MusicLM, l’intelligence artificielle capable de composer de la musique !

1
1607

Quelques semaines seulement après la révolution ChatGPT, Google contre-attaque. Le géant américain vient de dévoiler MusicLM, une intelligence artificielle capable de composer des morceaux de musique à partir d’un texte ! Ce projet, qui réclame encore quelques améliorations, va très bientôt bouleverser le quotidien des artistes.

Une technologie bluffante

Si Google n’est pas un pionnier dans le domaine de l’IA créatrice de musique (Aiva dès 2016 ou OpenIA avec Jukebox sont des précurseurs), le projet MusicLM n’en demeure pas moins étonnant. Très complète, l’intelligence artificielle développée par la firme américaine est capable de générer des titres de musique à partir de quelques mots seulement.

OpenAI Jukebox, l'IA qui crée des mélodies depuis 2020.
Dès 2020, Jukebox, une intelligence artificielle développée par les équipes d’Elon Musk, a commencé à créer des mélodies.

Les développeurs à l’origine de MusicLM expliquent que leur outil s’adapte aux demandes émises. Une simple indication “relaxing jazz” suffit à l’intelligence artificielle pour créer un titre de cinq minutes. Mais plus le texte est précis, plus l’IA est en capacité de composer un morceau détaillé et nuancé.

Music LM a généré un morceau de cinq minutes en entrant le texte “jazz relaxant” :

L’IA est également capable de produire un titre de 30 secondes à partir d’un texte de plusieurs phrases. “Sons techno industriels, rythmes répétitifs et hypnotiques. Des instruments à cordes jouant une mélodie répétitive créent une atmosphère mystérieuse et inquiétante. La musique est hypnotique, proche de la transe, et il est facile de se perdre dans le rythme. Les notes aiguës des cordes percent l’obscurité, ajoutant une couche de tension et de suspense.” :

Mais le plus surprenant est ailleurs. MusicLM peut concevoir un titre à partir de quelques notes fredonnées ! L’intelligence artificielle décline ensuite l’extrait sur plusieurs secondes dans différents styles prédéfinis, comme un solo de piano ou un morceau de jazz. Cet exemple laisse entrevoir les capacités de cet outil programmé pour révolutionner l’industrie musicale.

À partir d’un fredonnement, ici Bella Ciao, MusicLM peut transposer l’air sur différents styles musicaux.

L’extrait fredonné :

Décliné en solo de piano :

Ou en morceau jazz avec un saxophone :

L'intelligence artificielle de Google, MusicLM, peut reproduire un solo de piano à partir d'un aire fredonné
L’intelligence artificielle MusicLM peut générer des morceaux de plusieurs minutes à partir de quelques mots seulement. Une véritable prouesse que Google souhaite encore perfectionner.

Les limites de MusicLM

Comme un enfant qui apprend à parler, l’IA reste perfectible. Si l’enchaînement des notes et des accords se révèlent cohérent, la partie vocale réclame encore des améliorations. Les différents exemples mis en ligne par Google évoquent davantage des morceaux à l’autotune saturé que le prochain hit planétaire de Taylor Swift !

De plus, la musique reste un vecteur d’émotion faisant appel aux sensibilités propres à chacun. C’est pourquoi un texte très précis qui fait référence à des valeurs abstraites ou des références historiques aboutit souvent à un extrait musical brouillon et décevant. L’Intelligence Artificielle MusicLM excelle plutôt dans la génération de musique par style, tel que du jazz ou de l’électro.

Quel avenir pour les artistes ?

Pour le moment, MusicLM reste une IA amusante avec laquelle les développeurs jouent. Pourtant, celle-ci laisse également entrevoir un potentiel créatif illimité. Nourri par plus de 280 000 heures de musique, l’intelligence artificielle de Google continue de s’appuyer sur une bibliothèque gigantesque pour perfectionner ses algorithmes.

Google est à l'origine du développement de l'IA MusicLM.
À l’origine du développement de l’IA, Google a constitué une bibliothèque musicale de 280 000 morceaux qui alimente l’apprentissage profond (le deep learning) de MusicLM. (AP Photo/Jeff Chiu, File)

Évidemment, si la technologie MusicLM nécessite quelques améliorations, la question de l’avenir des compositeurs inquiète. Aujourd’hui, une grande partie des compositeurs de musique travaille déjà avec des outils informatiques. L’industrie musicale va inexorablement s’orienter vers la production de hits générés par une intelligence artificielle et entraîner une profonde remise en cause des pratiques du milieu.


1 COMMENTAIRE

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.