l’image du Svalbard Global Seed Vault (réserve mondiale de graines), le Global Music Vault est spécialement élaboré pour survivre aux explosions nucléaires et électromagnétiques. De ce fait, les copies numériques de qualité supérieure seront parfaitement préservées, quelles que soient les conditions extérieures. Selon les prévisions d’Elire Management Group, le bunker assurera une protection optimale des fichiers numériques pendant au moins 1 000 ans.

Global Music Vault
La conception du bâtiment comme le support de stockage de la musique du Global Music Vault garantissent une durée de protection d’au moins 1 000 ans.

Microsoft a étudié des moyens plus fiables que les disques durs pour stocker les données. L’une des solutions développées par la société est actuellement testée par Global Music Vault. Renommée « Project Silica », elle s’apparente à un disque dur en verre de quartz de haute qualité. Ce matériau se veut très résistant aux températures et aux pressions élevées. Des informations sont gravées sur ce dernier à l’aide d’un laser femtoseconde (qui fonctionne pendant un quadrillionième de seconde). Ce plateau d’environ 7 cm sur 7 cm est capable de mémoriser 100 Go de données numériques. La lecture du quartz se fait ensuite au travers d’un autre laser. Les algorithmes d’apprentissage automatique retranscrivent ensuite le motif en musique.

« L’objectif est de pouvoir stocker des données d’archivage et de conservation à l’échelle du cloud dans du verre », explique Ant Rowstron, ingénieur distingué et directeur adjoint de laboratoire chez Microsoft Research à Cambridge. « C’est un projet commercial pour Microsoft, mais aussi bénéfique pour protéger l’avenir de la musique et d’autres données. » 

Quels titres seront ajoutés ?

L’entreprise norvégienne inscrit la musique au cœur de la société, faisant partie intégrante de l’ADN de chaque culture. C’est pourquoi, la maison invite les créateurs, les interprètes, les artistes, les dirigeants, les entreprises, les organisations, les associations et d’autres personnes de toutes les nations à se réunir pour préserver et célébrer la musique.

Homme jouant d'un instrument de musique
Du chant traditionnel aux titres actuels, le Global Music Vault vise à stocker les plus grands morceaux musicaux à travers le monde et les époques.

Un comité mondial travaillera en collaboration avec Elire Management Group pour définir les morceaux à stocker. Ces derniers exploreront tous les genres musicaux depuis les prémices de l’humanité, des chants traditionnels jusqu’aux classiques d’artistes renommés tels que les Rolling Stones ou encore Queen. « Nous voulons préserver la musique qui nous a façonnés en tant qu’êtres humains et qui a façonné nos nations. », a déclaré Luke Jenkinson, le directeur général de The Global Music Vault. « Nous ne voulons pas seulement protéger un certain genre et une certaine époque. Nous voulons que les nations et les régions du monde sélectionnent la musique qui sera déposée. »

Les premières chansons à entrer au cœur du Global Music Vault devraient être consacrées à la préservation du chant autochtone jusqu’à la musique pop actuelle.


1 COMMENTAIRE

  1. Et quand on sait que le Svalbard Global Seed Vault est en péril à cause du réchauffement climatique !! On se pose des questions sur le choix et la nécessité de cette chose.
    En plus dans 1000 ans est ce qu’on pourras encore lire leurs galettes de quartz !!

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.