Actus Technique

Visite de l’usine Ortofon

Usine Ortofon extérieurL'usine Ortofon est basée à Nakskov en DanemarkOrtofon est une société danoise fondée en 1918 par deux ingénieurs : Axel Petersen et Arnold Poulsen. À son origine l’entreprise avait pour vocation le développement d’un système d’enregistrement sonore pour le cinéma de l’époque, alors muet. Resté dans le domaine du son, Ortofon a développé depuis sa création près de 300 modèles de cellules pour platines vinyle.

Connue pour des cellules emblématiques comme la Mono-A première cellule MC en 1948, ou les SPU, Ortofon est aujourd’hui le premier producteur de cellules au monde (environ 300.000 cellules produites par an). L’essentiel de l’activité est aujourd’hui destiné à un usage hi-fi, là où la production était plus destinée à un usage DJ il y a encore quelques années. Elle développe également des prothèses auditives par l’intermédiaire de sa société Ortofon Microtech.

Autrefois basée à Copenhague, Ortofon est depuis 1972 implantée à Nakskov, une petite ville au sud du pays et située à deux heures de route de la capitale. Le déménagement vers Nakskov résulte d’un programme du gouvernement d’alors pour encourager l’installation des entreprises dans les régions reculées du pays. Aujourd’hui Ortofon emploie une centaine de personnes, et est l’un des principaux employeurs de Nakskov.

L’usine Ortofon, nous a ouvert ses portes, nous vous faisons la visite.

Essentiel à la compréhension de cette visite, une rapide explication sur le fonctionnement des cellules.
Le principe de fonctionnement d’une cellule est simple. Un diamant fixé sur une pointe métallique (nommée cantilever) transmet les infimes variations du sillon pressé dans le polychlorure de vinyle (matière plastique utilisée pour produire les disques). Ces vibrations sont transmises à un générateur, qui transforme ces vibrations en un signal électrique.
Il existe deux technologies de fonctionnement du générateur : moving magnet (MM) et moving coil (MC).
La première est la plus répandue, un aimant au bout du cantilever est placé à proximité de bobines, les mouvements de l’aimant génèrent un signal électrique dans les bobines.
Présente sur les cellules plus haut de gamme, la technologie MC fonctionne par le mouvement d’un aimant au bout du cantilever, cette technologie est plus difficile à mettre en oeuvre, plus coûteuse et entraîne un niveau de sortie plus faible nécessitant un préamplificateur phono compatible avec ce niveau.
Microsuspension d'une cellule OrtofonLa construction d’une cellule vinyle commence par l’usinage d’un élément indispensable à son bon fonctionnement : sa suspension. Cette pièce est placée en haut du cantilever, au-dessus du générateur de la cellule. D’une taille infime (moins de 2 mm), elle amortit les mouvements produits par les variations du microsillon. La suspension constitue un élément essentiel au bon fonctionnement des cellules.

 

Fabrication des microsuspensions pour les cellules dans l'usine Ortofon

C’est dans cette pièce que sont produites les micro suspensions des cellules Ortofon

La chaîne d’assemblage des cellules MM est semi-automatique. Certaines étapes comme la réalisation des bobines se font entièrement par une machine conçue spécifiquement pour cette tâche.
Directement en contact avec le disque, le diamant est un élément essentiel au fonctionnement d’une cellule, son rôle est de transmettre les variations de gravure du microsillon. Les diamants sont fixés sur les cantilevers au microscope et nécessitent une grande précision d’assemblage.

Pose d'un diamant sur un cantilever de cellule Ortofon

Pose d'un diamant sur un cantilever de cellule Ortofon

Diamant une fois posé sur un cantilever de cellule Ortofon

Diamant fixé sur un cantilever

Fabrication des supports des cellules Ortofon MM

La production du support de base de la cellule est réalisée de façon automatisée, les bases de cellules Ortofon sont ensuite placées dans des supports, pour être ensuite bobinées

Les bases des cellules Ortofon, prêtes à être bobinées

Les bases des cellules, prêtes à être bobinées

Support des cellules Ortofon MM

Fabrication des bobines des cellules Ortofon MM

La machine produisant les bobines de cellules Ortofon MM, ici des fils de cuivre d’un diamètre proche de 0,1 mm sont déroulés, puis transformés en bobines

Pose de la bobine sur une cellule Ortofon MM

Mise en place de la bobine

Cellules Ortofon MM avec et sans bobine

Une cellule Ortofon MM sans bobine, une cellule Ortofon MM avec bobine

Le cantilever est ensuite posé, la cellule placée dans sa coque et prête à être utilisée.

L’usine produit également les pièces plastiques utilisées pour ses cellules. Elles sont ensuite peintes aux couleurs des modèles, comme ici avec des stylus (pièces sur lesquelles le cantilever et le diamant sont placés) pour les cellules de la gamme Ortofon OM.

Peinture des stylus Ortofon OM

La peinture est posée par une machine sur les stylus

L’étage de l’usine produit les cellules de technologie MC. Cette fabrication est réalisée de façon manuelle, le bobinage des cellules Ortofon MC est fait par une opératrice à la main et au microscope.

Fabrication des cellules Ortofon MC

Fabrication des bobines pour les cellules Ortofon MC

Opération délicate, nécessitant une grande précision, les bobines des cellules MC sont réalisées de façon manuelle

Fabrication des bobines pour les cellules Ortofon MC

La pose des cantilevers sur les cellules Ortofon MC

La pose des cantilevers est également réalisée de façon manuelle pour les cellules Ortofon MC

Une cellule Ortofon MC une fois le cantilever posé

Une cellule Ortofon MC une fois le cantilever posé

Test des cellules Ortofon MC

Une fois assemblées, toutes les cellules Ortofon MC sont testées sur une platine Acoustic Solid avec un disque de tests

Lot de cellules Ortofon SPU, après le test

Lot de cellules Ortofon SPU, après le test

Un petit musée situé au premier étage de l’usine Ortofon expose certains modèles de cellules produites, et nous rappelle que la société est presque âgée d’un siècle.

Musée usine Ortofon

Musée usine Ortofon

Plaque Electrical Phono-Films Compagny musée usine Ortofon

Une plaque métallique nous rappelle qu’avant de devenir la société Ortofon en 1951, l’entreprise se nommait : Electrical Phono-Films Company

Reconnue pour la qualité de ses cellules et son savoir-faire, Ortofon propose plusieurs gammes de cellules. OM, 2M, Quintet, SPU, … très complètes aussi bien en MM qu’en MC, permettant de très bonnes performances de restitution sonore. En outre, la société propose également des bras de platines, des portes-cellules ainsi que des câbles.

Retrouvez également en vidéo la visite de l’usine Ortofon.

Retrouvez sur notre site tous les produits de la marque Ortofon.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Mikaël Joly

Laisser un commentaire