Tests matériels

Test : Onkyo DP-X1

Test Onkyo DPX1

L’Onkyo DP-X1 et l’application Plex

L’Onkyo DP-X1 est un baladeur audiophile fonctionnant sous Android, équipé d’un double DAC ESS Sabre ES9018K2M et d’un ampli casque à architecture double mono. Dérivé du baladeur Pioneer XDP-100, il s’en distingue par un design légèrement différent, son architecture double mono (un DAC et un ampli casque de plus) et la présence d’une seconde sortie casque symétrique. Cela fait-il une vraie, voire une grosse différence à l’écoute ? Nous avons voulu vérifier.

Onkyo DP-X1 : présentation

Onkyo a doté son baladeur d’un SoC Snapdragon 801 à quatre cœurs, avec GPU Adreno 330 pour la partie graphique. De quoi faire fonctionner n’importe quelle application Android avec fluidité. L’ensemble est associé à 2 Go de mémoire vive et un stockage interne de 32 Go. Deux lecteurs de cartes microSD sont présents, afin d’installer jusqu’à 512 Go de stockage additionnel actuellement, et bien davantage lorsque des cartes de plus grande capacité seront disponibles. Par ailleurs, le port micro-USB est compatible OTG : les clés USB peuvent être lues et les DAC externes utilisés. Quant à la connectivité sans fil, elle repose sur un contrôleur WiFi 802.11n et une puce Bluetooth 4.0 compatible apt-X (pour la lecture vers un ampli ou une enceinte sans fil par exemple).

En somme, le baladeur Onkyo DP-X1 a tout d’un smartphone haut de gamme, le microphone et le modem 4G en moins, la musicalité en plus.

Test Onkyo DPX1

Un DAC par canal : le mode Twin DAC de l’Onkyo DP-X1 est l’assurance d’un son très précis

Onkyo DP-X1 : ergonomie

Tout comme le Pioneer XDP-100, l’Onkyo DPX1 ressemble aux baladeurs d’Astell&Kern. Châssis mono-bloc en aluminium anodisé anthracite, lignes asymétriques, potentiomètre de volume cranté, ce DAP a de l’allure. Ses lignes sont toutefois plus sages. La tranche gauche hérite des boutons de mise en veille, de lecture/pause et de changement de piste audio. L’écran tactile de 4,7″ est parfaitement réactif.

Test Onkyo DPX1

Deux sorties pour ce baladeur, l’une « classique » asymétrique et l’autre symétrique, au format mini-jack 2,5 mm pour casques hi-fi compatibles.

Onkyo DP-X1 : Google Play Store

Le baladeur Onkyo DP-X1 fonctionnant sous Android, il dispose également du Play Store et de ses millions d’applications. Qobuz, Tidal, Deezer, Spotify, TuneIn, Youtube, BSPlayer ou Plex pour n’en citer que quelques unes peuvent être installées. Le DP-X1 disposant d’un écran 720p IPS de qualité et d’une énorme capacité de stockage, on peut visionner des concerts dans d’excellentes conditions vidéo et audio. La lecture audio depuis un serveur DLNA est envisageable.

Test Onkyo DPX1

Les boutons de commande en aluminium, sur le flanc gauche de l’Onkyo DP-X1

Pioneer XDP-100 : lecture depuis un NAS possible ?

Pas nativement, mais il suffit d’installer une application de lecture telle que BubbleUPnP ou Foobar pour Android par exemple, afin d’accéder aux bibliothèques audio partagées sur un réseau domestique (NAS, box Internet, ordinateurs, etc.). Voire l’application de lecture audio dédiée à votre NAS (DSAudio pour Synology par exemple). Pour nos écoutes, nous avons installé Plex for Android depuis le Play Store afin d’accéder à notre serveur distant Plex. En installant BSPlayer, on peut également accéder aux partages de fichiers via le protocole Samba (partages Windows par exemple).

Test Onkyo DPX1

Le double lecteur de cartes microSD de l’Onkyo DP-X1, peut actuellement procurer 512 Go d’espace de stockage (avec deux cartes de 256 Go)

Onkyo DP-X1 : logiciel de lecture musicale Onkyo

Le DP-X1 dispose de sa propre application de lecture musicale. Celle-ci intègre des réglages intéressants, comme la possibilité de choisir entre 3 filtres numériques passe-bas, afin d’optimiser la restitution des hautes fréquences des fichiers à faible échantillonnage (44 ou 48 kHz). Le suréchantillonnage des fichiers est proposé, vers 96 kHz ou 192 kHz, voire 384 kHz avec un éventuel DAC USB externe. Le réglage du gain ou encore l’égalisation fréquentielle sont également possibles. Une conversion à la volée des flux PCM (FLAC, etc) vers DSD peut être réalisée, afin de donner au son un caractère plus chaleureux.

Absolument tous les formats de fichiers audio sont potentiellement supportés, moyennant l’installation éventuelle d’autres apps de lecture audio. MP3, FLAC, DSD et même MQA (format audio HD compact de Meridian) sont lus par l’application audio Onkyo.

À noter : Android 5 ne supporte pas les échantillonnages multiples de 44,1 kHz et les fichiers audio codés sur 44,1 kHz ou 88,2 kHz sont automatiquement suréchantillonnés vers les fréquences respectives de 48 kHz et 96 kHz.

Si vous cherchez un baladeur bitperfect pour vos fichiers CD, ce ne sera donc pas l’Onkyo DPX1. Ceci dit, le suréchantillonnage est très bien effectué.

Test Onkyo DPX1

L’application de lecture native Onkyo et son égaliseur graphique

Onkyo DP-X1 : égaliseur aux petits oignons

C’est l’un des points forts de ce baladeur. Son égaliseur graphique à 11 bandes est très performant. On déplace librement les clés d’ajustement pour les fréquences souhaitées, avec une grande précision (au dixième de décibel). Une fois la courbe modelée, on peut d’un glissement de doigt ajuster le gain de préamplification. Plus anecdotique, Onkyo a enregistré des présélections d’égalisation, composées par différents artistes.

Test Onkyo DPX1

Le Google Play Store est parfaitement fonctionnel et nous avons pu installer toutes les apps de notre choix. Foobar2000 a désormais sa version pour Android.

Onkyo DP-X1 : conditions et impressions d’écoutes

Nous avons écouté l’Onkyo DPX1 avec le casque Meze 99 Classics, avec de nombreux fichiers FLAC stéréo et multicanaux (issus de pistes DTS-HD MA).

On retrouve la signature du DAC ESS Sabre ES9018K2M, soit un message sonore qui fourmille de détails, avec des plans sonores aisément identifiables. Un son très riche et très organisé, qui donne envie de taper du pied. La balance tonale est séduisante, le grave rapide mais pas exubérant, le médium exploré, l’aigu délicat. Tout est sous contrôle et les oreilles sont choyées.

Un son très analytique donc, à la limite du chirurgical, mais plaisant.

Test Onkyo DPX1

Le baladeur Onkyo DP-X1 et notre casque de référence du moment, le Meze 99 Classics

Onkyo DP-X1 : fait-il mieux que le Pioneer XDP-100 R ?

Nous avions été épatés par le XDP-100R. Avec deux DAC et un ampli casque par canal, l’Onkyo DP-X1 fait-il mieux ? La réponse est oui, mais nous ne sommes pas tout à fait certains que ce soit… pour le mieux. Expliquons nous : l’Onkyo DP-X1 est d’une précision diabolique, presque clinique. Il n’est certainement pas froid, mais on ne retrouve pas le même caractère chaleureux que le baladeur Pioneer.

Onkyo DP-X1 : conclusions

Nous avons aimé

  • La qualité de fabrication
  • La possibilité d’installer les applications du Play Store
  • L’égaliseur graphique très abouti
  • Le son précis et serein qui regorge de détails

Nous aurions aimé

  • Une lecture native du format 44,1 kHz
  • Une écoute plus chaleureuse

Avec une autonomie de 12 heures environ lors de notre test (sans cartes microSD), le baladeur Onkyo DP-X1 est un candidat valable pour une utilisation nomade quotidienne. Il délivre un son de haute précision, qui devrait contenter les mélomanes désireux d’extraire la moelle de leurs musiques préférées. La présence du Play Store ouvre les portes de Qobuz, Tidal, Apple Music, Spotify ou encore Deezer. Un couteau suisse audiophile en somme.

EDIT : la mise à jour du firmware de l’Onkyo DP-X1 du 1/12/2016 augmente le niveau de sortie de l’ampli casque. 

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

22 Commentaires

  • Bonjour,
    Effectivement, un avis sur la sortie symétrique (et de la qualité des jacks, voir sur head-fi) aurait été appréciable, c’est là tout l’avantage de ce modèle sur le pioneer.
    Pourriez vous nous informer sur ces points svp ?

      • Ce test ne veut pas dire grand chose et ne pèse pas lourd sans justement avoir testé la sortie symetrique qui est le point fort de ce DAP. Il est d’autant plus léger aussi parce qu’il n’a pas pris en compte d’autres applications de lecture audio hires dont le résultat pour certaines est bien au dessus de l’application native d’onkyo. En effet, si le développement du moteur audio, essentiel pour la restituion, est sans âme, le hardware n’y fera rien et le résultat sera en conséquence aussi sans âme.
        Je ne veux pas ici être odieux mais pour moi ce test hâtif est tout simplement bâclé.
        Cela fait maintenant plusieurs mois que je possède le DPX-1 que je me suis procuré à sa sortie directement du Japon. je peux vous dire qu’il enfonce et de loin tous les autres DAP du marché même les A&K qui valent une fortune. J’ai déjà laissé ici et là des « avis » éclairés’sur le sujet. Je peux vous dire que si vous êtes vraiment prêts à tout pour redonner aux oeuvres sonores la place qu’elles meritent et de plus en mobilité, le DPX-1 représente le pilier central. Si vous êtes intéressé par l’ensmble qui est pour moi ce qui se fait de mieux actuellement en matière de hi-fi hires Très haut de gamme pour les vrais épicuriens de la musique en quête de « l’Émotion ultime » faites-moi signe. Je vous aidrai…
        Bien à vous, D.

        • Je comprends votre point de vue, nous n’avions pas à l’instant du test de casque avec câble symétrique. Si l’occasion se présente, nous enrichirons ce billet. Mais on peut prendre énormément de plaisir à écouter ce baladeur avec sa sortie asymétrique, le DAC additionnel (en comparaison du Pioneer XPD-100) apportant beaucoup.

        • Bonjour ,
          Je viens de recevoir un onkyo dp-x1a mais je n’arrive pas a faire fonctionner la sortie USB, malgré je pense le suivi des directives du mode d’emploi, vers FDA Dsound d310. Cela peut -il venir du FDA, ou du player de l’onkyo ?
          Merci

          • Pardon, mais pourquoi vouloir utiliser la sortie USB de ce baladeur ? Dans l’absolu, cela n’a guère d’intérêt puisque les qualités de cet appareil reposent sur son DAC interne et sa sortie analogique. Utiliser l’USB c’est se priver de ces qualités et autant utiliser un simple smartphone dans ce cas.

        • Bonjour , merci pour les éclaircissements apportés,
          Je suis équipé d un casque sennheiser HD 700.
          Je souhaiterais savoir si ce casque à un bon rendu ou un autre casque serait plus judicieux, notamment en rendu équilibré (j ai cru comprendre que le dap a besoin d un casque équilibré ?)
          Merci d avance

  • Bonjour,
    Merci pour la qualité de vos tests. Je débute et découvre la musique en haute résolution. Je recherche un baladeur audiophile et j’hésite entre le fiio x7 et le Onkyo DP-X1. Que me conseilleriez vous ?

  • Bonjour, je viens d’acheter le dp x1, je le déguste avec un akg712, ou dehors avec mon vieux koss porta pro.
    Avant j’écoutais avec un Samsung s7 équipé du player Neutron. (résultat très correct)
    je me demande si c’est possible de désinstaller le player natif (music) du dp x1 pour le neutron que je connais bien.
    dans l’écoute fichiers hi res , j’arrive pour un instrument solo par ex. guitare classique, au bout de la puissance disponible (160) avec l’ akg712que faire pour avoir plus de puissance ?
    dans la poche de ma doudoune il chauffe…est ce grave ?
    Y a t il un site avec conseils specifiques etc
    merci

    • – si Neutron est dans le Playstore alors normalement vous pouvez le télécharger
      – pour avoir plus de puissance, essayez de faire une translation vers le haut de l’ensemble de la courbe d’égalisation (appliquer une même hausse à toutes les bandes de l’égaliseur)
      – s’il chauffe laissez une petite ouverture dans la poche pour l’aération

    • La chauffe du baladeur est normale, il est équipé d’un processeur quad core qui peut générer un dégagement thermique perceptible, comme la plupart des smartphones enfermés dans une poche lors de leur fonctionnement. Pas certain qui vous puissiez désintaller l’application audio native, sans droits administrateurs (root) car il s’agit d’une application système. Plusieurs applications audio peuvent cohabiter de toute façon. Pour le volume, la mise à jour du firmware datant de décembre accroît la puissance de sortie.

      • Sur ce sujet, a-t-il assez de puissance en asymétrique pour piloter un casqua AKG en 250 ohms ? (parfaitement piloté sur Fiio X7 + AM5)

        Je ne connais pas de casque symétrique. Peut-on adapter n’importe quel casque en changeant ou en fabriquant soit même le câble ?

        • La question du symétrique / asymétrique ne se pose pas pour les casques. C’est sur les grandes distances que la liaison symétrique fait la différence. Il n’y a pas que le câble qui définit le caractère symétrique ou asymétrique d’une liaison, il faut que l’entrée et la sortie concernées soient également symétriques ou asymétriques.

        • Tout dépend de la sensibilité du casque de 250 Ohms. Si elle est voisine de 100 dB / mW, oui certainement, d’autant que les firmwares récents débloquent la limitation du volume. Les casques dont le câble est détachable peuvent être utilisés avec une sortie symétrique, à condition d’utiliser un câble symétrique. L’intérêt repose sur le fonctionnent dans ce cas des deux amplis casques du baladeur, et non d’un seul.

Laisser un commentaire