Test Epson EH-LS800 : nouveau vidéoprojecteur ultra courte focale

6
2917

Mis à jour le 22 décembre 2022.

Commercialisé 3490 €, le projecteur Epson EH-LS800 adopte une lampe laser (4000 lumens), embarque Android TV et dispose de trois ports HDMI 4K 60 Hz.

Le vidéoprojecteur ultra courte focale laser 4K Epson EH-LS800 se place directement au pied d’un mur blanc ou d’un écran de projection ultra courte focale. Le Epson EH-LS800 possède trois entrées HDMI et un port USB multimédia. Il embarque par ailleurs Android TV avec Chromecast intégré pour diffuser de multiples services de streaming. Enfin, ce projecteur Epson EH-LS800 adopte une barre de son stéréo de 20 watts signée Yamaha. Ainsi paré, ce projecteur Epson peut facilement remplacer le téléviseur du salon.

Affiché à 3490 €, ce projecteur Epson EH-LS800 semble offrir une sérieuse concurrence aux récents LG HU715QW et Optoma CinemaX D2 Smart.

Epson EH-LS800 : packaging & accessoires

Le Epson EH-LS800 prend place dans un carton très volumineux, protégé par d’épaisses cales en polystyrène. Il s’accompagne d’une télécommande Bluetooth avec ses piles et de deux câbles d’alimentation (GB/EU). S’y ajoutent un guide de démarrage rapide, un livret d’informations et un document sur la garantie.

Epson EH-LS800 : présentation

Le vidéoprojecteur laser Epson EH-LS800 est un modèle ultra courte focale. Il peut projeter une très grande image de 2,5 m de diagonale à seulement 11 cm de l’écran. Il intègre une lampe laser et la technologie 4K Pro UHD pour afficher les images UHD 4K à partir de sa matrice tri-LCD (RVB) HD 1080p. Point fort de cette dernière, elle ne génère pas d’effet arc-en-ciel, contrairement à la technologie DLP. C’est un avantage indéniable pour celles et ceux qui y sont sensibles.

Le projecteur Epson EH-LS800 peut projeter une grande image de 2,5 m de diagonale en étant placé à 11 cm seulement de l’écran de projection.

Ce projecteur Android TV accède en WiFi aux services de streaming ainsi qu’aux jeux et aux applications du PlayStore. Il peut aussi lire les fichiers audio et vidéo partagés sur le réseau local. Sa connectique comprend 3 prises HDMI 4K 60 Hz (dont une compatible ARC) et deux ports USB multimédia. Enfin, sa barre de son intégrée signée Yamaha peut s’utiliser pour diffuser de la musique en Bluetooth, écran éteint.

La section audio intégrée au projecteur Epson EH-LS800 est signée Yamaha. Elle dispose d’une amplification de 20 watts et propose plusieurs modes d’égalisation audio.

Epson EH-LS800 : spécifications clés

  • Technologie de projection 3LCD
  • Luminosité maximale : 4000 lumens
  • Technologie 4K Pro UHD (interpolation)
  • Lampe Laser (20 000 heures)
  • Diagonale image : 2 m (80”) à 3,8 m (150”)
  • Android TV
  • Barre de son stéréo Yamaha (20 W)
  • 2 x HDMI 4K 60 Hz (ARC)
  • 2 x USB multimédia (+1 USB alimenté 5V/2A)
  • WiFi / Bluetooth (récepteur)
  • Dimensions (LxHxP) : 695 x 156 x 341 mm
  • Poids : 12,3 kg

Epson EH-LS800 : mise en œuvre

Nous avons testé le projecteur Epson EH-LS800 en association à un écran de projection électrique : un Lumene Majestic HD 240C de 2,5 m (100”) de diagonale. Ce projecteur était connecté à un lecteur Blu-ray 4K Pioneer UDP-LX500 avec un câble HDMI Audioquest Cinnamon. Nous lui avons également relié un disque dur en USB pour la lecture de films via l’application VLC. 

Notez que la connectique ne se situe pas à l’arrière du projecteur (côté écran) mais sur le côté droit lorsqu’on lui fait face. On y accède en libérant un cache amovible au moyen d’une petite tirette. Cette configuration est très pratique pour connecter et déconnecter les sources au projecteur sans avoir à le déplacer. 

En connectant le Epson EH-LS800 au réseau local généré par le routeur WiFi Netgear Orbi RBK852, nous avons pu accéder aux principaux services de streaming. Ceux qui privilégient l’Ethernet au WiFi en seront pour leurs frais : ce projecteur ne possède pas de port RJ45. Il faudra bénéficier d’une couverture WiFi stable et robuste pour profiter du streaming 4K HDR dans de bonnes conditions.

Ce projecteur Epson EH-LS800 ne possède pas de tuner TNT. Pour profiter des programmes TV, il faut passer par une application IPTV ou le connecter à un décodeur TNT/SAT externe. 

Comme tout projecteur ultra courte focale, le projecteur Epson EH-LS800 s’installe assez rapidement. On ajuste le niveau avec les pieds réglables en hauteur du projecteur pour qu’il soit bien horizontal. On le positionne ensuite parallèlement au mur ou à l’écran de projection. Puis on l’approche ou on l’éloigne pour diminuer ou agrandir la taille de l’image. 

Les deux pieds avant et le pied arrière (ici en photo) du projecteur Epson EH-LS800 sont ajustables en hauteur.

Avec un écran de projection, il faut bien centrer le projecteur. On ajuste alors précisément son écartement pour que l’image se positionne parfaitement dans le cadre. Dans ce cas, un écran de projection électrique présente l’avantage de pouvoir être ajusté assez précisément en hauteur. Attention toutefois à choisir un écran tensionné. Sans quoi le moindre gondolement de la toile occasionne une déformation importante de l’image. 

Comme l’image est projetée par le bas, si la toile de l’écran n’est pas parfaitement tendue, le moindre gondolement occasionne une déformation de l’image. Ce n’est pas un défaut du projecteur Epson EH-LS800 mais une conséquence de la projection depuis le bas de l’écran avec un objectif ultra courte focale.

Avec un projecteur ultra courte focale, l’idéal reste un écran de projection ultra courte focale avec traitement de la lumière ambiante (ALR) comme le Lumene Movie Palace UHD 4K Extra Bright, par exemple.

Le menu d’installation permet de corriger si besoin la géométrie de l’image. On peut pour cela utiliser l’application Epson Setting Assistant et laisser le projecteur faire la correction. Une mire est projetée à l’écran, on la prend en photo depuis l’application puis le projecteur corrige l’image. Le menu de réglage manuel permet ensuite d’affiner de manière efficace et précise l’ajustement de l’image. L’utilisateur peut alors intervenir sur différents points en pourtour de l’image. On peut ensuite ajuster la mise au point grâce à la molette accessible derrière le cache, sur le côté de l’appareil.

Epson EH-LS800 : nos impressions

Design

Avec ses 69,5 cm de longueur, le Epson EH-LS800 figure parmi les projecteurs ultra courte focale les plus imposants. Malgré cela, ses angles arrondis et sa façade en tissu adoucissent son empreinte visuelle. 

Bien qu’il soit assez encombrant, le projecteur Epson EH-LS800 ne manque pas de charme et bénéficie d’une qualité de finition irréprochable.

Epson fournit avec ce projecteur une télécommande comparable aux télécommandes simplifiées qui accompagnent la plupart des TV Android. Une touche dédiée permet par ailleurs de régler l’intensité lumineuse du laser, une autre de couper l’affichage pour ne conserver que le son quand le projecteur est utilisé en mode enceinte Bluetooth ou pour profiter d’un concert sur Arte. Dommage que les touches ne soient pas rétroéclairées.

La télécommande de cet Epson EH-LS800 est très fonctionnelle et intuitive grâce aux pictogrammes qui ornent ses touches. Dommage qu’elle ne soit pas rétro éclairée.

Android TV

Le projecteur Epson EH-LS800 intègre Android TV 11. La navigation dans l’interface est parfaitement fluide et ne souffre d’aucune latence. Pour les besoins du test, nous avons pu télécharger rapidement Prime Video, Arte TV, Plex et VLC Media Player. La lecture depuis ces différentes applications s’est faite sans anicroche, avec une belle réactivité de chacune des interfaces sollicitées.

Une fois connecté au WiFi, le projecteur Epson EH-LS800 met à profit l’interface Android TV pour accéder à de multiples services et applications.

Google Assistant permet de contrôler vocalement les fonctions connectées du projecteur (recherche sur Internet, YouTube ou le PlayStore, lancement d’une série ou d’un film). Le Chromecast intégré facilite la diffusion sans fil d’une vidéo depuis un smartphone ou un ordinateur vers le projecteur. 

Le lecteur USB se montre également très à l’aise avec les contenus HD et 4K HDR. Il est par ailleurs compatible DTS, ce qui est assez rare pour être mentionné.

Image

En sortie de carton, l’image proposée par le Epson EH-LS800 est plutôt bien calibrée en mode cinéma, comme nous avons pu le vérifier avec le Blu-ray de calibration Spears & Munsil. Nous avons simplement baissé la luminosité à 49 % et poussé légèrement la saturation des couleurs (65 %). 

Notez que nous avons choisi de diminuer la puissance de la lampe laser à environ 50% pour limiter le bruit de la ventilation. À pleine puissance à environ 2 m de distance, nous avons en effet mesuré un niveau de bruit oscillant entre 36,5 et 37 dB… C’est beaucoup ! En limitant le laser à 50% puis 30%, le décibelmètre indique respectivement 33,5 dB puis 32 dB. C’est bien mieux ! Il faut cependant faire la pénombre dans la pièce pour conserver une image assez lumineuse et suffisamment contrastée.

La fonction d’upscaling est par ailleurs efficace. Sur le Blu-ray de Skyfall, le gain est appréciable avec un surcroît de détails sans artéfacts ni contours exagérément détourés. Lors de la scène de poursuite en ouverture, la fluidité est remarquable. Même avec le procédé Frame Interpolation désactivé, aucune saccade n’est à déplorer sur les travellings. 

Son

La section audio du Epson EH-LS800 signée Yamaha se montre convaincante pour les films en mode Theatre. Avec la fonction Surround Virtuel réglée sur Haut et le mode Extension Bass activé, on profite d’un son ample et de basses satisfaisantes. Les effets sont assez frontaux mais se déploient en largeur et en hauteur pour améliorer l’immersion sonore. 

Le placement des haut-parleurs est idéal pour élargir la scène sonore et ne pas donner l’impression que le son vient uniquement du centre de l’appareil. En écoute musicale, que ce soit en Bluetooth depuis un smartphone ou pour écouter un concert sur Arte TV, nous avons privilégié le mode Concert, avec les fonctions surround et voix claire désactivées. Le son est alors équilibré même si on déplore un léger déficit dans le grave. Dommage que ce projecteur ne possède pas de sortie pour caisson de basses.

Epson EH-LS800 : comparé à…

LG HU715QW

https://image.son-video.com/images/article/lg/LGHU715QW/hu715qw_62a89bb72b96d_900.jpg
Le LG HU715QW délivre une belle image HDR, lumineuse et bien contrastée grâce à la technologie HDR Dynamic Tone Mapping.

Sorti quasiment au même tarif que l’Epson, le LG est aujourd’hui 20% moins cher. Délivrant des couleurs plus intenses et plus justes, il offre par ailleurs davantage de précision en 4K grâce à sa matrice DLP. Le LG HU715QW affiche par ailleurs une image plus nuancée en HDR (HDR Tone Mapping). Son interface webOS s’incline devant la richesse d’Android TV mais se montre tout aussi fluide et agréable à utiliser au quotidien. Sa section audio est par contre un peu moins efficace que la barre de son Yamaha du Epson. 

Optoma CinemaX D2 Smart

https://image.son-video.com/images/article/optoma/OPTOCINEMAXD2SMARTBC/cinemax-d2-smart-blanc_6346b335db227_1200.jpg
L’image projetée par le projecteur Optoma CinemaX D2 est plus précise et plus détaillée que celle du Epson. Par contre, sa section audio est moins performante.

Vendu 30% moins cher, l’Optoma CinemaX D2 offre un meilleur rapport qualité/prix et se montre plus silencieux en fonctionnement. Moins lumineux que le Epson, il projette par contre une image plus détaillée en 4K, avec un meilleur piqué. Les fonctions connectées sont équivalentes (Android TV), sauf que l’Optoma fait l’impasse sur les ports USB multimédia. Côté son, l’Epson remporte le match de l’impact et de la spatialisation.

Epson EH-LS800 : pour qui ?

Le projecteur laser Epson EH-LS800 séduira ceux qui veulent projeter une très grande image typée cinéma dans leur salon. Il convaincra également celles et ceux qui sont sujets aux effets arc-en-ciel avec la technologie DLP. Sa section audio efficace signée Yamaha achèvera de les convaincre. 

Epson EH-LS800 : conclusion

Très lumineux, offrant un rendu typé cinéma avec des couleurs douces, le vidéoprojecteur Epson EH-LS800 permet de profiter d’une grande image avec très peu de recul. Utilisable en journée dans une pièce faiblement éclairée, il délivre une image encore plus agréable dans la pénombre. À l’aise aussi bien avec les sources HD que celles en UHD 4K, il offre une alternative intéressante aux nombreux projecteurs DLP du marché. Sa barre de son signée Yamaha est un bel atout, ainsi que la richesse de son interface Android TV.

Bien qu’il soit plus cher que ses principaux rivaux, le projecteur Epson EH-LS800 dispose de nombreux arguments, à commencer par son rendu cinéma, sa section audio convaincante et son intégration d’Android TV.

Nous avons aimé

  • La facilité d’installation
  • La douceur et les couleurs de l’image
  • La spatialisation sonore du mode Theater
  • L’extinction de l’image pour écouter de la musique

Nous aurions aimé

  • Une ventilation moins bruyante
  • Une télécommande rétroéclairée
  • Une sortie pour caisson de basses 
  • Un prix un peu moins élevé

6 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cette revue détaillée et forte utile qui m’a convaincue d’acheter ce vidéoprojecteur. Déception à la réception : l’app Netflix n’est pas disponible dans le Google Store intégré au système AndroidTV de l’appareil contrairement à ce qui est indiqué dans votre descriptif. Ayant un abonnement Netflix, cet argument a été un atout majeur dans le choix de mon appareil de vidéoprojection avec TV intégrée afin d’éviter les branchements à un ordinateur ou autre source secondaire. Auriez-vous une solution légale à proposer svp ? Merci par avance !

    • Bonjour Sophie,
      Pour profiter de Netflix sur ce projecteur, il faut exploiter la fonction de transmission sans fil Chromecast en passant par l’application Netflix sur le smartphone. Après avoir lancé la lecture, cliquez sur l’icône « Cast » en haut à droite sur l’écran du smartphone et choisissez le projecteur comme périphérique de diffusion.

      • C’est en effet la seule option que j’ai trouvé mais il y a souvent un décalage entre les images et le son… De même, l’installation de Kodi ne semble pas être une option stable. Merci pour votre réponse en tous cas !

        • Avez-vous vérifier si d’éventuelles mises à jour sont disponibles pour le firmware du projecteur et aussi pour l’application Netflix sur votre smartphone ? Si le décalage audio a lieu aussi avec d’autres applications, essayer d’éteindre complètement votre smartphone puis de le rallumer.

          • Merci pour votre réponse. Tout est bien à jour de chaque côté, mais le décalage est plus significatif avec mon smartphone qu’avec mon ordinateur portable…

  2. Super test merci !!!

    Bonjour Sophie, Achetez soit une apple tv soit un chromecast google Tv puis connecter le au projecteur. ENsuite activez le CEC et vous aurez toutes vos applis préférées sans latence et une seule telecommande pour tout gérer. Bon film !!

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.